SOS Pigeons et Corvidés en détresse

Photo des Joubarbes. Caliméro, jeune pigeon biset (Columba livia). Copyright 2010 JLS.

Les Joubarbes. Caliméro, jeune pigeon biset (Columba livia).
© 2010 JLS.

Nous avons créé en décembre 2016 une CAGNOTTE LEETCHI pour nos amis pigeons et à quatre pattes, mais elle n’a pas encore décollé (140 euros en tout en 7 mois).
Extrait de notre texte :
Vos dons contribueront directement à soigner et à améliorer les conditions de vie de nos chers petits rescapés.
Sans votre aide, nous serons obligés de refuser l’accueil d’animaux en détresse.
Toute contribution, même minime, permettra d’aider l’association à atteindre ses objectifs. Merci pour votre générosité !
Si vous nous communiquez votre adresse (notre courriel :  credopigeons [_AT_] laposte.net), nous vous enverrons un reçu fiscal (déduction de 66% pour les dons aux associations d’intérêt général).
Merci de remplacer [_AT_] par @.
Ici vous pouvez, directement et en un clic, participer à cette cagnotte.
Tous les paiements sont sécurisés :
https://www.leetchi.com//c/association-credopigeons-et-protection-animale

==========

Cet article contient de très nombreux conseils et détails, dont des adresses utiles et des liens vers d’autres sites et articles.
Il a été énormément complété depuis sa date de création, en mars 2015.
SON OBJET :
COMMENT SAUVER DES PIGEONS ET DES CORVIDÉS EN DÉTRESSE :
CONSEILS DE SOINS D’URGENCE.
MERCI DE NOUS SIGNALER DES CAS DE MALTRAITANCES
(pigeons enfermés, battues aux pigeons et pigeons empoisonnés).

Il vous permettra de prodiguer les premiers soins aux pigeons en détresse que vous avez trouvés et recueillis et de trouver des solutions pour les faire soigner par un vétérinaire ou un centre de soins et/ou de sauvegarde et éventuellement les placer.
S’il s’agit de pigeons bisets (et non ramiers), vous pouvez aussi les garder et les relâcher, une fois guéris et devenus adultes, en suivant un protocole très précis.
La plupart des refuges sont surpeuplés et ne peuvent plus recueillir de pigeons dans de bonnes conditions, même s’ils le nient.

Vous pourrez retourner au Sommaire tout au long de l’article en cliquant sur :
Retour au sommaire

Nous n’habitons pas forcément votre région, même si en saisissant sur votre clavier « SOS Pigeons » suivi du nom ou du numéro de votre département, vous tombez sur notre blog.
Nous sommes les seuls en France à proposer des conseils aussi détaillés dans des articles SOS.
L’annonce enregistrée sur notre répondeur contient des renseignements utiles.
Donc merci de l’écouter jusqu’à la fin si nous ne répondons pas.
Si vous n’avez pas trouvé de réponses à vos questions,
vous pouvez nous envoyer un sms et/ou un mms, plus facile à gérer qu’un message sur un répondeur, nous laisser un message sur le répondeur ou nous envoyer un e-mail à l’adresse :
credopigeons [_AT_] laposte.net
Merci de remplacer [_AT_] par @.
Merci d’être brefs et précis (indiquer l’objet de votre appel, vos prénom et nom, ainsi que les noms de la région et de la ville).

Voici notre numéro de téléphone, en sachant que nous sommes submergés en ce moment d’appels SOS à l’échelle nationale et pouvons rarement nous déplacer pour récupérer des pigeons :Notre association, une petite structure composée uniquement de bénévoles (nous ne possédons aucun refuge), est basée en Alsace à Strasbourg.
Elle ne touche aucune subvention ni aide financière de l’État car les pigeons intéressent très peu nos élus qui les exterminent plutôt que de les protéger.
Ce sont toujours les mêmes bénévoles qui se dévouent pour tout (téléphone, travaux administratifs pour l’association etc.).
Sans compter les soins à nos pigeons convalescents ou tombés des nids.
Voici les statuts de notre association :
https://credopigeons.wordpress.com/presentation/statuts/

Nous n’assurons pas de service SAMU « Pigeons et Corvidés en détresse » et n’avons donc pas de brigades de bénévoles sillonnant la France (avec quels moyens ?), à notre grand regret, même si nous disposons de quelques bénévoles (pas plus d’une dizaine en tout en France) et militants très actifs dans quelques villes françaises.
Ce sont généralement des personnes aux moyens très limités qui se privent de tout pour les animaux et toutes ne sont pas motorisées.
Malheureusement elles n’ont plus de place pour recueillir de nouveaux pigeons chez elles, leur logement n’étant pas extensible, surtout les pigeons risquant de rester handicapés à vie.
Nous refusons de les entasser dans des cages ou de les envoyer dans des refuges ou autres centres surpeuplés, et par cette chaleur, ils cuisent sous les tôles.

Pour les pigeons blessés ou tombés des nids, merci de lire le début de cet article, de les placer dans un carton ou dans une caisse de transport pour chat, en sécurité chez vous ou chez des amis, et d’essayer de les soigner en suivant les conseils contenus dans cet article, sur lequel nous passons énormément de temps (actuellement 5 à 6 heures par jour), y ajoutant quotidiennement vos remarques et y relatant vos différentes expériences, bonnes ou mauvaises.

Nous recevons souvent ce genre de message, à n’importe quelle heure de la journée et de la nuit :
« Veuillez récupérer le pigeon en détresse dans telle ville à tel endroit (rue, trottoir, balcon, rebord de fenêtre, toit etc.) » ou « J’ai trouvé un pigeon. Venez le chercher »…
Ces personnes n’ont pas compris l’objet de notre article « SOS Pigeons et Corvidés en détresse ».
Nous y donnons surtout des conseils pour sauver des oiseaux en détresse et vous demandons de nous signaler des cas de maltraitances (oiseaux enfermés, battues aux pigeons, pigeons empoisonnés etc.).
Nous nous efforcerons d’intervenir dans les meilleurs délais pour sauver les pigeons en danger.

La plupart du temps (9 fois sur 10), le pigeon en détresse laissé au sol et sans défense par le lanceur d’alerte qui s’est donné bonne conscience en nous contactant, croyant que nous avions une baguette magique, a disparu au bout d’une heure, emporté et tué par un prédateur, ou alors il est encore en plus mauvais état qu’avant (blessé, écrasé par un véhicule, maltraité par un passant etc.).
Il ne faut jamais laisser au sol un pigeon blessé, malade ou tombé du nid car ses chances de survie sont quasiment nulles.
Le week-end, les jours fériés et en été, nos rares bénévoles sont encore moins nombreux et moins disponibles.
Donc merci pour votre compréhension et votre collaboration.

Si la plus grande association de protection des oiseaux française, qui touche toutes sortes de subventions, a la chance de posséder des centres de sauvegarde et de soins, et d’avoir des milliers de bénévoles et d’adhérents, de nombreux mécènes, des legs assez fréquents etc., se déplace assez rarement pour récupérer des oiseaux en détresse (il est préférable de les leur déposer), et encore moins pour des pigeons, nous ne voyons pas par quel miracle nous en aurions les moyens.
Les déplacements coûtent de l’argent (frais d’essence etc.) et du temps, et si chaque jour un seul sauveteur sur les 400 à 500 visitant quotidiennement nos articles SOS, ou sur les dizaines nous contactant par e-mail, téléphone ou sms, faisait un don de 10 euros, par exemple dans notre cagnotte Leetchi (cf. début de cet article) ou par un autre moyen de paiement, cela représenterait une somme de 300 euros par mois, alors que la cagnotte n’a récolté au total que 140 euros en 7 mois, ce qui est décourageant.
D’autre part, pour obtenir la reconnaissance de mission d’utilité publique, nous devrions pouvoir prouver que nous avons plusieurs centaines d’adhérents, alors que nous n’en avons que plusieurs dizaines, et ils ne renouvellent pas régulièrement leur cotisation.
Nous avons pourtant de très nombreux sympathisants qui aiment sincèrement les pigeons et apprécient le travail que nous fournissons 24h/24 et 365 jours par an, de façon tout à fait désintéressée.
Ce manque de soutien est regrettable pour les pigeons qui continueront ainsi à être diffamés et massacrés par les communes et leurs détracteurs, alors qu’ils ont le statut d’oiseaux domestiques et ne sont donc ni sauvages ni nuisibles.

Les actions en justice pour faire reconnaître les droits des pigeons maltraités, qui nous ont été signalés, ont également un coût élevé, mais avec quel argent les mener et régler les frais d’avocat ?
Nous avons plusieurs actions en cours, qui n’ont pas été classées, et espérons les gagner.
Les procès n’ont pas encore eu lieu, mais si nous les perdons, nous aurons des frais supplémentaires (éventuellement dommages-intérêts et remboursement des frais de la partie adverse).
Qui ne tente rien n’a rien.
(Mise à jour de ce paragraphe le 24 juillet 2017).

Lire aussi nos conseils dans l’un des articles les plus visités de notre blog, et intitulé :
CONSEILS D’URGENCE POUR INSTALLER, NOURRIR ET SOIGNER UN PIGEONNEAU TOMBÉ DU NID OU UN PIGEON ADULTE SOUFFRANT :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/

Notre argumentaire (inédit) pour la défense des pigeons bisets massacrés en France :
http://credopigeons.fr/2016/01/08/sos-pigeons-argumentaire-pour-defense-pigeons-bisets-massacres-france/

========

COMMENCER PAR PLACER UN PIGEON OU CORVIDÉ BLESSÉ OU EN ÉTAT DE CHOC SUR UNE BOUILLOTTE OU SUR DEUX BOUTEILLES EN PLASTIQUE REMPLIES D’EAU A 39° ET EMBALLÉES DANS UN LINGE.
Son ventre doit rester au chaud et IL FAUT EMPECHER SA TEMPÉRATURE DE CHUTER (risque d’hypothermie).
Il A BESOIN DE RÉCUPÉRER, AU CALME ET A L’ABRI DES ASSAUTS DE VOS ANIMAUX.
Donc le placer, sur sa bouillotte, dans un carton fermé et percé préalablement de grands trous (à l’aide de ciseaux ou d’un couteau à steak) ou dans une caisse de transport pour chat ou chien bien fermée.
Changer régulièrement l’eau refroidie de la bouillotte.
Ne pas l’obliger à manger ni à boire.
COUVRIR EN PLUS UN BÉBÉ QUI N’A PAS ENCORE TOUTES SES PLUMES (jusqu’à l’âge de 2-3 semaines) SINON IL MOURRA DE FROID CAR SES PARENTS LE COUVAIENT EN PERMANENCE.

Pas de bandage sur une plaie par temps de canicule.

CET ARTICLE EST TRES COMPLET ET DÉTAILLÉ SUR LES SOINS D’URGENCE A PRODIGUER AUX ADULTES ET AUX BÉBÉS PIGEONS, ET SUR LE NOURRISSAGE DES PIGEONS, BÉBÉS ET ADULTES.
Nous avons quinze années d’expérience.
Merci d’éviter de consulter en même temps plusieurs blogs, dont certains sont parfois contradictoires.
Nous déconseillons vivement de nourrir un bébé selon la méthode du biberon-bec où le pigeonneau introduit son bec dans la seringue, aspire la bouillie ou les graines et finit par mourir étouffé (avec de l’eau, de la bouillie et des graines dans les poumons).
N’importe qui peut publier sur Youtube une vidéo montrant un pigeon en train de manger de cette manière, mais cette méthode finit souvent très mal, avec la mort du pigeon dans des conditions horribles.
Le pigeon a généralement de la bouillie partout, sauf dans le jabot.

Faites confiance aux spécialistes plutôt qu’aux amateurs.
Les pigeons sont nourris dans leur nid à la becquée par leurs parents qui déposent le lait de jabot directement au fond de leur bec.
Les narines des pigeons sont situées au milieu de leur bec et ils boivent par aspiration.
Donc ils risquent de se noyer et d’étouffer en aspirant le contenu de la seringue-biberon, d’une part par les narines, d’autre part par la trachée communiquant avec les poumons.
En effet à l’entrée du bec se trouve un trou communiquant avec la trachée.
Si le pigeon a de l’eau, de la bouillie ou des graines dans les poumons, l’emmener d’urgence chez un vétérinaire qui lui prescrira un antibiotique, sinon les chances de survie du pigeon sont très minces.
Commentaire d’une sauveteuse qui avait nourri un bébé pigeon selon cette méthode :
« Le vétérinaire lui a fait une injection d’antibiotique que l’on va renouveler car il risquait une infection par bactérie. Il est impossible d’extraire ce qui est dans les poumons. Il faut attendre de voir si le poumon arrive à supprimer en nécrosant un morceau de poumon. On va continuer à la chouchouter ! ».
La bouillie et les graines qui fermenteront et moisiront dans les poumons seront éliminés par nécrose des poumons, dans le meilleur des cas.
Nous conseillons plutôt de déposer, à la main et sans seringue, de petites boulettes de bouillie de la taille d’un petit pois ou des petits pois en boîte rincés à l’eau tiède, directement dans le bec du pigeon, sur le côté le plus large.
SANS FORCER NI DÉBOITER LE BEC, TRES FRAGILE.
Lui tirer en même temps le cou vers le haut pour éviter les fausses routes.
La tête du pigeon ne doit pas se trouver dans une position normale.
S’il tousse et est en train de s’étrangler, lui pincer doucement la peau du cou et lui masser le jabot ou gosier (la poche dans laquelle atterrit la nourriture qu’il vient d’avaler).
Vous pouvez aussi faire en sorte qu’il déploie ses ailes.
Ce mouvement débloquera peut-être la nourriture coincée dans le jabot ou dans la trachée.

Nous vous recommandons la lecture de l’article ci-dessous, très visité sur notre blog :
« COMMENT NOURRIR UN BÉBÉ PIGEON TOMBÉ DU NID » , utile également pour les pigeons adultes car nous n’y donnons pas uniquement des conseils concernant le nourrissage des pigeons (lire surtout les conseils destinés aux sauveteurs novices, au début de l’article) :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/
Extraits :
I. PREMIERS CONSEILS AUX SAUVETEURS NOVICES
(cliquer sur ce texte souligné pour obtenir les infos)
Comment prendre doucement l’oiseau cloué au sol, sans l’effrayer, Comment bien examiner l’oiseau, Comment le nourrir, Ne pas l’obliger à voler ni à se percher, L’adopter ?, Pigeons ramiers et Tourterelles.
Si c’est un bébé tombé d’un nid
(bâtiment ou arbre) ou incapable de remonter, merci de vérifier s’il n’y en aurait pas de deuxième car ils sont par deux dans les nids.
III. PRINCIPAUX POINTS A RETENIR CONCERNANT LE NOURRISSAGE

ainsi que la partie 4, très complète et très détaillée, du présent article :
4. Comment le soigner
Première partie du présent article : 1. Remarques préliminaires

Vous pourrez retourner au Sommaire (présenté ci-dessous) tout au long du présent article, en cliquant sur :
Retour au sommaire

Pour les pigeons blessés et malades, consulter tout de même un vétérinaire pour les soins d’urgence et un éventuel diagnostic, avant de les confier éventuellement à une association, à un refuge ou autre centre recueillant et/ou adoptant des pigeons blessés, malades, handicapés et/ou tombés des nids, LA PLUPART ÉTANT HÉLAS TRES SOUVENT SURPEUPLÉS.
Vous devez pouvoir prendre des nouvelles de vos protégés et même leur rendre visite s’ils sont définitivement adoptés et/ou si vous les parrainez, raison pour laquelle le refuge ou centre ne devrait pas être trop éloigné de votre domicile.
Les photos ou vidéos idylliques ne prouvent rien car on peut très bien se contenter de ne vous montrer que la vitrine destinée au public (par exemple les premières volières situées à l’entrée du centre).
Si l’iris de l’œil du pigeon est bien orange et si l’oiseau est vraiment guéri, le relâcher dans un espace vert proche de l’endroit où il a été trouvé, de préférence au milieu d’une colonie de pigeons régulièrement nourrie.
(Les pigeons mangent des graines et le pain n’est pas adapté car il n’est pas nourrissant et contient des produits chimiques et de la levure de boulangerie qui risque de fermenter dans leur jabot.
Sur un bébé pigeon, le pain ou autre produit de la boulangerie risque d’être fatal).

Ne pas relâcher le pigeon, une fois guéri, en ville sur un trottoir car il risque de se faire écraser par un véhicule, sur le trottoir ou sur la route.
Bébé pigeon = yeux gris foncé.

Un ex-bébé pigeon tombé du nid et nourri à la main par l’homme risque de mourir s’il est livré à lui-même.
LE LACHER A L’AGE DE 6 SEMAINES SERAIT SUICIDAIRE POUR LUI.
Il est préférable de le garder au minimum jusqu’à l’âge de deux mois et demi, jusqu’à ce qu’il ait mué et donc ne gazouille ni ne piaille plus (« piiiou piiiou »), que le petit cœur (caroncules) « dessiné » sur l’extrémité la plus large de son bec soit passé de la couleur beige à la couleur blanche et que l’IRIS de son œil soit devenu bien ORANGE.
Puis de le lâcher au milieu d’une colonie régulièrement nourrie, dans votre jardin ou dans un parc, en suivant un protocole bien précis, ou l’adopter comme animal de compagnie.

Conseils complémentaires dans notre autre article SOS, dans les Remarques générales (A) :
IV. COMMENT INSTALLER, RÉCHAUFFER ET NOURRIR UN BÉBÉ PIGEON
Merci de nous contacter avant de prendre une décision, et de nous envoyer éventuellement la photo du pigeon.

Photos permettant de distinguer un pigeon biset souffrant ou malade d’un pigeon biset en forme et en bonne santé, d’après sa posture :
http://credopigeons.fr/2017/05/05/distinguer-pigeon-souffrant-d-un-pigeon-en-bonne-sante-d-apres-posture-photos/

Une des photos :

Photo d'un pigeon souffrant, en boule et hérissé. Copyright 2017 C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

Pigeon souffrant, en boule et hérissé.
© 2017 C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

Photos de la croissance de Tom Pouce, pigeon biset tombé du nid, de l’âge de 12 jours à l’âge de 33 jours :
http://credopigeons.fr/2017/05/22/photos-croissance-pigeon-biset-tombe-du-nid-de-12-jours-a-33-jours/

Un pigeon ramier (ou palombe) et un corvidé (corbeau, corneille, pie, geai etc.) sont sauvages, contrairement aux pigeons bisets des villes, qui sont domestiques, et ne doivent pas être adoptés ni apprivoisés par l’homme.
http://blogdespigeons.canalblog.com/archives/2013/06/11/27377019.html
https://credopigeons.wordpress.com/2012/05/23/documentaire_pigeon_ramier/
Ils ont la liberté dans le sang et auront du mal à se réadapter dans la nature, contrairement à des pigeons bisets qu’on pourra relâcher après les avoir élevés et/ou soignés, en suivant un protocole bien précis (voir plus loin dans l’article).
Si les ramiers ou corvidés sont en détresse, les confier si possible à un centre de soins qui les soignera et les réadaptera.
Il ne faut pas non plus priver de liberté un pigeon biset sain et non handicapé qu’on a élevé à la main. On peut éventuellement le garder et le laisser entrer et sortir à partir de l’âge de deux mois et demi par le balcon ou une fenêtre (par exemple si vous avez un jardin).
Il finira peut-être par vous quitter pour suivre un(e) partenaire ou il l’emmènera chez vous. Si jamais ils couvent des œufs, vous pouvez les remplacer par des œufs factices en plastique ou même des balles de ping-pong.
Les parents les couveront pendant trois semaines, puis ils les abandonneront.
Ne pas l’enfermer à vie dans une cage, une volière, un refuge ou autre centre qui risque d’être surpeuplé.
On peut aussi le lâcher à l’âge de deux mois et demi dans un parc après avoir suivi un protocole précis. Ou dans un centre équestre. D
étails ici :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/

Oiseaux sauvages en général :
Oisillon trouvé :
http://www.ladel.fr/oisillon-trouve/
Les déboires d’un corbeau apprivoisé et relâché dans la nature :
http://www.europe1.fr/france/harcelee-depuis-des-mois-par-un-corbeau-1168937
Visite parentale pour bébé merle :
https://www.youtube.com/watch?v=hgiInCuMwfw
Dégâts causés chez un bébé corbeau alimenté par un particulier durant 3 semaines: https://www.facebook.com/lpo.paca.crsfs/videos/1349284918521964/
Bande dessinée de Margaux Kindhauser : Oisillon en détresse : Que faire ? :
http://www.margauxmara.com/

SOS : Donner à boire aux oiseaux et autres animaux domestiques et sauvages en été :
http://credopigeons.fr/2017/06/19/donner-a-boire-oiseaux-et-autres-animaux-domestiques-et-sauvages-ete/

– Venir en secours aux oiseaux assoiffés durant la canicule :
Texte d’une amie des oiseaux :
« Dans certaines villes, la chaleur s’accompagne d’absence de cours d’eau.
Des centaines de pigeons (et autres oiseaux) sont assoiffés et n’ont souvent qu’un arrosage matinal pour tenir jusqu’au lendemain.
Un truc simple : lorsqu’il pleut, observez près de votre domicile les flaques d’eau qui persistent. C’est un bon indicateur car il s’agit d’un endroit providentiel où vous pouvez déposer de l’eau régulièrement.
J’ai utilisé ce système de repérage et voilà ce que ça donne à présent. Tout le monde s’y précipite, certains buvant pendant presque une minute sans s’arrêter (les pigeons ont besoin de beaucoup d’eau lorsqu’ils ont des petits à nourrir et du lait de jabot à fabriquer, en plus de leurs besoins personnels).
Cette flaque providentielle a été réalisée avec deux litres d’eau ».
Les chats et autres animaux peuvent aussi venir boire dans les flaques d’eau.
La flaque ne doit bien sûr pas être située au milieu d’une route où les animaux se feraient écraser par les véhicules, mais dans un endroit où ils seront en sécurité et trouveront tout de même facilement la flaque.
Merci pour eux.

Photo de pigeons assoiffés buvant dans une flaque d'eau, durant la canicule. Copyright 2017 Colombine.

Pigeons assoiffés buvant dans une flaque d’eau, durant la canicule.
© 2017 Colombine.

Ne laissez pas, en hiver, de bébés ou jeunes pigeons ou des pigeons blessés ou malades, si vous en trouvez, au sol, sur votre balcon, sur votre terrasse ou sur le rebord de votre fenêtre car ils vont mourir de froid par des températures en-dessous ou proches de zéro.
Il y a toujours beaucoup de morts dans les nids en hiver et en été.
Emmenez les pigeons survivants chez vous et mettez-les au chaud dans un carton ou dans une caisse de transport pour chat ou chien, à l’abri des assauts de vos animaux, comme indiqué ci-dessous.
Nourrissez aussi les oiseaux du dehors, même les pigeons que vous croiserez sur votre route, en leur donnant des graines et non du pain car le pain n’est pas du tout nourrissant. Merci pour eux. Lire aussi :

http://credopigeons.fr/2017/01/06/appel-sos-nourrir-les-oiseaux-et-autres-animaux-en-hiver/

Un pigeon, tourterelle ou corvidé trouvé immobile et prostré au sol est toujours souffrant, blessé ou en état de choc – ou alors il s’agit d’un bébé ou d’un jeune tombé du nid, ou qui a pris trop tôt son envol et ne sait pas remonter.
Si c’est un bébé pigeon et/ou tourterelle, vous trouverez des conseils complémentaires ici :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/
Pour les bébés tourterelles :
http://elevagetourterelles.actifforum.com/t2531-trouvee-bebe-tourterelle
Ne jamais laisser l’un de ces oiseaux au sol car il sera à la merci des passants, qui pourront lui faire du mal, ou des prédateurs (chat, chien, rat, fouine, corneille, corbeau, rapace etc.).

Si c’est une corneille ou un corbeau, ses parents ne vous laisseront peut-être pas l’approcher.

S’il est soufrant et/ou blessé, il n’émettra aucun son. Ne pas le relâcher, même s’il se met à déployer les ailes.
Placez-le à l’abri, au calme et au chaud chez vous, dans un carton percé de grands trous ou dans une caisse de transport pour chat ou chien bien fermée, à l’abri des assauts de vos animaux
.
Un oiseau sauvage (corvidé, pigeon ramier ou tourterelle) ne doit pas être placé dans une cage dans laquelle il se blessera les ailes).

Éviter les courants d’air, mortels pour les oiseaux.

Merci de récupérer les pigeons blessés et immobiles sous une voiture, en danger de mort :
http://credopigeons.fr/2017/01/19/merci-de-recuperer-pigeons-blesses-et-immobiles-refugies-sous-voiture-en-danger-de-mort/


CAS DE MALTRAITANCE :
PIGEONS ENFERMÉS DERRIERE OU SOUS UN FILET, UN GRILLAGE, UNE PLAQUE, DANS DES FAUX-PLAFONDS, DANS UNE CAGE-PIEGE, UN PIGEONNIER OU UN BATIMENT :

* Si des pigeons sont enfermés derrière ou sous un filet ou un grillage, une plaque, des faux-plafonds etc., ce qui est de la maltraitance animale, il faut contacter une association de protection des pigeons, dont la nôtre, et alerter les propriétaires du lieu (particulier, bailleur ou administration) et la société qui les a posés.
Exiger la présence d’un membre d’une association de protection animale au moment de l’ouverture du filet pour aider à libérer les pigeons.

Il faudra appâter avec des graines et/ou de la brioche les pigeons enfermés à l’intérieur pour qu’ils s’approchent, car ils seront forcément paniqués et ne viendront pas se jeter dans la gueule du loup, et récupérer les bébés et jeunes incapables de voler. Ne pas refermer avant d’être sûrs qu’il ne reste plus aucun pigeon captif, même bébé.
On peut même installer un entonnoir pour permettre aux pigeons de sortir. Merci de contacter pour cela la LPO, notre Collectif ou la SPOV.
Si vos négociations échouent, il faudra les libérer vous-mêmes. Utilisez pour cela une canne à pêche
(nous en avons acheté une dans un grand magasin de sport, notamment chez Décathlon) ou un long bâton télescopique, muni à l’extrémité d’un canif ou d’un couteau à steak solidement fixé avec du ruban adhésif. Pratiquez une petite ouverture de 15 cm (de la taille d’un pigeon) à un endroit où les pigeons pourront sortir, mais non entrer depuis l’extérieur (ni au niveau d’une poutre ni au niveau d’une barre sur laquelle ils pourraient se percher avant d’entrer).
Pour attirer l’attention des pigeons enfermés et leur permettre de trouver la sortie, jetez au sol du maïs popcorn soufflé, des petits morceaux de riz soufflé, de brioche, de madeleines ou de pain de mie mou, en-dessous du filet et au niveau de l’ouverture pratiquée, pour appâter également les pigeons de l’extérieur et former un regroupement de pigeons.
Les pigeons, une fois délivrés, auront également besoin de manger, de préférence des graines pour oiseaux, du maïs popcorn dur, des lentilles ou du riz cru, et de boire. Pour les faire boire, vous pouvez aussi ajouter du pain trempé.
Ou leur mettre de l’eau dans une ou des bouteilles en plastique coupées en deux dans le sens de la longueur.
S’ils sont très affaiblis et restent au sol, il est préférable de les récupérer et de nous contacter.
Ensuite il faudra surveiller de près le filet pour vérifier si on ne le referme pas, y piégeant d’autres pigeons, adultes et/ou jeunes incapables de voler.

Si on referme, exigez la présence d’une association de protection des animaux ou des oiseaux qui récupérera les bébés et les jeunes.
Vérifier qu’il ne reste plus aucun pigeon, même nouveau-né, car les pigeons ont tendance à se cacher tout au fond avec leurs petits.
Exemple de sauvetage réalisé par des responsables de notre Collectif :
http://credopigeons.fr/2015/09/20/sos-pigeons-sauvetage-pigeon-emprisonne-filet/

* Si des pigeons sont enfermés dans une cage-piège ou dans un pigeonnier contraceptif utilisé comme cage-piège, merci de nous en informer également.
Pétition contre un massacre de pigeons enfermés dans une caisse-piège :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/halte-massacre-illegal-pigeons-ordonne-mairie/12367
Les ouvertures de certains pigeonniers sont munies de barreaux-cliquettes, dont le fonctionnement est identique à celui des cages-pièges, empêchant les pigeons enfermés de ressortir.
Les pigeonniers deviennent donc des tombeaux pour les pigeons.
Exemples :
http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/segre-49500/un-tres-joli-pigeonnier-installe-en-bas-du-camping-996835
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1024001680983032&set=gm.1220443517974257&type=3&hc_location=ufi
S’ils sont enfermés dans une cage-piège,
essayez de les en faire libérer par l’organisme qui l’a posée. Si les négociations échouent, essayez de les libérer vous-même avec l’aide d’amis des pigeons, en prenant des précautions pour éviter de tomber.
Après leur libération, nourrissez avec des graines les pigeons, certainement affamés, en-dessous de la cage-piège s’ils restent au sol, ou un peu plus loin, de préférence dans l’herbe s’il y en a. Vous pouvez leur donner en plus du pain trempé pour les faire boire ou leur mettre de l’eau dans une ou des bouteilles en plastique coupées en deux dans le sens de la longueur.
Vous pouvez récupérer les pigeons affaiblis, restant au sol et donc en danger, et nous appeler. Merci.

* Si des pigeons sont enfermés dans un bâtiment, un appartement, un grenier, des combles etc.,  alerter le propriétaire et/ou le syndic, la Police et les Pompiers afin de les libérer au plus vite, même le week-end.
Et des associations de protection animale, dont la nôtre.
Ne pas perdre de temps.

PIGEONS EMPOISONNÉS :
Si vous soupçonnez un pigeon d’avoir été empoisonné à la mort aux rats (ou aux souris), lui donner deux ou trois fois, à 48 heures d’intervalle, une demi-ampoule (pour un pigeon d’environ 300g) de Vitamine K1 Roche 2mg/0,2ml pour NOURRISSONS, en solution buvable (délivrée sans ordonnance en pharmacie, un peu plus de 5 euros la boite de 5 ampoules accompagnées de 5 seringues-pipettes). C’est un anti-hémorragique puissant qui peut sauver la vie du pigeon ou du corvidé.
Suite et mode d’emploi dans la partie II.D du présent article.
Consulter éventuellement un vétérinaire pour le diagnostic et le dosage, en fonction de la taille de l’oiseau, mais la vitamine K1 ne devrait normalement pas faire de mal à un pigeon ni à un corvidé, même s’il n’a pas été réellement empoisonné.
Lui donner aussi des vitamines, le nourrir éventuellement à la seringue s’il n’est pas capable de manger seul, mais sans l’étrangler.

– Si la température de son corps a chuté (hypothermie), il faut la faire remonter au plus vite en le plaçant sur une bouillotte (que vous pouvez même fabriquer vous-même à l’aide de deux petites bouteilles en plastique remplies d’eau) recouverte d’un linge, à 39°.
Puis le couvrir avec un autre linge (tee-shirt en coton par exemple) et lui donner toutes les deux heures, si le pigeon est conscient et donc non dans le coma, de l’eau sucrée ou contenant du glucose en sachet, de préférence nature (en vente en pharmacie).
Pour commencer, déposer une goutte sur l’extrémité ou sur les commissures de son bec (mais non sur les narines, situées au milieu du bec).
Puis lui en déposer une dans le bec à l’aide d’une petite seringue en plastique sans aiguille, un compte-gouttes ou une unidose de sérum physiologique préalablement vidée de son contenu et rincée (la remplir en appuyant sur les côtés de l’unidose).
Lui tirer doucement le cou vers le haut pour éviter les fausses routes, et y déposer une goutte après l’autre (1ml). Si le pigeon tousse et s’étrangle, arrêter, lui masser le cou ou lui pincer doucement la peau du cou.
L’eau sucrée ou contenant du glucose permettra de faciliter l’élimination du poison anesthésiant (contenu par exemple dans la « mort aux corbeaux », normalement interdite à la vente actuellement).
Un vétérinaire pourra aussi lui faire une injection de glucose.

Vous pouvez aussi lui donner un peu d’argile verte ultra-ventilée Argiletz ou d’argile blanche Argiletz, le lendemain du traitement à la vitamine K1, avant la deuxième administration de vitamine K1, ou du charbon végétal noir activéou suractivé, mais le charbon végétal activé pas en même temps que l’argile car leur action serait neutralisée. Même posologie pour l’argile et le charbon activé que chez les pigeons perdant beaucoup d’eau (Partie IV.A.3.d. du présent article).

Photo de Yoda, chat tabby, et de Piu-Piu, jeune pigeon ramier, à Noël. © 2016 Youlita

Yoda, chat tabby, et Piu-Piu, jeune pigeon ramier, à Noël.
© 2016 Youlita

=============

Si vous disposez d’un PC, vous pourrez retrouver un mot précis ou un mot-clé (par exemple « graines ») en appuyant sur les touches Ctrl + F de votre clavier.
Une petite fenêtre s’ouvrira sur votre écran : après avoir saisi le mot, cliquez sur l’une des deux flèches (ou sur les boutons Précédent ou Suivant – selon votre navigateur), puis re-cliquez pour accéder directement aux autres endroits où apparaît ce mot.

SOMMAIRE  :

REMARQUES GÉNÉRALES (introduction)
1. Remarques préliminaires
2. Nos coordonnées

3. Comment installer l’oiseau
4. Comment le soigner
(passage très détaillé à lire si vous avez un pigeon ou autre oiseau blessé, empoisonné, malade etc. Traitements homéopathiques proposés à la fin de cette partie)
5. Comment le nourrir
6. Le relâcher ?
7. Recherchons bénévoles
8. Où le faire soigner et éventuellement le placer

REMARQUES GÉNÉRALES :

VOUS AVEZ TROUVÉ UN OISEAU EN DÉTRESSE :

Conseils d’un centre de soins :
http://www.association-oiso.fr/le-centre-de-soins/un-oiseau-en-detresse

– Si vous ne pouvez pas emmener immédiatement l’oiseau en détresse avec vous, merci d’appeler une association de protection animale et/ou de pigeons, dont la nôtre, qui pourra peut-être vous aider à trouver une solution, mais ne le laissez surtout pas cloué au sol, le condamnant à une mort certaine et atroce causée par une attaque de prédateur (chat, chien, corneille, goéland, rapace, rat, fouine, martre etc.) ou par un humain risquant de se montrer plus subtil et plus cruel qu’un animal, ou déposez-le chez un ami ou chez le vétérinaire le plus proche où vous pourrez le récupérer plus tard, ou qu’une association pourra contacter si vous lui laissez les coordonnées de ce(s) dernier(s).
Donc merci de récupérer chez un commerçant un carton, même un carton pour ramettes de feuilles A4, que vous percerez de nombreux  grands trous avant d’y mettre le pigeon sur du papier journal et du Sopalin, et même de placer l’oiseau dans un sac en papier ou en plastique à fond plat, dans votre sac à main ou dans une écharpe, en lui laissant une ouverture pour respirer.
Ensuite vous pourriez l’emmener chez vous, même sur votre lieu de travail
(où il passera inaperçu dans un carton), chez une connaissance amie des animaux ou chez un vétérinaire (surtout s’il a besoin de soins urgents).
En région parisienne, vous pouvez appeler au 01 42 53 27 22 la SPOV Nadia Fontenaille (Société Protectrice des Oiseaux des Villes) installée dans le 92 à Châtillon, rue Gabriel Péri.
Elle pourra vous conseiller utilement, même le soir et le dimanche.
Vous pouvez aussi déposer l’oiseau à l’École Vétérinaire de Maisons-Alfort (métro ligne n° 8) ou au Centre de sauvegarde et de soins (CEDAF) rattaché à cette École et situé juste à côté (téléphone : 01 43 96 70 20).

http://www.vet-alfort.fr/web/fr/33-faune-sauvage.php
Le personnel s’occupe de 9h à 20h30 des oiseaux et petits mammifères confiés par des sauveteurs. S’ils sont blessés, nous vous conseillons vous rendre directement, dans la journée, à l’accueil de cette clinique. Un étudiant  le prendra peut-être immédiatement en charge.
Nous avons indiqué en outre les noms de deux vétérinaires parisiens spécialisés dans les NAC et les soins aux pigeons, dont un les soignant normalement gratuitement (d’autres vétérinaires parisiens soignent les oiseaux récupérés puis les envoient au CEDAF), ainsi que les noms de centres de sauvegarde et/ou de soins et de cliniques vétérinaires dans d’autres villes et régions françaises dans l’article ci-dessous :
VI. Où FAIRE SOIGNER ET/Où PLACER ÉVENTUELLEMENT LE PIGEON

Refuges accueillant toutes sortes d’animaux, oiseaux et  mammifères, en région parisienne, dans le 76 (téléphoner avant) :
http://www.avarefuge76.com/fr/nos-animaux-5/
http://www.secondechance.org/refuge/show/id/1776

Lorsque vous trouvez un pigeon immobile au sol, prostré et peut-être souffrant ou blessé, merci de bien examiner l’ensemble de son corps (sous le duvet et les plumes du dos, du cou, de la nuque, de la tête, du ventre, des pattes, du haut des cuisses) et de soulever doucement ses ailes pour y découvrir éventuellement une ou des blessures.
Il peut avoir plusieurs blessures à plusieurs endroits différents, et être blessé et malade en même temps (blessé parce que malade et donc vulnérable).
Donc poursuivre votre inspection, même si vous en avez déjà découvert une.

Regarder si sa patte, ses doigts et le haut de sa cuisse, en soulevant les plumes, ne sont pas enflés.
Examiner ses yeux et l’intérieur de son bec pour voir si son bec n’est pas obstrué par un objet, un aliment ou autre.
Examiner son croupion et son cloaque (anus) pour voir si tout est normal (son cloaque ne doit pas sortir de son ventre ni être recouvert et donc bouché par des fientes durcies l’empêchant d’expulser son urine blanche et ses fientes. Dans ce cas, merci de retirer doucement les fientes durcies en y versant quelques gouttes d’eau tiède mélangées éventuellement à un peu de vaseline, puis de sécher son ventre à l’aide d’un Kleenex si vous l’avez un peu mouillé). Puis nettoyer avec un peu de savon de Marseille, y appliquer un peu de vaseline adoucissante et nous contacter.
Voir aussi le passage sur le cloaque retourné.

Si le dessous de son croupion est trempé et recouvert de fientes vertes, il a la diarrhée.
Lorsqu’il est à jeun depuis plusieurs jours, ses fientes sont d’un vert foncé presque fluo.

Vous trouverez des informations complémentaires dans notre article « Nourrir un bébé pigeon », et également sur les parasites des pigeons lorsqu’ils en ont, comme d’ailleurs tous les animaux, mais ils ne sont pas transmissibles aux humains ni aux autres animaux et nous disposons de produits efficaces pour débarrasser les pigeons de ces parasites (principalement des vers et des poux).
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/
Si ses fientes sont très liquides, merci de lire la partie A.3.d. du passage ci-dessous : « Pigeons dont les fientes sont très liquides, et diarrhée » :
IV. COMMENT INSTALLER, RÉCHAUFFER ET NOURRIR UN BÉBÉ PIGEON

Si le pigeon ou le corvidé (corneille, corbeau, pie ou geai) est blessé et a besoin de soins urgents, merci d’appeler immédiatement une association et de lui envoyer éventuellement la photo de la blessure par mms ou par mail. Essayez également de le faire soigner par un vétérinaire.
Une aile cassée
(fracture ouverte, très douloureuse) par exemple a besoin de soins immédiats et d’un traitement antibiotique (par exemple 10 mg par jour d’amoxicilline pour chats, à demander au vétérinaire), sinon l’oiseau risque de ne pas pouvoir revoler et surtout de mourir d’une nécrose de l’aile.
Lorsque l’os commence à devenir noir, c’est très mauvais, aussi bien sur une aile que sur une patte ou ailleurs. Idem si la chair est tuméfiée et jaune ou si la plaie dégage une odeur de chair déjà nécrosée (donc commençant à se décomposer).
Si on intervient à temps (antibiotique, par exemple à base d’amoxicilline), l’oiseau peut encore être sauvé.
Lire également le passage sur les pigeons blessés à l’aile ou attaqués par un chat
(ou autre prédateur).
Si le jabot (situé directement sous le cou) a été percé, il faut le recoudre, en sachant qu’il y a plusieurs couches de peau (confier l’opération à un spécialiste) et un traitement antibiotique est nécessaire.
Pour calmer sa douleur et réduire l’inflammation, on peut lui administrer, en attendant, dans le bec, 2 gouttes de Metacam ou de Meloxoral 0,5 mg/ml pour chats, à défaut des granulés d’arnica CH 9, ces granulés à acheter sans ordonnance en pharmacie :
3 granulés 2 fois par jour (donc 6 granulés en tout), à mettre directement dans le bec,  le premier jour ; 2 granulés 2 fois par jour le 2ème jour ; 2 granulés 2 fois par jour le 3ème jour et 1 granulé 2 fois par jour le 4ème jour.
Ou 2-3 gouttes de cortisone liquide dans le bec, si vous en avez, pour un pigeon de 270 à 350 grammes, une fois par jour et à 24 heures d’intervalle : du prednisolone pour humains 1 mg/ml, en solution buvable.
Puis le faire boire un peu.
Ou un quart de comprimé de Microsolone (prednisolone) pour chat, mélangé dans un peu d’eau, une fois par jour et à 24 heures d’intervalle, puis faire boire l’oiseau sans l’étrangler.
J’utilise rarement la cortisone, mais cela peut tout de même aider un oiseau, dans l’urgence, également s’il a des problèmes respiratoires.
Ne pas en donner plus de 2-3 jours et consulter de toute façon un vétérinaire dès l’ouverture de son cabinet.
CE SONT LES SEULS ANTALGIQUES (ANTI-DOULEUR) AUTORISÉS.
Lire aussi les commentaires dans le présent article (Point II.C. : Comment soigner et sauver des pigeons blessés : Blessure à l’aile).
N’utilisez AUCUN autre médicament contre les douleurs, qu’il soit destiné aux animaux ou aux humains, que ceux indiqués dans cet article car il risque d’être fatal au pigeon.
Les seuls médicaments pour humains ou animaux autorisés pour les oiseaux
(et probablement les autres animaux) sont généralement certaines pommades, des désinfectants dilués, certains médicaments homéopathiques et ceux conseillés dans notre article (voir les détails dans le présent article).
En cas de doute, consulter et/ou appeler un vétérinaire ou une association de protection des oiseaux.

Si le pigeon a été scalpé par un prédateur ou par un choc contre un véhicule, l’emmener chez un vétérinaire et nous appeler s’il refuse de le soigner.
Cela peut aussi arriver à des bébés pigeons attaqués dans leur nid par des corneilles ou par des pigeons adultes, pour les en chasser, en l’absence de leurs parents.
Si les lambeaux de peau pendent de part et d’autre de la plaie, un vétérinaire peut les ressouder à l’aide d’agrafes, et le résultat est parfois miraculeux.
Le pigeon aura également besoin d’un antibiotique (par exemple à base d’amoxicilline) et d’un anti-inflammatoire (Metacam ou de Meloxoral 0,5 mg/ml pour chats).
Vous pouvez commencer par nettoyer sa plaie à l’eau et au savon de Marseille, y retirer les plumes incrustées à l’aide d’une pince à épiler stérile, puis la désinfecter soit avec de l’argent colloïdal 10 ou 20 ppm soit avec de l’eau oxygénée pure à 10 volumes soit avec de la Bétadine à 10% (flacon jaune) ou de la Biseptine, toutes deux diluées dans 90% d’eau bouillie puis refroidie ou de sérum physiologique stérile.
Par exemple 1 goutte de Bétadine à 10% diluée dans 9 gouttes d’eau bouillie refroidie ou de sérum physiologique.
Si vous utilisez la Bétadine Scrub à 4% (flacon rouge), la diluer dans 2/3 d’eau bouillie refroidie ou de sérum physiologique stérile. Puis la rincer avec de l’eau bouillie ou du sérum physiologique (lire la notice).
Par exemple 1 goutte de Bétadine Scrub diluée dans 2 gouttes d’eau bouillie refroidie ou de sérum physiologique.
Vous pouvez aussi nettoyer et désinfecter avec de l’eau oxygénée pure à 10 volumes.
Ne pas utiliser de désinfectant pur sur une plaie
(uniquement sur le doigt d’un oiseau) car vous risquez d’empoisonner l’oiseau, sauf si c’est de l’eau oxygénée ou de l’argent colloïdal.
Puis vous pourrez recouvrir la plaie d’une couche de crème cicatrisante et nettoyante Dermaflon vétérinaire, disponible sans ordonnance en pharmacie.
Conseils supplémentaires dans la partie A du lien ci-dessous (Article Nourrir un bébé pigeon) :
II. COMMENT SOIGNER ET SAUVER DES PIGEONS BLESSÉS

Si les blessures sur son corps sont nombreuses et trop graves, merci de le faire euthanasier au plus vite par charité.
Le soigner tout de même et essayer de soulager ses douleurs en attendant la visite chez le vétérinaire.

– Pas de bandage sur une plaie par temps de canicule.

– Ne pas gaver un pigeon mourant car il s’étranglera.

– Ne pas obliger un pigeon déshydraté, en état de choc, prostré, en boule et hérissé, à manger ni à boire ni à voler, et surtout ne pas le relâcher s’il se met à déployer les ailes. Des pigeons même mourants peuvent être encore capables de s’envoler et donc finir par agoniser à l’extérieur.
Un pigeon souffrant n’émet aucun son. Il peut rester debout ou couché, immobile et paralysé par la douleur.
– L’installer sur une bouillotte ou sur deux petites bouteilles d’eau remplies d’eau chaude, bien rebouchées, et envelopper la bouillotte ou les bouteilles d’eau dans un torchon ou une serviette pas trop épaisse.
Tester la température de la bouillotte avec votre poignet.
Poser deux feuilles de papier Sopalin sur la bouillotte pour y recueillir les fientes du pigeon.
Couvrir aussi le pigeon à l’aide d’un linge ou d’un vieux tee-shirt en coton ou en laine polaire
(donc synthétique), mais il faut qu’il puisse respirer.

– Pour le faire boire, commencez par mettre un ramequin contenant de l’eau de source à température ambiante à sa disposition, puis attendre quelques heures qu’il récupère et se sente en sécurité, bien au calme dans une pièce, dans un carton bien fermé percé de grands trous (percer les trous surtout au niveau de ses narines, avant d’y placer le pigeon), dans une cage  ou une caisse de transport pour chat ou chien bien fermées, à l’abri des assauts de vos animaux qu’il est préférable d’éloigner dans un premier temps (chats, chiens, rongeurs et autres NAC).
S’il n’a pas bu au bout de quelques heures, le faire boire très doucement en déposant quelques gouttes d’eau sur l’extrémité, puis à l’intérieur de son bec, une à une, sans l’étrangler.
S’il tousse et a avalé de travers, lui masser le cou et cesser de le faire boire.
Ses narines sont situées au milieu de son bec. Donc prudence. Ne le noyez pas.
Ne pas trop le toucher ni le caresser car vous risquez de l’effrayer et de le faire paniquer. Vous pouvez juste vous contenter de lui caresser brièvement et très légèrement le dessus de la tête et du dos.
Il ne comprendra pas non plus le langage des bisous. A éviter.

– Si un pigeon perd constamment de l’eau par le bec, il a peut-être bu la tasse et pourrait avoir de l’eau dans les poumons. Le montrer à un vétérinaire pour le faire ausculter.
Commencez par le pencher très doucement vers l’avant, surtout sans le secouer.

Si vous le soupçonnez d’avoir été empoisonné à la mort aux rats  (ou aux souris), lui donner deux ou trois fois, à 48 heures d’intervalle, une demi-ampoule (pour un pigeon d’environ 300g) de Vitamine K1 Roche 2mg/0,2ml pour NOURRISSONS, en solution buvable (délivrée sans ordonnance en pharmacie, un peu plus de 5 euros la boite de 5 ampoules accompagnées de 5 seringues-pipettes). C’est un anti-hémorragique puissant qui peut sauver la vie du pigeon ou du corvidé.
Mode d’emploi plus loin dans cet article.
Consulter éventuellement un vétérinaire pour le diagnostic et le dosage, en fonction de la taille de l’oiseau, mais la vitamine K1 ne devrait normalement pas faire de mal à un pigeon ni à un corvidé, même s’il n’a pas été réellement empoisonné.
Lui donner aussi des vitamines, le nourrir éventuellement à la seringue s’il n’est pas capable de manger seul et s’il est conscient, mais sans l’étrangler.
Vous pouvez aussi lui donner un peu d’argile verte ou blanche Argiletz le lendemain du traitement à la vitamine K1, avant la deuxième administration de vitamine K1.
Même posologie pour l’argile verte que chez les pigeons perdant beaucoup d’eau (précisions dans l’article « Nourrir un bébé pigeon », partie IV.A.3.d. :
IV. COMMENT INSTALLER, RÉCHAUFFER ET NOURRIR UN BÉBÉ PIGEON
Lire la suite, concernant les oiseaux dans le coma et dont la température a chuté (en hypothermie) dans l’article :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/
Surtout les couvrir, les placer sur une bouillotte et les laisser récupérer avant d’essayer de les nourrir ou de les faire boire tout seuls dans un récipient.

S’il est constipé, lui déposer deux gouttes d’huile de paraffine, ou à défaut deux gouttes d’huile d’olive vierge 1ère pression ou autre huile de table, dans le bec, mais l’huile de paraffine est plus efficace.

Puis le faire boire un peu.
Lui appliquer en complément quelques gouttes d’huile de paraffine autour du cloaque (anus), et même de vaseline. Surtout pas d’huile d’olive car elle pique.
Vous n’apercevrez pas le sexe du pigeon, raison pour laquelle il est difficile de distinguer les mâles des femelles.
Il pourrait aussi souffrir d’un mal de ponte et avoir du mal à expulser son œuf (rétention d’œuf), s’il s’agit d’une femelle. On peut aussi déposer dans un premier temps quelques gouttes d’huile de paraffine ou de vaseline sur son cloaque ou lui faire un petit bain de vapeur, pas trop chaude, autour du cloaque.
Vous pouvez aussi lui mettre 1 à 2 gouttes d’huile de paraffine à l’intérieur du cloaque. Surtout pas d’huile d’olive car elle pique.
Merci de contacter un vétérinaire ou une association de protection des oiseaux si vous avez des questions car le pigeon est peut-être en danger.
http://www.lesvet.com/media/conseils/544e4390b3a61-r_tention_oeufs_NAC_oiseaux.pdf
Si son cloaque est sorti (cloaque retourné et peut-être mal de ponte), merci de ne pas tenter de le remettre en place manuellement, même avec l’aide d’un vétérinaire, car il ressortira dès que le pigeon  poussera pour voler. Le cloaque retourné peut également être tout rouge, infecté et avoir doublé de volume, ce qui est douloureux pour le pigeon.
Ne pas y appliquer de désinfectant à usage cutané.

Appeler la SPOV ou notre association pour obtenir des conseils.
Le pigeon a besoin d’être soigné (antibiotique) et opéré.

Si le cloaque très enflé ou a doublé de volume, vous pouvez lui appliquer un peu de pommade Cortanmycétine vétérinaire, si vous en avez, mais il faudra contacter de toute façon un vétérinaire spécialisé et ne pas relâcher le pigeon qui risquerait de mourir à l’extérieur.

Vétérinaires aviaires
(pour les oiseaux) :
http://www.association-oiso.fr/le-centre-de-soins/contacter-un-veterinaire-benevole
http://www.birdandyou.com/liste-veterinaires-aviaires/
Vétérinaires NAC
(nouveaux animaux de compagnie) :
http://www.allo-medecins.fr/specialites/veterinaire/veterinaire-nac.html

Vous avez trouvé un oiseau, et surtout un petit oiseau, en détresse :
Conseils du centre Oiso (Nord-Pas-de-Calais à Inxent) : les bons gestes à adopter :
http://www.association-oiso.fr/le-centre-de-soins/un-oiseau-en-detresse
Pertuis Protection animale
(voir photos et commentaires très ingénieux de la responsable du centre) :
https://www.facebook.com/pertuisprotectionanimale/
Bande dessinée :
http://www.margauxmara.com/blog/oisillon-en-dtresse-que-faire

En Belgique, vous pouvez contacter la clinique vétérinaire du Dr. Brasseur qui recueille et soigne des pigeons souffrants et blessés :
http://www.vetebrasseur.be/les-oiseaux/
ou les déposer dans l’un de ces centres :

http://protectiondesoiseaux.be/index.php/les-centres-de-revalidation/belgique/

Ou éventuellement un centre français situé près de la frontière belge (voir la liste des centres de soins et/ou de la faune sauvage français quelques paragraphes plus haut et sur ce site) :
http://www.hegalaldia.org/liste-des-centres-de-soins-pour-animaux-sauvages-en-france/
Compléments ici :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/

Merci de ne pas pas laisser d’animaux (pigeons ou autres oiseaux et animaux) sur votre balcon, terrasse ou véranda pendant la canicule. Ils risquent de mourir en très peu de temps. Gardez-les au frais à l’intérieur de votre domicile et évitez les courants d’air.
Ni des oiseaux sans surveillance dans une cage ou volière placée dans votre jardin.
Un prédateur (chat, fouine, rat etc.) peut réussir à s’introduire dans la cage ou volière.
Sachez également qu’un tout petit oiseau enfermé dans une cage ou dans une caisse de transport pour  chat peut réussir à s’en échapper, même s’il est blessé.
Il est donc préférable de le placer dans un carton fermé et percé de nombreux petits trous.

Un pigeon biset ou ramier (palombe), quel que soit son âge, qui a été touché par l’homme (pour le nourrir ou lui prodiguer des soins) ne sera pas rejeté par les autres pigeons, contrairement à ce que pourraient croire certaines personnes.
Éviter tout de même de trop manipuler un pigeon ramier, sauvage, et le placer si possible dans un centre de soins de la faune sauvage qui le réadaptera parmi d’autres pigeons ramiers.
Un pigeon biset, à condition qu’il n’ait pas été trop apprivoisé, peut être relâché à l’âge de deux mois et demi au milieu d’une colonie régulièrement nourrie, en suivant un certain protocole. Ou dans un centre équestre.
Lire à ce sujet :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/


Demandez à votre commune de laisser couler durant quelques heures des filets d’eau dans certaines rues, pour abreuver les oiseaux et autres animaux, et donnez-leur aussi à boire :
http://credopigeons.fr/2016/07/17/donner-a-boire-oiseaux-et-autres-animaux-domestiques-et-sauvages-ete/

Nourrir les oiseaux : Règles de bonne conduite pour ne pas les mettre en DANGER :
http://laccreteil.fr/spip.php?article54
Photos de nids d’oiseaux originaux :
http://diaporamas.chezmaya.com/index.php?option=com_mtree&task=viewlink&link_id=3154&Itemid=0

Photo de bébé pigeon biset tombé du nid. Copyright 2011 C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

Bébé pigeon biset tombé du nid.
© 2011 C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

===========

Retour au sommaire

 

COMMENT SAUVER DES PIGEONS ET DES CORVIDÉS EN DÉTRESSE :
CONSEILS DE SOINS D’URGENCE
.
MERCI DE NOUS SIGNALER DES CAS DE MALTRAITANCES

(pigeons enfermés, battues aux pigeons et pigeons empoisonnés).

1. REMARQUES PRÉLIMINAIRES :

Anatomie d’un oiseau :
http://www.ornithomedia.com/pratique/debuter/anatomie-oiseau-concu-pour-voler-00008.html
http://www.cosmovisions.com/oiseauxAnatomie.htm

http://www.association-oiso.fr/le-centre-de-soins/un-oiseau-en-detresse

Présence d’asticots sur une plaie : Si une mouche a pondu des œufs sur une blessure de l’oiseau (inspecter même le dessous des ailes et le ventre), enlever de toute urgence les œufs et/ou les asticots, puis laver la plaie avec de l’eau, de préférence bouillie et refroidie, et un peu de savon doux. Puis désinfecter à l’eau oxygénée pure à 10 volumes, à la Biseptine ou à la Bétadine diluée dans de l’eau ou dans du sérum physiologique stérile.
Ou avec de l’argent colloïdal en spray.
Les asticots grandissent très vite en l’espace d’une seule journée et risquent de dévorer et de tuer l’oiseau en quelques heures. Il devra rester sous surveillance très étroite, même la nuit.
Lire la suite
(cataplasmes d’argile etc.) dans l’article :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/
Pas de bandage sur une plaie par temps de canicule.

Insuffisance respiratoire : Lorsqu’un oiseau ouvre et ferme sans arrêt le bec, il est peut-être mourant et/ou en insuffisance respiratoire.
Dans ce cas, ne pas l’obliger à manger ni à boire car il risque d’avaler de travers.

Lui mettre éventuellement une goutte de Métacam 0,5 mg/ml ou de Meloxoral 0,5 mg/ml (suspensions orales pour chats) dans le bec, sans l’étrangler, en lui tirant doucement le cou vers le haut pour éviter les fausses routes.
Et le montrer éventuellement à un vétérinaire.
En espérant qu’il n’ait pas d’eau, de bouillie ou de graines dans les poumons après avoir mangé tout seul à l’aide d’un biberon-bec ou d’une seringue-bec que je déconseille vivement.
Il a peut-être aussi le jabot bloqué.
Éviter de regarder sur Youtube les vidéos montrant cette méthode, très dangereuse. N’importe qui peut publier des vidéos.
Les pigeons se noient et se tuent avec cette méthode.
Si c’est le cas, il a besoin d’un antibiotique de toute urgence. Consulter un vétérinaire.

Hypothermie : Faire remonter de toute urgence sa température si elle a chuté.
Le réchauffer dans le creux de vos mains ou contre votre corps,
le placer dans un carton recouvert d’un tissu ou dans une caisse de transport pour chat ou chien, l’installer sur une bouillotte (explications dans le présent article), le couvrir avec un linge et le laisser récupérer au calme dans une pièce, pas forcément dans le noir ou l’obscurité, et attendre.
Changer régulièrement l’eau refroidie de la bouillotte.

Réhydratation : Vous pouvez présenter un petit bol d’eau à un oiseau trouvé, mais ne pas l’obliger à boire ni lui tremper le bec dans l’eau s’il ne le fait pas tout seul. Au bout de quelques heures, vous pouvez lui déposer quelques gouttes d’eau sur l’extrémité du bec (attention aux narines) et dans le bec, à plusieurs reprises, à l’aide d’un compte-gouttes, d’une seringue en plastique sans aiguille ou d’une unidose de sérum physiologique (après l’avoir vidée, bien rincée puis remplie de liquide par aspiration), sans l’étouffer, en lui tirant doucement le cou vers le haut, pour éviter qu’il n’avale de travers, pour limiter les fausses routes et donc éviter que le liquide (ou l’aliment) ne pénètre accidentellement dans les poumons.
Si l’oiseau s’étrangle et tousse, lui masser doucement le jabot et le haut du torse.
Ses narines sont situées au milieu de son bec. Donc prudence lorsque vous le faites boire. Ne pas le noyer.

Blessures profondes et nécrosées : Merci d’inspecter l’ensemble de son corps et de soulever doucement les plumes et le duvet pour voir s’il n’y aurait pas de blessure cachée (sur le dos, le cou, le ventre, sous les ailes, sur le haut des cuisses). Partout.
Les blessures sont parfois très profondes mais invisibles, situées sous les plumes, en cas d’attaque par un prédateur : chien, chat, corneille, goéland etc. Les goélands par exemple ont des becs très longs et redoutables pour leurs proies.
Le jabot percé ou éclaté, par exemple, d’un pigeon, peut nécroser très rapidement : consulter d’urgence un vétérinaire et nous appeler éventuellement.
Il y a plusieurs couches de peau à recoudre si le cas n’est pas désespéré.
Pas de bandage sur une plaie durant la canicule.

Pigeons ramiers et corvidés :
Ils tombent parfois de très haut (par exemple des sapins) et se blessent ou se fracturent le crâne, les pattes et/ou le bassin. Dans ce cas, les emmener d’urgence chez un vétérinaire pour qu’il les examine et fasse une radio :
par exemple le vôtre, si vous en avez un.

Envelopper le pigeon ramier (ou le corvidé) dans une serviette durant le trajet parce qu’il risque de s’affoler et de se blesser dans son carton, surtout si ce n’est plus un bébé ni un jeune de quelques semaines.
Idem lorsque vous le manipulez car il risque de perdre du duvet et des plumes en se débattant. Il ne faut pas oublier que c’est un oiseau sauvage, contrairement au pigeon biset qui est domestique.
Merci de nous appeler ou de nous écrire si vous avez des questions.
Les pattes d’un jeune pigeon ramier et d’une jeune tourterelle sont plus foncées (couleur gris foncé et presque noire) que celles du pigeon biset qui sont rouges-roses durant toute sa vie, sauf chez les pigeons bisets de couleur foncée (gris foncé ou noir) qui peuvent avoir des pattes plus foncées.
Voici des photos commentées de jeunes pigeons ramiers depuis l’éclosion jusqu’à l’âge de 3 semaines, et même une vidéo de pigeon ramier adulte :
http://blogdespigeons.canalblog.com/archives/2013/06/11/27377019.html
https://credopigeons.wordpress.com/2012/05/23/documentaire_pigeon_ramier/

Vous trouverez des compléments d’information sur les pigeons ramiers dans notre article ci-dessous (début du I. : Premiers Conseils aux sauveteurs novices) :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/

Vol : Ne pas obliger un pigeon ou autre oiseau à voler s’il ne le souhaite pas (ni à se percher sur le perchoir d’une cage ou d’une volière) ou ne sait pas encore voler, même si ses ailes sont déjà développées. Si c’est un jeune, il apprendra tout seul et volera lorsqu’il s’en sentira capable. Au début, il saura descendre mais pas forcément remonter.
Si vous le forcez à voler, il risque de se blesser en tombant sur le ventre, sur la tête etc.
Le poser sur un lit ou un canapé, sous votre surveillance, lorsque vous le soignez et que vous ne le remettez pas immédiatement dans son carton ou sa caisse de transport pour chat ou chien.

Comment le faire boire : Si son cou est dans une position normale lorsque vous le nourrissez, l’oiseau risque d’avaler de travers, de tousser et de s’étrangler.
Bien lire les remarques du point 5 du présent article, sur la façon de le faire boire. C’est très important, surtout si c’est un bébé qui était nourri jusqu’à présent à la becquée par ses parents qui lui donnaient du lait de jabot.
Idem si l’oiseau a avalé une ou des graines de travers et suffoque. Lui appuyer doucement sur le jabot (partie du ventre située directement sous le cou) et donc sur le haut du thorax pour essayer de la ou les dégager, mais sans secouer ni retourner votre protégé car il est très fragile.
S’il a de l’eau ou de la nourriture dans les poumons, il a besoin d’un antibiotique de toute urgence.
L’emmener en consultation chez un vétérinaire.

Nourriture : Ne pas mélanger de la bouillie (soit aliment d’élevage pour oisillons soit céréales pour bébés humains mélangées à de l’eau soit céréales cuites mixées) avec des graines dures mixées ou avec des croquettes pour oisillons ramollies dans l’eau tiède.
Le pigeon fera une indigestion et son jabot mettra plus de temps à se vider.
Les donner en alternance, sans oublier les vitamines et le calcium pour la croissance des os.
On peut acheter du carbonate de calcium au détail en pharmacie
et en saupoudrer tous les deux jours une fois par jour une petite pointe de couteau sur sa nourriture, pendant sa période de croissance (environ 3 semaines), pas plus longtemps, sinon risque de problèmes neurologiques.

L’urine du pigeon est blanche et a le même aspect que la crème fraîche.
Le pigeon n’a donc pas le même métabolisme qu’un chat ou un chien.

Si ses fientes sont très liquides, merci de lire la partie A.3. du passage ci-dessous dans notre article « Nourrir un bébé pigeon tombé du nid » :
IV. COMMENT INSTALLER, RÉCHAUFFER ET NOURRIR UN BÉBÉ PIGEON

S’il est constipé, lui déposer une goutte d’huile de paraffine, ou à défaut une goutte d’huile d’olive, dans le bec, mais l’huile de paraffine est plus efficace que l’huile d’olive.

Interview de l’association :
http://credopigeons.fr/2014/06/20/opposition-strasbourgeoise-s-emeut-sort-pigeons-reactions-france-bleu-alsace-17-juin-2014/

Retour au sommaire


2. NOS COORDONNÉES :

Voici un numéro pour nous signaler les cas de pigeons, de tourterelles et de corvidés (corbeaux, corneilles, pies et geais) en détresse, de 8h00 à 22h30 (appels, sms et mms) :

numero-sos-credo-pigeons

Veuillez nous indiquer le nom de votre ville et de votre région dans tout message qui nous est adressé (e-mail, sms ou répondeur), ainsi que votre numéro de téléphone.
L’annonce enregistrée sur notre répondeur contient des renseignements utiles.
Donc merci de l’écouter jusqu’à la fin si nous ne décrochons pas tout de suite et de nous laisser un message si vous n’avez pas trouvé de réponses à vos questions.
Nous vous rappellerons immédiatement ou dans les meilleurs délais.
Nous sommes des bénévoles et très occupés, surtout avec le SOS Pigeons et les animaux que nous recueillons et soignons, mais nous faisons de notre mieux.
Voici notre adresse e-mail : credopigeons [_AT_] laposte.net
Merci de remplacer [_AT_] par @.

Vous pouvez nous envoyer une photo de l’oiseau de préférence par e-mail pour nous permettre d’évaluer son âge et éventuellement la gravité de ses blessures.

Retour au sommaire

Photo de bébé pigeon ramier ou palombe. Copyright 2016 C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

Bébé pigeon ramier ou palombe.
© 2016 C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

3. COMMENT INSTALLER L’OISEAU :

Remarque importante :
Ne jamais forcer un pigeon ou un autre oiseau à boire en lui trempant le bec dans l’eau car on risque de le noyer s’il aspire l’eau (ne pas tremper l’extrémité de son bec plus de 2-3 secondes car ses narines sont situées au milieu de son bec).
S’il refuse de boire, ne pas l’obliger et attendre qu’il boive tout seul. Merci.

a) Un pigeon, tourterelle ou corvidé trouvé immobile et prostré au sol est toujours souffrant, blessé ou en état de choc – ou alors il s’agit d’un bébé ou d’un jeune tombé du nid, ou qui a pris trop tôt son envol et ne sait pas remonter.
Si c’est un bébé pigeon et/ou tourterelle, vous trouverez des conseils complémentaires ici :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/
Pour les bébés tourterelles :
http://elevagetourterelles.actifforum.com/t2531-trouvee-bebe-tourterelle
Ne jamais laisser l’un de ces oiseaux au sol car il sera à la merci des passants, qui pourront lui faire du mal, ou des prédateurs (chat, chien, rat, fouine, corneille, corbeau, rapace etc.).

La mode funeste du lâcher de colombes :
http://www.amisdesbetes.info/article-reflexions-sur-la-vie-des-colombes-108170864.html
http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/deux-colombes-lachees-pour-la-paix-en-ukraine-attaquees-par-un-corbeau-et-une-mouette_514723.html

b) Le réchauffer si possible dans le creux de vos mains ou contre votre corps si sa température a chuté (celle d’un pigeon est de 41°).
Lire nos autres conseils dans l’article suivant :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/

c) Ne pas le relâcher tout de suite, même si on ne constate pas de blessure et qu’il se met à battre des ailes ou manifeste le désir de s’envoler (même au bout de quelques heures de repos chez vous dans un carton).
Même mourant, il peut encore trouver la force de voler s’il n’est pas blessé aux ailes.

d) Le mettre si possible dans un carton recouvert d’un tissu, au calme et en sécurité dans une pièce, mais pas forcément dans l’obscurité ni directement à côté d’un radiateur où il risque de se déshydrater, puis nous appeler ou l’emmener chez un vétérinaire s’il est blessé.
Vous pouvez aussi le placer dans une cage ou une caisse de transport en plastique pour chat ou chien, à l’abri des assauts de nos amis à quatre pattes.
Déposer du papier journal très absorbant recouvert de feuilles de Sopalin au fond du carton, de la cage ou de la caisse de transport.
Si l’oiseau est en état de choc, ne pas l’obliger à manger ni à boire et le laisser récupérer.

e) Vous pouvez ramasser un bébé corneille, corbeau, pie ou geai si ses parents vous laissent l’approcher.
Placez-le dans un carton et essayez de le faire boire tout seul en lui présentant un bol d’eau. Ne pas le mettre dans une cage dans laquelle il risque de se blesser en s’agitant.
Essayez d’abord de voir s’il sait manger tout seul.
Si ce n’est pas le cas, déposez dans son bec de petits morceaux de pâtée pour chat, des croquettes trempées et ramollies pour chiens, éventuellement pour chats, si vous en avez (mais de préférence pour chiots) ou de petits morceaux de viande ou de steak haché.

Contrairement aux pigeons, les corvidés sont carnivores.
Vous pouvez aussi contacter l’association et refuge pour corvidés LADEL (Les amis de Lazare), à Arles, qui pourra vous donner des conseils utiles :
https://corbeaulazare.com/mon-association/
http://www.ladel.fr/oisillon-trouve/

Photo des Joubarbes. Réglisse, jeune corneille noire (Corvus corone). Cop. 2013 J.L. Schmitt.

Les Joubarbes. Réglisse, jeune corneille noire (Corvus corone).
© 2013 J.L.S.

Vidéo : Un corbeau freux nourrit deux petits orphelins :
https://youtu.be/Ynb6INV8ODs

Lire notre article :
http://credopigeons.fr/2017/06/20/accaparation-de-faune-sauvage-sauver-n-est-pas-garder/

Oiseaux sauvages en général :
Oisillon trouvé :
https://www.facebook.com/pertuisprotectionanimale/
http://www.ladel.fr/oisillon-trouve/
Les déboires d’un corbeau apprivoisé et relâché dans la nature :
http://www.europe1.fr/france/harcelee-depuis-des-mois-par-un-corbeau-1168937
Dégâts causés chez un bébé corbeau alimenté par un particulier durant 3 semaines: https://www.facebook.com/lpo.paca.crsfs/videos/1349284918521964/
Visite parentale pour bébé merle :
https://www.youtube.com/watch?v=hgiInCuMwfw
Bande dessinée de Margaux Kindhauser : Oisillon en détresse : Que faire ? :
http://www.margauxmara.com/

– S’il s’agit d’un bébé, commencez par chercher sur le Net des photos de bébés corbeaux, corneilles, pies ou geais pour vous aider à déterminer son âge.
La longueur de la queue est toujours un indice intéressant. Chez les pigeons, elle pousse de 2 cm par semaine.
Regardez également la forme du bec de l’oiseau. Celui d’un pigeon n’a pas la même forme que celui des autres oiseaux, et il arrive que des  sauveteurs prennent un bébé martinet ou hirondelle pour un bébé pigeon, alors que le corps de ces petits oiseaux est tellement plus petit que celui des bébés pigeons.

Lire au sujet des bébés pigeons nos remarques dans l’article :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/

Retour au sommaire

4. COMMENT LE SOIGNER :

Anatomie d’un oiseau :
http://www.ornithomedia.com/pratique/debuter/anatomie-oiseau-concu-pour-voler-00008.html
http://www.cosmovisions.com/oiseauxAnatomie.htm

Merci d’inspecter l’ensemble de son corps et de soulever doucement les plumes et le duvet pour voir s’il n’y aurait pas de blessure cachée (sur le dos, le cou, le ventre, sous les ailes, sur le haut des cuisses) causée par un choc physique ou une attaque de prédateur (chat, chien, corneille, goéland etc.).
Les becs des goélands par exemple sont redoutables et peuvent laisser des blessures très profondes mais invisibles et risquant de nécroser très rapidement.
Faire examiner l’oiseau par un vétérinaire qui lui prescrira un antibiotique si la nécrose n’est pas encore trop avancée et ne sent pas encore trop fort.
Si son cas est désespéré, il est préférable d’abréger les douleurs de l’oiseau et de l’endormir. Dans ce cas, rester à ses côtés et exiger le liquide rose (et non le bleu qui fait souffrir).
Attention également aux asticots sur les plaies. Ils peuvent dévorer un pigeon en une seule journée.

Si le pigeon ou le corvidé est blessé à l’aile ou ailleurs, nettoyez la plaie à l’eau et au savon de Marseille, retirez à l’aide d’une pince à épiler stérile les plumes incrustées dans la plaie (sinon elles risquent de pourrir et d’entraîner la mort de l’oiseau) et désinfectez-la en douceur soit à l’eau oxygénée cutanée pure à 10 volumes soit à la Biseptine (protéger les yeux du pigeon et tester la direction du jet du spray avant utilisation si ce n’est pas de la Biseptine en flacon ; il sera préférable de diluer avant utilisation la Biseptine en flacon et même celle en spray) soit à la Bétadine 10% (flacon jaune) diluée, si la plaie est étendue, dans 90% d’eau bouillie et refroidie, ou dans 90% de sérum physiologique stérile, soit à la Bétadine Scrub 4% (flacon rouge) diluée au tiers (1/3 de Bétadine et 2/3 d’eau) dans de l’eau ou dans du sérum physiologique, soit avec un autre désinfectant pour humains ou animaux (Cothivet vétérinaire en spray, dilué si plaie étendue ; bien protéger les yeux du pigeon) soit avec de l’argent colloïdal 10 ou 20 ppm ou avec un autre désinfectant naturel, et emmenez-le éventuellement chez un vétérinaire.
Merci de bien lire les conseils concernant l’utilisation de la Bétadine et d’autres produits désinfectants dans notre article (Point II. A : Désinfection urgente des plaies) :
II. COMMENT SOIGNER ET SAUVER DES PIGEONS BLESSÉS

    • S’il s’est fait attaquer par un chat, qu’il ait des blessures apparentes ou non, il faut lui administrer de toute urgence un antibiotique, directement dans le bec, pendant 5 jours à 7 jours, car la salive du chat contient des bactéries de pasteurellose qui seront fatales pour le pigeon s’il ne reçoit pas d’antibiotique. Son sang sera empoisonné dans les 72 heures au maximum (et vous ne savez pas toujours quand le pigeon a subi l’attaque).
      La plupart des vétérinaires semblent l’ignorer.
      Les griffes du chat peuvent également avoir perforé les poumons de l’oiseau,
      même si on ne constate aucune blessure apparente sur ce dernier.
      Contacter un vétérinaire, un centre de soins pour les oiseaux ou pour la faune sauvage, notre association ou une autre pour obtenir des conseils.
      Laver immédiatement la plaie au savon de Marseille (en cas de morsure ou autre),
      retirer à l’aide d’une pince stérile, désinfectée ou passée à la flamme puis refroidie, les plumes incrustées dans la plaie, puis désinfecter soit avec de l’eau oxygénée pure à 10 volumes soit avec un désinfectant dilué dans 90% d’eau bouillie ou de sérum physiologique stérile soit avec de l’argent colloïdal, produit plus naturel :
      www.alternativesante.fr/antibiotiques/l-argent-colloidal-antibiotique-interdit
      http://www.biocolloidal.fr/CT-528-argent-colloidal-a-l-unite.aspx  )

      Vous pouvez demander de la Mycolicine de Virbac ou équivalent chez un vétérinaire
      (donner 6 gouttes pour un pigeon de 300g matin et soir à 12 heures d’intervalle, donc 12 gouttes en tout par jour, pendant 5 jours) ou un antibiotique pour chat ou chien s’il vous en délivre un (par exemple de l’amoxicilline + acide clavulanique, ou de la doxycycline ). Il faudra tenir compte du poids du pigeon pour le dosage.
      Un humain mordu par un chat sera également traité avec un tel antibiotique.
      Ne pas quitter le cabinet du vétérinaire consulté avant d’avoir obtenu un antibiotique, sinon nous téléphoner depuis le cabinet de ce dernier et nous laisser un message si nous ne décrochons pas immédiatement.
      Sinon essayez d’en trouver chez des amis ou voisins.
      Voici notre numéro de téléphone :
      numero-sos-credo-pigeons

      Contre la douleur, vous pouvez demander du Metacam ou du Meloxoral 0,5 mg/ml pour chats à votre vétérinaire (1 à 2 gouttes directement dans le bec), une fois par jour pendant 3-4 jours :
      Pour calmer sa douleur et réduire l’inflammation, on peut lui administrer, en attendant, dans le bec, 2 gouttes de Metacam ou de Meloxoral 0,5 mg/ml pour chats, à défaut des granulés d’arnica CH 9, ces granulés à acheter sans ordonnance en pharmacie :
      3 granulés 2 fois par jour (donc 6 granulés en tout), à mettre directement dans le bec,  le premier jour ; 2 granulés 2 fois par jour le 2ème jour ; 2 granulés 2 fois par jour le 3ème jour et 1 granulé 2 fois par jour le 4ème jour.
      Attention ! Le Metacam (ou Meloxivet) pour chiens est plus concentré et donc plus fortement dosé (celui à 1,5 mg\ml par exemple) que celui pour chats à 0,5 mg/ml. Dans ce cas, mélanger dans un verre, avec 6 gouttes d’eau, une goutte de ce Metacam pour chiens à 1,5 mg/ml et n’administrer que la moitié de ce mélange au pigeon à l’aide d’une seringue ou d’une pipette. Ce sera l’équivalent d’une goutte et demie de Metacam ou de Meloxoral pour chats à 0,5 mg/ml.
      Il faut toujours tenir compte du poids des oiseaux (dosages souvent  calculés pour un pigeon adulte de ville de 270 à 330 grammes) ou du corvidé,et administrer les médicaments si possible chaque jour à la même heure.
      Pour compter les gouttes, utiliser un compte-gouttes ou une seringue en plastique sans aiguille d’1 ml.
      Vous avez peut-être aussi chez vous une petite cuillère doseuse en plastique, utilisée pour doser certains médicaments. La contenance en ml (jusqu’au trait) y est indiquée : elle est souvent de 2,5 ml.

      Si vous montrez une photo des blessures du pigeon à un pharmacien, il vous donnera peut-être de quoi soigner dans l’urgence la plaie de l’oiseau, si vous n’avez rien chez vous, surtout le soir ou le week-end si vous ne trouvez pas de vétérinaire.
      Vous pouvez dire que vous avez été conseillé par une association de protection des pigeons ou par la LPO
      (Ligue pour la Protection des Oiseaux).


      N.B. :
      Ne pas oublier non plus les anti-infectieux naturels, si vous les connaissez et les avez déjà testés sur vous avec succès (sauf pour des attaques de chats, avec ou sans blessures apparentes sur l’oiseau, des nécroses  et certaines affections graves nécessitant des traitements aux antibiotiques classiques) :
      http://www.soignez-vous.com/maladies/les-antibiotiques-naturels-ca-marche-vraiment/
      http://www.decitre.fr/livres/antibiotiques-naturels-9782354320836.html

En cas de problèmes de santé constatés chez un pigeon biset ou ramier trouvé et ramassé, vous pouvez aussi appeler le :
Dr Bernard LEFEBVRE Maladies des pigeons à QUESTEMBERT (56).
Tel : 02 97 26 04 12
Fax : 02 97 26 17 19
Courriel : info@vetpigeon.com
Il ne fait payer que le produit et fait aussi des analyses.
Consultations par téléphone et envoi de médicaments par La Poste.
Si vous avez un besoin urgent d’antibiotique, il est conseillé d’en trouver un avant la réception du colis.
Vous pouvez aussi nous appeler en cas d’urgence. Merci.


Vous trouverez des compléments, notamment sur les blessures à l’aile  (fracture de l’aile, comment la soigner et la bander etc.) et autres blessures, dans l’article très détaillé de notre blog :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/

PAS DE BANDAGE SUR UNE PLAIE PAR TEMPS DE CANICULE.

    • Si des plumes ou des morceaux de plumes se trouvent à l’intérieur d’une plaie, les retirer doucement à l’aide d’une petite pince stérile car ils risquent de pourrir et d’entraîner la mort de l’oiseau.
    • Nettoyer et désinfecter la plaie avec de l’eau oxygénée cutanée pure à 10 volumes, non diluée.
      Si vous n’avez pas de désinfectant chez vous, achetez de l’EAU OXYGÉNÉE à 10 volumes en pharmacie
      (pas celle à 20 volumes utilisée pour la décoloration des cheveux).
      L’argent colloïdal est également un bon choix, si vous en avez.

      Vous pouvez aussi désinfecter en douceur la plaie soit  avec de la Biseptine diluée, soit avec de la Bétadine diluée (avec des réserves car elle contient de l’iode), soit avec un autre désinfectant pour les humains ou les animaux, soit avec de l’argent colloïdal 10 ou 20 ppm ou autre désinfectant naturel, SOIT AVEC DU SAVON ET DE L’EAU si vous n’avez rien d’autre (il faut nettoyer de toute façon la plaie), on peut aussi y appliquer une fois par jour pendant 2-3 jours un peu de pommade antibiotique pour humains, si on en a, ou pour chat ou chien, mais en évitant de lui mettre accidentellement du désinfectant ou de la pommade dans les yeux.
      En plus de l’antibiotique en gouttes ou en comprimés si le pigeon a été attaqué par un chat.
      Essayez d’obtenir dans l’urgence une pommade antibiotique pour humains en pharmacie, par exemple de l’Auréomycyne ophtalmique Evans 3%, en disant que vous avez été conseillé par une association de protection des oiseaux et que vous souhaitez garder l’oiseau jusqu’à son rétablissement, s’il s’agit d’un pigeon biset, oiseau domestique et donc non sauvage.
      Et que vous consulterez dès que possible un vétérinaire pour les soins et un centre de la faune sauvage pour y placer l’oiseau, s’il s’agit d’un oiseau sauvage.
    • Si notre oiseau a perdu des plumes de la queue, qui ont été arrachées, désinfecter et appliquer une fois par jour pendant 2-3 jours soit une pommade antibiotique soit une crème cicatrisante et nettoyante (du Dermaflon, à usage vétérinaire et délivré sans ordonnance en pharmacie) soit une crème apaisante (Pommade homéopathique au Calendula LHF ou même un tout petit peu de Mitosyl) et, si vous n’avez rien d’autre, une crème de soin neutre, de préférence sans parfum, pour le visage des femmes (par exemple crème Nivéa).
    • Pour calmer ses douleurs, causées par exemple par une blessure à une aile, à une patte ou ailleurs, on peut déposer, une fois par jour, 3-4 gouttes de Metacam 0,5 mg/ml ou de Meloxoral 0,5 mg/ml, suspensions orales pour chats au goût sucré, dans son bec (pendant 2-3 jours), puis essayer de le faire boire un peu (en trempant délicatement son bec, sans les narines et sans le noyer, dans un peu d’eau, ou à l’aide d’une seringue d’1 à 2 ml ou d’un compte-gouttes). A demander chez le vétérinaire.
      Le Metacam pour chiens est plus concentré et donc plus fort (celui à 1,5 mg\ml par exemple) que celui pour chats.
      Dans ce cas, mélanger dans un verre, avec 4 gouttes d’eau, 2 gouttes de ce Metacam pour chiens à 1,5 mg/ml  à l’aide d’une seringue ou d’une pipette.
      Le Metacam calme les douleurs des pigeons et leur permet de mieux dormir.

      Vous pouvez aussi lui déposer dans le bec, sans l’étouffer, 3-4 gouttes d’ampoule Traumasedyl (en vente en pharmacie) pour calmer ses douleurs.
      Les diluer dans quelques gouttes d’eau.
      Ou 2-3 gouttes de cortisone liquide dans le bec, si vous en avez, pour un pigeon de 270 à 350 grammes, une fois par jour et à 24 heures d’intervalle : du prednisolone pour humains 1 mg/ml, en solution buvable.
      Puis le faire boire un peu.
      Ou un quart de comprimé de Microsolone (prednisolone) pour chat, mélangé dans un peu d’eau, une fois par jour et à 24 heures d’intervalle, puis faire boire l’oiseau sans l’étrangler.
      J’utilise rarement la cortisone, mais cela peut tout de même aider un oiseau, dans l’urgence, également s’il a des problèmes respiratoires.
      Ne pas en donner plus de 2-3 jours et consulter de toute façon un vétérinaire dès l’ouverture de son cabinet.
      CE SONT LES SEULS ANTALGIQUES
      (ANTI-DOULEURS)
      AUTORISÉS.
      Lire aussi les commentaires dans notre article (Point II.C. : Comment soigner et sauver des pigeons blessés : Blessure à l’aile) :
      http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/
      N’utilisez AUCUN autre médicament contre les douleurs, qu’il soit destiné aux animaux ou aux humains, car il risque d’être fatal au pigeon.

      • Si la peau, sur son dos, son ventre ou sous une aile, est tuméfiée et noire, mais sans plaie, c’est un bleu ou un hématome : on peut y appliquer un peu de teinture mère d’arnica montana + de l’Arnican (cette crème ne contenant que 4% d’extrait d’arnica) ou une crème hydratante, pour éviter que la peau ne tire lorsque la teinture sèche, à condition qu’il n’y ait pas de plaie, et administrer parallèlement de l’arnica homéopathique en granulés 9 ch (cf. paragraphe suivant).
    • Contre les douleurs et comme anti-inflammatoire, vous pouvez aussi administrer des granulés d’arnica 9 ch :
      3 granulés 2 fois par jour (donc 6 granulés en tout), à mettre directement dans le bec,  le premier jour ; 2 granulés 2 fois par jour le 2ème jour ; 2 granulés 2 fois par jour le 3ème jour et 1 granulé 2 fois par jour le 4ème jour.
    • Consulter un vétérinaire si le pigeon est très atteint ou blessé à l’œil.
      Il existe même des vétérinaires spécialisés en ophtalmologie.
      O
      n peut commencer par désinfecter l’œil ou les yeux avec de la Désomédine 0,1 %, collyre antiseptique pour humains, délivré sans ordonnance en pharmacie, ou laver à l’Optrex (chlorobutanol, non désinfectant), délivré sans ordonnance en pharmacie.
      Puis lui appliquer éventuellement, dans le cul-de-sac conjonctival de l’œil, une pommade antibiotique pour humains ou pour animaux, si vous en avez, ou en demander chez un vétérinaire.
      Surtout pas de pommade contenant de la cortisone (prednisolone) car elle peut rendre le pigeon aveugle dès la première application.
      Bien regarder ce que contient la pommade prescrite par le vétérinaire et refuser toute pommade contenant de la cortisone.
    • S’il a une blessure située près d’un œil, on peut la soigner avec une pommade ophtalmique pour humains ou pour chiens et chats, si on en a une, afin d’éviter de lui mettre accidentellement du désinfectant dans l’œil.
      • S’il a un problème de pattes entravées et de doigts très abîmés, merci de nous contacter. Nous vous enverrons des conseils écrits (un protocole de soin).
        Vous pouvez commencer par essayer de ramollir les chairs en les trempant dans un gobelet contenant de l’eau tiède et un peu de désinfectant ou de Synthol (le Synthol anesthésierait un peu la patte, mais ne pas en mettre directement sur la patte). Puis enduire d’un peu de crème ramollissante (Biafine, Arnican, Dermaflon et même crème Nivéa) et tirer délicatement et dans le bon sens les fils à l’aide d’une petite pince à épiler stérile. On peut les couper, de préférence sans blesser la patte de l’oiseau, avec de petits ciseaux à ongles (en vente en pharmacie), pas trop pointus, et même utiliser un désourleur (en vente au rayon Épicerie dans les grandes surfaces), mais sans trop tirer sur les fils (les couper avant de tirer). A la fin, désinfecter les doigts ou la patte, recouvrir d’une crème antibiotique ou de Dermaflon (crème cicatrisante et désincrustante), recouvrir d’un petit pansement pour peau sensible, qui ne colle pas trop, et poser la patte de l’oiseau sur une surface plane, douce et molle (plusieurs couches de papier Sopalin, petite chute de moquette recouverte de papier Sopalin, serviette périodique, protège-slip, alèse en coton etc.).
        Nous pouvons vous envoyer par mail une vidéo montrant comment bander les doigts d’une patte anciennement entravée, s’ils ont été déformés par des fils.
        Un pouce replié vers l’avant est extrêmement douloureux pour le pigeon qui sera obligé de marcher sur l’os et boitera en permanence. Il est préférable de faire amputer le pouce pour permettre au pigeon de remarcher sans gêne et de façon stable.
        Merci de nous envoyer une photo de la patte pour nous permettre d’établir un diagnostic.
        Voici une pétition qui a récolté 32 000 signatures en moins de trois semaines :
        http://www.mesopinions.com/petition/animaux/arret-commercialisation-sacs-poubelles-ficelle-detachable/24129
      • En cas d’hémorragie, recouvrir soit d’une mèche stérile anti-saignements Coalgan qui stoppe immédiatement les saignements et a un effet cicatrisant (c’est un hémostatique local en sachets individuels, à ne pas laisser plus de 24 heures sur la plaie, vendu au prix de 5 € la boite) soit de pommade pour application cutanée et nasale H.E.C., les deux étant en vente sans ordonnance en pharmacie.
        On peut aussi essayer la pommade « Stop saignement » de la marque Mercurochrome, si on en a chez soi.

        On peut aussi commencer par essayer de stopper l’hémorragie à l’eau froide ou  en pratiquant un petit garrot. Puis essayer d’y mettre un peu d’eau oxygénée, si vous en avez.
        Ou saupoudrer la plaie d’un peu d’argile verte ou blanche, ou de farine de blé, après avoir désinfecté la plaie.

        Après, l’argile risque de tirer sur la plaie qu’il faudra mouiller pour l’hydrater, puis l’enlever au bout d’une demi-heure.
        En dernier ressort, vous pouvez essayer de cautériser la plaie à l’aide de l’extrémité d’une petite allumette (non la partie rouge qui flambe) passée à la flamme durant quelques secondes, mais succès non garanti à 100%.
        Ne pas brûler ni faire souffrir l’oiseau.

        A la fin, recouvrir d’un petit pansement pour peau sensible qui ne colle pas trop.
        Vous pouvez également faire soigner le pigeon par un vétérinaire après avoir stoppé l’hémorragie si le pigeon est très blessé.
        Pas de bandage sur une plaie par temps de canicule.
    • Si ses pattes semblent soudainement paralysées, il manque peut-être de soleil et de calcium et n’a peut-être pas reçu de grit contenant des coraux broyés et donc du calcium. Lui donner du grit pour perruches ou canaris de Versele-Laga, mais surtout pas pour perroquets car il risque de rester collé et de prendre le chemin des poumons.
      On peut aussi lui donner de l’Orocal ® 500 mg (contre les carence en calcium) si on en a, utilisé normalement en traitement contre l’ostéoporose des femmes.
      Diluer 1/8 de comprimé Orocal 500 mg dans son eau de boisson (50 ml) et lui en donner une fois par jour tous les deux jours, en période de croissance (environ 3 semaines), pas plus, sinon risque de troubles neurologiques.
      Changer l’eau au bout de quelques heures.
      Ou une petite pointe de couteau de carbonate de calcium, acheté au détail en pharmacie, saupoudré une fois par jour sur les aliments, tous les deux jours en période de croissance, pas plus.
      Ceci au cas où il n’aurait ni plaie ni doigt ou patte entravé(e) ou anciennement entravé(e), avec des séquelles, ni entorse ni fracture d’un doigt, de doigts ou du reste de la patte (bien l’examiner et la tâter jusqu’en haut des cuisses, sous les plumes, pour voir si elle ne serait pas enflée ni fracturée) ni ancienne fracture indécelable à l’œil nu, ni déchirure (ou ancienne déchirure) de ligament(s) ni fracture du bassin.
    • Si ses pattes sont molles, il a peut-être une fracture du bassin ou il a été nourri avec une nourriture inadaptée (mie de pain, croquettes, viande ou pâtée pour chat ou chien).
      Faire une radio de l’ensemble du corps chez un vétérinaire.
    • S’il boite, s’appuie sur une aile pour se tenir debout ou marche sur un ou des doigts en les recourbant, il souffre manifestement. Il faut en chercher la cause (cf. quelques lignes plus haut), le faire examiner éventuellement par un vétérinaire et/ou nous envoyer une ou des photos du pigeon par e-mail. Nous pourrons peut-être vous conseiller.
      La teinture mère d’arnica montana (5,50 € le flacon de 125 ml), pour application cutanée, appliquée sur une peau saine, sans plaies ni dermatoses suintantes ou lésions sur-infectées (ne pas appliquer sur les yeux ni sur les muqueuses) est extrêmement efficace et parfois miraculeuse (légère entorse, contusion, hématome, bleu), même chez les humains, et davantage que la crème Arnican qui ne contient que 4% d’extrait d’arnica. Il est préférable de l’appliquer en-dessous d’une crème (par exemple sous la crème Arnican ou sous une crème hydratante neutre et non parfumée) pour éviter que la peau ne tire lorsque la teinture sèche.
      Ne pas utiliser d’autre pommade anti-inflammatoire, excepté le Synthol, si vous en avez chez vous (bien lire la notice, mais procurez-vous plutôt de la teinture mère d’arnica montana), qu’il faut rincer après l’avoir laissé agir pendant quelques minutes car il contient de l’alcool et risque de brûler les yeux de l’oiseau s’il s’en met accidentellement dans les yeux.
      Surtout pas d’Ibuprofène.

      • S’il a un torticolis, ne tient pas sa tête droite et/ou ne tient pas bien sur ses pattes, il souffre peut-être de problèmes neurologiques dus à un choc physique violent, à une dénutrition grave (les pigeons des villes sont très mal nourris) ou une autre raison.
        S’il ne sait pas s’alimenter tout seul, il faudra commencer par le faire boire et le nourrir à la main sans l’étrangler.
        Idem pour les pigeons affaiblis.
        Je donne à ces pigeons de petits granulés de Nutribird C15 mélangés à de l’eau et avec lesquels je forme de petites boules de la taille d’un petit pois, que je leur introduis directement dans le bec. On peut aussi leur offrir des graines un peu ramollies mais non fermentées ou autres. Puis le faire boire à la fin du repas.

        Ou des petits pois décongelés ou en boite bien rincés à l’eau tiède.
        S’il ne tient pas sur ses pattes, le caler en l’installant sur des chiffons pliés en boule ou sur du papier journal froissé, qui ne sera donc pas posé à plat.

        Vous pouvez placer d’autre part à côté de lui un petit carton (par exemple emballage de mouchoirs Kleenex ou petit carton ayant contenu 12 sachets fraîcheur de 100 grammes pour chats).
        Des vitamines (Floratonyl pour pigeons, Tonivit pour chats, si vous avez un chat, ou Océmue de Virbac, en vente en pharmacie) lui feront du bien, de même que la vitamine B (en très très petite quantité).
        ET DU CALCIUM, mais pas au cours du même repas : du Pet Phos Calcium (en vente en pharmacie), deux fois par semaine pendant 2-3 semaines.
        Vous pouvez aussi lui administrer en complément un antibiotique pendant 7 jours (de la Mycolicine de Virbac pour oiseaux ou de l’enrofloxacine ou équivalent pour chat ou chien, plus fortement dosée, également disponible chez le vétérinaire). Nous contacter.
        Donner 6 gouttes de Mycolicine, si vous en trouvez encore chez le vétérinaire ou dans une association de protection animale, pour un pigeon de 300g matin et soir à 12 heures d’intervalle, donc 12 gouttes en tout par jour, pendant 5 jours.
        Pour le dosage de l’enrofloxacine ou équivalent, le vétérinaire devra tenir compte du poids du pigeon : donner environ 4-5 mg une fois par jour pour un pigeon de 270 à 350g.
        Isoler le pigeon des autres oiseaux, si vous avez d’autres oiseaux.
    • Si vous le soupçonnez d’avoir été empoisonné à la mort aux rats (ou aux souris), lui donner deux ou trois fois, à 48 heures d’intervalle, une demi-ampoule (pour un pigeon d’environ 300g) de Vitamine K1 Roche 2mg/0,2ml pour NOURRISSONS, en solution buvable (délivrée sans ordonnance, un peu plus de 5 euros la boite de 5 ampoules accompagnées de 5 seringues-pipettes). C’est un anti-hémorragique puissant qui peut sauver la vie du pigeon ou du corvidé.
      Consulter éventuellement un vétérinaire pour le diagnostic et le dosage, en fonction de la taille de l’oiseau, mais la vitamine K1 ne devrait normalement pas faire de mal à un pigeon ni à un corvidé,
      même s’il n’a pas été réellement empoisonné.
      Mode d’emploi : Vous cassez l’ampoule comme indiqué sur la boite, en plaçant votre pouce sur le point blanc (important), aspirez la solution à l’aide d’une des seringues fournies dans la boite, la mettez au fond d’un verre, y ajoutez une ou deux gouttes de jus de pomme (à déposer d’abord dans un autre verre, puis les recueillir, pour éviter d’en mettre trop, à l’aide de la seringue-pipette et les mélanger dans le premier verre avec la solution vitamine K1), la remettez dans la seringue et déposez la solution dans le bec du pigeon, peu à peu, sans l’étouffer.
      Vous l’ouvrez doucement en plaçant les ongles du pouce et du majeur de la main droite, si vous êtes droitier, entre le bec supérieur et le bec inférieur, sur le côté le plus large du bec. Puis vous pouvez lui faire boire un petit peu d’eau (1 ml), à condition qu’il soir réveillé et conscient.
      Lui donner aussi des vitamines, le nourrir éventuellement à la seringue s’il n’est pas capable de manger seul, mais sans l’étrangler.
      Vous pouvez aussi lui donner un peu d’argile verte Argiletz ultra-ventilée le lendemain du traitement à la vitamine K1, avant la deuxième administration de vitamine K1.
      Même posologie pour l’argile verte que chez les pigeons perdant beaucoup d’eau (article « Nourrir un bébé pigeons », partie IV.A.3.d.).
      Un contact a mis une petite pointe de couteau de café moulu dans une cuillère à soupe d’eau et en a déposé quelques gouttes dans le bec de pigeons qu’il pensait avoir été empoisonnés (par quoi ?). Les pigeons avaient été sauvés.
    • S’il a une plaie qui ne se referme pas ou des plumes et/ou du duvet qui ne repoussent pas, il a peut-être des acariens (gale) qui lui ont rongé le duvet et/ou les plumes, même si c’est assez rare. Dans certains cas, mais pas toujours, les plumes et le duvet voisins ont été rongés et il ne reste plus que des picots. Ce n’est pas grave ni contagieux pour vous ni pour vos chats et chiens car ces acariens restent logés dans les plumes (et non dans les poils ni sur votre peau). Après une application de 2-3 gouttes de pipette pour chatons Stronghold (dose pour un pigeon de 350g, à demander chez votre vétérinaire, de préférence à l’unité) sur la zone atteinte, non directement sur une plaie mais à côté, et après avoir massé doucement cet endroit pour permettre au produit de mieux se répartir, les plumes et le duvet se mettront à repousser au bout de 3-4 jours. Il faudra conserver la pipette au frigo et renouveler l’application 3-4 semaines plus tard. Merci de nous appeler pour des infos complémentaires.
    • Si ses narines coulent et que le pigeon éternue, il souffre peut-être d’une allergie ou d’une forme de coryza. Lui mettre des gouttes d’Océrespirol de Virbac dans l’eau de boisson, à base d’huiles essentielles. Le résultat est souvent miraculeux et plus efficace qu’un antibiotique.
      Si vous ne trouvez pas d’Océrespirol, vous pouvez le remplacer par d’autres huiles essentielles, à condition qu’on puisse les mettre dans l’eau de boisson. Exemple :
      http://www.boutique-oiseaux.com/soins-sante-oiseaux/1287-galaxy-huiles-essentielles-et-argile.html
      Si le pigeon éternue, il a peut-être aussi respiré des poussières.
      Éviter les courants d’air, mortels pour tous les animaux.
      Merci de nous contacter au sujet de ce pigeon si son état ne s’améliore pas et s’il a des problèmes respiratoires : il aura peut-être besoin d’un antibiotique, à demander à un vétérinaire (doxycyline ou autre molécule).
    • S’il tousse et a du sang dans et/ou sur le bec, il peut aussi en avoir dans les poumons s’il a percuté par exemple un véhicule.
      Ne pas l’obliger à manger ni à boire car vous risqueriez d’aggraver son cas.
    • Si le pigeon ou la tourterelle a du pus, même durci, non causé par une blessure, sur une partie de la tête (sur la joue, le bec, autour des paupières, et même dans le bec), il est peut-être également atteint d’une forme de coryza (parfois c’est aussi une mycose). Merci de nous appeler et de nous envoyer la photo du pigeon pour un éventuel diagnostic. Le Dr. Lefebvre à Questembert fabrique et vend par correspondance une poudre très efficace (soignant également une éventuelle coccidiose) contenant quatre antibiotiques, dont un sulfamide. C’est le médicament le plus efficace que j’aie jamais testé pour ce genre d’affection.
      S’il a des croûtes aux mêmes endroits et si elles ne sont pas situées trop près des yeux, on peut les dessécher avec une application de Bétadine 10% en gel, plus grasse que la Bétadine liquide en flacon, ou de glycérine iodée à 5%. Elles tomberont au bout d’un mois environ. Le pigeon aura besoin d’une cure de vitamines (Capizol ou Tonivit) et d’être isolé des autres pigeons, si vous en avez d’autres.
      Vous pouvez aussi contacter le Dr Lefebvre à ce sujet.
      Après sa guérison, le pigeon ne sera plus contagieux pour les autres pigeons et pourra être relâché dans une colonie de pigeons, de préférence régulièrement nourrie.
      Il n’est pas contagieux pour vous ni pour vos chats et chiens, au cours de son traitement ni après le traitement.
    • Si le pigeon est très sale, merci de nous contacter. Nous vous expliquerons quel produit utiliser pour le nettoyer.
      Ne pas abuser du savon qui va dégraisser et dessécher la peau et les plumes.
      Pour laver un pigeon non blessé dont les plumes sont collantes
      (restes de bouillie), utiliser uniquement de l’eau tiède.
      Si c’est un autre produit (colle, glu, mazout), essayer de le dissoudre avec de l’huile de colza puis utiliser éventuellement un gel doux intime. Consulter une association ou un vétérinaire pour obtenir des conseils car le pigeon est peut-être en danger.
      Vous pouvez aussi essayer de le laver avec un peu de liquide vaisselle bio
      (par exemple Rainett), protéger ses yeux, puis bien rincer à l’eau tiède et le sécher dans une ou des serviettes de toilette et au sèche-cheveux, à la température la plus basse (1/2 ou 1/3). Placez votre main entre le pigeon et le sèche-cheveux pour tester la température de l’air. Il ne doit pas rester mouillé sous les ailes ni ailleurs.
      Vous pouvez recommencer à plusieurs reprises le « nettoyage » de son plumage gluant et poisseux, mais à plusieurs heures ou jours d’intervalle car ce traitement stressera et fatiguera le pigeon. Le faire manger et boire après ces épreuves (lui donner aussi de l’eau contenant un peu de miel ou de sucre, ou des vitamines) et le placer ensuite sur une bouillotte ou sur deux bouteilles d’eau en plastique juxtaposées remplies d’eau chaude mais non bouillante, bien fermées et recouvertes d’un linge pour éviter de brûler le pigeon.
      On peut aussi essayer d’absorber l’huile ou la glu en mettant un peu de poudre d’argile verte ou blanche sur les plumes et le duvet du pigeon. Protéger ses yeux. Puis rincer et sécher comme indiqué plus haut.

SINON NE PAS UTILISER DE MÉDICAMENTS DESTINÉS AUX HUMAINS SANS L’AVIS D’UN VÉTÉRINAIRE.
Certains médicaments risquent fort de tuer les pigeons et nos amis à quatre pattes, même utilisés à très faible dose.
Idem pour les autres médicaments pour animaux, excepté ceux pour chats conseillés dans cet article ou par un vétérinaire.
Seuls des désinfectants et certaines pommades pour humains peuvent être utilisés sans danger pour les pigeons et certains autres animaux.

TRAITEMENTS HOMÉOPATHIQUES (posologie pour les pigeons) :
Arnica :  pour soigner les traumatismes, même anciens (3 granules 2x/jour) :
http://www.xn--homopathie-d7a.com/traitements/arnica-montana.htmls
http://natura-clairvi.fr/info/visudoc.php?art=130
Gelsemium : contre les états grippaux et les troubles neurologiques avec Gelsemium sempervirens (3 granules 1x/jour) :
http://www.xn--homopathie-d7a.com/traitements/gelsemium-sempervirens.html
Argentum nitricum : pour atténuer des symptômes particuliers et améliorer le système immunitaire du malade (3 granules 1x/jour) :
http://www.xn--homopathie-d7a.com/traitements/argentum-nitricum.html
Conium maculatum : en neurologie contre les vertiges rotatoires, paralysies fonctionnelles, paralysie faciale avec vertiges et syndrome dépressif (3 granules 1x/jour) :
https://www.homeophyto.com/conium-maculatum
Pyrogenium : contre les infections (3 granules 1x/jour) :
http://www.xn--homopathie-d7a.com/traitements/pyrogenium.html
Nux vomica : contre les troubles du comportement et les troubles gastro-entérologiques
(2 granules 1x/jour) :
http://www.xn--homopathie-d7a.com/traitements/nux-vomica.htm
Orocal ® 500 mg : contre les carence en calcium (2 fois par semaine) durant la période de croissance du pigeon : 1/8 de comprimé pendant 2-3 semaines, dilué dans 50 ml d’eau de boisson. Pas plus longtemps, sinon risque de troubles neurologiques.

Photo de Poucet, pigeon biset adulte handicapé. Copyright 2016 Yolande Olivain

Poucet, pigeon biset adulte handicapé. © 2016 Yolande Olivain

Retour au sommaire

5. COMMENT LE NOURRIR :

a) Remarques préliminaires :
– Conseils d’une spécialiste des oiseaux :
« Ne pas forcer l’oiseau à manger, attendre qu’il le fasse lui même.
Ne
jamais
donner à manger à un pigeon déshydraté ou sous choc.
Si le pigeon montre de l’appétit, lui donner des graines pour tourterelles, des graines pour pigeons ou des graines pour canaris. Si vous n’avez pas de graines sous la main, offrir des petits pois et/ou du maïs doux en conserves, abondamment rincés à l’eau tiède ».
Fin de citation.
On peut aussi donner du riz cuit ou de la semoule de blé cuite à un bébé pigeon, dans une seringue ou sans seringue, en le lui mettant directement dans le bec, sur le côté le plus large du bec.
– POUR UN PIGEON : NI LAIT (son organisme ne le supporte pas) NI PAIN NI BISCOTTE (qui risquent  de fermenter et de l’étrangler, et aussi de lui paralyser les pattes en l’espace d’une semaine, surtout chez un bébé ou un jeune) NI VIANDE HACHÉE NI PATÉE POUR CHIEN OU CHAT (le pigeon n’est pas carnivore ; risque de paralysie des pattes comme avec le pain, chez un bébé et un jeune pigeon, et les produits d’origine animale risquent de lui abîmer les reins et les os) NI ŒUF (son organisme le supporte mal ; surtout pas d’œuf cru) NI INSECTES. Les larves des mouches, à savoir les asticots, leur perforent l’estomac. Éliminer de toute façon les œufs de mouches et les asticots car ils risquent de s’attaquer aux pigeons et de les dévorer en moins d’une journée).
Mêmes séquelles si on nourrit un pigeon avec une seule céréale (par exemple blé) car son alimentation sera déséquilibrée ou s’il n’est pas suffisamment nourri de l’âge de deux semaines à un mois.
Possibilité de mettre une pointe de cuillère à café de yaourt dans la seringue pour faciliter la digestion, mais surtout pas de lait
(qu’il ne digère pas).
Lorsque l’oiseau ouvre et ferme sans arrêt le bec, il est peut-être mourant et a du mal à respirer (insuffisance respiratoire). Dans ce cas, ne pas l’obliger à manger ni à boire car il risque d’avaler de travers. Le laisser tranquille pour qu’il puisse récupérer et lui mettre éventuellement une goutte de Métacam 0,5 mg/ml ou de Meloxoral 0,5 mg/ml (suspensions orales pour chats) dans le bec.
Tirer doucement le cou du pigeon ou du corvidé vers le haut, sans forcer, en donnant un aliment à la seringue, pour limiter les fausses routes.
Si le cou est dans une position normale, l’oiseau risque d’avaler de travers. S’il a avalé de travers, lui masser doucement la gorge, de l’extérieur, et le haut du thorax.
Nous contacter ou appeler un vétérinaire en cas d’urgence.

b) Ne jamais obliger un pigeon ou un autre oiseau à boire en lui trempant le bec dans l’eau car on risque de le noyer s’il aspire l’eau (ne pas tremper l’extrémité de son bec plus de 2-3 secondes car ses narines sont situées au milieu de son bec).
S’il refuse de boire, ne pas le forcer et attendre qu’il boive tout seul.

c) Les bébés pigeons ouvrent les yeux le 4ème jour. Lorsqu’on leur donne de l’eau ou de la bouillie (cette dernière à la seringue, à la pipette, à l’unidose de sérum physiologique ou en mettant directement dans le bec une boulette de bouillie ou d’un autre aliment (riz cuit, semoule cuite etc.) de la taille d’un petit pois, sur le côté le plus large du bec, s’assurer qu’ils soient bien réveillés et y aller très doucement : commencer par leur donner quelques gouttes (une goutte, puis attendre, ensuite une deuxième goutte, puis attendre etc.) pour vérifier s’ils savent avaler correctement.
En effet le système respiratoire des oiseaux débute sur la langue et l’eau risque de pénétrer dans les poumons… Donc prudence avec tous les oiseaux.
S’ils toussent et s’étouffent, leur masser légèrement la gorge, de l’extérieur, et le haut du thorax et faire une pause. Si c’est une urgence, nous appeler ou appeler un vétérinaire pour obtenir des conseils.
d) Il est conseillé d’utiliser de l’eau bouillie puis refroidie à 39° pour vos préparations, et même de l’eau de source en bouteille ou de l’Évian (utilisé pour les biberons des bébés humains), en particulier pour l’eau de boisson car l’eau du robinet peut contenir de dangereuses bactéries.
Les récipients contenant les aliments (bouillies, eau et graines) et les seringues sans aiguille doivent être bien sûr propres, tout comme nos mains.
Nul besoin de porter des gants pour nourrir l’oiseau car il ne vous transmettra pas de maladies.
e
) Si vous n’avez pas chez vous de graines pour tourterelles ou oiseaux de la nature à donner au pigeon adulte, vous pouvez lui offrir provisoirement du riz cru (ou cuit, mais ne pas le laisser fermenter), de l’Ebly cru ou cuit, des céréales Gourmandes Tipiak cru ou cuites, des lentilles crues, du maïs pop-corn, de la semoule de blé, ou alors du maïs, des petits pois ou des  pois chiches en conserves (ou décongelés) bien rincés à l’eau tiède. Les écraser s’ils sont trop gros.
Pas de pâtée universelle pour oiseaux insectivores et frugivores (ou fructivores = se nourrissant de fruits).
Les pigeons bisets ne mangent pas d’insectes.
Dans l’article ci-dessous, vous trouverez des conseils utiles à ce sujet, même pour le nourrissage d’un pigeon adulte :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid/
Nous pourrons aussi vous conseiller au téléphone, si c’est urgent, ou par e-mail. Merci.

i) Voici des compléments d’information sur les  pigeons et les tourterelles, et même sur d’autres oiseaux :

– Forum actif pour l’élevage de tourterelles :
http://elevagetourterelles.actifforum.com/t2531-trouvee-bebe-tourterelle

– Article de notre amie Marie : « SOS j’ai trouvé un oisillon » : 
http://www.marie-kern-auteur.com/sos-jai-trouve-un-oisillon/

– Voici nos propres conseils concernant les tourterelles :
Nourrir les tourterelles au début avec la même bouillie que les pigeons, puis leur donner de la bouillie parallèlement aux graines pour canaris (durant la période de transition, mais pas de graines pour canaris dans la seringue) avant de passer à l’âge adulte aux graines pour tourterelles (surtout pas de tournesol ni de graines pour pigeons, même lorsqu’elles sont adultes. Elles risquent de leur être fatales).
Lors du gavage, ne pas leur remplir le jabot car cela risque également de les tuer.
Une correspondante a donné des graines de tournesol (broyées ?) à un bébé tourterelle après le gavage. La tourterelle a fini par cesser de s’alimenter et est morte de faim et de lipidose hépatique (demande d’autopsie).

Retour au sommaire

6. LE RELACHER ? :

a) Lorsqu’on relâche un pigeon adulte après l’avoir soigné s’il était blessé, et qu’il est complètement rétabli, ne jamais lui mettre de bague dans le but de le reconnaître.
Elle peut provoquer des œdèmes, s’incruster dans sa chair et même rester accrochée quelque part.
On peut lui appliquer éventuellement très discrètement un peu de vernis à ongles bleu foncé, brun ou gris sur l’extrémité de la queue ou sur le bas d’une aile. Éviter la couleur rouge car des prédateurs pourraient la prendre pour du sang, croire le pigeon blessé et l’attaquer.

b) Vous pouvez aussi l’adopter et le garder comme animal de compagnie car les pigeons bisets sont des oiseaux domestiques très affectueux, très intelligents et très fidèles auxquels vous vous attacherez énormément.
Un ex-bébé pigeon tombé du nid et nourri à la main par l’homme risque de mourir s’il est  livré à lui-même. Le lâcher à l’âge de 6 semaines est suicidaire pour lui.
Il est préférable de le garder au minimum jusqu’à l’âge de deux mois et demi, jusqu’à ce qu’il ait mué et donc ne gazouille ni ne piaille plus (« piiiou piiiou ») et que le petit cœur « dessiné » sur l’extrémité la plus large de son bec soit passé de la couleur beige à la couleur blanche.
Merci de nous contacter avant de prendre une décision et de lire nos commentaires à ce sujet dans l’article ci-dessous (I. L’ADOPTER ? et IV. A.c) :
http://credopigeons.fr/2012/06/25/nourrir-bebe-pigeon-tombe-nid

c) Conseils pour les futurs maîtres :

Retour au sommaire

7. RECHERCHONS BÉNÉVOLES :

a) Nous sommes des bénévoles et très occupés (militantisme dans la protection animale en général, gestion de l’association, du blog et soins à nos protégés), mais nous nous efforcerons de répondre dans les meilleurs délais aux appels SOS concernant les animaux, quels qu’ils soient, si vous tombez sur le répondeur ou nous envoyez un sms ou un courriel.
Vous serez mis en contact avec l’auteur de cet article pour des questions relatives aux pigeons.
Merci d’indiquer le nom de la région et de la ville d’où vous écrivez ou appelez, et bien sûr votre numéro de téléphone si vous nous appelez.
Nous préférons les photos envoyées par courriel à celles envoyées par mms.
Vous pouvez cependant nous prévenir par un petit sms. Merci.

b) Nous recherchons des bénévoles, des familles d’accueil pour nos protégés ailés et à quatre pattes et de nouveaux adhérents pour nous seconder dans nos diverses actions dans la protection animale.
Nous sommes très sollicités et avons donc beaucoup de travail, ainsi que de gros frais de fonctionnement, des frais pour l’organisation de nos actions, des frais vétérinaires pour les actes chirurgicaux et l’achat de médicaments (pigeons, chats, chiens et lapins), des frais pour l’hébergement de nos protégés et pour les actions juridiques en cours et à venir :
frais d’avocat pour les maltraitances signalées, frais de déplacement pour certaines négociations difficiles, frais d’huissier etc.
Merci de nous contacter si vous êtes en mesure de nous aider ou de nous soutenir
dans nos actions.
Voici les statuts de notre association :
http://credopigeons.fr/presentation/statuts/

N.B. : A l’attention des propriétaires de chats et de chiens, très nombreux parmi vous. Merci de lire ces textes très instructifs et étonnants, si vous aimez vos compagnons à quatre pattes :
http://initiativecitoyenne.be/2016/01/vaccins-big-pharma-ne-nuit-elle-pas-aussi-a-nos-animaux-de-compagnie.html

http://initiativecitoyenne.be/2016/02/survaccination-un-scandale-sanitaire-canin.html

Lire aussi sur notre blog :
http://credopigeons.fr/2015/09/08/nouvelles-sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/

Photo du Noël des Oiseaux Copyright 2013 C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.. Stand du C.RÉ.DO. Pigeons et Protection Animale.

Le Noël des Oiseaux. Stand du C.RÉ.DO. Pigeons et Protection Animale à la SPA.
© 2013 C.RÉ.DO.Pigeons et P.A.

Retour au sommaire


8. Où LE FAIRE SOIGNER ET ÉVENTUELLEMENT LE PLACER :

Essayer de soigner ou de faire soigner le pigeon, la tourterelle ou le corvidé blessé avant de le déposer dans un centre.

Au cours d’une consultation chez un vétérinaire, de préférence spécialisé dans les NAC (nouveaux animaux de compagnie ; information disponible sur le Net), il est préférable de rester avec un pigeon biset, un pigeon ramier ou un corvidé pour éviter une euthanasie abusive sur un oiseau qui pouvait être sauvé.
C’est également ce qui risque d’arriver si vous vous contentez de l’y déposer pour des soins, bien qu’il ne faille pas généraliser.
Merci de rappeler au vétérinaire que les pigeons bisets ne sont ni nuisibles ni sauvages, mais domestiques, et s’il a des doutes à ce sujet, qu’il nous appelle. Merci.
Durant le transport dans la voiture, couvrir la cage ou la caisse de transport avec un linge (surtout la cage car l’oiseau affolé risque de se blesser).

Dans la plupart des centres de soins ou de sauvegarde, les oiseaux qui resteront handicapés et ne pourront pas être relâchés dans la nature sont systématiquement euthanasiés (s’ils ne sont pas livrés en pâture à leurs pensionnaires rapaces qui doivent s’entraîner à attraper des proies vivantes avant d’être relâchés).

a) En région parisienne :

– La SPOV (Société Protectrice des Oiseaux des Villes) à Châtillon (92), rue Gabriel Péri.
Téléphone : 01 42 53 27 22.

Elle donne des conseils utiles au téléphone, même le soir et le dimanche.
École Vétérinaire de Maisons-Alfort et/ou Centre de sauvegarde de la faune sauvage (CEDAF) rattaché à l’École Vétérinaire.
http://www.vet-alfort.fr/web/fr/33-faune-sauvage.php
Soins en consultation (appeler avant) ou Accueil d’animaux blessés (oiseaux, sauvages ou non, et petits mammifères) 24h/24 et 7j/7 via le local de dépôt prévu à cet effet.
Pour une consultation ou pour le déposer :
7 av. du Gal de Gaulle – 94704 Cedex à Maisons-Alfort.
Métro ligne n° 8, Station École Vétérinaire de Maisons-Alfort.
Tél. : 01 43 96 70 20, mais inutile d’appeler avant pour le CEDAF.
Conseils :
Présentez-vous au gardien de l’école vétérinaire : il vous indiquera où se trouve le local prévu pour les déposer.
Mettez l’animal au calme dans un carton (fermé et percé de nombreux trous) ou dans une cage s’il est gros ou susceptible de déchirer le carton. Mettez de l’eau à disposition, ne l’obligez pas à se nourrir et amenez-le le plus vite possible.
Remplissez bien le dossier d’entrée. Vous ne verrez personne, c’est normal, mais la salle est visitée très régulièrement, même la nuit.
Le personnel n’est présent sur le site que de 9h à 20h30 au maximum.
Donc il est préférable de s’y rendre le matin ou l’après-midi plutôt que tard le soir, sinon garder les pigeons si possible chez vous pour la nuit, mettez de l’eau à leur disposition, les faire manger, uniquement s’ils ont de l’appétit, et les soigner (dans la mesure du possible) :
http://credopigeons.fr/2015/03/30/sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/
Si ce sont des jeunes, il faut les faire boire et manger.

– Refuges pour toutes sortes d’animaux, oiseaux et  mammifères, dans le 76 (téléphoner avant) :
http://www.avarefuge76.com/fr/nos-animaux-5/
http://www.secondechance.org/refuge/show/id/1776

– A Paris-même, pour les soins et le suivi du pigeon que vous avez adopté ou pour les urgences, nous vous recommandons le Dr. Carlo Paoletti (Clinique Vétérinaire de l’Horloge, spécialisée dans les N.A.C., près de Beaubourg) et le Dr Gagliardi (42 rue de la Roquette), normalement gratuit pour les soins courants.
La Clinique du Dr. Hollanders (rue des Moines) a pris récemment en charge un pigeon trouvé par un sauveteur.
Merci d’appeler les cliniques avant.

b) Dans d’autres régions, pour les soins, nous vous recommandons, entre autres, les cliniques vétérinaires suivantes (les soins ne sont pas toujours gratuits ; à négocier) :
A  Nice, le Dr. Boube, à Toulon, le Dr Poinsaillé et ses collègues (Clinique du Las), à Marseille, le Dr. Dhermain ou le Dr. Bayol, à Nîmes, la Clinique de l’Avenir (route d’Avignon), à Perpignan, le Dr. Péricard, à Bagnols sur Cèze (dans le Gard), la Clinique de la Croix Bleue, à Rennes, le Dr. Tizon (Clinique de l’Arsenal), à Nantes, le Centre Hospitalier Universitaire d’Oniris, à Questembert (dans le Finistère), le Dr. Lefebvre, spécialisé dans les pigeons, que vous pouvez aussi contacter par mail pour des conseils ( infopigeon [_AT_] free.fr ), à Vannes, la Clinique Roosevelt, à Limoges, le Dr. Pichon, à Strasbourg, les Drs. Mourey et Barny (chirurgie des pattes, Koenigshoffen) et le Dr. Dubois (chirurgie des yeux, Montagne Verte), à Bischheim (dans le Bas-Rhin), le Dr. Braye (chirurgie des ailes), à Metz, le Dr. Kolmer etc.
Merci de rappeler aux autres vétérinaires, que vous contacterez, que les pigeons bisets sont des oiseaux domestiques ni sauvages ni nuisibles.
Qu’ils nous appellent s’ils n’en sont pas convaincus. Merci.

c) Vétérinaires français :
Vétérinaires aviaires
(pour les oiseaux) :
http://www.association-oiso.fr/le-centre-de-soins/contacter-un-veterinaire-benevole
http://www.birdandyou.com/liste-veterinaires-aviaires/
Vétérinaires NAC (nouveaux animaux de compagnie) :
http://www.allo-medecins.fr/specialites/veterinaire/veterinaire-nac.html

d)
Vous avez trouvé un oiseau, et surtout un petit oiseau, en détresse :
Conseils du centre Oiso (Nord-Pas-de-Calais à Inxent) : les bons gestes à adopter :
http://www.association-oiso.fr/le-centre-de-soins/un-oiseau-en-detresse
Pertuis Protection animale
(voir photos et commentaires très ingénieux de la responsable du centre) :
https://www.facebook.com/pertuisprotectionanimale/
Bande dessinée :
http://www.margauxmara.com/blog/oisillon-en-dtresse-que-faire

e) En Belgique, vous pouvez contacter la clinique vétérinaire du Dr. Brasseur qui recueille et soigne des pigeons souffrants et blessés :
http://www.vetebrasseur.be/les-oiseaux/
ou les déposer dans l’un de ces centres :

http://protectiondesoiseaux.be/index.php/les-centres-de-revalidation/belgique/

Ou éventuellement un centre français situé près de la frontière belge (voir la liste des centres de soins et/ou de la faune sauvage français quelques paragraphes plus haut et sur ce site) :
http://www.hegalaldia.org/liste-des-centres-de-soins-pour-animaux-sauvages-en-france/

f) Si un pigeon biset ou ramier trouvé et ramassé a des problèmes de santé, vous pouvez aussi appeler le :
Dr Bernard LEFEBVRE Maladies des pigeons à QUESTEMBERT (56).
Tel : 02 97 26 04 12
Fax : 02 97 26 17 19
Courriel : infopigeon@free.fr
Il ne fait payer que le produit et fait aussi des analyses.
Consultations par téléphone du lundi au vendredi de 8h30 à 9h30 et de 13h30 à 15h.
Envoi de médicaments par La Poste.
Si vous avez un besoin urgent d’antibiotique, il est conseillé d’en trouver un avant la réception du colis, sinon votre pigeon risque de mourir.
Vous pouvez aussi nous appeler, en cas d’urgence, à notre numéro SOS Pigeons. Merci.

g) Centres de soins et/ou de sauvegarde français (faune sauvage ou non).
Ils ne sont pas forcément rattachés à la LPO.
La LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) recueille généralement des pigeons ramiers et des tourterelles, parfois des corvidés, mais rarement des pigeons bisets car ce sont des oiseaux domestiques.
Ces centres euthanasient souvent les oiseaux handicapés qui ne peuvent plus voler, mais il ne faut pas généraliser. C’est, nous l’espérons, au cas par cas.
Nous contacter, si possible, avant de placer un oiseau.
Si vous faites soigner un oiseau, il est conseillé de rester avec le vétérinaire pendant les soins
(en particulier chez un vétérinaire spécialisé dans la faune sauvage), et même pour une euthanasie chez un vétérinaire classique ou pour la faune sauvage si l’oiseau est très blessé et son cas désespéré (n’accepter que le liquide à injecter rose, et non le bleu, de la même marque, qui fait souffrir l’oiseau).
– Listes de centres de soins et/ou de sauvegarde pour la faune sauvage :

Nous contacter, si possible, avant de placer un oiseau :
http://www.hegalaldia.org/liste-des-centres-de-soins-pour-animaux-sauvages-en-france/
http://uncs.chez.com/dans%20votre%20region.htm
http://blog.doctissimo.fr/protection-animale/liens-sites-divers-758851/liste-centres-sauvegarde-24851884.html
http://apsana.info/faune/centresoins.htm
– Soins gratuits ou à prix réduit pour vos animaux, mais votre vétérinaire habituel, si vous avez un compagnon ailé ou à quatre pattes, sera peut-être le plus indiqué et le plus efficace pour une urgence concernant un oiseau blessé .
Liste des dispensaires SPA et de la Fondation Assistance aux Animaux, et des écoles vétérinaires françaises :
http://nouveau-souffle-de-vie.e-monsite.com/pages/a-savoir/comment-faire-soigner-son-animal-gratuitement-ou-presque.html
http://www.cause-animale-nord.fr/?page_id=13899
http://www.vetdom.com/narbonne/

Conseils pour les bébés tourterelles :
http://elevagetourterelles.actifforum.com/t2531-trouvee-bebe-tourterelle
La mode funeste du lâcher de colombes :
http://www.amisdesbetes.info/article-reflexions-sur-la-vie-des-colombes-108170864.html
http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/deux-colombes-lachees-pour-la-paix-en-ukraine-attaquees-par-un-corbeau-et-une-mouette_514723.html

Retour au sommaire


9. A l’attention des propriétaires de chats et de chiens, très nombreux parmi vous. Merci de lire ces textes très instructifs et étonnants, si vous aimez vos compagnons à quatre pattes :

http://initiativecitoyenne.be/2016/02/survaccination-un-scandale-sanitaire-canin.html

http://initiativecitoyenne.be/2016/05/le-cote-obscur-des-vaccinations-pour-les-animaux-de-compagnie.html

  • Par mesure de sécurité, ne mettez ni collier ni harnais à votre chat.
    Mis sur un chaton : si celui-ci se perd, il grandira avec le collier (ou le harnais) qui le serrera jusqu’à l’étrangler.
    Mis trop lâche : le chat peut y passer entièrement sa patte, être horriblement mutilé au cou, à la patte et même à la mâchoire si le collier reste accroché entre ses dents, et en mourir s’il n’est pas secouru à temps (chats perdus ou s’étant échappés une fois entravés).
    Voici des photos pour illustration :
    https://credopigeons.files.wordpress.com/2016/07/danger-collier-harnais-chat.jpg
    Retour au sommaire
Photo de geai (corvidé) sur du lierre. Copyright 2016 Françoise C.E.

Geai (corvidé) sur du lierre. © 2016 Françoise C.E.

Publicités
Citation | Cet article, publié dans Conseils, Courriers, Non classé, Politique locale, SOS Pigeons, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s