Lettre ouverte au sujet de la viande de taureaux de corrida acceptée par la Banque Alimentaire du Vaucluse

Lettre ouverte du 25 juillet 2012 adressée conjointement par le Collectif pour une Régulation Douce des Pigeons (C.RÉ.DO. Pigeons) www.credopigeons.fr et l’association Animalsace www.animalsace.org à Monsieur Maurice LONY, Directeur fédéral de la Banque alimentaire avec copie à Madame Maïté GRÉGOIRE-BRUCHET, présidente de la Banque alimentaire du Vaucluse.

Monsieur le Directeur,

Recevez tout d’abord nos remerciements pour votre engagement et vos intercessions en faveur des personnes démunies.

Après avoir découvert vos propos surprenants justifiant l’acceptation par votre antenne du Vaucluse du don de viande des taureaux tués lors de la corrida du 15 juillet à Châteaurenard, (cf. votre communiqué repris le 16/07/2012 par LADEPECHE.fr dans son article « Viande de taureau : la Banque alimentaire se justifie face aux anti-corrida ») et noté avec consternation que Madame Maïté Grégoire-Bruchet, présidente de la Banque alimentaire du Vaucluse, a cru à la fois opportun de s’exclamer :

« Ce don, c’est quelque chose d’exceptionnel pour nous. Six taureaux de combat de plus de 600 kg chacun ça représente 10 000 repas » (cf. « Vaucluse : des taureaux de corrida pour la banque alimentaire? », publié sur le site de l’EXPRESS le 16/07/2012)

et de laisser directement sous l’édito de la page d’accueil du site de l’antenne du Vaucluse http://ba84.banquealimentaire.org/ le lien vers son actualité du 06/06/2012 ainsi formulée :

« Une initiative originale associant spectacle tauromachique et solidarité alimentaire. »

nous aimerions attirer votre attention autant que celle de Madame la présidente sur les montants parfois faramineux des cachets des toreros et nous exclamer à notre tour sur le nombre considérablement supérieur des repas (même bio !) qui pourraient être préparés avec une partie seulement de pareilles dépenses. Celles-ci peuvent atteindre 300 000 euros pour un seul cachet, (selon l’article : « La tauromachie a toujours eu besoin de figuras » paru sur le site du Midi Libre  le 14/09/2011).

Nous sommes persuadés que des « millions de subvention […] c’est autant d’argent en moins pour les démunis », que « l’abolition de la corrida permettra une utilisation plus juste de l’argent des contribuables » et que « les protéines animales ne sont pas une nécessité vitale »*. C’est ce qu’observe si pertinemment l’internaute au pseudo cerizette dont nous relayons les réflexions ci-après. Nous espérons qu’elles rendront encore plus explicites les multiples implications de vos décisions et démontreront que l’éthique mentionnée par M. Thierry Hély, porte-parole de la FLAC, www.flac-anticorrida.org, la Fédération des luttes pour l’abolition des corridas, ne s’oppose ni à la justice ni à la solidarité alimentaire, mais constitue leur pré-requis !

(*) : Pour la supériorité des régimes végétariens, voire végétaliens, veuillez consulter les sites : www.viande.info et www.alimentation-responsable.com/position-ADA-2009

« Bonjour,

Comme de nombreuses personnes, je trouve qu’il est choquant  que la Banque alimentaire du Vaucluse accepte de la viande des taureaux morts dans les arènes de Châteaurenard. Pour différentes raisons, je vous demande de ne pas apporter votre soutien à la corrida et donc de :

– refuser la viande de ces 6 taureaux torturés présentant, de plus, des risques sanitaires pour lesquels vous aurez à répondre ;

– de revoir vos menus et d’organiser des ateliers « Cuisine à petits prix », comme le fait ANATOTH dans le Vaucluse, pour mieux aider et autrement les personnes dans la précarité ;

Veuillez prendre en considération les faits suivants ne concernant pas seulement la corrida :

– les protéines animales ne sont pas une nécessité vitale, contrairement à ce que les amateurs de corrida mettent en avant dans ce coup de publicité « pour renouer avec les traditions de charité » ;

– nos parents mangeaient de la viande quand il y en avait et généralement le dimanche ;

– la viande ne doit pas continuer à être un signe extérieur de richesse car l’élevage des animaux nuit gravement à l’environnement et toute la planète depuis la mondialisation des échanges de soja pour les farines animales pesticidées, entraînant des maladies reconnues en France ;

– en favorisant la viande à tous les repas, nous ne restons pas en bonne santé et plongeons des peuples d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie dans la misère noire, sans aide sociale et bien plus effroyablement que la précarité en France : la famine ;

– le gaspillage consiste à ne pas tuer inutilement des animaux ;

– 10 000 repas et après ? Vous en ferez votre système d’approvisionnement : ce n’est pas ainsi que les souffrances des taureaux avérées par un collectif de vétérinaires prendront fin ;

– aucune œuvre de bienfaisance et humanitaire digne de ce nom ne saurait soutenir la torture ;

– la corrida n’est qu’une tolérance importée d’Espagne il y a seulement 159 ans parce que les populations frontalières ont refusé de se plier à la loi, illégale dans d’autres régions, elle constitue des sévices sur animaux punis de prison et fortes amendes ;

– la corrida ne subsiste que grâce aux millions d’euros de subventions du gouvernement, des régions et communes : c’est autant d’argent en moins pour les plus démunis ;

– l’abolition de la corrida permettra une utilisation plus juste de l’argent des contribuables ;

– les RESTOS DU COEUR, comme d’autres, ont refusé ce type de cadeau publicitaire ;

– la torture est un acte terrible non négociable et n’est pas à donner en exemple à la jeunesse alors qu’il y a déjà suffisamment de violences ;

– près de 80% des Français sont opposés à la corrida ;

– il est impossible de soutenir une association apportant sa caution à des actes de cruauté comme la corrida, l’UNICEF France a reçu un boycott pour cela, ainsi que tous ceux qui n’ont pas de conscience morale.
Merci de votre décision éthique et de votre réponse.

Cordialement. »

Fin de citation de la lettre publiée le 19/07/2012 par cerizette sur le blog « Animalus » :

http://animalonestmal.over-blog.com

En vous remerciant par avance pour l’intérêt que vous porterez à ce message et sa pièce jointe, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur, l’expression de nos sentiments respectueux.

C.RÉ.DO. Pigeons                                                                      Animalsace 

PJ : Sévices et actes de cruauté infligés aux taureaux de corrida

Publicités
Cet article, publié dans Courriers, Evénements, Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s