Nouvelle campagne de captures dans la CUS

Des graines d’appâtage ont été vues ce matin et la semaine dernière  dans plusieurs quartiers de Strasbourg.

Cette politique insensée de captures et de gazage des pigeons ne s’arrêtera-t-elle donc jamais ? Pourtant il y a quelques années, on nous avait promis au moins un pigeonnier contraceptif expérimental à  Strasbourg. En réalité il en faudrait plusieurs.

Les adversaires des pigeons accusent ces volatiles de tous les maux, faute de se remettre eux-mêmes en question quant à leur impact sur l’environnement.

Si vous voyez du blé ou du maïs suspects, merci de nous en informer. L’agent du Service Hygiène et Santé de la CUS, qui nourrit les pigeons aux frais de la princesse juste avant Noël, la fête du partage, les met à des endroits où ces pauvres volatiles risquent de se faire écraser en plus par des voitures, à savoir des entrées de parkings. ll y en aura moins à capturer au lance-filet.

Publicités
Cet article, publié dans Pigeons Strasbourg, Politique locale, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s