Action contre l’inscription de la corrida au patrimoine culturel national

Animalsace et le CRAC Europe pour la Protection de l’Enfance ont organisé le samedi 8 octobre place Kléber à Strasbourg un rassemblement contre l’inscription de la corrida au patrimoine culturel national. Ils ont discuté avec les passants, proposé des tracts et des brochures, tenu des panneaux représentant des taureaux ensanglantés et fait signer la pétition « Non à la honte française ! » qui a recueilli de nombreuses signatures.

Communiqué du CRAC Europe (septembre 2011) :

La France serait-elle devenue la honte du monde ? C’est le premier pays à faire entrer la corrida dans son PCI, patrimoine culturel immatériel.
Décision prise en catimini contre l’avis de 75 % des Français.
[…]
Plus grave encore, c’est la première étape pour que la France puisse proposer son inscription au niveau mondial auprès de l’Unesco.

Alors que le Parlement de la Catalogne espagnole a aboli cette pratique barbare et qu’à Fréjus le sénateur-maire Élie Brun vient d’y mettre fin, l’État agit strictement dans le sens inverse de l’opinion publique et des 111 députés signataires des deux propositions de loi pour l’abolition de ces « spectacles » sanglants.
[…]
Par ailleurs, cette inscription ne sera pas sans conséquences financières pour le contribuable. En effet, si jusqu’à présent seules les collectivités territoriales subventionnaient en millions d’euros la corrida, dorénavant, les éleveurs, les écoles de tauromachie ainsi que les organisateurs de spectacles taurins pourront percevoir des subventions directement de l’État.

174 associations formant le collectif « Non à la honte française ! », représentant 500 000 électeurs, se battent contre cette décision et déclarent haut et fort :
« EN 2012, LES TAUREAUX VOTERONT ! »

Photo de l'action d'Animalsace et du CRAC du 08/10/2011

Action d'Animalsace et du CRAC du 08/10/2011. © 2011 CRAC

Publicités
Cet article, publié dans Evénements, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.