SOS Pigeons : Argumentaire pour la défense des pigeons bisets massacrés en France.

Extrait de la page Militer de notre blog : http://www.credopigeons.fr/militer/

  • De par son statut juridique d’animal domestique (Arrêté du 11 août 2006, émanant du Ministère de l’Écologie et du Développement durable), le pigeon biset est protégé par le Code pénal contre toutes formes d’actes de maltraitance ou de cruauté.
    Ce statut d’animal domestique ne dépend ni de la naissance ni de la vie en captivité ou non.
  • Preuves de l’intelligence des pigeons :
    http://dailygeekshow.com/pigeons-oiseaux-intelligents/
  • Les pigeons ne transmettent pas de maladies aux humains (sauf peut-être cas totalement exceptionnels qui ne concernent pas la santé publique), même s’ils peuvent être vecteurs pour d’autres pigeons.
    La température corporelle du pigeon est de 41,6° alors que celle des humains est de 36 à 37°. Par conséquent les germes actifs chez le pigeon ne sont pas les mêmes que ceux actifs chez l’homme.
    Les municipalités qui ont abandonné toute forme de régulation des pigeons ne reçoivent pas plus de plaintes au sujet des pigeons qu’auparavant.
    Les bénévoles des centres de soins qui hébergent en permanence depuis vingt-cinq ans plusieurs centaines de pigeons bisets blessés, malades ou invalides (1 200 pigeons dans un des centres) n’ont jamais contracté la moindre pathologie du fait des pigeons.
    Lire l’article très complet de Pascal Cousin : « Les pigeons de ville nous transmettent-ils des maladies ? » : http://cousin.pascal1.free.fr/nalo-maladies.pdf
    Ils sont réfractaires à la grippe aviaire d’après l’étude de Mme Ortrud Werner, Directrice d’un centre de recherche vétérinaire spécialisé dans la grippe aviaire sur l’île de Riems.
    Regarder à ce sujet l’interview de Josette Benchetritt :
    http://psychanalyse-et-animaux.over-blog.com/article-10490200.html
  • Quant aux tiques molles (argas reflexus), seul le dépigeonnage crée un risque, extrêmement faible au demeurant, de morsure des humains par les tiques et ces dernières peuvent vivre 5 à 10 années dans les bâtiments sans la moindre nourriture.
    Les autres causes de chocs anaphylactiques sont incomparablement plus fréquentes : allergies alimentaires, médicamenteuses, piqûres d’insectes (guêpes, abeilles etc.).
    On ne tue pas les abeilles pour autant.

    Ce sont les tiques qu’il faut exterminer et non les pigeons car sinon la politique actuelle de la mairie de Strasbourg met la population en danger (très faible tout de même), alors qu’elle prétend la protéger.
    On ne tue pas non plus les chiens et chats porteurs de tiques ou de puces.
  • Contrairement aux pluies acides, le pigeon biset ne dégrade pas les monuments et ses fientes sont biodégradables et sans danger pour la santé publique.
    Voici l’avis d’un ingénieur expert en bâtiment près la Cour d’Appel sur les prétendus dégâts aux immeubles ou monuments :
    « Les pigeons ne créent aucune détérioration sur la pérennité d’un ouvrage bois ou béton ou pierre. Les seuls prédateurs de bois reconnus sont les insectes et les champignons ».
    Des solutions inédites existent au problème des pigeons, si tant est qu’il existe, qui ne sont ni cruelles ni ruineuses.
  • Bienfaits des fientes de pigeons :
    – Recyclées, pour verdir les villes :

    http://www.batiactu.com/edito/fiente-pigeon-verdir-villes-diaporama-32727.php
    – Utilisées pour amincir le cuir au Maroc :
    Documentaire de 2014 : Des trains pas comme les autres – Maroc. Les fientes de pigeons pour amincir le cuir :
    fichier à lire avec tout logiciel lisant le format flv flash comme vlc média player.
    – Pour les soins du visage, propriétés découvertes il y a déjà plus de 1 000 ans par les Coréens :
    http://www.aufeminin.com/news-style/un-soin-du-visage-aux-fientes-de-pigeons-ca-vous-dit-s868984.html
  • .Il n’y a pas de problème Nourrisseurs. Il n’y a qu’un problème Affameurs à cause de l’article 120 du Règlement sanitaire départemental, datant de 1979, qu’il faut abroger ou au moins sérieusement réaménager.
    Étant granivore, le pigeon devrait manger au moins 30 grammes de graines par jour mais est obligé de se contenter des déchets traînant dans les caniveaux.
    Souffrant de dénutrition grave, il survit au maximum deux à trois ans ans en ville s’il n’est pas capturé avant. La forme de son bec ne lui permet pas d’attraper des insectes au vol ni de fouiller la terre. Il trouve parfois, mais très rarement, des graines tombant des arbres ; ces dernières ne poussent malheureusement pas sur le bitume.
    Il ne mange pas non plus de baies comme les pigeons ramiers qui, eux, nichent dans les arbres.
  • Des moyens de régulation douce existent, tels que les pigeonniers contraceptifs et les graines contraceptives déjà utilisés par des municipalités françaises et chez nos voisins européens.
    D’autre part des éleveurs ont constaté que l’orge entière avait la propriété de réduire la fertilité de leurs pigeons. Donc on peut proposer la distribution de graines (blé et maïs par exemple) coupées avec 50% d’orge aux pigeons des villes une partie de l’année, et des graines contraceptives (Ornistéril de Biove, maïs enrobé de progestérone) au maximum 150 jours par an, pendant la période de reproduction (d’avril à juin et de septembre à octobre).
    Autre solution : une ville belge a chargé avec succès ses nourrisseurs habituels de mélanger la moitié de leurs graines avec des graines contraceptives. Elle remplaçait en outre les œufs des pigeons par des leurres en plastique ou en plâtre à l’intérieur de leur pigeonnier contraceptif.
    On peut aussi encourager les gens accueillant des pigeons sur leur balcon ou ailleurs à échanger leurs œufs contre des œufs en plastique ou en plâtre (à commander en animalerie ou à fabriquer soi-même avec du plâtre. Fabriquer un moule en plâtre à l’aide d’un œuf de pigeon pondu depuis moins de sept jours, si on en a un, en moulant d’abord une moitié de l’œuf, puis l’autre, y déposer un film transparent, l’enduire de graisse puis y couler du plâtre), les trois premiers jours après la ponte (au maximum sept jours après la ponte).
    On peut essayer également de les remplacer par des balles de ping-pong, mais le résultat n’est pas garanti.
  • La mairie de Strasbourg ne respecte pas la Réglementation européenne entrée en vigueur en janvier 2013.
    Tout se passe sans le moindre contrôle des services vétérinaires, alors qu’il y en a dans les abattoirs de volailles.


    Les pigeons sont asphyxiés au CO2 et tués dans des souffrances épouvantables par étouffement.
    La mairie affirme que, dans le but de diminuer les souffrances des pigeons (qu’elle reconnaît ainsi) lors des gazages, seraient utilisés de l’argon ou de l’azote et que ce seraient des gaz anesthésiants.
    Or ce dernier point est totalement faux. Ce sont des gaz asphyxiants.
    Le gaz utilisé semble être du gaz de soudage ou un mélange de ce type, ce qui n’est nullement conforme aux règlementations européenne et française.
  • Malgré différentes demandes, la mairie n’a jamais fourni les certificats d’homologation pour le procédé utilisé et aucun contrôle n’est possible sur ce que fait réellement la société en charge de cette sinistre besogne.
    Cette méthode, illégale, est reconnue comme inefficace à long terme pour contrôler la population de pigeons car elle crée un vide écologique, et il faut multiplier les captures et les mises à mort chaque année !
    Il y a ainsi un gaspillage massif de l’argent public et le budget Captures des pigeons reste un mystère.

    Le simple nettoyage des fientes reviendrait beaucoup moins cher à la collectivité.
    Les services de la CUS tiennent secrets les lieux et dates des captures et ce sont des camionnettes de location qui sont utilisées…
    Nous n’acceptons pas l’utilisation du terme « euthanasie » qui est étymologiquement une mort douce.
    Pour notre mairie, « régulation » est donc synonyme de « tuage » ou « abattage » !
  • Non à l’introduction des faucons !
    La place des faucons pèlerins n’est pas en ville.

    On ne doit pas introduire de faucons pèlerins dans le but de tuer des pigeons, que ce soit en ville ou à la campagne. C’est illégal.
  • Oui aux pigeonniers contraceptifs, où les œufs sont remplacés par des leurres en plastique, et aux graines contraceptives !
    Il faudrait plusieurs pigeonniers contraceptifs à Strasbourg et dans ses faubourgs, après l’arrêt définitif des captures.
    Il est possible d’aménager des greniers ou bâtiments désaffectés en pigeonniers contraceptifs (cf. pigeonniers d’Augsbourg en Allemagne), pour la modique somme de 2 000 euros.
  • Non aux sociétés de dépigeonnage qui stigmatisent en permanence les pigeons !
    Nous ne voulons plus qu’on confie l’entretien des pigeonniers à des sociétés commerciales, qui
    tuent parfois les pigeons à l’intérieur des pigeonniers, et font en même temps des dépigeonnages pour les mairies !
    Nous récusons par avance la prétendue expertise de toute personne ayant un intérêt matériel direct ou indirect dans le dépigeonnage.

Merci de signer notre nouvelle pétition « Halte au grand massacre annuel des pigeons domestiques à Strasbourg », mise en ligne sur MesOpinions.com le 1er octobre 2014 et ayant déjà recueilli 21 000 signatures (fin 2015), et de la diffuser.
Pour signer, il suffit de cliquer sur l’image ci-dessous :

Signer la pétition : Halte au grand massacre annuel des pigeons domestiques à Strasbourg !

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/halte-grand-massacre-annuel-pigeons-domestiques/12922

Photo de Voyou, pigeon biset apprivoisé. Cop. 2012 Marie P.

Voyou, pigeon biset apprivoisé.
© 2012 Marie P.

http://www.credopigeons.fr

Publicités
Cet article, publié dans Courriers, Non classé, Pigeons Strasbourg, Politique locale, SOS Pigeons, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour SOS Pigeons : Argumentaire pour la défense des pigeons bisets massacrés en France.

  1. credopigeons dit :

    Bonjour Armelle,

    Merci pour ces informations et bienvenue au club des amis des pigeons!
    Nous vous répondrons en privé dans un e-mail.
    Merci.
    Bien cordialement et à bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s