Pigeons recueillis et soignés

Merci de signer (et de faire signer !) notre pétition contre les captures et le gazage au CO2 des pigeons de Strasbourg sur le site :  http://www.mesopinions.com


Notre article SOS Pigeons et Corvidés en détresse :
http://credopigeons.fr/2015/03/30/sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/

Des membres de notre Collectif ont recueilli et soigné bénévolement des centaines de pigeons depuis sa création.
Nous trouvons toujours autant de pigeons aux pattes entravées et soignons tant bien que mal, souvent avec l’aide d’un vétérinaire, leurs doigts et pattes tantôt tuméfiés, tantôt nécrosés, voire horriblement mutilés et réduits à l’état de moignons.

L’association C.RÉ.DO. Pigeons et Protection Animale envisage d’ouvrir en Alsace un centre de soins pour les  pigeons, encore trop souvent mal-aimés, pour les autres oiseaux des villes et même pour d’autre animaux (chiens, chats libres, N.A.C., animaux de ferme etc.).
Si vous êtes en mesure de contribuer à l’avancement de ce grand projet, veuillez nous contacter. Merci.

Merci de consulter également notre article ci-dessous, si vous avez trouvé un ou des bébés pigeons tombés du nid :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/


A CONSULTER AUSSI, POUR INFORMATION. Merci.

Solutions, C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

Textes sur le traitement des pigeons en France, C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

Nos dernières pétitions à signer en ligne, C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

Notre argumentaire pour la défense des pigeons bisets massacrés en France :
http://credopigeons.fr/2016/01/08/sos-pigeons-argumentaire-pour-defense-pigeons-bisets-massacres-france/

Interview de notre porte-parole sur Radio Santé Animale :
http://www.radio-sante-animale.fr/
dans :
http://credopigeons.fr/2016/01/08/sos-pigeons-defense-pigeons-des-villes-sur-radio-sante-animale/

Photo d'un jeune pigeon ramier tombé du nid

Jeune pigeon ramier tombé du nid.
© 2011 C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

Publicités
Cet article, publié dans Conseils, Courriers, Pigeons Strasbourg, SOS Pigeons, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Pigeons recueillis et soignés

  1. mingou dit :

    Bonjour,
    Je suis de Lyon.
    Je viens de recueillir un bébé pigeon de quelques jours. Il était seul dans la rue, je ne pouvais pas le laisser seul !
    Toutefois je sais qu’un bébé nourri à la main n’aura aucune chance de survie.
    Que faire?
    Merci de votre aide.
    Mingrou

    Notre réponse privée du 14 juillet 2014 :
    Bonjour,
    Merci de l’avoir recueilli. Que lui donnez-vous à manger ?
    Il faut qu’il grandisse d’abord.
    Nous pourrons organiser un covoiturage vers une famille d’accueil.
    Bien cordialement et à bientôt !

    Réponse privée de Mingrou le 14 juillet :
    Bonjour,
    J’ai cru que c’était un bébé pigeon.
    A priori c’est un martinet.
    J’ai eu un membre de la LPO qui va le récupérer aujourd’hui.
    Merci.
    Mingou

    • credopigeons dit :

      OK, merci.
      D’après la photo que vous m’avez envoyée, il est tout petit et a déjà le corps recouvert de plumes. Donc cela ne peut pas être un pigeon.
      Il n’a pas non plus de bec de pigeon ni des pattes de pigeon.
      Bises et à bientôt !

  2. Stéphanie dit :

    Bonjour,
    J’ai trouvé hier soir un petit pigeon qui doit avoir environ 20 jours (référence photo sur les sites).
    N’ayant pas de pâtée pour oisillons, j’ai fait cuire du maïs que j’ai mélangé avec des céréales (sans chocolat) pour bébé. Ceci n’est que provisoire car il aura des aliments adaptés ce soir. Le problème que je rencontre est le suivant :
    En lisant les différents témoignages sur les sites (et ça semble logique), on ne peut relâcher un pigeon « élevé » à la main. Donc que faire de ce bébé après qu’il se soit « remplumé » ? Vivant à Versailles, je n’ai pas de jardin pour lui apprendre à être autonome et je ne sais pas si en le laissant (une fois sauvé) à la campagne (chez des proches mais n’ayant pas de structure), il pourra vraiment apprendre à l’être.
    J’attends vos conseils pour nous aider à le faire grandir et lui rendre sa liberté.
    Je n’ai jamais eu de bébés pigeons que quelques rares adultes que je soignais et pouvais relâcher dans des parcs.
    Désolée pour ce long message.
    Merci pour vos réponse.

    • credopigeons dit :

      Réponse privée de Stéphanie le 15 octobre 2012 à mon message privé du même jour :

      Bonjour,
      Merci pour votre réponse.
      Hélas il n’y a pas d’autres pigeons à proximité et juste un jardin sans volière, mais comme mon beau-père a déjà soigné des pigeons, peut-être sait-il comment s’organiser.
      Sinon je vis juste à côté du château de Versailles et les espaces verts ne manquent pas.
      Le problème c’est que je ne pense pas, vu ce que je lis sur les forums, qu’il puisse être relâché sans passer par un endroit approprié lui permettant d’apprendre à vivre en extérieur.
      J’ai travaillé dans un centre de soins il y a plusieurs années, mais j’ai quitté l’asso car lorsqu’on nous apportait des oiseaux blessés non dignes d’intérêt, ils étaient tués sauf si je les récupérais et les soignais avec l’aide de mon vétérinaire. […] les pigeons étaient le cadet de leurs soucis. […] Je ne peux pas me retourner vers eux pour trouver une solution permettant une réhabilitation.

      Si vous avez des adresses, je suis preneuse.
      Il n’y a pas d’urgence tant que ce petit n’est pas sevré.
      Merci pour votre aide et bonne journée
      Stéphanie

  3. Anonyme dit :

    Bonjour,

    Merci pour votre réponse.

    J’ai, depuis mon dernier message, pris quelques dispositions concernant mes deux rescapés.

    Je pense qu’ils doivent avoir environ 2 mois maintenant et sont toujours aussi adorables.
    J’ignorais qu’un pigeon pouvait témoigner de l’affection et du plaisir à l’égard d’un humain et suis heureuse de cette découverte.

    Sachant très bien que mes protégés seraient voués à une mort certaine si je les relâchais sans précautions, je leur ai laissé petit à petit la possibilité de sortir de mon abri de jardin
    (que j’avais entièrement mis à leur disposition) sous ma surveillance.
    Chaque jour ils prenaient un peu plus d’assurance et après chaque vol revenaient se poser sur mon épaule (ou ma tête :-)) et réclamaient des graines à picorer dans ma main….

    Afin de préserver leur avenir en toute sécurité, je viens de les confier à des amis qui ont une terrasse de toit relativement élevée, avec rebord leur permettant de prendre aisément leur envol, d’avoir une vue sur la campagne environnante, de partir et revenir à leur guise et avec un petit kiosque en bois aménagé en pigeonnier pour eux afin de se nourrir et de se reposer quand bon leur semblera.

    Je suis triste d’avoir eu à faire ce choix, mais je n’ai pas voulu être égoïste et j’irai les voir régulièrement et suis sûre qu’ils me reconnaitront et surtout qu’ils ne risqueront pas de se faire dévorer par les chats, fouines et renards qui sont nombreux à passer dans mon jardin…..

    Que les détracteurs des pigeons prennent un jour le temps de les regarder vivre et évoluer et cessent de les combattre….

    • credopigeons dit :

      Merci pour cette heureuse initiative et bonne chance à vos deux petits protégés !

    • credopigeons dit :

      Réponse envoyée en privé par l’auteur du message le 6 novembre 2013. Une de ses photos a été publiée sur notre blog.

      Bonsoir,

      Suis un peu confuse du temps écoulé depuis votre dernier message…

      Toujours est-il que mes petits protégés vont très très bien ; il est vrai qu’ils sont désormais en pension 5 étoiles :-)) et qu’ils sont devenus de très beaux pigeons comme vous pourrez le constater sur les photos jointes.

      Je n’ai pas l’opportunité de les revoir très souvent car ils sont à 80 km de mon domicile mais j’ai de leurs nouvelles quasi quotidiennement par téléphone.

      Ils se portent comme un charme tous les deux, font de très belles virées ensemble, ont déjà ramené quelques copains qui passent un petit moment avec eux avant de repartir ;

      Presque tous les soirs, ils viennent « tapoter » du bec la véranda de mes amis et attendent qu’on leur ouvre la fenêtre pour passer un petit moment avec eux.

      Ils me manquent beaucoup mais je suis heureuse d’avoir pris la bonne solution pour leur assurer un avenir sans problème.

      Je vous embrasse et vous remercie pour votre engagement.

      A bientôt !

  4. Claire dit :

    Bonjour,
    J’ai recueilli 2 superbes bébés pigeons menacés d’extermination en raison de travaux de réfection dans un bâtiment. Cela fait 5 semaines que je m’en occupe ; ils sont adorables, très attachants et, malgré ce que certains peuvent penser, « intelligents ».
    Mon souci est le suivant : je sais que les pigeons nourris à la main ne peuvent être relâchés mais j’aimerais leur donner une chance de vivre une vie de « pigeon libre ».
    Existe-t-il en Meurthe-et-Moselle une structure pouvant accueillir mes adorables titis ou alors comment puis-je faire pour leur assurer un bel avenir ?
    J’avoue que je m’y suis attachée et que je ne voudrais pas qu’il leur arrive malheur.
    Merci d’avance

  5. smallbulle dit :

    ça me fend toujours le cœur de voir leurs pattes si souvent atrocement mutilées… comment cela arrive-t-il…?!!!

    • credopigeons dit :

      Merci pour votre commentaire.
      C’est dû à la négligence des gens.
      Si vous trouvez un pigeon avec des pattes attachées et nécrosées, il serait préférable de le montrer à un vétérinaire, puis de le soigner chez vous en le gardant dans un grand carton ou un panier à chat.
      Si vous avez des questions, merci de nous contacter.
      Bien cordialement et à bientôt !

  6. Anne-Lyse dit :

    J’ai moi-même recueilli il y a plusieurs mois un jeune pigeon trop jeune pour voler, il courait après les autres pigeons et tentait de manger. Il avait des plumes mais encore son plumage de bébé pas complètement parti. Je l’ai mis sur mon balcon dans un parc à bébé qui avait servi d’enclos pour les cochons d’Inde et lapins de mes neveux, et je lui ai donné de quoi manger. Heureusement il mangeait seul, il a fini par arriver seul à monter sur le bord du parc en plastique, puis à s’essayer à voler et enfin il a rejoint ses amis. Il est venu quelques jours, puis je ne l’ai plus vu… Mais j’habite une ville qui ne les aime pas, les gens les détestent ; pour la plupart, ils sont attrapés en sans doute gazés. Je ne sais quoi faire à part leur donner un peu à manger, discrètement. Un nid est installé sur le balcon à côté, il y a deux bébés, le locataire est absent depuis deux ans.

    Les pigeons ont vraiment une mauvaise image, les gens les considèrent comme des animaux qui transmettent des maladies, des nuisibles, et on leur fait croire qu’après la capture, on les relâche ailleurs.. pauvres petits, ils seraient plus heureux s’ils vivaient à la campagne.

  7. J’aimerais trouver, dans les Bouches du Rhône ou départements proches, un refuge qui pourrait recueillir un pigeon recueilli dans mon jardin, blessé par un chasseur en septembre 2009, actuellement dans mon village, ils sont tués ! d’ailleurs, on n’en voit plus, dans le jardin, il y en avait toujours 4 ou 5 qui venaient se nourrir, il n’y a plus que des tourterelles !

    • credopigeons dit :

      Merci d’avoir recueilli et soigné ce malheureux pigeon. Le rescapé se trouve-t-il chez vous ? Les chasseurs organisent-ils des battues officielles dans votre commune ? A bientôt !

    • credopigeons dit :

      Un covoiturage est organisé ces prochains jours dans votre région, ce qui tombe très bien.
      Nous vous recontacterons à ce sujet.

      Où se trouve votre pigeon : dans une volière, une pièce ?
      Merci pour le pigeon et à bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s