Pétitions

Pétitions en faveur des Animaux en général suivies de
pétitions en faveur des Oiseaux

  1. Sélection des dernières pétitions en faveur des Animaux :

Les chats errants :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/chats-errants/26411

Contre les captures de chats errants au pays de Lorient : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/contre-captures-chats-errants-pays-lorient/26607

Pour le retrait des cendres brutes et l’amélioration générale de la qualité des croquettes ! :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/retrait-cendres-brutes-amelioration-generale-qualite/26702

Stop à la maltraitance ! Retirez les martinets des animaleries :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-maltraitance-retirez-martinets-animaleries/26205

Euthanasier une biche qui est apprivoisée :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/euthanasier-biche-apprivoisee/26728

Nous refusons l’ouverture et l’extension d’un élevage de 1600 primates près de Strasbourg ! :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/refusons-ouverture-extension-elevage-1600-primates/13210

Stop au génocide de nos loups ! :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-genocide-nos-loups/26758

Contre les expériences sur les chiens financées par le Téléthon :
http://action.petafrance.com//ea-action/action?ea.client.id=45&ea.campaign.id=59555

Contre le broyage des poussins :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/contre-broyage-poussins/26807

Pétition pour avoir le droit de filmer dans les salles de gavage des canards et des oies :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/petition-droit-filmer-salles-gavage-canards/26370

Dernières pétitions de L214 :
Pétition demandant l’interdiction de l’abattage sans étourdissement des animaux.
Adressée à Manuel Valls, premier ministre
Pétition demandant l’interdiction de l’abattage des vaches gestantes.
Adressée à M. Stéphane Le Foll, Ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt
Pétition demandant l’arrêt des longs transports pour les animaux.
Adressée au Ministre de l’Agriculture.
Pétition demandant un choix végétarien ou vegan dans la restauration collective.
Adressée à Manuel Valls, premier ministre.

Stop à la fourrure dans nos vêtements :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-fourrure-nos-vetements/26639

Stop au cirque Muller et condamnation pour mauvais traitements sur leurs animaux :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/stop-cirque-muller-condamnation-mauvais-traitements/26741

Interdisez les spectacles avec animaux dans la ville de Sens :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/interdisez-spectacles-animaux-ville-sens/26756

La fin du business de l’aphrodisiaque sur les tigres :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/fin-business-aphrodisiaque-tigres/26794

Pétition pour la fermeture du CEDS et le développement de méthodes substitutives à l’animal par les laboratoires :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/petition-fermeture-ceds-developpement-methodes-substitutives/26708

Pour l’arrêt de la commercialisation de sacs poubelles avec ficelle détachable:
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/arret-commercialisation-sacs-poubelles-ficelle-detachable/24129

Pour que le bourreau du chat immolé vivant à Nice prenne la peine maximale:
https://www.change.org/p/pour-que-le-bourreau-du-chat-immol%C3%A9-vivant-%C3%A0-nice-prenne-la-peine-maximale


2. Sélection de pétitions en faveur des Oiseaux :

Non aux tirs massifs sur les corbeaux de Bourgogne :
https://www.change.org/p/georges-bos-non-aux-tirs-massifs-sur-les-corbeaux-de-bourgogne

Pétition « Halte au grand massacre annuel des pigeons domestiques à Strasbourg », mise en ligne le 1er octobre 2014 sur MesOpinions.com :

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/halte-grand-massacre-annuel-pigeons-domestiques/12922

Mise à jour du 16 octobre 2016 :
Plus de 28550 signatures ! Merci  à nos supporters.

Rappel :
Les captures suivies du gazage au gaz de soudage sont cruelles et parfaitement inutiles car les pigeons ne transmettent pas de maladies aux humains.

Notre pétition a déjà recueilli plus de 16 000 signatures.
Merci de la signer et de la diffuser en masse.

Pour signer, il suffit de cliquer sur l’image ci-dessous :

Signer la pétition : Halte au grand massacre annuel des pigeons domestiques à Strasbourg !

Halte au grand massacre annuel des pigeons domestiques à Strasbourg

À l’attention : de Monsieur le Maire de Strasbourg

Monsieur Le Maire de Strasbourg,

Chaque année depuis plusieurs décennies et pendant plusieurs semaines, la mairie fait procéder par des sociétés privées aux captures (sur près de 40 sites) et aux tuages par gazage au gaz carbonique (CO2) de centaines ou de milliers de pigeons bisets domestiques.

Nous vous demandons de renoncer immédiatement et définitivement à ces pratiques.

De par leur statut juridique d’animaux domestiques, les pigeons bisets sont protégés par le code pénal contre toutes formes d’actes de maltraitance ou de cruauté.

Toutes les observations démontrent que les pigeons ainsi abattus meurent dans des souffrances épouvantables par étouffement.

La mairie affirme que, dans le but de diminuer les souffrances des pigeons (qu’elle reconnait ainsi) lors des gazages, seraient utilisés de l’argon ou de l’azote et que ce seraient des gaz anesthésiants or ce dernier point est totalement faux.
Ce sont des gaz asphyxiants.
Le gaz utilisé semble être du gaz de soudage ou un mélange ce type, ce qui n’est nullement conforme aux règlementations européenne et française. Malgré différentes demandes, la mairie n’a jamais fourni les certificats d’homologation pour le procédé utilisé et aucun contrôle n’est possible sur ce que fait réellement la société en charge de cette sinistre besogne.

Après chacune de vos campagnes, il n’y a presque plus de pigeons dans le centre-ville.
Mais votre méthode est reconnue comme inefficace à long terme pour contrôler la population de pigeons car elle crée un vide écologique.

Il y a ainsi un gaspillage massif de l’argent public.
Le simple nettoyage des fientes serait beaucoup moins cher pour la collectivité.

Le risque de transmission de maladie à l’homme par les pigeons ou leurs fientes est extrêmement faible et ne justifie nullement l’extermination que vous pratiquez.
Le risque de contracter une maladie du fait de pigeons croisés dans la rue est nul.
Les pigeons n’entraînent aucun risque pour la santé publique et ne sont pas plus à risques que n’importe quel autre animal. Ils ne transmettent pas la grippe aviaire.

Les pigeons ne sont porteurs ni de tiques ni de puces.
Les tiques molles peuvent être présentes dans des bâtiments où elles doivent faire l’objet d’un traitement spécifique mais c’est précisément le dépigeonnage qui fait courir un risque, extrêmement faible au demeurant, de morsure d’un humain par une tique.
Vous avez interdit par votre arrêté de 2006 de nourrir des oiseaux comme les passereaux alors que ceux-ci sont des destructeurs des tiques.

Les seules nuisances des pigeons sont les salissures par les fientes mais celles-ci sont sans danger pour la santé publique (mis à part des cas totalement exceptionnels) et parfaitement biodégradables.
Elles n’abîment nullement les monuments et immeubles, contrairement aux pluies acides.

Si vous ne voulez pas recevoir de doléances de vos administrés, cessez de présenter les pigeons comme des nuisibles sur le site internet de la mairie, ce qui n’a d’ailleurs aucune base légale.
Les municipalités qui ont abandonné toute forme de régulation ne reçoivent pas plus de plaintes qu’auparavant.

Toute une partie de la population est sentimentalement attachée aux pigeons, ceux-ci ayant un rôle d’agrément et même de compagnie pour de nombreuses personnes âgées ou esseulées. Vos pratiques sont choquantes, au point que certains des agents opérant les captures mentent aux passants interloqués en affirmant que les pigeons capturés seront relâchés dans la campagne.

Vos services tiennent secrets les lieux et dates des captures et ce sont des camionnettes de location qui sont utilisées.

Il existe des méthodes douces de régulation des pigeons. Les pigeonniers contraceptifs en sont un exemple. Ils sont efficaces à moyen et long terme à condition d’être correctement gérés.

Nous pourrions vous conseiller à ce sujet pour peu que vous acceptiez un semblant de concertation.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur Le Maire de Strasbourg, l’expression de notre respectueuse considération.

C.RÉ.DO. Pigeons et Protection Animale
Strasbourg
http://www.credopigeons.fr


Pétition « Non à la stérilisation chirurgicale illégale des pigeons de Nice », créée le 3 novembre 2014 sur MesOpinions.com :

http://www.mesopinions.com/petition/politique/sterilisation-chirurgicale-illegale-pigeons-nice/13129

Signer la pétition : Non à la stérilisation chirurgicale illégale des pigeons de Nice

Non à la stérilisation chirurgicale illégale des pigeons de Nice

À l’attention : de Monsieur le Député-Maire de Nice, Monsieur le Ministre

Monsieur le Député-Maire de Nice, Monsieur le Ministre,

Vous avez fait voter par votre conseil municipal un arrêté prévoyant la stérilisation chirurgicale de 10 000 pigeons de votre ville. Nous vous demandons de renoncer dès à présent et définitivement à ce projet.

Les associations de protection animale de votre ville sont unanimes à dénoncer ces procédés cruels et inutiles, constitutifs de violations de la réglementation européenne et du code pénal.

Les pigeons bisets dont il s’agit ont le statut juridique d’animaux domestiques. Le caractère d’animal domestique ne dépend pas de la naissance en captivité ou non de l’animal.
Les pigeons bisets sont ainsi doublement protégés par les articles R 654-1 et L 521-1 du code pénal ainsi que par le code rural contre toutes formes d’actes de maltraitance et de cruauté , en tant qu’animaux domestiques puis maintenus en captivité.

De par la mortalité très élevée, les procédés envisagés s’apparentent à une opération de dépeuplement de pigeons.

Ce type d’opération est encadré par le même texte que l’abattage des volailles dans les abattoirs, à savoir le règlement de la Communauté Européenne n° 1099/2009 du 24 septembre 2009, qui s’impose à tous les états membres depuis le 1er janvier 2013. Les procédés que vous envisagez n’en font pas partie et sont donc interdits.

Les juges européens considèrent que les juges nationaux sont tenus d’appliquer les recommandations de la Commission Européenne.

L’article 21 de la recommandation du 23 juin 1995 de la Commission européenne sur la protection des animaux dans les élevages dispose :
« 1. On entend par « mutilation » une procédure pratiquée à des fins autres que thérapeutiques et entraînant l’endommagement ou la perte d’une partie sensible du corps… ou pouvant causer une douleur ou une détresse significative.
2. La mutilation des oiseaux doit être interdite en général.
3. Nonobstant le paragraphe 2, la pratique de la castration chirurgicale peut être tolérée là où il s’agit d’une tradition établie depuis longtemps et autorisée par la loi nationale.
Cela doit être réalisé par un opérateur expérimenté, sous contrôle vétérinaire, en utilisant un anesthésique en accord avec l’expérience acquise et les connaissances scientifiques et conformément à la législation nationale. »

Or il n’existe nulle part de tradition établie de ce genre concernant les pigeons ni d’autorisation légale, donc la dérogation de l’article 21 alinéa 3 ne s’applique pas aux pigeons. Leur castration reste donc interdite.

Le budget de la ville de Nice est de 40 000 à 50 000 euros pour la castration de 10 000 pigeons (6).
Pour un coût de 4 à 5 euros par pigeon, le cahier des charges que vous annoncez est totalement impossible à remplir, comprenant préparation de 10 jours à l’intervention, antibiothérapie, opération par un vétérinaire sous anesthésie générale donc gazeuse au masque et suivi post-opératoire durant 3 jours.

Les entreprises privées susceptibles d’être candidates à ce marché sont des entreprises de dépigeonnage, c’est-à-dire dont une partie de l’activité consiste à capturer et tuer des pigeons en grand nombre.

Une vidéo diffusée sur Internet en 2011, tournée à Gennevilliers près de Paris par l’association de protection animale belge GAIA (1), montre les conditions réelles de castration des pigeons par des salariés de l’une de ces entreprises. On y voit des pigeons non ou mal anesthésiés, parfaitement conscients et réceptifs à la douleur et qui manifestent des signes de grande souffrance.

GAIA a soumis cette vidéo à plusieurs vétérinaires universitaires spécialistes des oiseaux, qui ont qualifié d’inacceptables les procédés constatés. L’anesthésie est inadéquate et les conditions d’hygiène insuffisantes favorisent la contraction d’infections durant l’opération. Certaines infections engendrent des douleurs prolongées précédant la mort des oiseaux.

La mortalité qui entoure ce procédé est très élevée, à la fois pré, per et post-opératoire :
– pré-opératoire du fait des décès et blessures graves entraînées par les opérations de captures et de transport.
Les pigeons, affaiblis par le manque quotidien de nourriture, ne sont pour beaucoup pas aptes à supporter une telle intervention.
– per et post-opératoire par hémorragies et infections. Les hémorragies sont difficilement évitables, même pour des vétérinaires, du fait de la proximité des gonades à extraire avec le foie et la veine cave. Rien à voir avec la stérilisation des chats.
Les pigeons survivants repartent presque aussitôt avec leurs gros fils de sutures non résorbables pas même retirés.

Et cela fait abstraction de la mort de centaines de pigeonneaux dans les nids suite aux captures de leurs parents.

Une thèse vétérinaire a rendu un jugement sévère sur le procédé : absence ou insuffisance de l’anesthésie, taux de mortalité de 10 % (beaucoup plus élevé selon d’autres sources) et inefficacité globale si 85 % au moins des animaux d’une population donnée ne sont pas stérilisés.

Par conséquent si le chiffre avancé par la mairie et que nous contestons de 40 000 pigeons à Nice est vrai, l’éventuelle castration de 10 000 d’entre eux ne toucherait que 25 % des effectifs et serait donc inefficace. Parce qu’elle engendre des souffrances sévères, la pratique du « chaponnage » des oiseaux est interdite en Belgique depuis 2001 (10).

La ville de Bruxelles avait passé un contrat avec une société française.
Chaque année, 3 000 pigeons étaient capturés, transportés jusqu’en région parisienne et opérés avant d’être réexpédiés à Bruxelles, pour un montant annuel de plusieurs dizaines de milliers d’euros.

En 2011, suite notamment à la diffusion de la vidéo de GAIA, la ville de Bruxelles a rompu le contrat avec cette entreprise et totalement abandonné le procédé de stérilisation chirurgicale de ses pigeons, au motif que des zones d’ombre existaient quant à la légalité de ce procédé.

Pourquoi la ville de Nice veut-elle mettre en oeuvre un procédé qui a déjà été expérimenté par les villes de Bruxelles, Toulouse (31) et Boulogne-Billancourt (92) et que ces municipalités ont totalement abandonné après de cuisants échecs ?

Les municipalités qui ont abandonné toute forme de régulation des pigeons ne reçoivent pas plus de plaintes au sujet des pigeons qu’auparavant. Les pigeons ne transmettent pas de maladies aux humains (sauf peut-être cas totalement exceptionnels qui ne concernent pas la santé publique).

Les bénévoles des centres de soins qui hébergent en permanence depuis 25 ans plusieurs centaines de pigeons bisets blessés, malades ou invalides (1 200 pigeons dans un des centres) n’ont jamais contracté la moindre pathologie du fait des pigeons.
Sur les prétendus dégâts aux immeubles ou monuments, voici l’avis d’un ingénieur expert en bâtiment près la Cour d’Appel :
« Les pigeons ne créent aucune détérioration sur la pérennité d’un ouvrage bois ou béton ou pierre. Les seuls prédateurs de bois reconnus sont les insectes et les champignons. »

Des solutions inédites existent au problème des pigeons, si tant est qu’il existe, qui ne sont ni cruelles ni ruineuses. Nous souhaiterions pouvoir y revenir dans un climat apaisé.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Député-Maire de Nice, Monsieur le Ministre, en l’assurance de notre considération dévouée.

Collectif pour une Régulation Douce des Pigeons et Protection Animale
(CREDO Pigeons et P.A.)
Strasbourg
http://www.credopigeons.fr

Photo d’illustration : extrait de « Stérilisation des pigeons de Bruxelles » de GAIA TV sur Vimeo.com avec l’aimable autorisation de  GAIA.

———————————————————————————————
Références :
(1) Article du site de GAIA :
http://www.gaia.be/fr/actualite/la-ville-de-bruxelles-renonce-aux-st-rilisations-brutales-des-pigeons-gr-ce-aux-actions-de-gaia
(2) Article La Libre Belgique et vidéo de tvbrussel :
http://www.lalibre.be/regions/bruxelles/quelle-solution-pour-les-pigeons-51b8d6f9e4b0de6db9c2561a
(3) http://laterredabord.fr/?p=8297
(4) http://www.dhnet.be/archive/les-pigeons-plus-sterilises-51b7e382e4b0de6db994c6e8
(5) http://www.nicematin.com/nice/a-nice-les-pigeons-prochainement-captures-seront-sterilises.1937488.html
(6) http://france3-regions.francetvinfo.fr/cote-d-azur/2014/10/14/la-sterilisation-des-pigeons-nice-fait-polemique-571230.html
(7) La mairie de Nice sur Azur-tv :
http://www.azur-tv.fr/content/nice-les-pigeons-st%C3%A9rilis%C3%A9s
(8) Texte de loi belge interdisant la castration des oiseaux (source GAIA) :
http://www.gaia.be/media/files/wetgevingpdf/2._KB_betreffende_de_toegestane_ingrepen_bij_gewervelde_dieren_17052001_op_basis_van_dit_KB_is_ondermeer_het_blokstaarten_van_paarden_verboden.pdf


Pétition « Halte au massacre illégal des pigeons ordonné par la Mairie de Viroflay », créée le 27 juin 2014 sur MesOpinions.com :

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/halte-massacre-illegal-pigeons-ordonne-mairie/12367

Halte au massacre illégal des pigeons ordonné par la Mairie de Viroflay

À l’attention : de Monsieur le Maire de Viroflay (78)

Monsieur Le Maire de Viroflay,

Vous avez fait procéder depuis plusieurs mois à des captures et tuages massifs de pigeons dans votre commune.

Les tuages ont été effectués par un procédé manuel de dislocation du cou.

Or ce procédé est illégal pour les opérations de dépeuplement de pigeons car non autorisé par les réglementations française et européenne.

Il s’agit donc d’actes de maltraitance envers des animaux domestiques pourtant protégés à ce titre par le code pénal et le code rural.

Pour rappel, les pigeons bisets ont le statut juridique d’animaux domestiques.

Ces faits sont encore aggravés par la mort par inanition ainsi provoquée de nombreux pigeonneaux dans les nids.

D’autre part, ce marché a été confié à une entreprise de fauconnerie et nous savons que certaines entreprises de fauconnerie ou aiglerie utilisent les pigeons vivants capturés comme proies et nourritures pour leurs rapaces.

Les cages-pièges ont été disposées sur les toits de bâtiments communaux et d’au moins un immeuble appartenant à un office HLM. Ces cages-pièges ne sont relevées que tous les 7 à 10 jours, alors qu’elles devraient l’être tous les jours selon la loi.

Par conséquent, nous vous demandons la cessation immédiate et définitive de toutes ces pratiques à la fois barbares et illégales.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur Le Maire de Viroflay, l’expression de notre considération distinguée.

C.RÉ.DO. Pigeons et Protection Animale
Strasbourg
http://www.credopigeons.fr

Publicités