Deuxième manifestation le 16/11/2019 pour la fermeture du laboratoire LPT de Hambourg, tortionnaire d’animaux

Vidéo de la manifestation du 19 octobre 2019 à Hambourg :


Puis une vidéo choc d’une association animaliste allemande montrant des actes de torture sur des singes, et aussi sur des chiens et des chats, par le laboratoire allemand LPT à Hambourg :
https://www.nouvelobs.com/societe/20191015.OBS19835/experimentation-sur-des-animaux-la-video-choc-d-une-association-animaliste-allemande.html

« La souffrance des animaux de laboratoire dans le LPT, un bâtiment à haute sécurité à Mienenbüttel près de Hambourg. Ici on intoxique des chiens, des chats, des macaques et des lapins pour des entreprises pharmaceutiques et l’industrie chimique. L’État ferme les yeux : infractions, violence et morts cruelles.
Abolissons les expériences sur les animaux. Plusieurs pétitions sont en ligne. Merci ».
https://www.youtube.com/channel/UCCIdtNbucYeDFZkjxStNwGw


COMMUNIQUÉ DU COMITÉ SCIENTIFIQUE PRO ANIMA

Madame, Monsieur, chers amis,

Le 19 octobre dernier, 7 500 personnes ont manifesté à Hambourg, à l’appel de l’association allemande Soko Tierschutz, pour demander la fermeture du laboratoire LPT, suite à des images d’animaux suppliciés, qui y ont été filmées puis diffusées sur les réseaux sociaux.
L’exigence des manifestants, ainsi que de l’association allemande « Médecins contre l’expérimentation animale » est la fin de toutes les expériences sur animaux.
Les principaux clients de ce laboratoire, les entreprises pharmaceutiques Merck et Boehringer, ont dès à présent rompu leurs contrats avec LPT.
Dans la vidéo ci-jointe il est fait référence à Covance qui serait entre autres un des fournisseurs du laboratoire.

Comme vous le savez, l’Université de Strasbourg qui gère le commerce de primates de Niederhausbergen est précisément fournisseur de Covance.

Nous nous proposons donc de reprendre contact avec Soko Tierschutz, qui participe toujours à nos manifestations à Niederhausbergen, pour impliquer et dénoncer toute la chaîne des fournisseurs de ce réseau.

Nos médias sont hélas restés muets sur le sujet, alors que selon la revue scientifique « The Lancet », 197 000 Européens perdent la vie chaque année prématurément, suite aux effets secondaires de médicaments longuement testés par ces méthodes obsolètes et dangereuses pour la santé humaine et que le développement de méthodes substitutives n’est ni encouragé ni financé.
https://www.youtube.com/watch?v=ukTFiwvSAoY

Sylvia Hecker
Comité scientifique PRO ANIMA Strasbourg


Annonce de la manifestation du samedi 16 novembre à Hambourg:
https://www.facebook.com/events/1433173990178252/

Il faut savoir que dans les laboratoires français, les animaux subissent les mêmes supplices, mais leur sort intéresse peu de gens.

Lire aussi notre récent article sur la marche pour la fermeture du centre de primatologie de Niederhausbergen :
http://credopigeons.fr/2019/10/20/marche-20-octobre-2019-justice-pour-singes-a-niederhausbergen/

Publié dans Evénements, Non classé | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Pigeons enfermés sur plusieurs étages d’un immeuble à Strasbourg

Photo d'un bâtiment où des pigeons ont été enfermés derrière dix fenêtres barricadées à Strasbourg. Copyright 2019 CREDO Pigeons et P.A.

Bâtiment où des pigeons ont été enfermés derrière dix fenêtres barricadées à Strasbourg. Copyright 2019 CREDO Pigeons et P.A.

Dans une grande cour commune donnant sur la rue des Juifs et la rue des Frères à Strasbourg, en face du Séminaire rattaché à la Cathédrale, on a barricadé totalement 10 fenêtres, il y a 5-6 jours (au plus tard lundi dernier) sur plusieurs étages, avec des panneaux de bois pour empêcher des pigeons d’entrer et de sortir du bâtiment dans lequel ils nichaient depuis un certain temps.
Il y en a peut-être aussi dans la cage d’escalier.
Ces pauvres pigeons SDF ont besoin d’avoir un toit au-dessus de leur tête.
L’immeuble est abandonné et les fenêtres étaient ouvertes ou cassées.

Il fallait d’abord faire sortir les pigeons et récupérer les bébés et jeunes incapables de voler.
Hier, il restait encore des survivants car les associations qui se sont rendues sur les lieux les ont entendus.

Des pigeons étaient perchés à l’extérieur, essayant de rejoindre leur partenaire et/ou leurs petits, condamnés à mort à l’intérieur du bâtiment, agonisant dans l’obscurité, mourant de soif et de faim.
C’est une mort lente et horrible qu’on ne souhaiterait pas même à son pire ennemi.
Aujourd’hui, samedi 26 octobre 2019, on ne les entendait plus, car ils étaient sûrement trop faibles pour bouger et peut-être morts. Les petits le sont certainement depuis plusieurs jours.

Le propriétaire, que nous avons eu énormément de mal à trouver, alors qu’il est présent en ce moment, habite un appartement de l’un des immeubles donnant sur la cour commune, et que sa famille posséderait tous ces bâtiments gérés par une ou des agences, n’a pas daigné répondre à nos mails.
Il aurait peu de contacts avec ses nombreux locataires.
Une membre ou salariée de l’entreprise familiale a commencé par nous mettre mercredi sur une fausse piste au téléphone en niant (après qu’une autre membre ou salariée interrogée une heure plus tôt au téléphone eut reconnu que le bâtiment concerné appartenait bien à la famille), avoir un rapport avec ces immeubles.
Pourtant les anciens Strasbourgeois savent bien que le magasin et les locaux de cette entreprise connue donnaient sur l’une de ces deux rues parallèles (rue des Juifs et rue des Frères), avant son déménagement dans un autre quartier.

Nous répondons depuis quinze ans à des appels SOS à l’échelle nationale, mais aucun propriétaire, syndic ou bailleur social n’a jamais refusé jusqu’à présent de collaborer pour nous permettre de délivrer des pigeons captifs dans une propriété.
Un de nos articles SOS :
http://credopigeons.fr/2015/03/30/sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/

Les voisins, dont la plupart semblaient indifférents au calvaire de ces pigeons, certains ayant même voulu nous chasser de la cour, sont également complices de ce massacre.
Nous sommes bien sûr bouleversés par notre impuissance devant une telle barbarie.
Nous allons porter plainte avec d’autres associations de protection animale pour actes de cruauté, punis par le Code pénal.


Extrait de notre Argumentaire inédit et complet publié sur notre page Militer, en milieu de page : http://credopigeons.fr/militer/

« De par son statut juridique d’animal domestique (Arrêté du 11 août 2006, émanant du Ministère de l’Écologie et du Développement durable), le pigeon biset est protégé par le Code pénal contre toutes formes d’actes de maltraitance ou de cruauté.
Ce statut d’animal domestique ne dépend ni de la naissance ni de la vie en captivité ou non.
Nous rappelons que le pigeon biset des villes n’est pas classé dans la catégorie des oiseaux  « nuisibles », contrairement à ce que se permettent de prétendre ceux qui mandatent des sociétés pour capturer et gazer des pigeons ou les diabolisent pour pouvoir les affamer ou les exterminer.
Le pigeon biset des villes est domestique et par conséquent ne peut être ni chassable ni classé « nuisible ». »

Voici aussi les solutions proposées sur notre page Solutions :
http://credopigeons.fr/solutions/

Bâtiment où des pigeons ont été enfermés derrière des fenêtres barricadées à Strasbourg. Copyright 2019 CREDO Pigeons et P.A.

Bâtiment où des pigeons ont été enfermés derrière des fenêtres barricadées à Strasbourg.
Copyright 2019 CREDO Pigeons et P.A.

Publié dans Non classé, Pigeons Strasbourg, SOS Pigeons | Tagué , , , , , , , , | Laisser un commentaire

12è Salon Bio & Co : Strasbourg Automne – Wacken, du 25 au 28 octobre 2019

https://www.salonbioeco.com/strasbourg-automne

En 2018, le salon Bio & Co d’Automne à Strasbourg a vu sa fréquentation progresser et confirmer sa réputation de grand salon.

En 2019, du vendredi 25 au lundi 28 octobre, retrouvez plus de 225 exposants, 15 animations et 120 conférences, sans oublier 4 restaurants bio végétariens !

Restauration sur place : vous trouverez des produits bio et même des spécialités véganes !

Publié dans Evénements, Non classé | Tagué , , , , ,

Marche du 20 octobre 2019 : Justice pour les singes à Niederhausbergen !

RDV dimanche 20 octobre 2019 de 14 h à 16 h, rue du Terminus à Niederhausbergen, commune située en France à 7 km de Strasbourg pour dénoncer l’utilisation de plusieurs centaines de singes (jusqu’à 1600 primates !) au nom de la recherche.

Plus d’informations sur cet événement organisé par Le Comité scientifique Pro Anima, les collectifs Fight for Monkeys et RAO reporters ainsi que l’association Code Animal :

https://strasbourg.curieux.net/agenda/sortie?row=67452

Afficher/télécharger le tract à distribuer : recto verso

Résumé de ce qu’il faut savoir au sujet du Centre de primatologie grâce à cette courte vidéo de Rao Reporters :

Un centre de primatologie géré par l’Université de Strasbourg


Voir aussi :
Une vidéo choc d’une association animaliste allemande montrant des actes de torture sur des singes, des chiens et des chats :
https://www.nouvelobs.com/societe/20191015.OBS19835/experimentation-sur-des-animaux-la-video-choc-d-une-association-animaliste-allemande.html

Publié dans Evénements, Non classé | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Rentrée des Associations 2019 à Strasbourg

https://www.mdas.org

La Rentrée des Associations, à laquelle nous avons encore le plaisir de participer cette année, aura lieu les 28 et 29 septembre 2019 dans le Parc de la Citadelle, situé à l’Esplanade à Strasbourg.

Entrée libre le samedi de 12h à 19h et le dimanche de 11h à 18h.

300 associations seront présentes et plus d’une centaine d’animations gratuites vous seront proposées, comme d’habitude.

Venez nous rencontrer à notre stand dans le village C, Cadre de Vie.

Exemples d’animations prévues : concerts, chants, danses, musique, démonstrations sportives, jeux, animations pour enfants etc. et bien sûr de quoi vous restaurer !

Merci, venez nombreux et à bientôt !

Publié dans Evénements, Non classé, Pigeons Strasbourg, Politique locale | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Comment le discours sur les pigeons bisets domestiques des villes a évolué de 1930 à 1990

Photo des Joubarbes. Pigeon voyageur. Cop. 2013 J.L.S.

Les Joubarbes. Pigeons bisets, dont un pigeon voyageur égaré.
© 2013 J.L.S.

Extrait de l’argumentaire très complet du C.RÉ.DO. Pigeons et P.A., publié sur  http://credopigeons.fr/militer/ :

De par son statut juridique d’animal domestique (Arrêté du 11 août 2006, émanant du Ministère de l’Écologie et du Développement durable), le pigeon biset est protégé par le Code pénal contre toutes formes d’actes de maltraitance ou de cruauté.
Ce statut d’animal domestique ne dépend ni de la naissance ni de la vie en captivité ou non.

Nous rappelons que le pigeon biset des villes n’est pas classé dans la catégorie des oiseaux  « nuisibles », contrairement à ce que se permettent de prétendre ceux qui mandatent des sociétés pour capturer et gazer des pigeons ou les diabolisent pour pouvoir les affamer ou les exterminer.
Le pigeon biset des villes est domestique et par conséquent ne peut être ni chassable ni classé « nuisible » !


Évolution du discours sur les pigeons de 1930 à 1990 :

« […] Le développement des élevages de pigeons et de la colombophilie génère une errance animale car certains pigeons se perdent. […]. Les pigeons errants deviennent alors objets de tensions et de polémiques entre les partisans et les adversaires de l’oiseau, dont témoignent un certain nombre d’articles publiés par exemple dans Le Figaro au cours des années 1930.
Mais personne à l’époque n’ose prendre de mesures contre les pigeons. […]

À partir des années 1950, le pigeon urbain fait l’objet de la construction lente et progressive d’un discours permettant de faire accepter l’éradication des individus « errants ».
Pour permettre aux autorités de mener une véritable « guerre » à son encontre, cet animal doit changer de statut social : étant au départ un animal utile, il doit devenir nuisible.

La thématique du pigeon porteur de maladies se développe alors. […]

À partir de 1955, les autorités préfectorales […] déclarent que les oiseaux sont trop nombreux.
À Paris, [par la stratégie de « dépaysement des pigeons »] il s’agit officiellement de capturer des pigeons, de les mettre en volière et d’envoyer les pigeons sains par train dans d’autres villes demandeuses – les oiseaux malades étant, eux, euthanasiés.
Cette méthode sera utilisée et revendiquée jusqu’en 1984 avec l’accord de la SPA et d’autres associations de protection animale.
Peu à peu cependant, le doute s’installe dans ces associations quant à la destination véritable des oiseaux.

Parallèlement, sont organisées dans la presse des campagnes annonçant une augmentation du nombre de pigeons à Paris : de 400 000 à un million d’individus.
En plus des prélèvements directs, les autorités interdisent par décret le nourrissage sur la voie publique à partir de 1962, décret toujours en vigueur, ce qui provoque l’opposition de la SPA.

Il est impossible de comprendre l’impasse actuelle dans la gestion des populations de pigeons sans ce regard historique […] ».

Auteur : Didier Lapostre – Université Paris VIII – Association AERHO.
Références : Givois E. 2010. Le pigeon dans le Figaro de 1861à 1942. Rapport de Stage, Master Médias et communication.

Photo de pigeons bisets (Columba livia). Copyright 2013 J.L.S.

Pigeons bisets (Columba livia).
© 2013 J.L.S.

Publié dans Non classé | Tagué , , , , , , , | Laisser un commentaire

Vidéos prouvant l’intelligence de nos pigeons bisets domestiques des villes



Hommage à Biquet, pigeon biset aveugle et décédé récemment à l’âge de 23 ans. Sa maîtresse, Yolande, qui l’avait recueilli tout jeune, est inconsolable, mais il a certainement rejoint le paradis des pigeons :

Publié dans Non classé | Tagué , , , , ,