Faits divers… Pas si divers que ça !

Vautour fauve. Photo Copyright JLS-2014

Vautour fauve (Gyps fulvus) ou anciennement le Griffon – Photo : © JLS, 2014

Vivre en Harmonie

Octobre 2014

POINT DE VUE

Faits divers… pas si divers que ça !

par Jean-Louis Schmitt

Loups, vautours, baleines, pigeons, taureaux… Les exemples, décidément, ne manquent pas où, en parfaite légalité, sont persécutés, torturés, massacrés des animaux sans que cela n’émeuve les foules. Celles-ci semblent davantage préoccupées par la sortie d’un bouquin pour peu qu’il ait un vague parfum de scandale ! Pourtant, des sujets beaucoup plus préoccupants émaillent l’actualité…

Ainsi, lors de plusieurs manifs anti-corrida on a, cette année encore, pu constater l’extrême violence « d’aficionados », remarquablement épaulés par des CRS nettement supérieurs en nombre que les opposants ! De nombreux témoignages font état de brutalités diverses, de blessures (parfois très graves), de coups voire d’attouchements… Tout cela perpétré sous les yeux complices des forces de l’ordre s’ils ne participaient pas eux aussi gaillardement à la curée ! Il est à noter que, dès qu’il s’agit d’écorner la corrida, toute manifestation, fût-elle comme ici, totalement pacifique, est immanquablement sévèrement réprimée : si torturer un taureau avant de le mettre publiquement à mort demeure parfaitement légal et continue à faire hurler de plaisir quelques adeptes, crier et témoigner de son dégoût face à cette horreur est, en revanche, plus que jamais interdit… Ne trouvez-vous pas qu’il y a là quelque chose qui ne tourne pas vraiment rond ? (1)

Autre exemple : en Ariège, le préfet a autorisé, l’été dernier, des « tirs d’effarouchements de vautours » accusés par certains éleveurs « d’attaquer leurs vaches » ! Sachant que le rapace en question est principalement charognard, on a peine à croire les allégations et crimes qui lui sont reprochés… Par ailleurs, tous les rapaces étant en principe protégés par la loi, on comprend d’autant moins l’attitude du représentant de l’État préférant céder aux lobbies contre nature, qui eux ne tolèrent aucune existence autre que celle de leurs troupeaux et de leurs propres intérêts !

Si les vautours ne semblent guère appréciés par ces ennemis du vivant libre et sauvage, les pigeons de certaines agglomérations ne le sont pas davantage ! Illustration avec ces chasseurs du sud-ouest qui, bons princes et toujours dévoués pour « se rendre utiles », proposent que les municipalités fassent appel aux diverses sociétés de chasse du canton pour « réguler » les populations de pigeons des villages… Rien de moins ! Sans doute, à force d’avoir « régulé » les espèces généralement chassables, sont-ils en manque de cibles vivantes ! A défaut de grives n’est-ce pas ?

Dans le même compte-rendu de leur assemblée générale (2), les chasseurs en question relèvent également « des problèmes » dus aux renards que, bien évidemment, il faut là encore « réguler »… C’est une vraie manie ! Remarquez : n’ayant très certainement plus grand-chose à flinguer et étant donné que les sociétés de chasse procèdent régulièrement à de coûteux lâchers de faisans et de perdreaux d’élevage (3), les chasseurs en question craignent sans doute de se les faire piquer par Maître Renard : ceci explique évidemment cela…

Autre « bonne nouvelle » : des tirs de prélèvement de loups ont été autorisés en Meuse après (dixit la presse) « une nouvelle attaque (…) qui a fait une nouvelle victime animale, la 137ème depuis octobre 2013 » (4). Les éleveurs et les chasseurs sont satisfaits : on va là encore pouvoir « réguler » en toute légalité !

Braconnage partout…

Dans les Landes, ce sont quatre ornithologues amateurs qui ont été violemment pris à partie dans leur voiture par quelques 25 chasseurs à l’ortolan ! La scène de l’agression a été filmée en intégralité par les écologistes et diffusée par les médias (5) ! Bilan : 4 pneus crevés, véhicule endommagé, insultes et menaces de mort… Les quatre jeunes étaient sur place pour répertorier les sites actifs de ce braconnage qui perdure d’années en années mais qui, pour autant, n’est nullement réprimé.

Allain Bougrain-Dubourg (président de la L.P.O.) était lui aussi sur place quelques jours plus tôt faisant lui-même suite aux militants du CABS (Committee Against Bird Slaughter) : quelques ortolans ont pu être libérés par les écologistes avant que les chasseurs -venus en nombre- ne s’en prennent brutalement à eux… Le tout sous le regard complaisant d’agents de force de l’ordre se gardant bien d’intervenir pour faire respecter la loi ! Si des plaintes pour violence et menaces ont bien été déposées par les militants de la cause animale, le braconnage de notoriété publique se poursuit quant à lui en parfaite impunité pour les contrevenants !

Il en est de même dans les océans où, toujours sous prétexte de pseudo « chasses scientifiques », les baleines continuent à être massacrées et, là encore, sans que les autorités internationales ne lèvent seulement le petit doigt ! Des milliers de requins sont également capturés et rejetés dans les flots après avoir été amputés de leur aileron : l’agonie des malheureux qui s’en suit est bien évidemment atroce et terriblement longue…

Les activistes de Sea Shepherd (6) font ce qu’ils peuvent pour gêner autant que possible ces flottes de destructeurs des écosystèmes marins mais, face à l’ampleur des massacres quotidiens, le combat est naturellement on ne peut plus inégal !

1 000 vaches et… garde à vue !

À découvrir : le témoignage de Dominique Henry (institutrice et paysanne en retraite) qui est poursuivie pour avoir participé à l’action de démontage de la salle de traite de la ferme usine des 1 000 vaches à Drucat, dans la Somme.
Le récit complet du déroulement de l’action, de l’arrestation des militants et de la garde à vue de Dominique a été publié dans Campagnes Solidaires (n° 297 – juillet-août 2014).
Les quelques affaires citées (il y en a beaucoup d’autres qui ne font pas plus de deux lignes dans les quotidiens régionaux…) ont toutes un triste point commun : en effet, à chaque fois ce ne sont pas les ennemis de la nature et de la biodiversité qui sont inquiétés mais bel et bien ceux qui s’engagent et se battent afin de sauvegarder des bêtes, des espèces ou encore des sites menacés ! Ce constat n’est certes pas nouveau mais on note manifestement un durcissement de la répression à l’égard de ces défenseurs du vivant ! Aussi, la question que l’on peut légitimement se poser est celle-ci : peut-on encore, dans notre pays, avoir confiance en une justice qui s’acharne sur les protecteurs et ferme les yeux sur les nombreuses dérives, violences et autres actes délictueux perpétrés quotidiennement au vu et au su de tout le monde par des arriérés authentiquement nuisibles pour la nature et ses humbles défenseurs ?

  1. Vidéo complète sur cette action à voir http://www.mesopinions.com/petition/social/violences-maubourguet-manifestation-anti-corrida-sanctions/12697 )
  2. Voir article du journal Sud-Ouest : « Les chasseurs veulent se rendre utiles » (20 août 2014). http://www.sudouest.fr/2014/08/20/les-chasseurs-veulent-se-rendre-utiles-1646477-3833.php
  3. Trois sont encore prévus (en octobre, novembre et décembre) !
  4. Dépêche AFP « Loup : la Meuse finit par autoriser des tirs de prélèvements » (28 août 2014)
  5. http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/video-landes-une-confrontation-lors-d-une-operation-coup-de-poing-pour-sauver-les-ortolans_685815.html
  6. Sea Shepherd Conservation Society (SSCS), contact France : 22 rue Boulard 75014 Paris http://www.seashepherd.fr/
Publicités
Cet article, publié dans Courriers, Non classé, Vivre en Harmonie, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s