Contre le classement du Pigeon ramier comme « nuisible » en Ardèche

Madame et Messieurs les Députés,

Permettez-moi de vous faire part de notre vive opposition au projet de classement du Pigeon ramier comme nuisible dans l’Ardèche.
Ce sujet a été évoqué lors de la commission départementale de la chasse et de la faune sauvage du 12 octobre 2016.
Un dossier présenté non pas par le monde agricole mais par la fédération des chasseurs de l’Ardèche.

Nous ne sommes pas dupes : le combat pour faire stopper les chasses dites de printemps (en réalité une violation de la directive européenne sur les oiseaux) en Ardèche a duré des années.
Nous avons dénoncé l’inscription du pigeon ramier comme nuisible à la seule fin de chasser des oiseaux migrateurs en route pour leur lieu de nidification.
Ces destructions massives, véritables massacres, d’oiseaux au cours de leur migration prénuptiale sont une honte, alors que l’on sait pertinemment que les pigeons ramiers -principalement visés en l’occurrence- sont de passage et n’occasionnent pas ou très peu de dégâts aux cultures, contrairement aux arguments fallacieux invoqués par les adeptes de ces chasses scandaleuses et révoltantes.
Ces prélèvements effectués sur les populations d’oiseaux sont d’autant plus absurdes qu’ils sont pratiqués sur des individus reproducteurs, alors même que les tirs déciment déjà considérablement les pigeons lors de leur migration post-nuptiale…
De fait, ces chasses de printemps s’avèrent parfaitement illégales !

Les associations, dont la LPO, ont gagné devant les tribunaux à de nombreuses reprises. Les heurts ont été violents en particulier sur les cols comme l’Escrinet devenu un symbole français pour la protection de la nature.
La situation délétère a duré des années, générant des tensions sociales, et des coûts élevés pour la société. Cette affaire est aujourd’hui classée et tout le monde s’en réjouit.

Il se dit que, en tant que Députés, vous soutiendriez ce projet de régression environnementale. Nous avons du mal à le croire.
Merci de bien vouloir nous rassurer par retour car le temps presse. Nous ferons part de votre réponse à nos parents et amis vivant dans ce merveilleux département de l’Ardèche.

Dans l’espoir que le bons sens finisse par s’imposer face à ces authentiques actes de barbarie, recevez mes salutations indignées.

La Présidente-fondatrice du Collectif pour la Régulation Douce des Pigeons et la Protection Animale
www.credopigeons.fr

(Mailing envoyé le 10 novembre 2016).

Publicités
Cet article, publié dans Courriers, Non classé, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s