Massacre illégal de pigeons par des fauconniers à Paris 20è : les effaroucheurs effarouchés

Notre argumentaire pour la défense des pigeons bisets massacrés en France :

http://credopigeons.fr/2016/01/08/sos-pigeons-argumentaire-pour-defense-pigeons-bisets-massacres-france/


Mise à jour du 3 février 2016 :

Bien qu’ayant été effarouchés deux soirs consécutifs grâce à notre intervention, les fauconniers capturent tout de même illégalement des pigeons.
Ils leur tordent ensuite le cou puis les mettent dans des sacs poubelles,
devant des témoins indignés et traumatisés.
Nous avons encore alerté les autorités compétentes et espérons qu’ils seront punis pour maltraitance animale.
La DDPP de la Préfecture de Police de Paris va effectuer une enquête et des témoins, soutenus par des associations de protection animale, vont porter plainte.
Rappelons que les protecteurs d’animaux ont été soulagés d’apprendre cette semaine qu’un tortionnaire de chat venait d’être condamné, en comparution immédiate, à deux ans de prison ferme à Nice (cf. article publié sur ce blog le 3 février 2016 ).

13 h :
Nous sommes informés par un responsable de Paris-Habitat que l’opération est mise en suspens, donc espérons-le, arrêtée définitivement.
Ce sera maintenant à la justice de se prononcer.
Ce matin, de nombreux pigeons avaient été capturés et tués par torsion du cou, ce qui bien évidemment est totalement illégal, tout comme les autres procédés que nous dénonçons.


2 février 2016 :

Grâce à l’intervention d’un membre de notre Collectif, qui s’est déplacé hier soir, de riverains et de notre porte-parole, qui s’est « entretenu » par téléphone avec l’un des fauconniers, ceux-ci ont quitté rapidement les lieux.

Il faut vérifier si une demande d’autorisation est parvenue à la DDPP de Paris pour les rapaces, si la camionnette utilisée par les fauconniers est adaptée pour le transport d’animaux vivants et si le chauffeur est titulaire du CAPTA.


Voici le message urgent adressé la nuit dernière à la Mairie de Paris et à Paris-Habitat, sur leur formulaire de Contact, par un membre parisien de notre Collectif :
Madame la Maire,

Un massacre de pigeons illégal se déroule du 1er au 2 février 2016 au 6 rue Félix Terrier à Paris 20.
Des fauconniers mandatés par Paris-Habitat organisent des lâchers de rapaces pour lutter contre la prolifération des pigeons dans la ville, la nuit de 20h30 à 1h30. Ces opérations se déroulent dans la journée et surtout la nuit.
Ce massacre est une violation de l’arrêté préfectoral sur la sécurité publique.
Il constitue des actes de cruauté envers des animaux domestiques, article 521-1 du code pénal, à minima des actes de maltraitance, article R654-1 du même code.
Également des infractions au code rural, notamment pour la mise à mort d’animaux sans étourdissement préalable, en-dehors des dérogations légales.
Également violation du règlement européen entré en vigueur le 1er janvier 2013 sur les dépopulations d’animaux pour motif (allégué) de santé publique ou d’environnement.

Je vous prie d’agréer, Madame la Maire, l’expression de ma considération distinguée.

Fin de citation.


Message à la Préfecture et à Paris-Habitat :

Objet : Demande urgente d’intervention
Mardi, 2 février 2016, 16 h 13 :

Madame, Monsieur,

Je vous envoie dans l’urgence ces quelques clichés pris hier soir par un habitant de la résidence ainsi que le prospectus mis dans les boites par Paris-Habitat.
Cela se passe actuellement du 1er au 6 février 2016 au 6, rue Félix Terrier 75020 Paris.

Je vous adresse dès que possible un message plus détaillé afin de vous exposer la totale illégalité des procédés des fauconniers contre les pigeons, y compris les captures par cages-pièges.
Cette entreprise n’a aucun agrément ni autorisation pour capturer et tuer des pigeons, encore moins par des rapaces.

Comme le démontre le prospectus ci-joint mis dans les boites à lettres, il ne s’agit bien sûr pas uniquement d’effarouchement (les pigeons ne peuvent pas fuir en pleine nuit, n’ayant pas suffisamment de vision nocturne) mais bien de mises à mort,  par actes de cruauté, des pigeons, animaux domestiques et non classés nuisibles, donc en infraction avec le code pénal, le code rural et la réglementation européenne.
Il y a eu au moins un pigeon mort dans les filets il y a quelques minutes.
Nous sommes susceptibles de porter plainte.

Bien cordialement,

Le Porte-parole de l’association C.RÉ.DO. Pigeons et Protection Animale

www.credopigeons.fr

Fin de citation.


Extrait de la page Solutions de notre blog :
http://credopigeons.fr/solutions/

MAUVAISES SOLUTIONS :

Recours aux rapaces :

a) Flying a Bird of Prey (hawk) as a Method of Control :

http://www.picasuk.com/lethal_bird_control.html#lnk4

b) Vidéo d’une battue aux pigeons effectuée dans une grange en pleine nuit :

fichier à lire avec tout logiciel lisant le format flv flash comme vlc media player.

c) Faucon dévorant un pigeon vivant dans un centre ville
(âmes sensibles s’abstenir) :

NB : Les tentatives d’effarouchement par les rapaces finissent parfois ainsi, malheureusement.

Publicités
Cet article, publié dans Courriers, Non classé, SOS Pigeons, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s