Communiqué de presse – un drame suite à un essai thérapeutique : les tests sur animaux ne protègent pas l’homme

Depuis de nombreuses années, le comité scientifique PRO ANIMA affirme que l’expérimentation sur les animaux peut être dangereuse pour l’humain.

Nous avons résumé en début de semaine, quelques jours avant ce drame épouvantable, un article intitulé :

L’expérimentation animale porte aussi préjudice à l’homme

Un examen scientifique rappelle les différences génétiques entre les animaux et les humains. Ces différences ainsi que les conditions artificielles des tests provoquent des résultats trompeurs, l’abandon potentiel de thérapies efficaces, et donnent de faux espoirs aux malades. Les volontaires sont parfois mis en danger de manière sérieuse.

Les tests de sécurité sur l’animal ne protègent pas l’homme.

Christiane Laupie Koechlin qui a fondé PRO ANIMA après le décès de sa fille Georgina suite aux effets secondaires d’un médicament, demande la mise en place urgente de nouvelles procédures de tests impliquant les alternatives aux expérimentations animales, à la place des tests habituels sur animaux.

Source du communiqué et contact presse : www.proanima.fr

Publicités
Cet article, publié dans Evénements, Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s