Militer

SOMMAIRE :

Outils pour militer
SOS Pigeons + Événements
Argumentaire très complet du C.RÉ.DO. Pigeons et P.A., à utiliser par les défenseurs des pigeons, et pétition à signer
Remarque sur le mot « Euthanasie »
Découverte inattendue : La survie des pigeons au nid est faible !
Avant-propos du dossier technique du C.RÉ.DO. PIGEONS et P.A. sur « Les Pigeonniers contraceptifs et la Régulation douce des pigeons »
Tract « Faut-il avoir peur des pigeons ? » de NALO.


OUTILS POUR MILITER :

Le C.RÉ.DO. Pigeons et P.A. vous propose quelques outils pour militer en faveur d’une régulation douce des pigeons.

Notre tract à imprimer (de préférence sur papier recyclé) ou à diffuser sur Internet :

Aperçu du tract au format A5 recto-verso à cliquer

Cliquer sur l’image pour afficher le tract au format A5 recto-verso

Adresse de notre blog à diffuser sur Internet :

http://www.credopigeons.fr

Logo du Collectif pour la Régulation Douce des Pigeons et la Protection Animale (C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.)
Code HTML à insérer pour mettre un lien vers notre blog à partir de ce logo :

<a href= »http://credopigeons.fr/2017/06/logo-credo-pigeons-et-p-a.jpg »><img class= »aligncenter size-medium wp-image-8101″ src= »https://credopigeons.files.wordpress.com/2017/06/logo-credo-pigeons-et-p-a.jpg?w=162&Prime; alt= »Logo du Collectif pour la Régulation Douce des Pigeons et la Protection Animale (C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.) » title= »Collectif pour la Régulation Douce des Pigeons et la Protection Animale (C.RÉ.DO. Pigeons) »width= »162″ height= »300″ /></a>


SOS PIGEONS + ÉVÉNEMENTS

Si vous souhaitez connaître nos dernières actions, merci de consulter les articles de la Catégorie « SOS Pigeons » à cliquer dans la colonne de droite de notre page d’accueil.
La page « Événements » est également très instructive et regroupe un très grand nombre d’articles de ce blog.


ARGUMENTAIRE TRES COMPLET du C.RÉ.DO. Pigeons et P.A., à utiliser par les défenseurs des pigeons, et pétition à signer :

  • De par son statut juridique d’animal domestique (Arrêté du 11 août 2006, émanant du Ministère de l’Écologie et du Développement durable), le pigeon biset est protégé par le Code pénal contre toutes formes d’actes de maltraitance ou de cruauté.
    Ce statut d’animal domestique ne dépend ni de la naissance ni de la vie en captivité ou non.
  • Preuves de l’intelligence des pigeons :
    http://dailygeekshow.com/pigeons-oiseaux-intelligents/
  • Les pigeons ne transmettent pas de maladies aux humains (sauf peut-être cas totalement exceptionnels qui ne concernent pas la santé publique), même s’ils peuvent être vecteurs pour d’autres pigeons.
    La température corporelle du pigeon est de 41,6° alors que celle des humains est de 36 à 37°. Par conséquent les germes actifs chez le pigeon ne sont pas les mêmes que ceux actifs chez l’homme.
    Les municipalités qui ont abandonné toute forme de régulation des pigeons ne reçoivent pas plus de plaintes au sujet des pigeons qu’auparavant.
    Les bénévoles des centres de soins qui hébergent en permanence depuis vingt-cinq ans plusieurs centaines de pigeons bisets blessés, malades ou invalides (1 200 pigeons dans un des centres) n’ont jamais contracté la moindre pathologie du fait des pigeons.
    Lire l’article très complet de Pascal Cousin : « Les pigeons de ville nous transmettent-ils des maladies ? » : http://cousin.pascal1.free.fr/nalo-maladies.pdf
    Ils sont réfractaires à la grippe aviaire d’après l’étude de Mme Ortrud Werner, Directrice d’un centre de recherche vétérinaire spécialisé dans la grippe aviaire sur l’île de Riems.
    Article intéressant à ce sujet : http://laterredabord.fr/?p=6077
    Regarder aussi l’interview de Josette Benchetritt :
    http://psychanalyse-et-animaux.over-blog.com/article-10490200.html
  • Quant aux tiques molles (argas reflexus), seul le dépigeonnage crée un risque, extrêmement faible au demeurant, de morsure des humains par les tiques et ces dernières peuvent vivre 5 à 10 années dans les bâtiments sans la moindre nourriture.
    Les autres causes de chocs anaphylactiques sont incomparablement plus fréquentes : allergies alimentaires, médicamenteuses, piqûres d’insectes (guêpes, abeilles etc.).
    On ne tue pas les abeilles pour autant.

    Ce sont les tiques qu’il faut exterminer et non les pigeons car sinon la politique actuelle de la mairie de Strasbourg met la population en danger (très faible tout de même), alors qu’elle prétend la protéger.
    On ne tue pas non plus les chiens et chats porteurs de tiques ou de puces.
  • Contrairement aux pluies acides, le pigeon biset ne dégrade pas les monuments et ses fientes sont biodégradables et sans danger pour la santé publique.
    Voici l’avis d’un ingénieur expert en bâtiment près la Cour d’Appel sur les prétendus dégâts aux immeubles ou monuments :
    « Les pigeons ne créent aucune détérioration sur la pérennité d’un ouvrage bois ou béton ou pierre. Les seuls prédateurs de bois reconnus sont les insectes et les champignons ».
    Des solutions inédites existent au problème des pigeons, si tant est qu’il existe, qui ne sont ni cruelles ni ruineuses.
  • Bienfaits des fientes de pigeons :
    – Recyclées, pour verdir les villes :

    http://www.batiactu.com/edito/fiente-pigeon-verdir-villes-diaporama-32727.php
    – Utilisées pour amincir le cuir au Maroc :
    Documentaire de 2014 : Des trains pas comme les autres – Maroc. Les fientes de pigeons pour amincir le cuir :
    fichier à lire avec tout logiciel lisant le format flv flash comme vlc média player.
    – Pour les soins du visage, propriétés découvertes il y a déjà plus de 1 000 ans par les Coréens :
    http://www.aufeminin.com/news-style/un-soin-du-visage-aux-fientes-de-pigeons-ca-vous-dit-s868984.html
  • Il n’y a pas de problème Nourrisseurs. Il n’y a qu’un problème Affameurs à cause de l’article 120 du Règlement sanitaire départemental, datant de 1979, qu’il faut abroger ou au moins sérieusement réaménager.
    Étant granivore, le pigeon devrait manger au moins 30 grammes de graines par jour mais est obligé de se contenter des déchets traînant dans les caniveaux.
    Souffrant de dénutrition grave, il survit au maximum deux à trois ans ans en ville s’il n’est pas capturé avant. La forme de son bec ne lui permet pas d’attraper des insectes au vol ni de fouiller la terre. Il trouve parfois, mais très rarement, des graines tombant des arbres ; ces dernières ne poussent malheureusement pas sur le bitume.
    Il ne mange pas non plus de baies comme les pigeons ramiers qui, eux, nichent dans les arbres.
  • Des moyens de régulation douce existent, tels que les pigeonniers contraceptifs et les graines contraceptives déjà utilisés par des municipalités françaises et chez nos voisins européens.
    D’autre part des éleveurs ont constaté que l’orge entière avait la propriété de réduire la fertilité de leurs pigeons. Donc on peut proposer la distribution de graines (blé et maïs par exemple) coupées avec 50% d’orge aux pigeons des villes une partie de l’année, et des graines contraceptives (Ornistéril de Biove, maïs enrobé de progestérone) au maximum 150 jours par an, pendant la période de reproduction (d’avril à juin et de septembre à octobre).
    Autre solution : une ville belge a chargé avec succès ses nourrisseurs habituels de mélanger la moitié de leurs graines avec des graines contraceptives. Elle remplaçait en outre les œufs des pigeons par des leurres en plastique ou en plâtre à l’intérieur de leur pigeonnier contraceptif.
    On peut aussi encourager les gens accueillant des pigeons sur leur balcon ou ailleurs à échanger leurs œufs contre des œufs en plastique ou en plâtre
    (à commander en animalerie ou à fabriquer soi-même avec du plâtre. Fabriquer un moule en plâtre à l’aide d’un œuf de pigeon pondu depuis moins de sept jours, si on en a un, en moulant d’abord une moitié de l’œuf, puis l’autre, y déposer un film transparent, l’enduire de graisse puis y couler du plâtre), les trois premiers jours après la ponte (au maximum sept jours après la ponte).
    On peut essayer également de les remplacer par des balles de ping-pong, mais le résultat n’est pas garanti.
  • La mairie de Strasbourg ne respecte pas la Réglementation européenne entrée en vigueur en janvier 2013.
    Tout se passe sans le moindre contrôle des services vétérinaires, alors qu’il y en a dans les abattoirs de volailles.

    Les pigeons sont asphyxiés au CO2 et tués dans des souffrances épouvantables par étouffement.
    La mairie affirme que, dans le but de diminuer les souffrances des pigeons (qu’elle reconnaît ainsi) lors des gazages, seraient utilisés de l’argon ou de l’azote et que ce seraient des gaz anesthésiants.
    Or ce dernier point est totalement faux. Ce sont des gaz asphyxiants.
    Le gaz utilisé semble être du gaz de soudage ou un mélange de ce type, ce qui n’est nullement conforme aux règlementations européenne et française.
  • Malgré différentes demandes, la mairie n’a jamais fourni les certificats d’homologation pour le procédé utilisé et aucun contrôle n’est possible sur ce que fait réellement la société en charge de cette sinistre besogne.
    Cette méthode, illégale, est reconnue comme inefficace à long terme pour contrôler la population de pigeons car elle crée un vide écologique, et il faut multiplier les captures et les mises à mort chaque année !
    Il y a ainsi un gaspillage massif de l’argent public et le budget Captures des pigeons reste un mystère.

    Le simple nettoyage des fientes reviendrait beaucoup moins cher à la collectivité.
    Les services de la CUS tiennent secrets les lieux et dates des captures et ce sont des camionnettes de location qui sont utilisées…
    Nous n’acceptons pas l’utilisation du terme « euthanasie » qui est étymologiquement une mort douce.
    Pour notre mairie, « régulation » est donc synonyme de « tuage » ou « abattage » ! 
  • Non à l’introduction des faucons !
    La place des faucons pèlerins n’est pas en ville.

    On ne doit pas introduire de faucons pèlerins dans le but de tuer des pigeons, que ce soit en ville ou à la campagne. C’est illégal.
  • Oui aux pigeonniers contraceptifs, où les œufs sont remplacés par des leurres en plastique, et aux graines contraceptives !
    Il faudrait plusieurs pigeonniers contraceptifs à Strasbourg et dans ses faubourgs, après l’arrêt définitif des captures.
    Il est possible d’aménager des greniers ou bâtiments désaffectés en pigeonniers contraceptifs (cf. pigeonniers d’Augsbourg en Allemagne), pour la modique somme de 2 000 euros.
  • Non aux sociétés de dépigeonnage qui stigmatisent en permanence les pigeons !
    Nous ne voulons plus qu’on confie l’entretien des pigeonniers à des sociétés commerciales, qui
    tuent parfois les pigeons à l’intérieur des pigeonniers, et font en même temps des dépigeonnages pour les mairies !
    Nous récusons par avance la prétendue expertise de toute personne ayant un intérêt matériel direct ou indirect dans le dépigeonnage.

Merci de signer notre nouvelle pétition « Halte au grand massacre annuel des pigeons domestiques à Strasbourg », mise en ligne sur MesOpinions.com le 1er octobre 2014 et ayant déjà recueilli 21 000 signatures (fin 2015), et de la diffuser.
Pour signer, il suffit de cliquer sur l’image ci-dessous :

Signer la pétition : Halte au grand massacre annuel des pigeons domestiques à Strasbourg !

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/halte-grand-massacre-annuel-pigeons-domestiques/12922

http://www.credopigeons.fr


L’EUTHANASIE est une mort douce et sans souffrance (étymologie : « eu » signifie « bien », « bon » en grec, et « thanatos » signifie « la mort »).

Les captures de pigeons ne sont pas suivies d’une « euthanasie » s’ils sont gazés au CO2 pur ou au gaz de soudure et meurent dans d’atroces souffrances.
Le terme est impropre.
Ce sont plutôt « des sévices et actes de cruauté commis envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité » (article 521-1 du Code pénal), punis « de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende ».
Les « races et variétés domestiques du pigeon biset » appartiennent en effet à la catégorie des animaux domestiques, ce que semblent avoir oublié de nombreux détracteurs des pigeons.

http://www.credopigeons.fr


DÉCOUVERTE INATTENDUE : LA SURVIE DES PIGEONS AU NID EST FAIBLE !

« Les jeunes prennent leur envol à l’âge de 30-35 jours environ.
Un couple peut avoir plusieurs couvées par année, mais les premiers résultats génétiques de notre étude indiquent que les femelles produisent un jeune volant par an en moyenne ».

Auteurs : Gérard Leboucher – Laboratoire d’Éthologie et cognition comparées – Université Paris Ouest Nanterre la Défense ; Julien Gasparini – Écologie et évolution, Université Pierre & Marie Curie.
Source : « Natureparif ».

http://www.credopigeons.fr


AVANT-PROPOS DU DOSSIER TECHNIQUE DU C.RÉ.DO. PIGEONS ET P.A. SUR « LES PIGEONNIERS CONTRACEPTIFS ET LA RÉGULATION DOUCE DES PIGEONS » :

«  Depuis plus de cent ans, le pigeon biset s’est installé progressivement dans nos villes, issu principalement de lâchers de pigeons -parfois des milliers de pigeons au début du siècle dernier- qui se sont égarés.
Cet animal domestique, autrefois élevé dans des pigeonniers pour sa chair, a été abandonné par les hommes. Mal-aimé et parfois injustement accusé de tous les maux, il fait pourtant partie intégrante de notre biodiversité urbaine.

En effet le sort de ces SDF sensibles, attachants et souvent infirmes intéresse encore trop peu nos élus. Les malheureux pigeons sont gazés au CO2 pur dans de nombreuses communes, et parfois même castrés à vif, alors que les graines contraceptives et les pigeonniers contraceptifs, où les œufs sont remplacés par des leurres en plastique, ont déjà fait leurs preuves en France et à l’étranger.
En outre l’article 120 d’un Règlement Sanitaire datant de 1979 interdit le nourrissage de ces oiseaux domestiques
qui devraient manger au moins 30 grammes de graines par jour. Ils souffrent donc de dénutrition grave et sont condamnés à se contenter des déchets traînant dans les caniveaux.

Ils ne transmettent d’ailleurs pas de maladies aux humains. Si c’était le cas, la ville de Venise serait décimée depuis longtemps !
Guy Merchant, Directeur du Pigeon Control Advisory Service (PICAS International), a également évoqué en ces termes le mythe des pigeons porteurs de maladie :
http://www.picasuk.com/do_birds_spread_diseases.html
« Les possibilités de transmission de maladies infectieuses du pigeon à l’homme sont largement surévaluées. En réalité, les risques de contagion suite au contact avec ces oiseaux ou leurs fientes sont infimes, voire nuls. Toutefois l’idée du pigeon vecteur de maladies continue à être propagée, sans aucun fondement scientifique, par les sociétés spécialisées dans l’abattage de ces oiseaux et à être malheureusement relayée par les communes et la presse.
Des études menées en Allemagne et aux Pays-Bas ont démontré l’absence de risque pour la santé publique.
La consommation de poulets ou d’œufs produits industriellement, ou même le contact avec des animaux domestiques comme les chats et les chiens, présente probablement plus de risques pour la santé humaine qu’un contact avec des pigeons ».

L’intelligence des pigeons -les pigeons blancs ou colombes sont même symboles de paix et d’espoir-, n’est plus à démontrer.
Les pigeons voyageurs soldats l’ont prouvé au cours des deux dernières guerres par leur héroïsme. De nombreux pigeons ont été décorés et on a érigé des monuments à la mémoire des pigeons morts pour la patrie, notamment à Lille.
Yves CHRISTEN déclare au sujet de l’intelligence des pigeons dans “L’Animal est-il une personne ?”:
« Les pigeons par exemple sont supérieurs aux humains quand il faut, mentalement, imposer des mouvements de rotation à des images visuelles ».
Selon lui, ils jouissent également d’une excellente mémoire : « Deux pigeons entraînés ont appris à se souvenir de 800 à 1 200 images ». […] « Ainsi des pigeons différencieraient la peinture de Monet de celle de Picasso ».

Comme tous les animaux, ils « éprouvent de la souffrance, du chagrin, de la joie, du plaisir ou de l’amour » et sont très fidèles dans les couples qu’ils forment pour la vie ».
Fin de citation.

http://www.credopigeons.fr


FAUT-IL AVOIR PEUR DES PIGEONS ?
Télécharger au format PDF (86 Ko) le tract de NALO (Nos Amis Les Oiseaux).

================

Nous avons créé en décembre 2016 une CAGNOTTE LEETCHI pour nos amis pigeons et à quatre pattes, mais elle n’a pas encore décollé.
Extrait de notre texte :
Vos dons contribueront directement à soigner et à améliorer les conditions de vie de nos chers petits rescapés.
Sans votre aide, nous serons obligés de refuser l’accueil d’animaux en détresse.
Toute contribution, même minime, permettra d’aider l’association à atteindre ses objectifs. Merci pour votre générosité !
Si vous nous communiquez votre adresse
(notre courriel : credopigeons [_AT_] laposte.net), nous vous enverrons un reçu fiscal (déduction de 66% pour les dons aux associations d’intérêt général).
Merci de remplacer [_AT_] par @.
Ici vous pouvez, directement et en un clic, participer à cette cagnotte.
Tous les paiements sont sécurisés :
https://www.leetchi.com//c/association-credopigeons-et-protection-animale

 

Photo de Voyou, pigeon biset apprivoisé. Copyright 2012 Marie P.

Voyou, pigeon biset apprivoisé.
© 2012 Marie P.