Nourrir un bébé pigeon tombé du nid

Photo de bébé pigeon biset tombé du nid

Bébé pigeon biset tombé du nid, nourri à la seringue.
© 2011 C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

Photo de bébé pigeon ramier ou palombe. Copyright 2016 C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

Bébé pigeon ramier ou palombe.
© 2016 C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

Pétition à signer : http://www.mesopinions.com

CONSEILS DE SOINS D’URGENCE :
Pour les pigeons blessés et malades, consulter tout de même un vétérinaire pour les soins et un éventuel diagnostic, avant de les confier éventuellement à une association ou à un refuge, la plupart étant hélas très souvent surpeuplés.
Si l’iris de l’œil du pigeon est bien orange et si l’oiseau est vraiment guéri, le relâcher dans un espace vert proche de l’endroit où il a été trouvé, de préférence au milieu d’une colonie de pigeons régulièrement nourrie avec des graines pour oiseaux ou du blé.
Ne pas le relâcher en ville sur un trottoir car il risque de se faire  écraser par un véhicule, sur le trottoir ou sur la route.
Bébé pigeon = yeux gris foncé.
Ne pas le relâcher avant que son œil ne soit devenu vraiment orange.
Merci de nous contacter avant de prendre cette initiative, et de nous envoyer sa photo.

Conseils de soins très détaillés dans l’article  de notre blog :
http://credopigeons.fr/2015/03/30/sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/

NOTRE ARGUMENTAIRE INÉDIT pour la défense des pigeons bisets massacrés en France :
http://credopigeons.fr/2016/01/08/sos-pigeons-argumentaire-pour-defense-pigeons-bisets-massacres-france/

Interview de l’association dans :
http://credopigeons.fr/2014/06/20/opposition-strasbourgeoise-s-emeut-sort-pigeons-reactions-france-bleu-alsace-17-juin-2014/

Nous avons créé en décembre 2016 une CAGNOTTE LEETCHI pour nos amis pigeons et à quatre pattes. Merci pour eux :
Extrait de notre texte :
Vos dons contribueront directement à soigner et à améliorer les conditions de vie de nos chers petits rescapés. Toute contribution, même minime, permettra d’aider l’association à atteindre ses objectifs.
Nos pensionnaires vous remercient de tout cœur pour votre soutien et votre générosité.
Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.
Tous les paiements sont sécurisés :
https://www.leetchi.com//c/association-credopigeons-et-protection-animale

Photo de Yoda, chat tabby, et de Piu-Piu, jeune pigeon ramier, à Noël. Copyright 2016 Youlita

Yoda, chat tabby, et Piu-Piu, jeune pigeon ramier, à Noël.
© 2016 Youlita


CONSEILS D’URGENCE POUR INSTALLER, NOURRIR ET SOIGNER UN PIGEONNEAU TOMBÉ DU NID OU UN PIGEON ADULTE SOUFFRANT.

SOMMAIRE

REMARQUES PRÉLIMINAIRES ET GÉNÉRALES (introduction).

I. PREMIERS CONSEILS AUX SAUVETEURS NOVICES
Comment prendre doucement l’oiseau cloué au sol, sans l’effrayer, Comment bien examiner l’oiseau, Comment le nourrir, Ne pas l’obliger à voler ni à se percher, L’adopter ?, Pigeons ramiers (ou palombes) et Tourterelles.
II. COMMENT SOIGNER ET SAUVER DES PIGEONS BLESSÉS
Voir aussi l’article très détaillé sur notre blog :
http://credopigeons.fr/2015/03/30/sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/
A) DÉSINFECTION URGENTE DES PLAIES (et comment diluer les désinfectants chimiques)
B) PIGEON ATTAQUÉ PAR UN CHAT OU AUTRE PRÉDATEUR (ou percuté par un véhicule)
C) BLESSURE A L’AILE
D) PIGEONS EMPOISONNÉS
E) JEUNE PIGEON AUX PATTES RETOURNÉES VERS L’ARRIERE ET/OU AUX DOIGTS RECROQUEVILLÉS
III. PRINCIPAUX POINTS A RETENIR CONCERNANT LE NOURRISSAGE
Ils seront détaillés dans la partie IV du présent article.
Si vous êtes pressé, vous trouverez déjà tous les renseignements utiles dans les parties I à III.
IV. COMMENT INSTALLER, RÉCHAUFFER ET NOURRIR UN BÉBÉ PIGEON
A) REMARQUES GÉNÉRALES
1) Vidéos sur les différentes étapes de sa croissance, depuis la ponte jusqu’à l’âge d’un mois environ
2) A quel âge peut-il voler ? (et possibilité d’adopter le pigeon)
3) Comment installer et soigner le pigeon que vous venez de trouver
(et cas particuliers des pigeons dont les fientes sont très liquides ou souffrent de diarrhée)
4) Comment le réchauffer et le réhydrater
5) Comment le nourrir à la main avec une seringue sans aiguille, ou sans seringue
(et cas de jabots bloqués ou gonflés d’air. Si le bébé ne peut plus être alimenté, il risque de mourir et sa croissance sera stoppée aussi longtemps que le jabot ne sera pas débloqué).
6) Remarque sur l’utilisation de la seringue-biberon conseillée sur plusieurs sites
B) PRÉCISIONS COMPLÉMENTAIRES SUR LE NOURRISSAGE
1) Méthode (nourriture et boisson)
2) Le gavage ou repas
3) Autres marques d’aliments (pour l’élevage à la main d’oisillons)
4) Gravier fond de cage ou grit servant à broyer les graines car les pigeons n’ont pas de dents
5) Si des pigeons pondent des œufs ou couvent des petits dans une balconnière, il est préférable de la poser à l’abri sur le balcon
6) Nos conseils concernant les tourterelles
7) Sites à visiter (conseils)

V. QUI CONTACTER SI QUESTIONS OU PROBLEMES, ET APPEL DU COLLECTIF
VI. Où FAIRE SOIGNER ET/Où PLACER ÉVENTUELLEMENT LE PIGEON
VII. AUTRES REMARQUES IMPORTANTES (éviter de baguer les pigeons, liens vers des articles destinés aux amis des animaux, concernant les chats et les chiens, et liens intéressants concernant les pigeons).

A la fin de cet article, vous trouverez des liens vers des articles et des vidéos sur l’intelligence des pigeons.
Vous pouvez laisser des commentaires au bas de cet article. Merci.
Nous y répondrons par mail dans les meilleurs délais.
Nous complétons régulièrement ce texte en tenant compte des questions et  commentaires des internautes qui nous contactent.
Étant donné que l’article devient de plus en plus long (nous recevons énormément d’appels et de messages), nous en avons modifié le plan et ajouté un sommaire cliquable pour vous permettre d’accéder directement aux différentes parties de cet article.
Nous avons ajouté des « Remarques préliminaires et générales », elles-mêmes suivies de trois parties (les I, II et III qui faisaient office initialement d’introduction et ont été sans cesse complétées et donc rallongées).
Les parties IV à VII donnent des détails complémentaires sur des points déjà traités précédemment.

Si vous disposez d’un PC, vous pourrez retrouver un mot précis ou un mot-clé (par exemple « graines ») en appuyant sur les touches Ctrl + F de votre clavier.
Une petite fenêtre s’ouvrira sur votre écran : après avoir saisi le mot, cliquez sur l’une des deux flèches (ou sur les boutons Précédent ou Suivant – selon votre navigateur), puis re-cliquez pour accéder directement aux autres endroits où apparaît ce mot.

Merci de nous indiquer les noms de votre ville et de votre région dans tout message qui nous est adressé (e-mail, SMS ou répondeur) car nous n’habitons pas forcément dans votre région, même si en saisissant sur votre clavier « SOS Pigeons » suivi du nom ou du numéro de votre département, vous tombez sur notre blog.
L’annonce enregistrée sur notre répondeur contient des renseignements utiles. Donc merci de l’écouter jusqu’à la fin si nous ne décrochons pas tout de suite et de nous laisser un message si vous n’avez pas trouvé de réponses à vos questions.
Nous vous contacterons très vite si votre message est urgent.

Sachez tout de même que nous sommes bénévoles dans notre association qui ne touche aucune aide financière de l’État car les pigeons intéressent très peu nos élus qui les exterminent plutôt que de les protéger.
C’est souvent la même personne qui se dévoue pour répondre à vos nombreux appels 7 jours sur 7, même lorsqu’elle se trouve à l’extérieur (parce que théoriquement elle a aussi droit à une vie privée), à vos mails et sms, pour soigner les pigeons que nous récupérons etc. Donc merci d’être bref et précis.
Voici notre numéro de téléphone, en sachant que nous sommes submergés en ce moment d’appels SOS à l’échelle nationale :
numero-sos-credo-pigeonsVous pouvez aussi nous envoyer un sms (si c’est urgent) ou un e-mail à l’adresse : credopigeons [_AT_] laposte.net
Merci de remplacer [_AT_] par @.

REMARQUES PRÉLIMINAIRES ET GÉNÉRALES (introduction) :

– Photos permettant de distinguer un pigeon biset souffrant ou malade d’un pigeon biset en forme et en bonne santé, d’après sa posture :
http://credopigeons.fr/2017/05/05/distinguer-pigeon-souffrant-d-un-pigeon-en-bonne-sante-d-apres-posture-photos/

Une des photos :

Photo d'un pigeon biset souffrant, en boule et hérissé. Copyright Yolande Olivain

Pigeon biset souffrant, en boule et hérissé.
© Yolande Olivain

– Photos de la croissance de Tom Pouce, pigeon biset tombé du nid, de l’âge de 12 jours à l’âge de 33 jours :
http://credopigeons.fr/2017/05/22/photos-croissance-pigeon-biset-tombe-du-nid-de-12-jours-a-33-jours/

– Plan de la première partie de cet article :I. PREMIERS CONSEILS AUX SAUVETEURS NOVICES
(cliquer sur ce texte souligné pour avoir les infos)
Comment prendre doucement l’oiseau cloué au sol, sans l’effrayer,
Comment bien examiner l’oiseau, Comment le nourrir, Ne pas l’obliger à voler ni à se percher, L’adopter ?, Pigeons ramiers et Tourterelles.
Si c’est un bébé tombé d’un nid
(bâtiment ou arbre) ou incapable de remonter, merci de vérifier s’il n’y en aurait pas de deuxième car ils sont par deux dans les nids.

– Ne laissez pas, en hiver, de bébés ou jeunes pigeons ou des pigeons blessés ou malades, si vous en trouvez, au sol, sur votre balcon, sur votre terrasse ou sur le rebord de votre fenêtre car ils vont mourir de froid par des températures en-dessous ou proches de zéro en hiver et de chaud en été.
Il y a beaucoup de morts dans les nids en été et en hiver.
Emmenez les pigeons survivants chez vous et mettez-les au chaud dans un carton ou dans une caisse de transport pour chat ou chien, à l’abri des assauts de vos animaux, comme indiqué ci-dessous.
Nourrissez aussi les oiseaux du dehors, même les pigeons que vous croiserez sur votre route, en leur donnant des graines et non du pain car le pain n’est pas du tout nourrissant. Merci pour eux. Lire aussi :

http://credopigeons.fr/2017/01/06/appel-sos-nourrir-les-oiseaux-et-autres-animaux-en-hiver/

– Merci de récupérer les pigeons blessés et immobiles sous une voiture, en danger de mort :
http://credopigeons.fr/2017/01/19/merci-de-recuperer-pigeons-blesses-et-immobiles-refugies-sous-voiture-en-danger-de-mort/

– Éviter les courants d’air, mortels pour les oiseaux.

– Comment installer l’oiseau et qui contacter pour obtenir des conseils, pour le soigner ou le placer :
Si vous ne pouvez pas emmener immédiatement l’oiseau en détresse
(pigeon ou corvidé souffrant ou blessé) avec vous, merci d’appeler une association de protection animale et/ou de pigeons, dont la nôtre, qui pourra peut-être vous aider à trouver une solution, mais ne le laissez surtout pas cloué au sol, le condamnant à une mort certaine et atroce causée par une attaque de prédateur (chat, chien, corneille, goéland, rapace, rat, fouine, martre etc.) ou par un humain risquant de se montrer plus subtil et plus cruel qu’un animal, ou déposez-le chez un ami ou chez le vétérinaire le plus proche où vous pourrez le récupérer plus tard, ou qu’une association pourra contacter si vous lui laissez les coordonnées de ce(s) dernier(s).
Donc merci de récupérer chez un commerçant un carton, que vous percerez de nombreux  grands trous avant d’y mettre le pigeon, et même de placer l’oiseau dans un sac en papier à fond plat ou dans votre sac à main en ménageant une ouverture pour sa tête.
Ensuite vous pourriez l’emmener chez vous, même sur votre lieu de travail
(où il passera inaperçu dans un carton percé de trous), chez une connaissance amie des animaux ou chez un vétérinaire (surtout s’il a besoin de soins urgents).

– En région parisienne :
* Vous pouvez appeler au 01 42 53 27 22 la SPOV Nadia Fontenaille (Société Protectrice des Oiseaux des Villes) installée dans le 92 à Châtillon (rue Gabriel Péri). Elle pourra vous conseiller utilement.
* Vous pouvez aussi déposer l’oiseau à l’École Vétérinaire de Maisons-Alfort (métro ligne n° 8) ou au Centre de sauvegarde et de soins (CEDAF) rattaché à cette École et situé juste à côté (téléphone : 01 43 96 70 20).
Informations complémentaires dans le paragraphe b de la partie VI.
Le personnel s’occupe de 9h à 20h30 des oiseaux et petits mammifères confiés par des sauveteurs. S’ils sont blessés, nous vous conseillons, durant les heures de consultation, de vous rendre à l’accueil de la clinique. Un étudiant  le prendra peut-être immédiatement en charge.
* Le C.H.V Frégis, ouvert 24 heures sur 24 et 365 jours par an, est en mesure d’accueillir les urgences vétérinaires sur Paris et la région Ile-de-France.
CHV Frégis, 43 avenue Aristide Briand, 94110 Arcueil
Tél.: 00 33 (0)1 49 85 83 00
Fax: 00 33 (0)1 49 85 83 01

Suite plus loin dans l’article (partie VI).
*
Vétérinaires spécialistes NAC (nouveaux animaux de compagnie) que nous n’avons pas encore testés  :
http://monique.vincent.pagesperso-orange.fr/clinique-veterinaire-paris14/index.htm
http://www.cliniqueplacedesfetes.com/
* Dans le 77 :
Dr. Jean-Luc Olivier –  685 Avenue Maurice Dauvergne – LE MEE SUR SEINE
Tél : 01 60 56 59 77
http://www.vetolem.com/
http://www.larepublique77.fr/2015/11/02/seine-et-marne-veterinaire-oiseaux-poules-domestiques-poulailler-appel-profession/

* Nous avons indiqué en outre les noms de deux vétérinaires parisiens spécialisés dans les NAC et les soins aux pigeons, dont un les soignant normalement gratuitement
(d’autres vétérinaires parisiens soignent les oiseaux récupérés puis les envoient au CEDAF), ainsi que les noms de centres de sauvegarde et/ou de soins et de cliniques vétérinaires dans d’autres villes et régions françaises, dans la partie VI du présent article :
VI. Où FAIRE SOIGNER ET/Où PLACER ÉVENTUELLEMENT LE PIGEON

* LPO Ile-de-France (pour des conseils) :
https://ile-de-france.lpo.fr/lpo-ile-de-france/article/nous-contacter

* Refuges pour toutes sortes d’animaux, oiseaux et  mammifères, en région parisienne dans le 76 (téléphoner auparavant) :
http://www.avarefuge76.com/fr/nos-animaux-5/
http://www.secondechance.org/refuge/show/id/1776

– Vétérinaires aviaires, à savoir pour les oiseaux (à localiser sur une carte de France) :
http://www.association-oiso.fr/le-centre-de-soins/contacter-un-veterinaire-benevole
Vous avez trouvé un oiseau en détresse. Conseils du centre Oiso (Nord-Pas-de-Calais) : les bons gestes à adopter :
http://www.association-oiso.fr/le-centre-de-soins/un-oiseau-en-detresse

– En Belgique, vous pouvez contacter la clinique vétérinaire du Dr. Brasseur qui recueille et soigne à Manage des oiseaux souffrants et blessés :
http://www.vetebrasseur.be/les-oiseaux/
On peut aussi les déposer ici :
http://protectiondesoiseaux.be/index.php/category/la-lrbpo/lhomme-et-loiseau/
et à la Ligue Royale Belge pour la Protection des Oiseaux :
http://protectiondesoiseaux.be/index.php/les-centres-de-revalidation/bruxelles/
Ou dans un centre français situé près de la frontière belge (voir la liste des centres de soins et/ou de la faune sauvage français dans la partie VI. du présent article et ici) :
http://www.hegalaldia.org/liste-des-centres-de-soins-pour-animaux-sauvages-en-france

– L’examiner très minutieusement :
Lorsque vous trouvez un pigeon immobile au sol et peut-être malade ou blessé, merci de bien examiner l’ensemble de son corps
(sous le duvet et les plumes du dos, du cou, de la nuque, de la tête, du ventre, des pattes, du haut des cuisses) et de soulever doucement ses ailes pour y découvrir éventuellement une ou des blessures, ou une fracture.
S’il est prostré, en boule et hérissé, il est souffrant et n’émettra aucun son.
Mettez-le à l’abri, au calme et au chaud chez vous, dans un carton percé de grands trous (fermé ou recouvert d’un tissu) ou dans une caisse de transport pour chat ou chien bien fermée, à l’abri des assauts de vos autres animaux.

Placez-le si possible sur une bouillotte ou sur deux bouteilles en plastique juxtaposées remplies d’eau chaude mais non bouillante à 39° et recouvertes d’un linge, faisant office de bouillotte.
Il peut avoir plusieurs blessures à plusieurs endroits différents, et être blessé et malade en même temps (blessé parce que malade et donc vulnérable aux attaques des prédateurs).
Examiner aussi ses fientes
(nourriture digérée) et l’intérieur de son bec.
Donc poursuivre votre inspection, même si vous en avez déjà découvert une.

Regarder si sa patte, ses doigts et le haut de sa cuisse, en soulevant les plumes, ne sont pas enflés.
Examiner ses yeux et l’intérieur de son bec pour voir si son bec n’est pas obstrué par un objet (corps étranger), un aliment ou autre (pus par exemple).

Examiner son croupion et son cloaque (anus) pour voir si tout est normal (son cloaque ne doit pas sortir de son ventre ni être recouvert et donc bouché par des fientes durcies l’empêchant d’expulser son urine blanche et ressemblant à de la crème fraîche, et ses fientes. Dans ce cas, merci de retirer doucement les fientes durcies en y versant quelques gouttes d’eau tiède mélangées éventuellement à un peu de vaseline, puis de sécher son ventre à l’aide d’un Kleenex si vous l’avez un peu mouillé).
Puis nettoyer avec un peu d’eau et de savon de Marseille (pas de désinfectant chimique, éventuellement de l’eau oxygénée à 10 volumes), y appliquer un peu de vaseline pure adoucissante et nous contacter.
Si le dessous de son croupion est trempé et recouvert de fientes vertes, il a la diarrhée.
Il faut surélever le pigeon, en le plaçant sur un petit promontoire (soit un vieux livre d’une épaisseur de 3-6 cm ou plus, soit un Tupperware placé à l’envers, recouverts de papier Sopalin) car ses pattes doivent rester au sec, sinon il tombera malade.

– Comment soigner dans l’urgence un pigeon ou un corvidé blessé (vous trouverez d’autres précisions plus loin dans l’article) :
Si le pigeon ou le corvidé
(corneille, corbeau, pie ou geai) est blessé et a besoin de soins urgents, merci d’appeler immédiatement une association et de lui envoyer éventuellement, avec son accord, la photo de la blessure par mms ou par mail. Essayez également de le faire soigner par un vétérinaire.
– Commencez par vous procurer en pharmacie une seringue en plastique sans aiguille d’1 et de 10 ml pour le dosage de l’antibiotique si vous utilisez un comprimé à diluer dans 10 ou 20 ml d’eau.
* Une aile cassée
(fracture ouverte, très douloureuse) par exemple a besoin de soins immédiats, dans les 48 heures après l’accident, et d’un traitement antibiotique de 5 à 7 jours : par exemple amoxicilline pour chats (dosée à 50 mg), à demander au vétérinaire ; pour un pigeon de 270 à 350 grammes, diluer entre 10 et 20 mg d’amoxicilline (casser le comprimé) dans 1 ml d’eau, à administrer deux fois par jour à 12 heures d’intervalle : lui mettre deux fois par jour 0,5 ml (la moitié d’1 ml) directement dans le bec sans l’étrangler, puis le faire boire un peu), sinon l’oiseau risque de ne pas pouvoir revoler et surtout de mourir d’une nécrose de l’aile. Les médicaments à base d’amoxicilline contiennent généralement aussi de l’acide clavulanique.
Utiliser pendant 5 à 7 jours sans interrompre le traitement, de préférence chaque jour à la même heure, pour éviter les antibiorésistances.
Si vous avez sauté un jour, reprendre le traitement le lendemain à la même heure, sans augmenter la dose d’antibiotique.
Demander confirmation à un vétérinaire. Ne pas abuser des antibiotiques à cause des risques d’antibiorésistance.
Bien vérifier le dosage de l’amoxicilline, qu’elle soit présentée en comprimé ou en poudre : 500 mg (pour grands animaux ou pour humains) est 2 fois plus concentré et donc 2 fois plus fort que 250 mg et 10 fois plus fort et plus concentré que 50 mg, et 1 g est 2 fois plus concentré et donc deux fois plus fort que 500 mg.
Pour un comprimé de 500 mg, diluer le cachet dans 30 à 40 ml d’eau et administrer en tout 1 ml par jour, en 2 prises et toutes les 12 heures : donc lui mettre deux fois par jour 0,5 ml (la moitié d’1 ml) directement dans le bec sans l’étrangler, puis le faire boire un peu.
Bien dissoudre le cachet dans l’eau et bien agiter le mélange obtenu que vous pourrez conserver au frigo durant toute la durée du traitement (5 à 7 jours). Ne pas interrompre le traitement avant 5 ou 7 jours à cause du risque d’antibiorésistance.
Vous pouvez aussi demander à votre vétérinaire de la doxycycline pour chiens, par exemple celle dosée à 100 mg. Vous administrerez au pigeon de 3 à 5 mg de doxycycline une fois par jour à 24 heures d’intervalle pendant 5 à 7 jours.
Si vous diluez le comprimé de 100 mg dans 10 ml d’eau :
1 ml du mélange obtenu = 10 mg du médicament
0,5 ml (la moitié d’1 ml) = 5 mg du médicament.

* Que le médicament soit présenté sous forme de poudre ou de comprimé que vous diluerez dans de  l’eau, bien agiter le mélange obtenu avant utilisation.
* Lorsque l’os commence à noircir, c’est très mauvais, aussi bien sur une aile que sur une patte ou ailleurs. Idem si la chair est tuméfiée et jaune ou si la plaie dégage une odeur de chair déjà nécrosée
(donc commençant à se décomposer).
Si on intervient à temps (antibiotique, par exemple à base d’amoxicilline), l’oiseau peut encore être sauvé.
Lire également le passage sur les pigeons blessés à l’aile (fractures) ou attaqués par un chat (ou autre prédateur : chien, corneille, corbeau, pie, mouette ou goéland) du présent article.
* Si le jabot ou gosier (situé directement sous le cou) a été percé et est donc éclaté, il faut le recoudre de toute urgence, en sachant qu’il y a plusieurs couches de peau (confier l’opération à un spécialiste) et un traitement antibiotique est nécessaire. Il risque de nécroser rapidement.
Le vétérinaire peut consulter éventuellement par téléphone le Dr. Boube à Nice qui a déjà pratiqué ce genre d’intervention.
* Pour calmer sa douleur et réduire l’inflammation, on peut lui administrer, en attendant, dans le bec, 3 à 5 gouttes de Metacam ou de Meloxoral 0,5 mg/ml pour chats, ou 2-3 gouttes de Metacam ou de Meloxoral pour chiens, à défaut des granulés d’arnica CH 9,
ces granulés homéopathiques étant disponibles sans ordonnance en pharmacie :
3 granulés 2 fois par jour (donc 6 granulés en tout), à mettre directement dans le bec,  le premier jour ; 2 granulés 2 fois par jour le 2ème jour ; 2 granulés 2 fois par jour le 3ème jour et 1 granulé 2 fois par jour le 4ème jour.
Si vous avez du curcuma chez vous, de préférence bio, vous pouvez mélanger l’équivalent d’une goutte de curcuma dans un bol contenant plusieurs cuillères à soupe d’huile de table contenant des acides gras essentiels
(huile de colza de préférence, huile de tournesol et autres huiles contenant des omégas 3 et 6) et en déposer une goutte dans le bec du pigeon: http://curcumabio.fr/curcuma-bienfaits/
* Vous pouvez aussi donner quelques gouttes de Traumasedyl, directement dans le bec plusieurs fois par jour, ou les mettre dans l’eau de boisson
(5 ml dans 30 ml d’eau) :
http://www.boiron.fr/nos-produits/decouvrir-nos-produits/homeopathie-veterinaire/traumasedyl-r-ga-buvable
http://www.medicament.com/1341-traumasedyl-ga-ampoules-de-5-ml-boiron-3352712006915.html

* S’il a été scalpé par un prédateur ou par un choc, l’emmener chez un vétérinaire et nous appeler s’il refuse de le soigner. Il a aussi besoin d’un antibiotique et surtout d’une désinfection de sa plaie.
Cela peut aussi arriver à des bébés pigeons attaqués dans leur nid par des corneilles ou par des pigeons adultes, pour les en chasser, en l’absence de leurs parents.
Si les lambeaux de peau pendent de part et d’autre de la plaie, un vétérinaire peut les ressouder à l’aide d’agrafes, et le résultat est parfois miraculeux.
Le pigeon aura besoin d’une part d’un antibiotique
(par exemple soit à base d’amoxicilline, voir dosage plus haut dans l’article, soit à base de doxycycline, par exemple celle pour chiens), d’autre part d’un anti-inflammatoire (Metacam ou de Meloxoral 0,5 mg/ml pour chats).
Si le vétérinaire vous délivre sur ordonnance de la doxycycline pour chiens, par exemple celle dosée à 100 mg, vous administrerez au pigeon de 3 à 5 mg de doxycycline une fois par jour à 24 heures d’intervalle pendant 5 à 7 jours.
Si vous diluez le comprimé de 100 mg dans 10 ml d’eau :
1 ml du mélange obtenu = 10 mg du médicament
0,5 ml (la moitié d’1 ml) = 5 mg du médicament.

* Que le médicament soit présenté sous forme de poudre ou de comprimé que vous diluerez dans de  l’eau, bien agiter le mélange obtenu avant utilisation.
* Vous pouvez commencer par nettoyer sa plaie à l’eau et au savon de Marseille, y retirer les plumes incrustées à l’aide d’une pince à épiler stérile, puis la désinfecter soit avec de l’argent colloïdal 10 ou 20 ppm soit avec de la Bétadine à 10%
(flacon jaune) ou de la Biseptine, toutes deux diluées dans 90% d’eau bouillie puis refroidie ou de sérum physiologique stérile.
Par exemple 1 goutte de Bétadine à 10% diluée dans 9 gouttes d’eau bouillie refroidie ou de sérum physiologique.
Vous pouvez aussi nettoyer et désinfecter avec de l’eau oxygénée pure à 10 volumes.
Si vous utilisez la Bétadine Scrub à 4% (flacon rouge), la diluer dans 2/3 d’eau bouillie refroidie ou de sérum physiologique stérile, puis rincer (lire la notice).
Par exemple 1 goutte de Bétadine Scrub diluée dans 2 gouttes d’eau bouillie refroidie ou de sérum physiologique.
Ne pas mettre de désinfectant non dilué sur les plumes car il desséchera les plumes qui ne seront plus étanches. Idem pour une plaie derrière la tête. Utiliser un coton-tige ou une compresse pour appliquer le désinfectant dilué. Proscrire le coton hydrophile car des fibres risquent de pénétrer et de demeurer dans la plaie.
Puis vous pourrez recouvrir la plaie d’une couche de crème cicatrisante Dermaflon
(produit vétérinaire) ou de Cicatryl, toutes deux disponibles sans ordonnance en pharmacie. Lorsque la plaie sera refermée, vous pourrez l’hydrater avec de la vaseline.
* Informations complémentaires ici, dans le présent article :
II. COMMENT SOIGNER ET SAUVER DES PIGEONS BLESSÉS
Voir aussi l’article très détaillé « SOS Pigeons et Corvidés en détresse » sur notre blog :
http://credopigeons.fr/2015/03/30/sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/

Dans le bec des oiseaux, avant l’œsophage, se trouve un petit trou, la trachée.
Si de l’eau ou de la bouillie pénètre dans  la trachée, elle peut noyer et tuer l’oiseau.
Si le pigeon tousse, lui masser le jabot ou lui pincer légèrement la peau du cou, et observer une pause.

  • Tirer doucement le cou du pigeon vers le haut, sans forcer, en nourrissant le pigeon et/ou en lui donnant un aliment ou de l’eau à la seringue ou à la main, pour limiter les fausses routes.
    Si le cou est dans une position normale, le pigeon risque d’avaler de travers.Pour  le faire boire, il est conseillé de déposer une goutte sur l’extrémité ou sur les commissures de son bec (mais non sur les narines, situées au milieu du bec).
    Lui apprendre à boire tout seul le plus rapidement possible, en trempant quelques millimètres de l’extrémité de son bec dans un coquetier contenant de l’eau tiède.
    Et à manger tout seul des aliments imbibés d’eau.


    S’il a avalé une ou des graines de travers et suffoque, lui appuyer doucement sur le jabot et sur le haut du thorax pour essayer de la ou les dégager, mais sans secouer ni retourner votre protégé car il est très fragile.
    Vous pouvez aussi le saisir doucement par le corps, en-dessous de ses ailes, si le pigeon n’est pas trop menu, pour lui faire déployer automatiquement les ailes, s’il en a déjà.
    L’aliment coincé se débloquera peut-être sous l’effet du mouvement des ailes.
    Puis faire une pause.

– Ne pas gaver un pigeon, jeune ou adulte, souffrant (s’il est mourant et en léthargie, il a du mal à respirer, ouvre et ferme le bec en permanence, est couché et a les yeux fermés) ni l’obliger à boire car il risque de s’étrangler.
On n’a pas envie de manger ni de boire quand on est mourant ou très blessé.
Si vous l’avez trouvé au bord ou au milieu d’une route, il a peut-être une hémorragie interne et/ou du sang dans les poumons (s’il tousse) et des lésions internes.
L’installer sur une bouillotte ou sur deux petites bouteilles en plastique juxtaposées remplies d’eau chaude du robinet mais non bouillante, à 39°,  et recouvrez la bouillotte d’un linge.
Tester la température de la bouillotte avec votre poignet.
Vous pouvez aussi couvrir en même temps le pigeon
pour réchauffer le haut de son corps.
Si vous l’avez installé dans une cage, couvrir une partie de la cage pour le calmer.
IL N’A BESOIN QUE DE CALME ET DE CHALEUR.
– Ne pas obliger un pigeon déshydraté ou en état de choc, prostré, en boule et hérissé, à manger ni à boire ni à voler et surtout ne pas le relâcher s’il se met à déployer les ailes.
Des pigeons même mourants peuvent être encore capables de s’envoler et d’agoniser à l’extérieur.
Mettre des graines pour oiseaux, du riz cru, des lentilles crues, des petits pois ou du maïs doux en boite abondamment rincés à l’eau tiède, et un ramequin contenant de l’eau entre tiède et froide à sa disposition, puis attendre quelques heures qu’il récupère et se sente en sécurité, bien au calme dans une pièce, dans un carton bien fermé percé de grands trous (percer les trous surtout au niveau de ses narines, avant d’y placer le pigeon), dans une cage  ou une caisse de transport pour chat ou chien bien fermées.
Il n’a pas besoin d’être dans le noir ou dans l’obscurité.
Éloigner les chats, chiens ou autres animaux.
S’il va mieux, le faire boire très doucement
en déposant quelques gouttes d’eau à l’extrémité (pas sur les narines, situées au milieu du bec) et/ou à l’intérieur de son bec, une à une, sans l’étrangler. S’il tousse, lui masser le cou et cesser de le faire boire.
– S’il s’étrangle au niveau du gosier ou jabot et a du mal à respirer, lui appuyer doucement sur le jabot. De l’eau a peut-être pénétré dans ses poumons.
S’il ne peut pas manger tout seul, vous pouvez essayer de lui mettre une vingtaine de grains de blé, cru ou cuit, dans le bec, une à une,
en attendant qu’il ait avalé, à partir du deuxième jour.
– Si de l’eau coule en permanence de son bec et de ses narines situées au milieu de son bec, il a peut-être bu la tasse avant de croiser votre chemin.
Le faire ausculter éventuellement par un vétérinaire car sa vie est peut-être en danger.
Essayez d’évacuer l’eau en penchant sa tête très doucement vers l’avant, et surtout ne pas le secouer car vous le tueriez.
– Des bébés pigeons se blessent parfois au cours de leur chute, en tombant du nid (égratignures, fractures sur leur corps, et parfois déchirure interne du jabot lorsqu’ils ont frôlé un mur).
Seul un vétérinaire peut déceler une déchirure interne du jabot, douloureuse et qui risque d’être fatale au pigeon.
Chez les pigeons ramiers tombant généralement de plus haut (sapins), il y a des risques de fracture du crâne et du bassin.
– Sa queue :
Elle compte normalement de 10 à 13 plumes. S’il y en a moins, elles ont été arrachées par un prédateur ou autre. Il risque aussi d’avoir perdu des plumes à d’autres endroits
(ailes, sous les ailes, dos, cou, tête, nuque, ventre etc.).
Donc l’examiner minutieusement.
Il a besoin de sa queue qui lui sert de gouvernail pour pouvoir voler dans de bonnes conditions.
Lui donner des vitamines pour accélérer la repousse des plumes de la queue (Mutavit ou Océmue).
Si un pigeon a perdu sa queue, elle repoussera de 2 cm par semaine, tout comme chez les bébés durant leur période de croissance,
après cicatrisation de la plaie, s’il y en a une.
Donc il faudra compter entre un mois et six semaines pour la repousse.
– Les plumes extérieures de ses ailes (rémiges primaires par exemple) mettront plus de temps à repousser, si elles ont été arrachées, car elles sont plus longues que les plumes de la queue.

– Lui nettoyer les doigts des pattes lorsqu’ils sont recouverts de fientes (avec un Sopalin humide ou trempé dans l’eau).

– Pigeon très maigre :
Un pigeon dont le bréchet
(os situé au milieu de la poitrine) est décharné et donc saillant est très maigre et n’a pas trouvé assez de nourriture à l’extérieur (la plupart souffrent de dénutrition grave). Il faut le tâter pour s’en rendre compte.
Le pigeon aura besoin d’une bonne alimentation (graines pour tourterelles par exemple) et d’une cure de vitamines pour récupérer et prendre du poids.

– Urine et fientes (voir aussi le point IV. A.3.d du présent article : pigeons dont les fientes sont liquides ou qui perdent beaucoup d’eau, et non de l’urine).
L’urine du pigeon est blanche et a le même aspect que la crème fraîche.

Le pigeon n’a donc pas le même métabolisme qu’un chat ou un chien.
Les fientes sont des aliments digérés.

Lorsqu’il est à jeun depuis plusieurs jours, ses fientes sont d’un vert foncé, parfois presque fluo.
Si ses fientes sont très liquides,
merci de lire la partie A.3. du passage ci-dessous :
IV. COMMENT INSTALLER, RÉCHAUFFER ET NOURRIR UN BÉBÉ PIGEON

S’il est constipé (fientes durcies qui lui obstruent par exemple le dessus du cloaque ou anus qu’il faudra dégager doucement avec un peu d’eau), lui déposer deux gouttes d’huile de paraffine, ou à défaut deux gouttes d’huile d’olive vierge 1ère pression, dans le bec, mais l’huile de paraffine est plus efficace que l’huile d’olive.
Puis le faire boire un peu.
Lui appliquer en complément quelques gouttes d’huile de paraffine autour du cloaque (anus), et même de vaseline ou d’huile d’olive vierge 1ère pression, non acide et de préférence bio, ou à défaut une autre huile de table, de préférence bio.
Vous n’apercevrez pas le sexe du pigeon, raison pour laquelle il est difficile de distinguer les mâles des femelles.
Il pourrait aussi souffrir d’un mal de ponte et avoir du mal à expulser son œuf, s’il s’agit d’une femelle. On peut aussi déposer dans un premier temps quelques gouttes d’huile ou de vaseline sur son cloaque. Merci de contacter un vétérinaire ou une association de protection des oiseaux si vous avez des questions car le pigeon est peut-être en danger.
Si son cloaque est sorti (cloaque retourné), merci de ne pas tenter de le remettre en place manuellement, même avec l’aide d’un vétérinaire, car il ressortira dès que le pigeon  poussera pour voler. Appeler la SPOV ou notre association.
S’il est très enflé ou a doublé de volume, vous pouvez lui appliquer un peu de pommade Cortanmycétine vétérinaire, si vous en avez, mais il faudra contacter de toute façon un vétérinaire spécialisé et ne pas relâcher le pigeon qui risquerait de mourir à l’extérieur.

– Canicule :
Merci de ne pas pas laisser d’animaux (pigeons ou autres oiseaux et animaux) sur votre balcon, terrasse ou véranda pendant la canicule. Ils risquent de mourir en très peu de temps. Gardez-les au frais à l’intérieur de votre domicile et évitez les courants d’air.

Ni de laisser des oiseaux sans surveillance dans une cage ou volière placée dans votre jardin.
Un prédateur (chat, fouine, rat etc.) peut réussir à s’introduire dans la cage ou volière.
Sachez également qu’un tout petit oiseau enfermé dans une cage ou dans une caisse de transport pour  chat peut réussir à s’en échapper, même s’il est blessé.
Il est donc préférable de le placer dans un carton fermé et percé de nombreux petits trous.

Durant la canicule, demandez à votre commune de laisser couler des filets d’eau dans certaines rues, pour abreuver les oiseaux et autres animaux, et donnez-leur aussi à boire :
http://credopigeons.fr/2016/07/17/donner-a-boire-oiseaux-et-autres-animaux-domestiques-et-sauvages-ete/

– Asticots : Si une mouche a pondu des œufs sur une blessure de l’oiseau (inspecter même le dessous des ailes et le ventre), enlever de toute urgence les œufs et/ou les asticots, puis laver la plaie avec de l’eau, de préférence bouillie et refroidie, et un peu de savon de Marseille. Puis désinfecter à la Biseptine ou à la Bétadine diluée dans de l’eau ou dans du sérum physiologique stérile (partie II. A. du présent article. Très important). Merci.
Vous pouvez aussi nettoyer et désinfecter avec de l’eau oxygénée 10 volumes.
Ou avec un cataplasme d’argile verte, mais remouiller régulièrement pour éviter qu’elle ne sèche et ne tire la peau : deux à trois applications
d’une demi-heure par jour, hydrater régulièrement, puis l’enlever au bout d’une demi-heure. Ne pas utiliser de cuillère en métal ou en plastique, mais en porcelaine ou en bois.
Vous pouvez déposer entre la plaie et le cataplasme d’argile deux épaisseurs de feuilles de papier Sopalin, donc restées attachées,  pour éviter que l’argile ne soit en contact direct avec la plaie.
http://anavella.com/2014/10/lapplication-de-largile-en-externe.html#
http://www.sos-detresse.org/conseils-pratiques/argile.htm
Les asticots grandissent très vite en l’espace d’une seule journée et risquent de dévorer et de tuer l’oiseau en quelques heures.
Il devra rester sous surveillance très étroite, même la nuit.

– Si un pigeon perd constamment de l’eau par le bec, il a peut-être bu la tasse et pourrait avoir de l’eau dans les poumons. Le montrer à un vétérinaire car c’est grave ou lui pencher dans un premier temps la tête très doucement vers l’avant, sans le secouer ni le retourner.

– S’il éternue ou a du pus et/ou des croûtes sur une partie de sa tête, non causés par une blessure, merci de lire la partie 4 de notre autre article, complémentaire.
S’il tousse, il peut aussi avoir de l’eau dans les poumons s’il a percuté par exemple un véhicule.
4. Comment le soigner
http://credopigeons.fr/2015/03/30/sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/
Nous envoyer une photo du pigeon. Merci.

– Un pigeon biset, ramier, tourterelle ou un corvidé (corbeau, corneille, pie, geai etc.), quel que soit son âge, qui a été touché par l’homme
(pour le nourrir ou lui prodiguer des soins) ne sera pas rejeté par ses pairs (pigeons ou autres oiseaux), contrairement à ce que pourraient croire certaines personnes.
Vous trouverez dans les liens ci-dessous des photos et une vidéo de pigeon ramier :
http://blogdespigeons.canalblog.com/archives/2013/06/11/27377019.html
https://credopigeons.wordpress.com/2012/05/23/documentaire_pigeon_ramier/

Comment déterminer l’âge des pigeonneaux :
Bien observer la longueur de la queue. Ils ouvrent les yeux le quatrième jour.
La queue d’un pigeon biset pousse de 2 cm par semaine et met environ 5 semaines à pousser entièrement (ou à repousser, pour des pigeons adultes qui ont perdu leur queue. Ils peuvent cependant revoler avec une queue un peu plus courte mesurant 8-10 cm, mais peut-être moins longtemps car elle leur sert de gouvernail).
Mesurer la queue par le dessous, à partir de la naissance des plumes située au-dessus du cloaque : à 12-13 jours, elle mesure environ 4 cm, à 3 semaines, environ 6 cm, à 4 semaines, environ 8 cm, à 5 semaines, environ 10 cm et chez un pigeon biset adulte (5 mois), généralement 11-12 cm.
– Voici les photos de deux pigeonneaux d’élevage (une race de grands pigeons bisets) depuis leur naissance (éclosion) jusqu’à l’âge d’un mois.
Vous pouvez les agrandir en cliquant sur « Large » :
http://sos-pigeons.forumactif.org/t34-l-age-des-pigeonneaux
– Les parents nourrissent les petits à la becquée en leur donnant du lait de jabot :
https://www.youtube.com/watch?v=fuvqEMwn2Qc
– Les pigeons ramiers grandissent un peu plus vite que les bisets.
Voici des photos commentées de jeunes pigeons ramiers depuis l’éclosion jusqu’à l’âge de 3 semaines, et même une vidéo de pigeon ramier adulte :
http://blogdespigeons.canalblog.com/archives/2013/06/11/27377019.html
https://credopigeons.wordpress.com/2012/05/23/documentaire_pigeon_ramier/

– RAPPEL DES PRINCIPAUX POINTS A RETENIR CONCERNANT LE NOURRISSAGE DU BÉBÉ, et développés dans le présent article (après le SOMMAIRE). Les quantités de nourriture à donner aux nouveaux-nés y sont indiquées.
Complément dans :
III. PRINCIPAUX POINTS A RETENIR CONCERNANT LE NOURRISSAGE

1. Réchauffer le bébé, dès que vous l’avez trouvé, dans le creux de vos mains ou contre votre corps si sa température a chuté (celle d’un pigeon est de 41°), avant de le réhydrater.
Quand la température de son corps sera remontée à 39-40°, s’il est vraiment réveillé, il faudra lui faire boire à l’aide d’une petite seringue sans aiguille, d’un compte-gouttes ou d’une unidose de sérum physiologique (vidée de son contenu initial, bien rincée et remplie d’eau), sans l’étouffer, 0,2 ml d’eau tiède (le cinquième d’une seringue d’1 ml) dans laquelle vous aurez ajouté une pointe de cuillère à café de miel pour le réhydrater (dans un petit bol d’eau tiède). Si vous n’avez pas de miel, vous pouvez ajouter une petite pincée de sel et une petite pincée de sucre dans un bol d’eau tiède. Puis vous pourrez commencer à l’alimenter (cf. conseils ci-dessous). Ne pas donner de sel une seconde fois.
Lui tirer doucement le cou vers le haut pour éviter que le pigeon n’avale de travers et que l’eau ne pénètre dans ses poumons. Ses narines sont situées au milieu de son bec. Donc prudence et ne pas le noyer.
Puis vous pourrez commencer à l’aliment
er (cf. conseils dans l’article).

2. Dans l’urgence, vous pouvez lui donner un peu de riz cuit, de l’Ebly (blé à cuire dans l’eau pendant 10 mn) ou de la semoule cuite (la semoule de couscous ou celle, encore mieux, avec laquelle on prépare des desserts), écrasé(e) et mélangé(e) avec de l’eau tiède de la manière suivante : soit à l’aide d’une seringue sans aiguille, d’une pipette, d’une unidose de sérum physiologique ou d’une petite poire en plastique contenant un produit de rinçage pour les narines transformées en biberon soit en déposant délicatement de toutes petites boulettes (de la taille d’un petit pois) de ce riz ou de cette semoule directement à l’arrière du bec, peu à peu et sans l’étouffer.
Ou des Céréales Gourmandes Tipiak
(mélange de 3 céréales) cuites dans de l’eau non salée, si vous en avez.
Attendre qu’il ait tout avalé avant de poursuivre.
Éviter le maïs cuit, en conserve, parce que sa peau risque d’étouffer le bébé, même si le maïs est bien mixé.
On peut également lui donner des lentilles cuites et écrasées, à lui déposer directement dans le bec en formant de petites boulettes de la taille d’un petit pois.

3. Acheter en pharmacie DES SERINGUES EN PLASTIQUE d’1 ml (pour les nouveaux-nés d’1 à 8 jours) et de 2,5 ml SANS AIGUILLE (par exemple 0,15 € celle de 2,5 ml), ainsi que des céréales en poudre ou en flocons « PICOT Mes Céréales Saveur Briochée »  ou « PICOT Mes 1ères Céréales Multicéréales » (pour bébés humains, à 3 euros environ le paquet), à mélanger avec de l’eau (surtout pas de lait), si le pigeon est âgé d’1 à 8 jours et si vous n’avez pas de céréales cuites à lui donner.
Vous trouvez l’équivalent en grande surface dans la marque Blédine ou Nestlé.
Ne pas utiliser de seringues de gavage (trop grandes).
Le lendemain, vous pourrez vous procurer en animalerie un aliment d’élevage, à mélanger à l’eau, soit pour perroquets soit pour canaris et oiseaux indigènes (ce dernier étant riche en calcium), à donner la première semaine de la vie de l’oiseau.
Le mélange devra être très liquide si le pigeon est âgé de 1 à 8 jours. Sa queue pousse de 2 cm par semaine et ses yeux s’ouvrent le 4ème jour.
Puis acheter en grande surface des Céréales Gourmandes Tipiak,
à faire cuire dans de l’eau non salée (sans ajouter de beurre) : paquet Blé, orge, avoine et flocons de soja ou paquet Blé, maïs, soja (à environ 3 euros).

4.Vous pouvez aussi faire ramollir dans l’eau tiède quelques croquettes premium pour chat ou chien Purina One, dans l’urgence, si vous en avez (surtout pas de pâtée pour chat ou chien et pas non plus de viande) en les lui introduisant délicatement, sans seringue, à l’arrière du bec que vous ouvrirez doucement sur le côté le plus large, sans l’étrangler.
Vous pouvez aussi lui servir des petits pois décongelés abondamment rincés à l’eau tiède et du blé ou des pois, tous deux germés : 30-40 petits pois par repas, pour un pigeon de 3-4  semaines, selon son appétit, sans forcer.
Ne pas mélanger plusieurs sortes d’aliments,
comme des céréales en poudre ou en flocons pour bébés humains mélangées à de l’eau, ou de la pâtée d’élevage, avec par exemple des croquettes et même avec des graines mixées.
Le bébé fera une indigestion,
se mettra en boule, restera amorphe et son jabot mettra plus de temps à se vider. Il faudra le masser très doucement et ne pas lui resservir de mixtures de ce genre. Lui donner un peu de pomme râpée pour lui permettre de vider son jabot, et/ou une pointe de yaourt à la fin du repas.
Lui donner aussi en complément des vitamines, par exemple du Tonivit pour chats, si vous en avez, ou des vitamines pour oiseaux, à commander en pharmacie, par exemple Océmue  de Virbac, du Floramue ou du Floratonyl pour pigeons du laboratoire Moureau.
Après ce premier repas, il ne faut plus donner de croquettes car les pigeons ne sont pas carnivores et les produits d’origine animale contenus dans les croquettes pour chats ou chiens risquent de lui abîmer les os et les reins.
A l’âge d’un an par exemple, ses os risquent de casser comme du verre s’il a été élevé aux croquettes ou à la viande.

5. A la fin du repas, le gosier ou jabot devrait avoir la taille d’une petite balle de ping-pong molle et aplatie, chez un pigeon de deux semaines, mais surtout pas dure. Nourrissage si possible 4 fois par jour (pas la nuit, mais dernière séance tard le soir, surtout chez les nouveaux-nés).
Ils devraient manger 4 fois par jour le 10ème de leur poids, surtout les 2-3 premières semaines de leur vie.
Vous pouvez même les peser avec une balance de ménage si vous le souhaitez.
Si vous travaillez et devez vous absenter toute la journée, nous vous conseillons de le nourrir la nuit, si c’est possible, le matin avant de partir, le soir à votre retour et encore une fois tard le soir, surtout si c’est un nouveau-né de 0 à 7 jours.
Vous assurer qu’il soit bien réveillé et n’avale pas de travers. Commencer par une goutte, puis deux etc. Masser son cou s’il tousse et avale de travers.
Ou commencez par déposer une goutte à l’extrémité de son bec, mais non sur les narines situées au milieu du bec.
Vous serez très vite récompensé(e) pour vos efforts en voyant grandir votre pigeon.
Trois repas par jour sont suffisants si le pigeon est bien nourri.
Le pigeon a-t-il assez mangé (vidéo) ? :
https://www.youtube.com/watch?v=XCBP3L2Vals&feature=youtu.be

6. Lui donner aussi, si possible, des vitamines en complément (Tonivit, si vous en avez pour votre chat, ou du Floratonyl pour pigeons du laboratoire Moureau, à commander en pharmacie : une goutte dans la seringue ou directement dans le bec.
En effet le lait de jabot des parents est très riche et pas très facile à remplacer.
Vous pouvez aussi ajouter un peu de poudre d’os de seiche dans la nourriture
(pour l’apport en calcium).

7. NI LAIT (son organisme ne le supporte pas) NI PAIN NI BISCOTTE (qui risquent  de fermenter et de l’étrangler, et aussi de lui paralyser les pattes en l’espace d’une semaine) NI VIANDE HACHÉE NI PATÉE POUR CHIEN OU CHAT (le pigeon n’est pas carnivore et ce régime lui paralysera également les pattes) NI ŒUF (son organisme le supporte mal ; surtout pas d’œuf cru) NI INSECTES (sauf éventuellement des insectes desséchés présents dans certaines pâtées d’élevage. Les larves des mouches, à savoir les asticots, leur perforent l’estomac. Éliminer de toute façon les œufs de mouches et les asticots car ils risquent de s’attaquer aux pigeons et de les dévorer en moins d’une journée).
Nourrir à en mourir.
Illustrations montrant ce qu’il ne faut pas donner à manger aux oiseaux :
http://natureiciailleurs.over-blog.com/2017/05/nourrir-a-en-mourir.html

Si vous élevez un bébé avec une seule céréale (par exemple uniquement du blé), son alimentation sera déséquilibrée. Il aura les mêmes séquelles : paralysie des pattes et problèmes neurologiques en très peu de temps. Nous contacter SVP car ce n’est pas irréversible si on modifie son régime alimentaire et rééduque ses pattes.
Il aussi risque d’avoir des problèmes neurologiques et de cesser de grandir s’il n’est pas nourri régulièrement et en quantité suffisante. Si son jabot ne se vide pas et est bloqué, merci de nous contacter car il a peut-être des vers et/ou une candidose et une coccidiose qu’il faudra traiter de toute urgence. Il ne grandira plus avant d’avoir été soigné et guéri.

8. S’il se débat beaucoup au cours du repas, vous pouvez l’envelopper dans un linge (par exemple un torchon en coton dont les fils ne s’effilochent pas) pour lui bloquer légèrement les ailes.

9. A partir de l’âge de 2 semaines, vous pouvez commencer à lui apprendre à boire tout seul car avec une seringue, il y a toujours le risque de fausse route.
Pour la bouillie, éviter le système de la seringue-biberon-bec qui ne fonctionne que chez un pigeon sur dix parce que les bébés ne savent pas aspirer tout seuls,
même si on a l’impression qu’ils mangent ; ils se mettent de la nourriture partout, sauf dans le jabot. Ils avaient l’habitude d’être nourris à la becquée par leurs parents.
Vidéo d’un pigeon mangeant et buvant tout seul :
https://www.youtube.com/watch?v=Vpr-L6UfSO8

– MALTRAITANCE :
CAS DE PIGEONS ENFERMÉS DERRIERE OU SOUS UN FILET, UN GRILLAGE, DANS UNE CAGE-PIEGE OU DANS UN PIGEONNIER :

* Si des pigeons sont enfermés derrière ou sous un filet ou un grillage, ce qui est de la maltraitance animale, il faut contacter une association de protection des pigeons, dont la nôtre, et alerter les propriétaires du lieu (particulier, bailleur ou administration) et la société qui les a posés.
Exiger la présence d’un membre d’une association de protection animale au moment de l’ouverture du filet pour aider à libérer les pigeons.

Il faudra appâter avec des graines et/ou de la brioche les pigeons enfermés à l’intérieur pour qu’ils s’approchent, car ils seront forcément paniqués et ne viendront pas se jeter dans la gueule du loup, et récupérer les bébés et jeunes incapables de voler. Ne pas refermer avant d’être sûrs qu’il ne reste plus aucun pigeon captif, même bébé.
On peut même installer un entonnoir pour permettre aux pigeons de sortir. Merci de contacter pour cela la LPO, notre Collectif ou la SPOV.
Si vos négociations échouent, il faudra les libérer vous-mêmes. Utilisez  pour cela une canne à pêche
(nous en avons acheté une dans un grand magasin de sport, notamment chez Décathlon) ou un long bâton télescopique, muni à l’extrémité d’un canif ou d’un couteau à steak solidement fixé avec du ruban adhésif. Pratiquez une petite ouverture de 15 cm (de la taille d’un pigeon) à un endroit où les pigeons pourront sortir, mais non entrer depuis l’extérieur (ni au niveau d’une poutre ni  au niveau d’une barre sur laquelle ils pourraient se percher avant d’entrer).
Pour attirer l’attention des pigeons enfermés et leur permettre de trouver la sortie, jetez  au sol du maïs popcorn soufflé, des petits morceaux de riz soufflé, de brioche, de madeleines ou de pain de mie mou, en-dessous du filet et au niveau de l’ouverture pratiquée, pour appâter également les pigeons de l’extérieur et former un regroupement de pigeons.
Les pigeons, une fois délivrés, auront également besoin de manger, de préférence des graines pour oiseaux, du maïs popcorn dur, des lentilles ou du riz cru, et de boire. Pour les faire boire, vous pouvez aussi ajouter du pain trempé. S’ils sont très affaiblis et restent au sol, il est préférable de les récupérer et de nous contacter.
Ensuite il faudra surveiller de près le filet pour vérifier si on ne le referme pas, y piégeant d’autres pigeons, adultes et/ou jeunes incapables de voler.
Exemple de sauvetage réalisé par des responsables de notre Collectif :

http://credopigeons.fr/2015/09/20/sos-pigeons-sauvetage-pigeon-emprisonne-filet/

* Si des pigeons sont enfermés dans une cage-piège ou dans un pigeonnier contraceptif utilisé comme cage-piège, merci de nous en informer également.
Pétition contre un massacre de pigeons enfermés dans une caisse-piège :
http://www.mesopinions.com/petition/animaux/halte-massacre-illegal-pigeons-ordonne-mairie/12367
Les ouvertures de certains pigeonniers sont munies de barreaux-cliquettes, dont le fonctionnement est identique à celui des cages-pièges, empêchant les pigeons enfermés de ressortir.
Les pigeonniers deviennent donc des tombeaux pour les pigeons.
Exemples :
http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/segre-49500/un-tres-joli-pigeonnier-installe-en-bas-du-camping-996835
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=1024001680983032&set=gm.1220443517974257&type=3&hc_location=ufi
S’ils sont enfermés dans une cage-piège,
essayez de les en faire libérer par l’organisme qui l’a posée. Si les négociations échouent, essayez de les libérer vous-même avec l’aide d’amis des pigeons, en prenant des précautions pour éviter de tomber.
Après leur libération, nourrissez avec des graines les pigeons, certainement affamés, en-dessous de la cage-piège s’ils restent au sol, ou un peu plus loin, de préférence dans l’herbe s’il y en a. Vous pouvez leur donner en plus du pain trempé pour les faire boire.
Vous pouvez récupérer les pigeons affaiblis, restant au sol et donc en danger, et nous appeler. Merci.

PIGEONS EMPOISONNÉS :
Si vous soupçonnez un pigeon d’avoir été empoisonné à la mort aux rats (ou aux souris), lui donner deux ou trois fois, à 48 heures d’intervalle, une demi-ampoule (pour un pigeon d’environ 300g) de Vitamine K1 Roche 2mg/0,2ml pour NOURRISSONS, en solution buvable (délivrée sans ordonnance en pharmacie, un peu plus de 5 euros la boite de 5 ampoules accompagnées de 5 seringues-pipettes). C’est un anti-hémorragique puissant qui peut sauver la vie du pigeon ou du corvidé.
Suite et mode d’emploi dans la partie II.D du présent article.
Consulter éventuellement un vétérinaire pour le diagnostic et le dosage, en fonction de la taille de l’oiseau, mais la vitamine K1 ne devrait normalement pas faire de mal à un pigeon ni à un corvidé, même s’il n’a pas été réellement empoisonné.
Lui donner aussi des vitamines, le nourrir éventuellement à la seringue s’il n’est pas capable de manger seul, mais sans l’étrangler.

– Si la température de son corps a chuté (hypothermie), il faut la faire remonter au plus vite en le plaçant sur une bouillotte (que vous pouvez même fabriquer vous-même à l’aide de deux petites bouteilles en plastique remplies d’eau) recouverte d’un linge, à 39°.
Puis le couvrir avec un autre linge (tee-shirt en coton par exemple) et lui donner toutes les deux heures, si le pigeon est conscient et donc non dans le coma, de l’eau sucrée ou contenant du glucose en sachet, de préférence nature (en vente en pharmacie).
Pour commencer, déposer une goutte sur l’extrémité ou sur les commissures de son bec (mais non sur les narines, situées au milieu du bec).
Puis lui en déposer une dans le bec à l’aide d’une petite seringue en plastique sans aiguille, un compte-gouttes ou une unidose de sérum physiologique préalablement vidée de son contenu et rincée (la remplir en appuyant sur les côtés de l’unidose).
Lui tirer doucement le cou vers le haut pour éviter les fausses routes, et y déposer une goutte après l’autre (1ml). Si le pigeon tousse et s’étrangle, arrêter, lui masser le cou ou lui pincer doucement la peau du cou.
L’eau sucrée ou contenant du glucose permettra de faciliter l’élimination du poison anesthésiant (contenu par exemple dans la « mort aux corbeaux », normalement interdite à la vente actuellement).

Vous pouvez aussi lui donner un peu d’argile verte ultra-ventilée Argiletz ou d’argile blanche Argiletz, le lendemain du traitement à la vitamine K1, avant la deuxième administration de vitamine K1, ou du charbon végétal noir activé, mais le charbon végétal activé pas en même temps que l’argile car leur action serait neutralisée. Même posologie pour l’argile et le charbon activé que chez les pigeons perdant beaucoup d’eau (Partie IV.A.3.d. du présent article).

                                                                   ================

Retour au sommaire

Photo d'un bébé pigeon biset de 2 jours tombé du nid. Copyright 2012 C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

Bébé pigeon biset de 2 jours tombé du nid.
© 2012 C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

CONSEILS POUR INSTALLER, NOURRIR ET SOIGNER UN PIGEONNEAU TOMBÉ DU NID OU UN PIGEON SOUFFRANT :

I. PREMIERS CONSEILS AUX SAUVETEURS NOVICES (et pressés) :
Comment prendre doucement l’oiseau cloué au sol, sans l’effrayer, Bien examiner l’oiseau, Comment le nourrir, Ne pas l’obliger à voler ni à se percher, L’adopter ?, Pigeons ramiers et Tourterelles.


COMMENT PRENDRE DOUCEMENT L’OISEAU CLOUÉ AU SOL, sans l’effrayer

  • Si vous trouvez un bébé pigeon tombé par exemple d’un balcon (pour les pigeons bisets) ou d’un arbre (pour les pigeons ramiers ou palombes), merci de vérifier s’il n’y aurait pas un deuxième bébé tombé du nid parce qu’ils sont généralement par deux et couvés alternativement par leur mère et leur père.
  • Pour prendre ou ramasser un pigeon, jeune ou adulte blessé ou souffrant, posez vos deux mains au-dessus de ses omoplates, de part et d’autre de ses ailes et le plaquer DOUCEMENT au sol, en vous plaçant derrière l’oiseau et sans serrer (un pigeon biset adulte des villes pèse entre 270 et 330 grammes et ne pourra pas s’envoler une fois que vos mains seront posées au-dessus de lui).
    Ne pas poser vos mains sur le bas de ses ailes.
    Ne pas lui parler en essayant de le prendre car vous l’effraierez. Ne pas parler non plus à une autre personne ni à un passant qui vous pose des questions. Le pigeon effrayé risque de s’envoler et d’aller mourir ailleurs.
    Si vos mains atterrissent au niveau de la queue, lâchez le pigeon, sinon vous la lui arrachez, et faites une nouvelle tentative.
    Vous pouvez le rassurer auparavant en lui jetant de petits morceaux de mie de pain molle, de brioche, de madeleines ou des grains (soit ceux pour oiseaux, dont graines pour canaris, perruches, oiseaux de la nature, tourterelles, tournesol soit du riz, des lentilles, du blé, de l’épeautre, du maïs popcorn etc.) si vous en avez.

    Il ne vous pincera ni ne vous mordra (son bec n’est pas pointu) et ne vous transmettra aucune maladie (pas plus que votre chien ou chat que vous laissez sortir et qui vient dormir dans votre lit).
  • Si vous ne retrouvez pas le pigeon que vous aviez aperçu à terre peu de temps auparavant (même par exemple la veille), il a peut-être tout de même survécu, avec beaucoup de chance, même s’il ne sait pas ou ne peut plus voler. Il a pu se cacher dans des buissons ou dans le coin d’un bâtiment, et même parcourir sur le trottoir ou sur le bord de la route plusieurs centaines de mètres avant de se cacher. Même si ses chances de survie au sol sont faibles, cela vaut la peine de prendre le temps de le chercher puis de l’emmener chez vous.
    Laisser un pigeon
    (ou autre oiseau) cloué au sol par un problème, quel qu’il soit, est le condamner à une mort certaine et atroce.
  • Vous pouvez le placer dans un carton, que vous aurez cherché chez un commerçant, après y avoir percé de gros trous à l’aide de la pointe d’une paire de ciseaux ou d’un couteau. Les cartons contenant des ramettes de feuilles A4 sont pratiques et ont les bonnes dimensions (pour les personnes travaillant dans des bureaux), mais vous pouvez aussi utiliser un autre carton ou une grande boite à chaussures dans laquelle vous percerez de gros trous.
    Un sac en papier ou en plastique à fond plat peut aussi faire l’affaire, et même votre sac à main ou votre écharpe, si vous y laissez une petite ouverture pour lui permettre de respirer. J’ai toujours un petit sac en tissu et deux pinces à linge sur moi (faire en sorte que le pigeon ait assez d’air pour respirer).
  • Dans une pièce, vous pouvez l’attraper à l’aide d’une épuisette (pour oiseaux ou avec un filet-épuisette utilisé pour la pêche si vous en avez un) ou d’un drap de bain, même humide. De cette manière, vous ne risquez pas de lui arracher la queue.
  • Nul besoin de porter des gants car les pigeons ne transmettent pas de maladies aux humains.
    Nous ne nous lavons plus systématiquement les mains avant de grignoter lorsque nous avons touché un pigeon, pas plus que lorsque nous avons caressé notre chat ou notre chien.

BIEN EXAMINER L’OISEAU :

  • Lorsque l’oiseau ouvre et ferme sans arrêt le bec, il est peut-être mourant, en léthargie et de toute façon en insuffisance respiratoire. Dans ce cas, ne pas l’obliger à manger ni à boire car il risque d’avaler de travers.
    Donc ne pas provoquer sa mort en l’obligeant à boire ou à manger.
    S’il n’est pas dans le coma,
    lui mettre éventuellement une goutte de Métacam 0,5 mg/ml ou de Meloxoral 0,5 mg/ml (suspensions orales pour chats) dans le bec, sans l’étrangler, en lui tirant doucement le cou vers le haut pour éviter les fausses routes.
    Faire remonter de toute urgence sa température si elle a chuté (hypothermie), le réchauffer dans le creux de vos mains ou contre votre corps, le placer sur une bouillotte à 39° recouverte d’un linge, le couvrir avec un linge, dont les fils ne s’effilochent pas, puis le laisser tranquille pour lui permettre de récupérer, tout en le surveillant de près.

  • S’il est affaibli, a les yeux fermés et baisse ou lève la tête, ne pas l’obliger à manger ni à boire car il est peut-être mourant.
  • S’il tremble, il a peut-être de la fièvre (vérifier si ses pattes ne seraient pas brûlantes) ou il a peur (de vous ou de l’oiseau avec lequel vous l’auriez éventuellement mis). Lorsque vous avez trouvé un bébé pigeon (ou même un adulte), ne le mettez pas immédiatement avec un autre pigeon, qui risque de se montrer agressif avec lui (ou vice-versa), et encore moins avec un couple qui va défendre son territoire et essayer de le chasser à coups de bec ou d’ailes. Ne le mettez pas non plus avec des tourterelles.
    • Merci d’inspecter l’ensemble de son corps et de soulever doucement les plumes et le duvet pour voir s’il n’y aurait pas de blessure cachée (sur le dos, le cou, le ventre, sous les ailes, sur le haut des cuisses). Partout.
      Les blessures sont parfois très profondes mais invisibles, d’où nécrose parfois très avancée, si situées sous les plumes, et ailleurs, en cas d’attaque par un prédateur : chien, chat, corneille, goéland etc. Les goélands par exemple ont des becs très longs et redoutables pour leurs proies. Emmener le pigeon d’urgence chez un vétérinaire si la plaie est nécrosée et sent déjà mauvais : il faut la soigner, s’il n’est pas trop tard.
      Un jabot percé ou éclaté par exemple nécrose très vite. On peut le recoudre si la plaie est récente, mais il faut connaître la technique car il y a trois couches de peau.
      Il existe aussi des déchirures internes du jabot, invisibles à l’œil nu, lorsque le pigeon a frôlé un mur au cours de sa chute.

COMMENT LE NOURRIR :

  • Ne pas obliger un pigeon déshydraté ou en état de choc, en boule et hérissé, à manger ni à boire ni à voler et surtout ne pas le relâcher s’il se met à déployer les ailes. Des pigeons même mourants peuvent être encore capables de s’envoler et d’agoniser à l’extérieur.
    Mettre des graines pour oiseaux, du riz cru, des lentilles crues, des petits pois ou du maïs doux en boite abondamment rincés à l’eau tiède, et un ramequin contenant de l’eau entre tiède et froide à sa disposition, puis attendre quelques heures qu’il récupère et se sente en sécurité, bien au calme dans une pièce, dans un carton bien fermé percé de grands trous
    (percer les trous surtout au niveau de ses narines, avant d’y placer le pigeon), dans une cage  ou une caisse de transport pour chat ou chien bien fermée.
    J’utilise pour les jeunes pigeons des caisses de transport en plastique pour chats arrondies sur le haut, de la marque IMAC, à savoir le modèle Linus Cabrio qui a une ouverture à l’avant et aussi sur le dessus (en vente par exemple dans les animaleries Nilufar et Maxi Zoo). Par le haut, on voit mieux ce que fait le pigeon et il est plus facile à manipuler, ainsi que les gamelles.
    Le même modèle existe également sans ouverture sur le dessus. Donc bien vérifier si c’est le bon (chez Nilufar, vendus au prix de 26,90 euros).
    Éloigner les chats, chiens ou autres animaux, dont les rongeurs.
    Puis le faire boire très doucement, sans l’étrangler. S’il tousse, lui masser le cou et cesser de le faire boire.
    Pour commencer, déposer une goutte sur l’extrémité de son bec
    (mais non sur les narines, situées au milieu du bec) ou essayer de le faire boire tout seul, en trempant 2-3 mm de son bec dans une petit verre d’eau ou dans un coquetier.
    A partir de l’âge de 2 semaines, vous pouvez commencer à lui apprendre à boire tout seul car avec une seringue, il y a toujours le risque de fausse route.
    Pour la bouillie, éviter le système de la seringue-biberon-bec qui ne fonctionne que chez un pigeon sur dix parce que les bébés ne savent pas aspirer tout seuls,
    même si on a l’impression qu’ils mangent ; ils se mettent de la nourriture partout, sauf dans le jabot. Ils avaient l’habitude d’être nourris à la becquée par leurs parents.
    Vidéo d’un pigeonneau très vif mangeant et buvant
    (à la fin de la vidéo) tout seul :
    https://www.youtube.com/watch?v=Vpr-L6UfSO8

    Lorsque les pigeons boivent, ils aspirent l’eau.
  • Ne pas trop le toucher ni le caresser car vous risquez de l’effrayer. Vous pouvez juste vous contenter de lui caresser très légèrement le dessus de la tête et du dos. Il ne comprendra pas non plus le langage des bisous. A éviter.
  • Dans l’urgence, pour un bébé pigeon tombé d’un nid, commencez par le réchauffer puis lui faire boire tout d’abord 0,2 ml (le cinquième d’1 ml) d’eau tiède pour le réhydrater (à l’aide d’une pipette, d’une seringue sans aiguille ou d’une unidose de sérum physiologique que vous aurez vidée, bien rincée, remplie après avoir aspiré le breuvage, puis secouée pour le faire descendre), à condition qu’il soit bien réveillé, puis donnez-lui un peu de riz cuit, d’Ebly (blé à faire cuire dans l’eau pendant 10 mn) ou de semoule cuite (la semoule de couscous ou celle, encore mieux, avec laquelle on prépare des desserts), bien écrasé(e) et mélangé(e) avec de l’eau tiède de la manière suivante : soit à l’aide d’une seringue sans aiguille, d’une pipette ou d’une unidose de sérum physiologique transformée en biberon soit en déposant délicatement de toutes petites boulettes (de la taille d’un petit pois pour un bébé de 2 semaines) de ce riz ou de cette semoule directement à l’arrière du bec, peu à peu et sans l’étouffer.
    Ou des Céréales Gourmandes Tipiak cuites dans l’eau,
    si vous en avez.
    Attendre qu’il ait tout avalé avant de poursuivre.
    Éviter le maïs cuit, en conserve, parce que sa peau risque d’étouffer le bébé, même si le maïs est bien mixé. On peut également essayer les lentilles cuites, mais elles doivent être bien écrasées.
    Ensuite vous vous procurerez des seringues, si vous n’en avez pas, surtout pour l’eau, ainsi que de la poudre ou des flocons aux Multicéréales pour bébés humains : soit les Céréales Picot en vente en pharmacie, soit les marques Blédine ou Nestlé, en vente en grande surface, et à mélanger toutes avec de l’eau, surtout pas avec du lait (que leur organisme ne digère pas), si le pigeon est âgé de 1 à 8 jours.
    Puis vous vous passerez aux Céréales Gourmandes Tipiak, cuites dans l’eau.
  • Il faudra aussi compléter par des vitamines pour remplacer le lait de jabot des parents, très riche. Si vous avez des vitamines Tonivit pour chats, vous pouvez lui en mettre une goutte dans le bec ou dans la nourriture, mais le Floratonyl ou le Floramue en gouttes pour pigeons, du Laboratoire Moureau, à commander en pharmacie, est plus adapté.
  • Vous pouvez vous procurer également de la pâtée sèche d’élevage pour oisillons, soit pour perroquets soit pour oiseaux indigènes (en animalerie), à mélanger à de l’eau, pour un pigeon âgé d’1 à 15 jours, mais il faudra lui donner en même temps des graines pour tourterelles et/ou des céréales Tipiak par exemple. Ou des graines pour tourterelles germées bien rincées à l’eau tiède pour éviter la fermentation.
    On peut en former des boulettes d
    e la taille d’un petit pois et les déposer directement à l’arrière du bec, sans l’étrangler, en lui tirant doucement le cou vers le haut.
    Il est préférable de faire manger les pigeons de cette manière, sans seringue, pour éviter les fausses routes risquant de les étouffer.
    Vous pouvez même essayer de déposer l’aliment dans une cuillère à café. Certains pigeons acceptent de manger directement dans la cuillère, mais ne pas insister s’ils ne comprennent pas ce qu’on attend d’eux.
    Surtout pas de viande ni pâtée pour chat ou chien.
    Ne pas mélanger plusieurs aliments car le pigeon risque une indigestion : le jabot mettrait plus de temps à se vider et le bébé souffrant refuserait de manger.
    Il est préférable d’appeler la pharmacie ou le magasin avant de vous y rendre pour vous éviter un ou des déplacements inutiles.
  • Tirer doucement le cou du pigeon vers le haut, sans forcer, en nourrissant le pigeon et/ou en lui donnant un aliment ou de l’eau à la seringue ou à la main, pour limiter les fausses routes.
    Si le cou est dans une position normale, le pigeon risque d’avaler de travers.
    S’il tousse et s’étouffe, lui masser doucement la gorge et le haut du thorax, ou lui pincer légèrement la peau du cou.
    Pour  le faire boire, il est conseillé de déposer une goutte sur l’extrémité ou sur les commissures de son bec (mais non sur les narines, situées au milieu du bec).
    Lui apprendre à boire tout seul le plus rapidement possible, en trempant quelques millimètres de l’extrémité de son bec dans un coquetier contenant de l’eau tiède.

    Et déposer de préférence des aliments imbibés d’eau directement dans son bec, sur le côté le plus large et sans le déboiter.
    S’il a avalé une ou des graines de travers et suffoque, lui appuyer doucement sur le jabot et sur le haut du thorax pour essayer de la ou les dégager, mais sans secouer ni retourner votre protégé car il est très fragile.Vous pouvez aussi le saisir doucement par le corps, en-dessous des ailes, si le pigeon n’est pas trop menu, pour lui faire déployer automatiquement les ailes, s’il en a déjà.
    L’aliment coincé se débloquera peut-être sous l’effet du mouvement des ailes.
    Puis faire une pause.
    Le jabot est la partie du ventre du pigeon située à l’endroit où est placé l’index de la personne portant un tee-shirt orange, sur la photo publiée en haut du présent article. Elle utilise une seringue de 2,5 ml sans aiguille, mais elle ne nourrit pas véritablement le pigeon car elle aurait été obligée de le couvrir de sa main, ce qui vous aurait empêché de voir le pigeon.
    En cas d’urgence, nous appeler ou appeler un vétérinaire pour obtenir des conseils.
  • Comment déterminer l’âge des pigeonneaux :
    Bien observer la longueur des plumes de la queue.
    La queue d’un pigeon biset pousse de 2 cm par semaine et met environ 5 semaines à pousser entièrement (ou à repousser, pour des pigeons adultes qui ont perdu leur queue. Ils peuvent cependant revoler avec une queue un peu plus courte, mesurant 8-10 cm).
    Mesurer la queue par le dessous, à partir de la naissance des plumes située au-dessus du cloaque
    (anus) : à 12-13 jours, elle mesure environ 4 cm, à 3 semaines, environ 6 cm, à 4 semaines, environ 8 cm, à 5 semaines, environ 10 cm et chez un pigeon biset adulte (5 mois), généralement 11-12 cm.
    Les ailes continuent à pousser, même après l’âge d’un mois, raison pour laquelle ils ont du mal à voler à cet âge-là, et surtout à remonter après avoir atterri au sol.
    – Voici les photos de deux pigeonneaux depuis leur naissance (éclosion) jusqu’à l’âge d’un mois.
    Vous pouvez les agrandir en cliquant sur « Large » :
    http://sos-pigeons.forumactif.org/t34-l-age-des-pigeonneaux
    Les pigeons ramiers ou palombes grandissent un peu plus vite que les bisets.
    – Voici des photos commentées de jeunes pigeons ramiers (appelés aussi palombes) depuis l’éclosion jusqu’à l’âge de 3 semaines, et même une vidéo de pigeon ramier adulte :
    http://blogdespigeons.canalblog.com/archives/2013/06/11/27377019.html
    https://credopigeons.wordpress.com/2012/05/23/documentaire_pigeon_ramier/
  • Le bébé pigeon doit manger si possible 4 fois par jour à chaque fois le 10ème de son poids (cf. point B.3.a).
    Vous pouvez même le peser avec une balance de ménage si vous le souhaitez.
    Dosage pour la 1ère semaine où la bouillie doit être très liquide, pour chacun des 4 gavages :
    Éclosion – 2ème jour : 1 dose de Céréales Picot, Nutribird ou équivalent – 6 doses d’eau
    2ème – 3ème jour :      1 dose de Céréales Picot, Nutribird ou équivalent – 5 doses 
    d’eau
    3ème-4ème jour :       1 dose de  Céréales Picot, Nutribird  ou équivalent – 4 doses  d’eau
    4ème-5ème jour :       1 dose de Céréales Picot, Nutribird ou équivalent – 3 doses  d’eau
    5ème-6ème jour : 1 dose de Céréales Picot, Nutribird ou équivalent – 2-2,5  doses  d’eau
    Quantités conseillées à chacun des 4 repas, même pour les Céréales gourmandes Tipiak, en tenant compte des pertes, à partir du 7ème jour :
    10 ml par repas, 4 fois par jour, pour un bébé  de  6-7 jours
    15 ml                                                                                  de  9-10 jours
    20 ml                                                                                 de 14-15 jours
    On peut former de petites boulettes de la taille d’un petit pois, à partir de l’âge de 2 semaines, et les introduire doucement à l’arrière du bec du pigeonneau, en lui laissant le temps d’avaler.
    Certains aiment manger des petits pois décongelés abondamment rincés à l’eau tiède (30 à 40 petits pois par repas, selon leur appétit).
  • Dosage pour un bébé tourterelle (qui a encore du duvet) :
    2 ml par repas, 4 fois par jour, pour un bébé de 6-7 jours
    5 ml par repas, 4 fois par jour, pour un bébé de 9-10 jour
    8 ml par repas, 4 fois par jour, pour un bébé de 14-15 jours
  • Vidéo « Le pigeon a-t-il assez mangé ? (jabot vide et jabot plein) :
    https://www.youtube.com/watch?v=XCBP3L2Vals&feature=youtu.be
  • Ne pas le re-nourrir aussi longtemps que le jabot (la poche ou gosier situé(e) directement sous son cou, donc en fait la partie supérieure de son ventre) n’est pas PRESQUE vide, sinon l’ancienne et la nouvelle nourriture risquent de fermenter dans le jabot. Il peut mettre 4 à 6 heures à se vider, selon la consistance de l’aliment administré.
    Si le jabot ne s’est pas du tout vidé au bout de 4-6 heures et que le pigeon ne digère donc pas son repas, donnez-lui à la seringue
    (sans aiguille) quelques gouttes de jus de pomme ou mettez-lui un peu de pomme râpée dans le bec.
    Éventuellement un peu de Carbolevure
    mélangée dans un bol d’eau (percer la gélule pour en retirer un peu de cette poudre noire) ou mettez 1 goutte de vinaigre de cidre dans 2 ml d’eau à température ambiante et faites-le boire à la seringue ou à la pipette (1 à 2 ml ml de cette eau) si vous n’avez ni pommes ni jus de pomme chez vous. Puis masser le jabot du pigeon.
    Goûter car le vinaigre trop concentré pourrait brûler le jabot.
    Vous pouvez aussi saupoudrer la pomme râpée
    d’un peu de Carbolevure.

    Vous pouvez lui donner une pointe de couteau de yaourt à la fin du repas, à condition qu’il n’ait pas eu de gouttes contenant du vinaigre de cidre, car le yaourt caillerait.
    Si le jabot ne se vide pas au bout de 24 heures après avoir reçu de l’eau contenant une goutte de vinaigre et que le pigeon ait du mal à respirer, il peut aussi avoir une mycose (candidose ou coccidiose) et/ou des vers capillaires à l’intérieur du jabot (capillariose, si le jabot est mou). La croissance du bébé s’arrêtera aussi longtemps que le jabot restera bloqué.
    Nous contacter et consulter éventuellement un vétérinaire qui pourra lui vider le jabot, s’il sait le faire, et éventuellement même le percer car le pigeon est peut-être en danger de mort. Puis il devra bien sûr le recoudre.
    Si après la vidange du jabot, le pigeon a toujours les mêmes problèmes, on pourra lui administrer un vermifuge contre les vers du jabot (capillariose, si le jabot est mou) et en même temps un médicament (de préférence le RAA du Dr. Lefebvre, contenant 4 antibiotiques dont un sulfamide. Il est miraculeux).
    Merci de nous contacter au sujet de ce médicament.

    Ou pour commencer du Flagyl (métronidazole), médicament utilisé aussi chez l’humain pour traiter des mycoses, en comprimés ou en gouttes, pendant 7 à 10 jours.
    Le vétérinaire pourra vous délivrer du métronidazole et vous en indiquer le dosage. Nous contacter si vous avez des questions.
    Puis lui donner éventuellement un comprimé de Spartrix pour pigeons du laboratoire Moureau, un seul comprimé en une prise unique. Lire la notice.
    Document sur le blocage du jabot :
    http://www.ocph.fr/le-blocage-du-jabot
    et sur le vinaigre de cidre chez les pigeons :
    https://www.facebook.com/photo.php?fbid=947902191926315&set=gm.1130391880312755&type=3&hc_location=ufi
    Le pigeon risque aussi de souffrir ultérieurement de problèmes neurologiques s’il n’a pas été nourri normalement 3 ou 4 fois par jour et que son jabot ne se vidait régulièrement, mais ils ne sont pas irréversibles.
    Le pigeon aura besoin de vitamines (par exemple Muta-vit de Versele-Laga, Tonivit, Floramue ou Floratonyl).
    Lorsqu’il a mangé de petites graines (graines pour canaris, pour perruches, sarrasin, quinoa, petites lentilles noires et rondes Beluga, la fine fleur des lentilles, ou les lentilles corail, petites et de couleur rouge, ces quatre dernières étant en vente principalement dans les rayons bio), du blé, de l’épeautre et/ou des graines pour tourterelles, vous pouvez lui tâter doucement le jabot pour vérifier s’il a commencé à se remplir, mais il doit rester mou.

    Certains pigeons adorent manger des petits pois décongelés et abondamment rincés à l’eau
    (30-40 par repas en fonction de l’âge).
  • On peut aussi leur donner des granulés Nutribird C15 (aliment d’entretien pour canaris, oiseaux exotiques et indigènes) à leur faire picorer dans vos doigts.
    Ou, mieux encore, des croquettes pour canaris ou pour perroquets Nutribird P15, bien ramollies dans l’eau chaude, à lui introduire doucement dans le bec, sur le côté. A acheter ou à commander en animalerie.
  • Marques de pâtées d’élevage pour perroquets ou pour les oiseaux de la nature, à acheter en animalerie la première semaine : Kaytee Exact, CéDé, Nutribird, Tropican (que je n’ai jamais testé), Orlux de Versele-Laga.
    Appeler le magasin avant pour éviter les déplacements inutiles. Merci.
  • Par la suite, vous pourrez aussi mettre de la pâtée humidifiée sur ses graines, mais il faudra l’enlever s’il ne l’a pas mangée car elle fermentera et moisira très vite.
  • Ne pas élever un pigeon avec de la viande ou de la pâtée pour chat ou chien car ce régime est trop riche en protéines pour lui. Contrairement aux corvidés, il n’est pas carnivore et risque fort d’être atteint de paralysie des pattes en l’espace d’une semaine, et la viande risque d’abîmer ses reins. Idem pour les croquettes pour chats ou chiens, sauf si vous avez, dans l’urgence, des croquettes véganes ne contenant aucun produit d’origine animale.
    Mais ne pas l’élever avec des croquettes pour chats ou chiens.

  • Éviter de donner des graines de tournesol, trop grasses, à un bébé pigeon.
    Éviter également de mélanger les graines de lin avec de l’eau
    (les graines pour canaris en contiennent) car elles deviennent toxiques (il est tout à fait déconseillé d’en donner aux petits oiseaux du dehors. Donnez-leur plutôt des graines pour perruches) et éviter si possible le chenevis.
    Les graines de ricin, toxiques pour tous les oiseaux, sont également proscrites.

  • A partir de l’âge de 2 semaines, vous pouvez commencer à lui apprendre à boire tout seul car avec une seringue, il y a toujours le risque de fausse route.
    Pour la bouillie, éviter le système de la seringue-biberon-bec qui ne fonctionne que chez un pigeon sur dix parce que les bébés ne savent pas aspirer tout seuls,
    même si on a l’impression qu’ils mangent ; ils se mettent de la nourriture partout, sauf dans le jabot. Ils avaient l’habitude d’être nourris à la becquée par leurs parents.
    Vidéo d’un pigeon mangeant et buvant (à la fin de la vidéo) tout seul :
    https://www.youtube.com/watch?v=Vpr-L6UfSO8

NE PAS L’OBLIGER A VOLER NI A SE PERCHER :

  • Ce n’est pas parce qu’un pigeon a des ailes qu’il est capable de voler et de remonter lorsqu’il a atterri au sol.
    Ne pas obliger un pigeon ou autre oiseau à voler s’il ne le souhaite pas ou ne sait pas encore voler. Si c’est un jeune, il apprendra tout seul et volera lorsqu’il s’en sentira capable. Au début, il saura descendre mais pas forcément remonter.
    Si vous le forcez à voler, il risque de se blesser en tombant sur le ventre, sur la tête etc.
  • Ne pas l’obliger non plus à se percher.
    Le poser sur un lit ou un canapé, sous votre surveillance, lorsque vous le soignez et que vous ne le remettez pas immédiatement dans son carton, sa cage ou sa caisse de transport pour chat ou chien.
    Un pigeon n’est pas autonome (ou indépendant) avant l’âge de 2 mois ou 2 mois et demi. Ne pas relâcher des pigeons de 2-3 semaines parce qu’ils savent déployer les ailes et picorer quelques graines pour canaris ; vous les condamneriez à mort. Merci.
    Toujours tester son vol dans une pièce et non à l’extérieur où il risque de s’envoler, d’atterrir  ailleurs, de se perdre et de mourir.
    Pour l’attraper dans une pièce, utiliser une grande serviette ou un grand filet-épuisette (par exemple pour les poissons ou de grands oiseaux).
    Un pigeon qui vole, affolé, dans toute la pièce pour vous échapper risque de se blesser en se cognant dans les meubles, les fenêtres et de mourir d’une crise cardiaque.
    Il sera tellement paniqué qu’il se mettra à trembler, aura du mal à respirer et ouvrira et fermera très rapidement le bec.

L’ADOPTER ? (et conseils divers pour les futurs maîtres) :


PIGEONS RAMIERS (OU PALOMBES) ET TOURTERELLES :

    • Si vous ne savez pas si c’est un bébé pigeon ramier (les gros pigeons sauvages ou palombes nichant dans les arbres) ou une tourterelle, dans le doute, ne surtout pas donner de graines pour tourterelles à un bébé tourterelle que vous prendriez pour un pigeon ramier. Vous risquez de le tuer. Donc il est préférable de lui administrer de la bouillie à la seringue ou à la main avant d’être fixé. Ne pas lui forcer le bec ni l’ouvrir tout grand car vous risquez de le déboiter (l’ouvrir sur la partie la plus large située sur le côté du bec, et si vous avez du mal, placez délicatement l’extrémité d’une petite allumette entre le bec supérieur et le bec inférieur). Essayez de le faire boire tout seul en trempant l’extrémité de son bec (2-3 mm) dans un petit verre d’eau (par exemple verre à eau-de-vie ou coquetier). Ne le noyez pas car ses narines sont situées au milieu du bec.
      Le pigeon aspire l’eau en buvant.
      http://blogdespigeons.canalblog.com/archives/2013/06/11/27377019.html
      https://credopigeons.wordpress.com/2012/05/23/documentaire_pigeon_ramier/
      Lire ci-dessous les conseils relatifs au nourrissage des bébés pigeons.

Attention, une tourterelle, même adulte (les plus légères pèsent autour de 130 grammes), est beaucoup plus petite et donc plus légère qu’un pigeon biset. Donc PRUDENCE lorsque vous lui administrez un médicament, notamment un antibiotique prescrit par un vétérinaire, dont le dosage est prévu pour un pigeon de 270 à 330-350 grammes, donc 2 à 3 fois plus lourd qu’une tourterelle adulte (les tourterelles beiges qui ont la même taille que les tourterelles blanches ou colombes utilisées par les prestidigitateurs pour leurs tours de magie).
Vous risquez de la tuer en forçant la dose. Idem pour un bébé pigeon. Il faudrait donc peser si possible l’oiseau avec une balance de ménage avant de lui administrer un médicament.
Si une tourterelle a un collier noir sur le cou, ce n’est plus une jeune.
Dosage pour la quantité de bouillie chez un bébé tourterelle :
2 ml par repas, 4 fois par jour, pour un bébé de 6-7 jours
5 ml par repas, 4 fois par jour, pour un bébé de 9-10 jours
8 ml par repas, 4 fois par jour, pour un bébé de 14-15 jours
Autres conseils relatifs aux tourterelles ici :
http://elevagetourterelles.actifforum.com/t2531-trouvee-bebe-tourterelle
http://tourterelles.bestgoo.com/c1-les-colombides-tourterelles-et-pigeons
http://elevagetourterelles.actifforum.com/t1765-tourterelle-trouvee-aide-et-premiers-soins-ici
et dans les deux paragraphes précédant la partie V. du présent article.

La mode funeste du lâcher de colombes :
http://www.amisdesbetes.info/article-reflexions-sur-la-vie-des-colombes-108170864.html
http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/deux-colombes-lachees-pour-la-paix-en-ukraine-attaquees-par-un-corbeau-et-une-mouette_514723.html


  • PIGEONS RAMIERS (ou palombes) :
    Ils tombent parfois de très haut et se fracturent le crâne, les pattes et/ ou le bassin.
    Dans ce cas, les emmener d’urgence chez un vétérinaire pour qu’il les examine et fasse une radio : un vétérinaire NAC, de la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) ou un autre, par exemple le vôtre, si vous en avez un.
    Puis le placer si possible dans un centre de soins.

    Envelopper le pigeon ramier dans une serviette durant le trajet parce qu’il risque de s’affoler et de se blesser dans son carton, surtout si ce n’est plus un bébé ni un jeune de quelques semaines. Idem lorsque vous le manipulez car il risque de perdre du duvet et des plumes en se débattant. Il ne faut pas oublier que c’est un pigeon sauvage (une palombe), contrairement au pigeon biset.
    Le jeune est beige rosé et son œil gris ; on le distingue du pigeon biset par la présence d’un liseré (col ou épaulette) blanc et noir caractéristique sur le bord des ailes (le bas des ailes repliées). Lorsqu’il volera, cette collerette sera visible au milieu de ses ailes, également à l’âge adulte.
    L’adulte est beige rosé, a le ventre et une tête grises, un col blanc autour du cou qui apparaît au bout de quelques mois, la gorge colorée en rose pourpre, un fond d’œil gris clair, un bec rouge et jaune.
    Sa taille est plus importante que celle du pigeon biset.
    Les pattes du pigeon ramier et de la tourterelle sont plus foncées quand ils sont bébés et très jeunes (couleur gris foncé et presque noire) que celles du pigeon biset qui sont rouges-roses dès leur éclosion sauf s’il s’agit d’un pigeon dont les plumes seront foncées (gris foncé ou noir).
    Le bec d’un jeune pigeon ramier est plus long et plus large que celui d’un jeune pigeon biset. Celui d’une tourterelle est plus fin que celui d’un pigeon biset.
    Merci de nous contacter si vous avez des questions et de chercher éventuellement des photos de tourterelles sur le net.

    Chercher le plus rapidement possible un centre de soins de la LPO où placer le ramier ou la tourterelle.
    Voir plus loin la liste des centres de soins français ou belges.
    Ils seront  placés dans des cages intermédiaires de réhabilitation avec d’autres ramiers ou d’autres tourterelles,
    puis relâchés avec d’autres pigeons ramiers ou d’autres tourterelles.
    Il ne faut pas oublier que ce sont des oiseaux sauvages
    (contrairement aux pigeons bisets, domestiques et moins farouches, et aux tourterelles domestiques blanches ou beiges pouvant ressembler aux tourterelles sauvages, mais leur chant est différent) nichant dans les arbres et il est préférable de ne pas trop les imprégner.
    Si vous ne trouvez pas de centre et n’avez pas d’autre choix que de  garder chez vous (dans votre logement et sous votre surveillance) le jeune pigeon ramier ou la tourterelle sauvage pour les relâcher à l’âge de 2-3 mois, près de l’arbre où nichent leurs parents (si l’arbre se trouve dans votre jardin), il est conseillé de les mettre dans une grande cage à lapins ou dans une volière à perroquets (cf. point IV. A. c. du présent article) et de placer, dans la journée, la cage ou la volière fermée devant ou près de la fenêtre, de préférence fermée (attention aux courants d’air !), pour qu’ils puissent repérer les autres pigeons ramiers ou tourterelles qu’ils rejoindront ultérieurement et un éventuel futur copain.
    Il faut bien sûr séparer les pigeons et les tourterelles qui risquent de se faire agresser par les pigeons, plus grands qu’elles. Donc pas dans la même cage.
    Ne pas la placer dans le jardin ni sur un balcon, une véranda ou une terrasse (surtout par temps de canicule) car ils ne seront pas à l’abri des assauts des prédateurs (chats, fouines, rats etc.).
    Éviter les courants d’air, mortels pour les oiseaux, dans votre logement.
    Veiller à ce que l’oiseau sauvage ne s’abîme pas les plumes de la queue en restant trop près du bord de la cage. Idem pour les pigeons bisets des villes.
    Dans une cage trop petite, il se blessera les ailes en se jetant contre les barreaux et risque de rester handicapé.
    Lui aménager un promontoire-plateforme, sur lequel il se perchera, à l’aide d’un vieux livre recouvert de papier Sopalin, même s’il n’a pas plus de 3-4 cm de haut.
    Si vous avez trouvé le pigeon ramier quand c’était un bébé, vous pourrez lui donner à partir de l’âge de 2-3 semaines (quand il saura manger tout seul des graines pour tourterelles) du blé ainsi que des pois (30 à 40 petits pois par repas) et du maïs non cuits, que vous aurez fait tremper dans l’eau pendant une journée et rincés abondamment (sinon risque de fermentation) à l’eau tiède car dans la nature, ils mangeront des baies.
    On peut trouver des pois et du maïs entiers dans les graines pour pigeons ou dans les grandes surfaces, par exemple au rayon bio.
    A un jeune ramier, vous pouvez aussi donner des petits pois décongelés (30 à 40 par repas, s’il les mange) ou du maïs doux en boite bien rincé à l’eau tiède.
    Les lui mettre dans le bec,
    sur le côté le plus large du bec, après les avoir ramollis.
    Ou lui apprendre à manger tout seul.
    Lui donner aussi des vitamines pour oiseaux ou autres animaux pour combler les éventuelles carences.
    Et du calcium pour les os. Vous pouvez acheter du carbonate de calcium en pharmacie, au détail, et en mettre un peu dans l’eau (une petite pointe de couteau).
    N’oubliez pas de le faire boire, de préférence tout seul pour éviter de le noyer.
    A 2-3 semaines, il doit boire au moins 5 ml à chaque repas, en sachant qu’un pigeon adulte (biset) de 300 grammes boit de 30 à 50 ml d’eau par jour, parfois beaucoup plus, surtout par temps chaud ou si le pigeon a des problèmes rénaux ou autres.
    Les pigeons ramiers ont tendance à boire moins que les bisets. Ils ont donc besoin d’une nourriture humide.
    Le mieux est de le laisser boire tout seul, en mettant un récipient à sa disposition car avec les seringues, il y a toujours un risque de fausse route (que l’eau ne pénètre dans les poumons). Il ne faut pas le relâcher trop tôt au milieu de pigeons ramiers ni le faire voler dans votre appartement car il risque de tomber et de se blesser (risque de fractures).
    Les pigeons ramiers étant plus lourds que les bisets, la chute risque d’être encore plus grave que chez les bisets (dont il faut tester le vol au-dessus d’un lit).

    Le relâcher de préférence dans la matinée et par beau temps au milieu d’une colonie de pigeons ramiers (plusieurs couples nichant dans des arbres) : ni pendant la canicule ni en hiver lorsque la température est inférieure à + 5-10 degrés.
    Et de préférence avant la saison des amours.
    Les pigeons ne voient pas bien dans l’obscurité et s’immobilisent (donc ne surtout pas le relâcher à la tombée de la nuit).
    Ils ont besoin d’avoir le temps de se repérer dans la journée.
    Le sol ne doit pas être humide ni détrempé et il ne doit pas faire trop froid ni trop chaud.
    Un sauveteur m’a appris qu’il avait placé, dans son jardin, une grande volière ouverte  et que le ramier qu’il avait élevé à la main venait s’y percher et s’y nourrir dans la journée.
    A partir de l’âge de 2 semaines, vous pouvez commencer à lui apprendre à boire tout seul car avec une seringue, il y a toujours le risque de fausse route.
    Pour la bouillie, éviter le système de la seringue-biberon-bec qui ne fonctionne que chez un pigeon sur dix parce que les bébés ne savent pas aspirer tout seuls,
    même si on a l’impression qu’ils mangent ; ils se mettent de la nourriture partout, sauf dans le jabot. Ils avaient l’habitude d’être nourris à la becquée par leurs parents.
    Vidéo d’un pigeon mangeant et buvant (à la fin de la vidéo) tout seul :
    https://www.youtube.com/watch?v=Vpr-L6UfSO8
    Lorsqu’ils boivent, ils aspirent l’eau.


    Voici dans les liens ci-dessous des photos et une vidéo de pigeon ramier :
    http://blogdespigeons.canalblog.com/archives/2013/06/11/27377019.html
    https://credopigeons.wordpress.com/2012/05/23/documentaire_pigeon_ramier/
Photo d'un jeune pigeon ramier ou palombe tombé du nid. © 2011 CREDO Pigeons et P.A.

Jeune pigeon ramier ou palombe tombé du nid.
© 2011 CREDO Pigeons et P.A.

Retour au sommaire

II. COMMENT SOIGNER ET SAUVER DES PIGEONS BLESSÉS
Anatomie d’un oiseau (important) :
http://www.ornithomedia.com/pratique/debuter/anatomie-oiseau-concu-pour-voler-00008.html
http://www.cosmovisions.com/oiseauxAnatomie.htm

Conseils très détaillés sur les soins aux pigeons et autres oiseaux blessés dans l’article  de notre blog :
http://credopigeons.fr/2015/03/30/sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/

Au cours d’une consultation chez un vétérinaire, spécialisé si possible dans les NAC (nouveaux animaux de compagnie ; information disponible sur le Net) et même aviaire (pour les oiseaux), il est préférable de rester avec un pigeon biset, un pigeon ramier ou un corvidé pour éviter une euthanasie abusive sur un oiseau qui pouvait être sauvé.
(S’il refuse de le soigner, nous vous conseillons de dire que c’est votre pigeon de compagnie).
C’est également ce qui risque d’arriver si vous vous contentez de l’y déposer pour des soins, bien qu’il ne faille pas généraliser.
Merci de rappeler au vétérinaire que les pigeons bisets ne sont ni nuisibles ni sauvages, mais domestiques, et s’il a des doutes à ce sujet, qu’il nous appelle. Merci.
Durant le transport dans la voiture, couvrir la cage ou la caisse de transport avec un linge (surtout la cage car l’oiseau affolé risque de se blesser).

Dans certains centres de soins et/ou de sauvegarde, les oiseaux handicapés sont systématiquement euthanasiés (s’ils ne sont pas livrés en pâture à leurs pensionnaires rapaces qui doivent s’entraîner à attraper des proies vivantes avant d’être relâchés).

A) DÉSINFECTION URGENTE DES PLAIES (et comment diluer les désinfectants chimiques)

  • Retirer à l’aide d’une pince à épiler stérile les plumes incrustées dans la plaie car elles risquent de pourrir et d’entraîner la mort de l’oiseau.
  • Désinfecter la plaie soit à la Biseptine diluée pour humains ou autre désinfectant pour humains ou animaux (Cothivet vétérinaire, spray pour le traitement des plaies), soit à la Bétadine (à diluer) pour humains dermique 10%, povidoine iodée (avec des réserves car elle contient de l’iode), solution pour application locale (flacon jaune), antisepsie des plaies ou brûlures superficielles et peu étendues, traitement local d’appoint des affections de la peau et des muqueuses infectées ou risquant de s’infecter, sur une peau non fragile ni fragilisée, pour des pigeons adultes, déconseillé pour les jeunes pigeons, ou alors en très petite quantité et sur une très petite surface, car l’iode peut traverser la peau, soit avec de l’argent colloïdal ou autre désinfectant naturel (désinfection indispensable, sinon l’oiseau risque de mourir).
    Pour la Bétadine à 10% :  diluer 1 goutte de Bétadine dans 9 gouttes d’eau bouillie refroidie ou de sérum physiologique.
    Pour la Bétadine Scrub à 4% :  diluer 1 goutte de Bétadine dans 2 gouttes d’eau bouillie refroidie ou de sérum physiologique.
    Après avoir lavé la plaie à l’eau et au savon de Marseille qui désinfecte aussi dans une certaine mesure.
    Ne pas trop mouiller le pigeon sur les parties non atteintes.
    Vous pouvez aussi nettoyer et désinfecter avec de l’eau oxygénée à 10 volumes, non diluée.
    Bien protéger les yeux du pigeon en les couvrant à l’aide d’un Kleenex ou d’un linge et tester la direction du jet du spray de la Biseptine ou du Cothivet avant utilisation, utilisés pour une plaie peu étendue. Il est toutefois préférable de diluer la Biseptine, qu’elle soit présentée en spray ou en flacon.
    Si l’étendue de la plaie est large, il est conseillé de diluer la Bétadine 10%,
    (flacon jaune) contenant de l’iode qui peut traverser la peau et donc empoisonner et tuer instantanément le pigeon, dans 90% de sérum physiologique stérile ou d’eau bouillie refroidie et stérile, sinon la peau va se dessécher et tirer (sur le dos, sur la tête, derrière la tête, sur le ventre etc.).
    Ne pas mettre de désinfectant pur, donc non dilué, sur les plumes car il desséchera les plumes qui ne seront plus étanches. Idem pour une plaie située derrière la tête. Toujours diluer et utiliser un coton-tige ou une compresse.

    En outre la Bétadine pique sur une plaie, d’où l’intérêt de la diluer.

    Texte de la notice de la Bétadine : « 
    Utilisation pure : en badigeonnage sur la peau, sur une petite étendue (déconseillé pour les bébés humains et enfants humains de moins de 2,5 ans). Utilisation diluée : lavage des plaies (1 volume pour 9 volumes d’eau bouillie ou de sérum physiologique stérile) ».
  • On peut aussi utiliser la Bétadine Scrub 4% pour humains (flacon rouge), solution moussante pour nettoyer les affections de la peau et des muqueuses, infectées ou risquant de s’infecter, diluée au tiers (1/3 de Bétadine 4% et 2/3 d’eau) dans de l’eau bouillie et refroidie ou dans du sérum physiologique stérile. Puis la rincer.
    Texte de la notice sur le flacon : Lavage des plaies souillées : utiliser le produit dilué au tiers. Rincer soigneusement à l’eau bouillie et refroidie ou au sérum physiologique stérile.
  • Ne pas mélanger les désinfectants : utiliser soit l’un soit l’autre (Biseptine ou Bétadine diluée par exemple), mais pas les deux en même temps ni les deux successivement dans la même journée. Si leur date est légèrement périmée, ce n’est pas grave.
  • Après avoir désinfecté la plaie, on peut y appliquer un peu de pommade antibiotique pour humains, si on en a, ou une pommade antibiotique vétérinaire, à demander à un vétérinaire.
    A défaut une pommade cicatrisante (par exemple le Dermaflon, usage vétérinaire pour toutes espèces, délivré sans ordonnance en pharmacie, ou du Cicatryl pour humains). Lorsque la plaie se sera bien refermée, vous pourrez appliquer un peu de vaseline pour hydrater la peau.
  • Si vous avez l’habitude d’utiliser des désinfectants naturels, nous vous les recommandons, après avoir nettoyé la plaie à l’eau, de préférence bouillie et refroidie, et au savon de Marseille :
    argent colloïdal (utilisé avec succès par les médecins encore au milieu du XXè siècle), solution ionique d’argent, 10 ppm ou 20 ppm, produit 100% naturel, en spray :
    www.alternativesante.fr/antibiotiques/l-argent-colloidal-antibiotique-interdit
    http://www.biocolloidal.fr/CT-528-argent-colloidal-a-l-unite.aspx  )
    aloe vera, MMS Original, cataplasmes d’argile verte etc.
    (remouiller constamment l’argile verte pour l’hydrater et éviter qu’elle ne tire sur la peau de l’oiseau).
    La plupart sont en vente dans des magasins bio.
    Pour l’argile verte :

    http://anavella.com/2014/10/lapplication-de-largile-en-externe.html#
    http://www.sos-detresse.org/conseils-pratiques/argile.htm
    http://www.decitre.fr/livres/antibiotiques-naturels-9782354320836.html
  • Il est préférable de recouvrir certaines plaies d’un pansement gras avant d’y mettre un autre pansement.
  • On peut appliquer de la Bétadine pure sur un doigt mais non sur une grande plaie.
  • Ne pas abuser du savon qui va dégraisser et dessécher la peau et les plumes.
    Pour laver un pigeon non blessé dont les plumes sont collantes
    (restes de bouillie, de pâtée), utiliser uniquement de l’eau tiède.
    Si c’est un autre produit
    (colle, glu, mazout), essayer de le dissoudre avec de l’huile de colza puis utiliser éventuellement un gel doux intime. Consulter une association ou un vétérinaire pour obtenir des conseils car le pigeon est peut-être en danger.
    Vous pouvez aussi essayer de le laver avec un peu de liquide vaisselle bio
    (par exemple Rainett), en protégeant ses yeux, puis bien rincer à l’eau tiède et le sécher dans une ou des serviettes de toilette et au sèche-cheveux, à la température la plus basse (1/2 ou 1/3). Placez votre main entre le pigeon et le sèche-cheveux pour tester la température de l’air. Il ne doit pas rester mouillé sous les ailes ni ailleurs.
    Vous pouvez recommencer à plusieurs reprises le « nettoyage » de son plumage gluant et poisseux, mais à plusieurs heures ou jours d’intervalle car ce traitement stressera et fatiguera le pigeon. Le faire manger et boire après ces épreuves (lui donner aussi de l’eau contenant un peu de miel ou de sucre, ou des vitamines) et le placer ensuite sur une bouillotte ou sur deux bouteilles d’eau en plastique juxtaposées remplies d’eau chaude mais non bouillante, à 39°, bien rebouchées et recouvertes d’un linge pour éviter de brûler le pigeon.
    On peut aussi essayer d’absorber l’huile ou la glu en mettant un peu de poudre d’argile verte ou blanche sur les plumes et le duvet du pigeon.
    Protéger ses yeux. Puis rincer et sécher comme indiqué plus haut.
  • La pommade H.E.C. pour application cutanée et nasale (délivrée sans ordonnance en pharmacie) stoppe les hémorragies et calme les brûlures.
  • On peut ramollir des croûtes avec de la vaseline, mais il ne faut pas les arracher. La vaseline accélérera la cicatrisation de la peau.

B) PIGEON ATTAQUÉ PAR UN CHAT OU AUTRE PRÉDATEUR (ou ayant percuté un véhicule ou une vitre)

  • S’il s’est fait attaquer par un chat, qu’il ait des blessures apparentes ou non, il faut lui administrer de toute urgence un antibiotique, directement dans le bec, pendant 5 à 7 jours, car la salive du chat contient des bactéries de pasteurellose qui seront fatales pour le pigeon s’il ne reçoit pas d’antibiotique. Son sang sera empoisonné au bout de 72 heures au maximum (et vous ne savez pas toujours quand le pigeon a subi l’attaque).
    La plupart des vétérinaires semblent l’ignorer.
    Les griffes du chat peuvent également avoir perforé les poumons de l’oiseau,
    même si on ne constate aucune blessure apparente sur ce dernier.
    Contacter un vétérinaire, un centre de soins pour les oiseaux ou pour la faune sauvage, notre association ou une autre pour obtenir des conseils.
    Laver immédiatement la plaie au savon de Marseille (en cas de morsure ou autre), retirer à l’aide d’une pince stérile, désinfectée ou passée à la flamme puis refroidie, les plumes incrustées dans la plaie, puis désinfecter avec un désinfectant dilué dans 90% d’eau bouillie ou de sérum physiologique stérile, ou avec de l’argent colloïdal.
    Si vous avez une pommade antibiotique pour chats ou pour humains, vous pouvez en appliquer sur la plaie que vous aurez bien nettoyée et désinfectée.
    Vous pouvez demander de la Mycolicine de Virbac, s’il lui en reste, ou un antibiotique équivalent, chez un vétérinaire.
    Donner 6 gouttes pour un pigeon de 300 grammes matin et soir à 12 heures d’intervalle, donc 12 gouttes en tout par jour, pendant 5 jours, ou un antibiotique pour chat ou chien s’il vous en délivre un : de l’amoxicilline + acide clavulanique pour chat ou autre animal, ou de la doxycycline, par exemple celle dosée à 100 mg pour chiens. Vous administrerez de 3 à 5 mg de doxycycline une fois par jour à 24 heures d’intervalle pendant 5 à 7 jours, pour un pigeon de 270 à 350 grammes, directement dans le bec, puis faire boire le pigeon.
    Si vous devez dissoudre un antibiotique dans l’eau, vous aurez peut-être besoin d’une seringue en plastique sans aiguille d’1 et de 10 ml pour bien doser.
    Les acheter en pharmacie.
    Si vous diluez le comprimé de 100 mg dans 10 ml d’eau, vous obtiendrez ceci :
    1 ml du mélange obtenu = 10 mg du médicament
    0,5 ml (la moitié d’1 ml) = 5 mg du médicament.

    * Que le médicament soit présenté sous forme de poudre ou de comprimé que vous diluerez dans de  l’eau, bien agiter le mélange obtenu avant utilisation.

    Voir la posologie détaillée des antibiotiques plus loin dans cet article.
    Il faudra tenir compte du poids du pigeon pour le dosage.

    Un humain mordu par un chat sera peut-être aussi être traité avec de l’amoxicilline
    (+ éventuellement acide clavulanique).
    Si vous avez des questions, appeler le vétérinaire ou une association de protection des oiseaux ou des pigeons.
    Contre la douleur, vous pouvez demander du Metacam ou du Meloxoral 0,5 mg/ml pour chats à votre vétérinaire
    (2-3 gouttes directement dans le bec), pendant 2 à 4 jours), ou pour chien.
    Donc ne pas quitter son cabinet avant d’avoir obtenu un antibiotique.
    Il faut toujours tenir compte du poids des oiseaux (dosages souvent  calculés pour un pigeon adulte de ville de 270 à 330 grammes) ou du corvidé, et administrer les médicaments si possible chaque jour à la même heure.
  • S’il a été attaqué par un autre prédateur (chien, corneille, corbeau, pie, goéland, mouette, rat), il aura besoin des mêmes soins et médicaments.

  • Pour compter les gouttes, utiliser un compte-gouttes ou une seringue en plastique sans aiguille d’1 ml.
    Vous avez peut-être aussi chez vous une petite cuillère doseuse en plastique,
    utilisée pour doser certains médicaments. La contenance en ml (jusqu’au trait) y est indiquée : elle est souvent de 2,5 ml.
    Si vous devez diluer un antibiotique dans l’eau, vous aurez peut-être besoin d’une seringue en plastique sans aiguille de 10 ml pour bien doser. L’acheter en pharmacie.
    Après lui avoir administré l’antibiotique, faire boire le pigeon à la seringue ou à la pipette (1 ml d’eau) sans l’étrangler, en lui tirant doucement le cou vers le haut pour éviter les fausses routes, à savoir que l’eau ne pénètre accidentellement dans les poumons.
    Puis le faire manger s’il n’est pas en état de choc. Il aura surtout besoin de calme.
  • Vous pouvez le placer sur une bouillotte (à fabriquer vous-même à l’aide de deux bouteilles en plastique, remplies d’eau chaude mais non bouillante, à 39°, attachées avec un élastique ou un ruban adhésif, puis enveloppées dans un torchon ou une serviette de toilette pas trop épaisse. Éviter la laine dans laquelle les pattes risquent de rester accrochées et des tissus qui s’effilochent et le couvrir d’un linge dont les fils ne s’effilochent pas s’il  a froid (tissu en laine ou en coton, serviette éponge etc.).
    Pas de coton hydrophile utilisé pour les soins médicaux ou le démaquillage.
  • Si vous montrez une photo des blessures du pigeon à un pharmacien, il vous donnera peut-être de quoi soigner la plaie de l’oiseau, si vous n’avez rien chez vous, surtout le soir ou le week-end si vous ne trouvez pas de vétérinaire.

    Voici notre numéro de téléphone :
    numero-sos-credo-pigeons

    N.B. :
    Ne pas oublier non plus les antibiotiques naturels, si vous les connaissez et les avez déjà testés sur vous avec succès (sauf pour des attaques de chats, avec ou sans blessures apparentes sur l’oiseau, des nécroses  et certaines affections graves nécessitant des traitements aux antibiotiques classiques) :
    http://www.decitre.fr/livres/antibiotiques-naturels-9782354320836.html

C)  BLESSURE A L’AILE :

Anatomie de l’aile d’un oiseau ici :
http://www.ornithomedia.com/pratique/debuter/anatomie-oiseau-concu-pour-voler-00008.html

Vous trouverez d’autres conseils sur les soins à prodiguer aux pigeons et aux corvidés dans l’article « SOS Pigeons et corvidés en détresse » (aussi sur les maladies) :
http://credopigeons.fr/2015/03/30/sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/

  • S’il a été blessé par balle ou plomb, laver la plaie à l’eau et au savon de Marseille, retirer les plumes incrustées dans la plaie, la désinfecter avec un désinfectant dilué et emmener l’oiseau chez un vétérinaire pour retirer la balle ou le plomb qui laisse généralement un trou parfaitement rond.
    Le pigeon peut également avoir été attaqué par un prédateur (chat, chien, corneille, goéland, rapace, humain etc.) ou avoir percuté une voiture ou un vélo.
  • S’il est blessé à la tête, à proximité des yeux, nettoyez avec du sérum physiologique, retirez les petites plumes incrustées dans la plaie, puis appliquez soit une pommade antibiotique ophtalmique pour animaux ou humains, si vous en avez une, soit du Dermaflon, crème cicatrisante pour animaux, à commander en pharmacie, soit de la vaseline : ces deux dernières pommades pour éviter que la plaie ne durcisse trop vite, ce qui risquerait d’en retarder la cicatrisation.
    Bien protéger ses yeux  durant les soins.
  • L’oiseau aura besoin d’un traitement antibiotique de 5 à 7 jours selon la gravité de la blessure et il faudra le lui administrer au minimum pendant 5 jours et chaque jour à la même heure pour éviter les antibiorésistances.
    Le vétérinaire vous le confirmera.

    Il faut suivre le traitement régulièrement et à la même dose.
    Une dose trop faible d’antibiotique peut également créer des antibiorésistances.
  • Lui mettre également 2-3 gouttes de Metacam ou de Meloxoral 0,5 mg/ml pour chats directement dans le bec, pour calmer ses douleurs, une fois par jour pendant 3 à 5 jours, ou 1-2 gouttes deux fois par jour : pour un pigeon de 270 à 350 grammes.
    Cela lui permettra également de passer une bonne nuit.
    Ce médicament au goût sucré n’irrite pas la gorge. Vous pouvez toutefois le diluer dans quelques gouttes d’eau (3-4 gouttes) et le lui administrer dans le bec à l’aide d’une seringue ou d’une pipette.
    Attention ! Le Metacam (ou Meloxivet) pour chiens est plus concentré et donc plus fortement dosé (celui à 1,5 mg\ml par exemple) que celui pour chats. Dans ce cas, mélanger dans un verre, avec 6 gouttes d’eau, 2 gouttes de ce Metacam pour chiens à 1,5 mg/ml et administrer ce mélange au pigeon à l’aide d’une seringue ou d’une pipette.
    Ne pas étrangler le pigeon car risque de fausse route. Lui tirer le cou vers le haut et lui masser le cou s’il tousse. Puis arrêtez de lui en donner.
    Comme anti-inflammatoire, vous pouvez également administrer de l’arnica homéopathique en granulés (cf. quelques lignes plus loin).
    Vous pouvez aussi lui donner quelques gouttes d’ampoule Traumasedyl (en vente en pharmacie) à la place du Metacam (délivré par un vétérinaire) et cela calmera ses douleurs.
    Déposer les gouttes de Traumasedyl directement dans le bec plusieurs fois par jour, ou les mettre dans l’eau de boisson (5 ml de Traumasedyl dans 30 ml d’eau) :
    http://www.boiron.fr/nos-produits/decouvrir-nos-produits/homeopathie-veterinaire/traumasedyl-r-ga-buvable
    http://www.medicament.com/1341-traumasedyl-ga-ampoules-de-5-ml-boiron-3352712006915.html
  • N‘administrer AUCUN AUTRE ANTALGIQUE (ANTI-DOULEUR), qu’il soit destiné aux humains ou aux animaux, car vous risquez de tuer le pigeon, et même un autre animal. Demandez conseil à un vétérinaire ou appelez-nous, un centre de soins pour la faune sauvage ou une autre association de protection des pigeons.
  • Vous pouvez appliquer, si vous en avez une, une pommade antibiotique pour chats ou pour humains sur la plaie après l’avoir bien nettoyée et désinfectée.


  • Certains vétérinaires savent poser des broches, mais ils ne le pratiquent généralement que sur des oiseaux rares (rapaces).
    La SPOV à Paris fait poser des broches sur des pigeons à l’aile fracturée.
  • Si l’aile pend au sol et est peut-être cassée (fracture ouverte ou non) :
    L’os risque de mal se ressouder si la fracture n’est pas soignée à temps et/ou si l’attelle n’est pas posée au bon niveau et dans les 48 à 72 heures heures après l’accident.
    Vous pouvez nous envoyer la photo de l’aile par mail, mais l’os peut être cassé sans que l’aile du pigeon ne pende particulièrement. Il peut même souffrir d’une fracture bilatérale des os sans que cela ne se remarque de l’extérieur et sans qu’elle ne pende. C’est extrêmement douloureux et l’os risque de noircir et de nécroser. Il faut donc bien examiner le dessous de l’aile ou des ailes et emmener rapidement le pigeon chez un vétérinaire pour le faire soigner.

    • Lorsque le pigeon a une fracture ouverte sur le haut de l’aile, au niveau de l’arrondi, et ailleurs sur l’aile, le vétérinaire pourra faire éventuellement une radio de l’aile, la soigner et la bander (s’il sait la bander). Dans certains cas, l’oiseau pourra revoler après consolidation de la fracture.
      Si l’os a commencé à nécroser et est devenu noir charbon, il peut être préférable de faire endormir l’oiseau car c’est extrêmement douloureux et il risque de mourir de septicémie.
      Si un os sort sous l’aile ou sur l’aile, même au niveau du cou, il faut consulter un vétérinaire de toute urgence.
    • Si l’aile ne pend pas trop : après avoir désinfecté la blessure (ne pas mettre de désinfectant non dilué sur les plumes car il desséchera les plumes qui ne seront plus étanches. Utiliser un coton-tige ou une compresse -pas de coton hydrophile dont les fibres risquent de rester collées dans la plaie- pour appliquer le désinfectant dilué), vous pouvez la recouvrir d’un petit pansement pour peau sensible, qui ne colle pas trop, et qui ne « tire » pas non plus, puis écarter légèrement l’aile blessée du corps du pigeon afin de l’envelopper d’un tour et demi de sparadrap Micropore (version papier et non version tissu) pour Peaux sensibles (laisse respirer la peau, pour des pansements fréquents et hypoallergénique : 2,5 cm de large, en vente en pharmacie à 1,02 € le rouleau couleur chair, le moins cher) ou de sparadrap Hansaplast Sensitive ou Soft (en vente chez Leclerc, Auchan, Super U). Ensuite la remettre en place après avoir bien vérifié qu’aucune des plumes recouvertes du sparadrap ne « tire », sur le dessus et en particulier les petites plumes situées sur le dessous de l’aile et près du corps du pigeon (comme les cheveux des femmes qui « tirent » chez le coiffeur après la pose de bigoudis. Un seul cheveu qui « tire » peut être très douloureux).
      Éviter de serrer trop fort le sparadrap enveloppant l’aile et veiller à ce que le pigeon ne se prenne une patte dans le sparadrap.
      Éviter de poser le sparadrap au niveau de la plaie et du pansement.

      Pas de bandage sur la plaie qui risque de nécroser sous le sparadrap.
      Les deux ailes doivent se trouver au même niveau après la pose de l’attelle qui empêchera le bas de l’aile de tomber, la soulagera momentanément et lui permettra donc de se reposer (même effet que l’écharpe dont nous entourons notre bras pour le reposer en cas de blessure, d’entorse ou de fracture du poignet ou du coude), mais elle ne remettra pas forcément l’aile en place.
      Le sparadrap devra pouvoir être retiré facilement, si on tire dans le bon sens, sans arracher ni plume ni duvet.
    • Si l’aile est trop blessée, contentez-vous de l’attacher un peu pour la bloquer et consultez un vétérinaire ou un centre de soins pour oiseaux.
    • Pour soulager le pigeon, on peut aussi plaquer l’aile blessée contre son corps à l’aide d’un bandage, pas trop serré, ou d’un sparadrap version papier qui passera ensuite sous l’aile non blessée puis au milieu du bréchet (os placé au milieu de la poitrine), pas trop près des pattes, sinon il risque de s’y prendre les pattes.
      Utiliser une simple bande ou un sparadrap version papier pour peau sensible (donc pas trop collant) à cet effet.
      Les bandes adhésives en rouleaux et en papier beige, d’une largeur de 2 cm,  utilisées en bricolage pour protéger les vitres ou la tapisserie durant des travaux de peinture peuvent aussi faire provisoirement l’affaire.
      On peut aussi rassembler les rémiges primaires (plumes extérieures des ailes) des deux ailes en les croisant et en les scotchant ensemble au niveau du dessus de la queue (mais sans toucher à la queue). Les ailes remonteront et resteront plus ou moins au même niveau si l’aile n’est pas trop cassée et ne pend pas trop au sol.
      Les pigeons n’aiment pas cela car cela les empêche de se lisser les plumes mais cela les soulagera momentanément. Un pigeon auquel j’avais laissé le sparadrap trop longtemps (plusieurs jours consécutifs) avait perdu les plumes que j’avais croisées au-dessus de sa queue. Elles s’étaient détachées au moment où j’avais retiré le sparadrap. Donc j’évite cette technique, sauf dans l’urgence.
    • Administrer au pigeon, si vous le pouvez, d’une part un antibiotique pour chat, en gouttes ou en comprimés (à base d’amoxicilline ou de doxycycline), éventuellement pour chiens (il faudra donc tenir compte du poids de l’oiseau pour le dosage), d’autre part un anti-inflammatoire ayant également des propriétés anti-douleur, à savoir du Metacam ou du Meloxoral 0,5 mg/ml pour chats, en gouttes, ou pour chiens.
      Si vous avez du Metacam ou du Meloxoral chez vous, vous pouvez en donner immédiatement au pigeon pour le soulager, même si vous n’avez pas d’antibiotique.
      L’administration d’un antibiotique en comprimés ou en gouttes n’est pas toujours nécessaire si on a bien nettoyé et désinfecté la plaie
      (exemple d’un pigeon percuté par un véhicule) et s’il n’y a pas encore de nécrose, sauf si le pigeon a été attaqué par un prédateur (chat, chien, corneille, corbeau, goéland etc.).
      Dans les deux cas, vous pouvez bien sûr lui appliquer, par mesure de précaution, une pommade antibiotique sur la plaie après l’avoir bien nettoyée et désinfectée, mais cela ne remplacera pas l’antibiotique en comprimés ou en gouttes.
      Puis une pommade cicatrisante (Dermaflon pour animaux,
      sans ordonnance, à commander en pharmacie).
    • Vous pouvez aussi lui mettre dans le bec quelques gouttes d’ampoule Traumasedyl (en pharmacie) pour calmer les douleurs. Voir plus haut.
    • Ne donner AUCUN autre anti-douleur (qu’il soit destiné aux animaux ou aux humains) que le Metacam, le Traumasedyl ou celui prescrit par un vétérinaire pour ce pigeon, sinon vous risquez de tuer le pigeon et même un autre animal.
      Merci de suivre les conseils du vétérinaire et/ou d’appeler un centre de soins ou une association de protection des oiseaux ou des pigeons si vous avez des doutes et des questions.

    • S’il ne mange pas, soit il souffre énormément soit c’est un jeune qui ne sait pas manger tout seul soit ce sont les deux. Si c’est un adulte, donnez-lui autre chose à manger pour voir s’il a plus d’appétit.
      Un pigeon prostré et en boule est souffrant, mais il n’émettra aucun son.
      Certains pigeons qui souffrent beaucoup mangent tout de même. Donc ne pas conclure que s’il mange, il ne souffre pas. Les pigeons sont résistants et ont un grand instinct de survie.
    • Vous pouvez aussi utiliser une bande de crêpe en coton Tétra Médical (7 cm de large, en vente en pharmacie) ou une bande cohésive Vetrap TM (5 cm de large, en vente en pharmacie, existe en plusieurs coloris :  bleu, rose, blanc) pour la  pose de l’attelle, si vous avez fait confirmer le diagnostic.
      Les dérouler avant de les appliquer pour éviter qu’elles ne soient trop serrées et ne pas les serrer au moment de l’application. Il faut pouvoir passer un doigt sous la bande, après sa pose, et sur toute la longueur de la bande.
      Ci-dessous une vidéo montrant comment immobiliser une aile
      (dans la vidéo, c’est une aile de rapace), notamment en faisant un bandage en 8 avec du Vetrap TM blanc.
      A condition que vous soyez sûr de votre diagnostic, confirmé par un spécialiste ou un vétérinaire, et que l’os ne risque pas de nécroser sous le bandage
      (attelle). Donc il ne faut pas recouvrir d’une bande une fracture ouverte.
      Pas de bandage sur une plaie. Se contenter d’attacher l’aile pendante et faire soigner le pigeon chez un vétérinaire aviaire ou NAC.
      La vidéo :
      https://www.youtube.com/watch?v=i00XDwpiZrE
      Il faudra éviter d’écarter l’aile du corps du pigeon autant que dans la vidéo car vous risquez de faire mal à l’oiseau.
      Autres vidéos et documents intéressants, dont photo de l’anatomie de l’aile, dans cet article :
      http://www.perruche.org/t36791-aile-fracturee-cassee-aile-tombante
  • Si la peau, sur son dos, son ventre ou sous une aile, est tuméfiée et noire, mais sans plaie, c’est un bleu ou un hématome : on peut y appliquer un peu de crème à l’arnica ou de la teinture mère d’arnica montana (recouverte d’un peu de crème hydratante ou de vaseline pour éviter que la peau ne tire), s’il n’y a pas de plaie, et administrer parallèlement de l’arnica homéopathique en granulés 9 ch (cf. paragraphe suivant).
  • Contre les douleurs et comme anti-inflammatoire, vous pouvez aussi administrer des granulés d’arnica 9 ch :
    3 granulés 2 fois par jour (donc 6 granulés en tout), à mettre directement dans le bec, le premier jour ; 2 granulés 2 fois par jour le 2ème jour ; 2 granulés 2 fois par jour le 3ème jour et 1 granulé 2 fois par jour le 4ème jour.
    Vous pouvez aussi lui mettre dans le bec des gouttes d’une ampoule Traumasedyl
    (en vente en pharmacie). Voir plus haut dans l’article.
  • Si le pigeon soulève en permanence une patte qui lui fait peut-être mal, il peut avoir soit une entorse (dans ce cas on observe aussi une inflammation d’un, de plusieurs  doigts ou de la patte), soit une blessure ou une fracture ouverte de la patte (avec du sang et une grosse inflammation), soit une blessure ou une inflammation tout en haut, à l’extrémité de la patte, sous les plumes et le duvet qu’il faudra bien examiner, soit une arthrite septique avec parfois du pus; soit même une micro-fracture de la patte, déjà consolidée et qui le fait encore souffrir.
    Merci de nous envoyer une ou des photos de la patte du pigeon pour nous permettre d’essayer d’établir un diagnostic.

    Une arthrite septique, très douloureuse, mettra plusieurs semaines à guérir, grâce à un traitement antibiotique. Le pigeon posera peut-être ses ailes au sol pour se déplacer.
  • S’il ne tient pas sur ses pattes, devenues très molles, il souffre peut-être d’une fracture du bassin. Une radio pourra le confirmer.
    Dans sa caisse de transport pour chat : assembler dans le sens de la longueur deux torchons en coton après leur avoir donné une forme de saucisson replié en fer à cheval, placer au milieu plusieurs couches de papier Sopalin ou de mouchoirs Kleenex, puis installer le pigeon sur les torchons que vous pourrez recouvrir également de papier Sopalin pour y recueillir les fientes.
    Il finira par trouver une position relativement confortable pour lui.
  • On peut arrêter une hémorragie avec des mèches de Coalgan (en pharmacie) ou de la pommade anti-hémorragie H.E.C., mais le Coalgan arrête instantanément toute hémorragie. Il faudra recouvrir ensuite la mèche avec un petit pansement pas trop collant. Vous pouvez également saupoudrer la plaie d’un peu d’argile, si vous en avez. Après, l’argile risque de tirer sur la plaie qu’il faudra mouiller pour l’hydrater, puis l’enlever au bout d’une demi-heure.

  • N.B. : NE SURTOUT PAS UTILISER, SANS L’AVIS D’UN VÉTÉRINAIRE, D’AUTRES MÉDICAMENTS QUE CEUX CONSEILLÉS DANS LE PRÉSENT ARTICLE OU DANS http://credopigeons.fr/2015/03/30/sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/ (qu’ils soient destinés aux animaux ou aux humains).
    Vous pourriez tuer votre pigeon.
    Appeler un centre de soins ou une association, dans l’urgence.
    Vous trouverez la suite dans l’article très détaillé de notre blog :
    http://credopigeons.fr/2015/03/30/sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/

    En cas de problèmes chez un pigeon biset ou ramier en détresse, trouvé et ramassé, vous pouvez aussi appeler le :
    Dr Bernard LEFEBVRE Maladies des pigeons à QUESTEMBERT (56).
    Tel : 02 97 26 04 12
    Fax : 02 97 26 17 19
    Courriel : infopigeon@free.fr
    Il ne fait payer que le produit et fait aussi des analyses.
    Consultations par téléphone du lundi au vendredi de 8h30 à 9h30 et de 13h30 à 15h.
    Envoi de médicaments par La Poste.

    Si vous avez un besoin urgent d’antibiotique, il est conseillé d’en trouver un avant la réception du colis, sinon votre pigeon risque de mourir.
    Vous pouvez aussi nous appeler, en cas d’urgence, à notre numéro SOS Pigeons. Merci.

    D)  PIGEONS EMPOISONNÉS :
    Si vous soupçonnez un pigeon d’avoir été empoisonné à la mort aux rats (ou aux souris), lui donner deux ou trois fois, à 48 heures d’intervalle, une demi-ampoule (pour un pigeon d’environ 300g) de Vitamine K1 Roche 2mg/0,2ml pour NOURRISSONS, en solution buvable (délivrée sans ordonnance en pharmacie, un peu plus de 5 euros la boite de 5 ampoules accompagnées de 5 seringues-pipettes). C’est un anti-hémorragique puissant qui peut sauver la vie du pigeon ou du corvidé.
    Consulter éventuellement un vétérinaire pour le diagnostic et le dosage, en fonction de la taille de l’oiseau, mais la vitamine K1 ne devrait normalement pas faire de mal à un pigeon ni à un corvidé, même s’il n’a pas été réellement empoisonné.
    Mode d’emploi : Vous cassez l’ampoule comme indiqué sur la boite, en plaçant votre pouce sur le point blanc (important), aspirez la solution à l’aide d’une des seringues fournies dans la boite, la mettez au fond d’un verre, y ajoutez une ou deux gouttes de jus de pomme ou de raisin blanc, et non noir car toxique pour les animaux (à déposer d’abord dans un autre verre, puis les recueillir, pour éviter d’en mettre trop, à l’aide de la seringue-pipette et les mélanger dans le premier verre avec la solution vitamine K1), la remettez dans la seringue et déposez la solution dans le bec du pigeon, peu à peu, sans l’étouffer.

    Vous l’ouvrez doucement en plaçant les ongles du pouce et du majeur de la main droite, si vous êtes droitier, entre le bec supérieur et le bec inférieur, sur le côté le plus large du bec. Puis vous pouvez lui faire boire un petit peu d’eau (1 ml), à condition qu’il soit réveillé et conscient. Déposer quelques gouttes sur les commissures des lèvres.
    Lui donner aussi des vitamines, le nourrir éventuellement à la seringue s’il n’est pas capable de manger seul et s’il est conscient, mais sans l’étrangler.
    – Si la température de son corps a chuté (hypothermie), il faut la faire remonter au plus vite en le plaçant sur une bouillotte à 39° (que vous pouvez même fabriquer vous-même à l’aide de deux petites bouteilles en plastique remplies d’eau) recouverte d’un linge.
    Puis le couvrir avec un autre linge (tee-shirt en coton par exemple) et lui donner toutes les deux heures, si le pigeon est conscient et donc non dans le coma, de l’eau sucrée ou contenant du glucose en sachet, de préférence nature (en vente en pharmacie).
    Pour commencer, déposer une goutte sur l’extrémité ou sur les commissures de son bec (mais non sur les narines, situées au milieu du bec).
    Puis lui en déposer une dans le bec à l’aide d’une petite seringue en plastique sans aiguille, un compte-gouttes ou une unidose de sérum physiologique préalablement vidée de son contenu et rincée (la remplir en appuyant sur les côtés de l’unidose).
    Lui tirer doucement le cou vers le haut pour éviter les fausses routes, et y déposer une goutte après l’autre (1 ml). Si le pigeon tousse et s’étrangle, arrêter, lui masser le cou ou lui pincer doucement la peau du cou.
    L’eau sucrée ou contenant du glucose permettra de faciliter l’élimination du poison anesthésiant (contenu par exemple dans la « mort aux corbeaux », normalement interdite à la vente actuellement).
    Vous pouvez aussi lui donner un peu d’argile blanche ou verte Argiletz ultra-ventilée le lendemain du traitement à la vitamine K1, avant la deuxième administration de vitamine K1. Même posologie pour l’argile que pour les pigeons perdant beaucoup d’eau (Point IV.A.3.d. du présent article).
    Ou du charbon végétal noir activé, mais pas en même temps que l’argile car leur action serait neutralisée.
    Examiner aussi le fond de sa gorge à l’aide d’une petite torche.
    Un contact a mis une très petite pointe de couteau de café moulu dans une cuillère à soupe d’eau et en a déposé quelques gouttes dans le bec de pigeons qu’il pensait avoir été empoisonnés (par quoi ?). Les pigeons avaient été sauvés.

    Photo de Poucet, pigeon biset adulte handicapé. Copyright 2016 Yolande Olivain

    Poucet, pigeon biset adulte handicapé.
    © 2016 Yolande Oliva

E) JEUNE PIGEON AUX PATTES RETOURNÉES VERS L’ARRIERE ET/OU AUX DOIGTS RECROQUEVILLÉS :

Il a sans doute été mal nourri et souffre d’une pérose causée par des carences en vitamines.
Pérose : maladie des jeunes oiseaux caractérisée par une patte tournée vers l’extérieur (malformation du métatarse situé entre le tibia et les doigts).
Carence en manganèse, biotine, acide pantothémique et folique.
Modifier son régime alimentaire et nous contacter. Merci.

Lui donner de l’Océmue de Virbac (à commander en pharmacie), et pas d’autre marque de vitamines, pendant au moins deux mois et lui fabriquer des patins, à l’aide d’un carton rigide ou de bâtonnets de glace, pour  redresser au plus vite les doigts et les remettre en place, sinon les tendons et ligaments s’abîmeront et il sera trop tard.
Un centre de soins n’aura pas la patience de le soigner et risque de l’euthanasier.
Il ne faut pas lui blesser les doigts en lui posant des patins.
Les doigts des pigeons sont fins et fragiles. Donc il faut les manipuler avec beaucoup de délicatesse. Prudence !
Merci de nous contacter si vous avez des questions.

Photo de patins posés sur une grive atteinte de pérose :

Photo d'une petite grive atteinte de pérose et portant des patins pour redresser ses doigts. Copyright 2017 Anita Manzoni

Petite grive atteinte de pérose et portant des patins pour redresser ses doigts.
© 2017 Anita Manzoni

Certains pigeons ont les pattes retournées et/ou les doigts recroquevillés pour d’autres raisons : séquelles de pattes entravées.
Il faut commencer par désentraver les pattes des fils ou autres, puis les soigner.
Conseils dans notre autre article :
http://credopigeons.fr/2015/03/30/sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/

Retour au sommaire

III.  PRINCIPAUX POINTS A RETENIR CONCERNANT LE NOURRISSAGE.
Ils seront détaillés dans la partie IV du présent article.

  • Réchauffer le bébé, dès que vous l’avez trouvé, dans le creux de vos mains ou contre votre corps si sa température a chuté (celle d’un pigeon est de 41°), avant de le réhydrater.
    Quand la température de son corps sera remontée à 39°, il faudra lui faire boire, sans l’étouffer, 0,2 ml d’eau tiède (le cinquième d’une seringue d’1 ml) dans laquelle vous aurez ajouté une pointe de cuillère à café de miel pour le réhydrater (dans un petit bol d’eau tiède). Si vous n’avez pas de miel, vous pouvez ajouter une petite pincée de sel et une petite pincée de sucre dans un bol d’eau tiède.
    Commencer par déposer quelques gouttes sur les commissures de son bec
    (entre le bec supérieur et le bec inférieur). Très doucement.
    Dans le bec des oiseaux, avant l’œsophage, se trouve un petit trou, la trachée.
    Si de l’eau pénètre dans  la trachée, elle peut noyer et tuer l’oiseau.
    Si le pigeon tousse, lui masser le jabot ou lui pincer légèrement la peau du cou, et faire une pause.
    Puis vous pourrez commencer à l’aliment
    er (cf. conseils ci-dessous).
    Ne pas lui redonner de sel une seconde fois car il risque de lui abîmer les reins.
  • Il est conseillé d’utiliser si possible de l’eau bouillie un peu refroidie, de chaude à tiède, pour vos préparations, et même de l’eau de source en bouteille ou de l’eau minérale d’Évian (utilisée pour les biberons des bébés humains), en particulier pour l’eau de boisson car l’eau de certains robinets peut contenir de dangereuses bactéries.
    Les récipients contenant les aliments (bouillies, eau et graines) et les seringues sans aiguille doivent être bien sûr propres, tout comme nos mains. Nul besoin de porter des gants car les pigeons ne transmettent pas de maladies aux humains.
    Nous ne nous lavons plus systématiquement les mains avant de manger lorsque nous avons touché un pigeon, pas plus que lorsque nous avons touché un chat ou un chien.

    • Acheter immédiatement en pharmacie DES SERINGUES EN PLASTIQUE d’1 ml (pour les nouveaux-nés d’1 à 8 jours) et de 2,5 ml SANS AIGUILLE (par exemple 0,15 € celle de 2,5 ml), ainsi que des céréales en poudre ou en flocons « PICOT Mes Céréales Saveur Briochée »  ou « PICOT Mes 1ères Céréales Multicéréales » (pour bébés, 3 euros environ le paquet), à mélanger avec de l’eau (surtout pas de lait car leur organisme ne le digère pas), si le pigeon est âgé d’1 à 15 jours.
      Vous trouvez l’équivalent en grande surface dans la marque Blédine ou Nestlé.
      Acheter des céréales sans lait ni lactose.
      Ni « Picolite » de chez Picot, mais des céréales Picot, ni « Blédilait » de chez Blédine, mais des céréales Blédine en poudre.

      Ni petites briques déjà prêtes à l’emploi et contenant du lait et parfois du chocolat.
      Ne pas utiliser de seringues de gavage (trop grandes).
      Si le pigeon est âgé d’1 à 15 jours, vous pourrez aussi vous procurer un aliment d’élevage pour oisillons (cf. point B.3. de cet article) et des Céréales Gourmandes Tipiak. Et donner des vitamines en complément, ainsi que du calcium.
    • « Nourrir à en mourir ». Illustrations montrant ce qu’il ne faut pas donner à manger aux oiseaux :
      http://natureiciailleurs.over-blog.com/2017/05/nourrir-a-en-mourir.html
  • S’il se débat beaucoup au cours du repas, vous pouvez l’envelopper dans un linge pour lui bloquer les ailes.
  • Ne pas lui forcer ni lui déboiter le bec en le nourrissant. Il faut ouvrir doucement son bec en plaçant les ongles de votre pouce et de votre index entre la partie supérieure et la partie inférieure du bec (commissure), sur le côté et la partie la plus large du bec.
    Ou en appuyant légèrement sur les deux côtés du bec, mais cela ne marche pas toujours.
    Donc ne pas lui ouvrir tout grand le bec.
  • Plusieurs personnes ont perdu un bébé pigeon parce qu’elles n’osaient pas lui ouvrir le bec, de peur de lui faire mal ou de le lui forcer. Il ne faut pas le laisser mourir de faim pour autant en attendant qu’il veuille bien se décider à ouvrir le bec, alors qu’il en est incapable, mais le lui ouvrir doucement, comme décrit ci-dessus.
    Il vient d’être séparé de ses parents qui lui donnaient la becquée et risque d’être affolé, ne comprenant pas ce qui lui arrive.
  • Après l’avoir nourri, l’installer sur une bouillotte recouverte d’un linge, dont les fils ne s’effilochent pas, et pas trop chaude (eau à 39°) si vous en avez une (cf. point A.4. de cet article) et bien le couvrir sans l’étouffer car ses parents le couvaient, sinon il risque d’avoir froid et même de mourir de froid (jusqu’à l’âge de 3 semaines environ).
    Vous pouvez aussi fabriquer une bouillotte à l’aide de deux petites bouteilles en plastique de 0,5 litre remplies d’eau chaude mais non bouillante, bien refermées, placées l’une à côté de l’autre et recouvertes d’un linge dont les fils ne s’effilochent pas.
    Une personne avait compris à tort qu’il fallait le couvrir pour qu’il reste dans l’obscurité. Il doit surtout rester au chaud, même en été.
    La nuit, utiliser de préférence un linge en coton noir ou foncé qui empêchera plus ou moins la lumière de pénétrer dans le carton, la cage ou la caisse de transport s’il est ou si elle est placée dans une pièce éclairée.

    Bien fixer les extrémités du linge, dont les fils ne s’effilochent pas, sous la bouillotte, de façon que le pigeonneau ne puisse pas sortir du linge, de jour comme de nuit, mais puisse tout de même respirer.
    Si la température de son corps a chuté (hypothermie), le réchauffer avec un sèche-cheveux à température moyenne (cf. point A.4. de cet article), puis le réalimenter très doucement, sans forcer.
  • Comment déterminer l’âge des pigeonneaux :
    Bien observer la longueur des plumes de la queue.
    La queue d’un pigeon biset pousse de 2 cm par semaine et met environ 5 semaines à pousser entièrement (ou à repousser, pour des pigeons adultes qui ont perdu leur queue. Ils peuvent cependant revoler avec une queue nettement plus courte).
    Mesurer la queue par le dessous, à partir de la naissance des plumes située au-dessus du cloaque :
    à 12-13 jours, elle mesure environ 4 cm, à 3 semaines, environ 6 cm, à 4 semaines, environ 8 cm, à 5 semaines, environ 10 cm et chez un pigeon biset adulte (5 mois), généralement 11-12 cm.
    – Voici les photos de deux pigeonneaux depuis leur naissance (éclosion) jusqu’à l’âge d’un mois.
    Vous pouvez les agrandir en cliquant sur « Large » :
    http://sos-pigeons.forumactif.org/t34-l-age-des-pigeonneaux
    Les pigeons ramiers grandissent un peu plus vite que les bisets.
    Voici des photos commentées de jeunes pigeons ramiers depuis l’éclosion jusqu’à l’âge de 3 semaines, et même une vidéo de pigeon ramier adulte :
    http://blogdespigeons.canalblog.com/archives/2013/06/11/27377019.html
    https://credopigeons.wordpress.com/2012/05/23/documentaire_pigeon_ramier/

  • Les bébés ouvrent généralement les yeux le 4ème jour, donc dès l’âge de 3 jours. Lorsqu’on leur donne de l’eau ou de la bouillie à la seringue, s’assurer qu’ils soient bien réveillés et procéder très doucement.
    Commencer par leur donner quelques gouttes (une goutte, puis attendre, ensuite une deuxième goutte, puis attendre etc.) pour vérifier s’ils savent avaler correctement.
    En effet le système respiratoire des oiseaux débute sur la langue et l’eau risque de pénétrer dans les poumons… Donc prudence avec tous les oiseaux.
  • Tirer doucement le cou du pigeon vers le haut, sans forcer, en donnant un aliment à la seringue, pour limiter les fausses routes. Si le cou est dans une position normale, le pigeon risque d’avaler de travers. S’il tousse et s’étouffe, lui masser doucement la gorge, de l’extérieur, et le haut du thorax, puis faire une longue pause.
    Ou pour commencer, déposer une goutte sur l’extrémité de son bec (mais non sur les narines situées au milieu du bec).
    – S’il s’étrangle au niveau du gosier ou jabot et a du mal à respirer, lui appuyer doucement sur le jabot et sur le haut du thorax. De l’eau a peut-être pénétré dans ses poumons.
    En cas d’urgence, nous appeler ou appeler un vétérinaire pour obtenir des conseils.

    • Le bébé pigeon doit manger si possible 4 fois par jour le 10ème de son poids (cf. point B.3.a).
      Vous pouvez même le peser avec une balance de ménage si vous le souhaitez.
      Dosage pour la 1ère semaine où la bouillie doit être très liquide, pour chacun des 4 gavages :
      Éclosion – 2ème jour : 1 dose de Céréales Picot, de Blédine, de Nutribird ou équivalent – 6 doses d’eau
      2ème – 3ème jour :       1 dose – 5 doses 
      d’eau
      3ème – 4ème jour :       1 dose – 4 doses  d’eau
      4ème – 5ème jour :       1 dose – 3 doses  d’eau
      5ème – 6ème jour :       1 dose – 2-2,5  doses  d’eau
      Quantités de nourriture conseillées à chacun des 4 repas, en tenant compte des pertes, entre la première et la deuxième semaine, en sachant qu’on peut donner en complément des Céréales Gourmandes Tipiak, mais pas au cours du même repas :
      10 ml par repas, 4 fois par jour, pour un bébé  de  6-7 jours
      15 ml                                                                                 de  9-10 jours
      20 ml                                                                                de 14-15 jours
      On peut former des petites boulettes de la taille d’un petit pois à partir de l’âge de 2 semaines et les introduire doucement à l’arrière du bec du pigeonneau en lui laissant le temps d’avaler.

      Les pigeons doivent manger à chaque repas le dixième de leur poids.
      Certains aiment manger des petits pois décongelés abondamment rincés à l’eau tiède (30 à 40 petits pois par repas,
      s’ils ont de l’appétit).
    • Dosage Pour un bébé tourterelle (qui a encore du duvet) :
      2 ml par repas, 4 fois par jour, pour un bébé de 6-7 jours
      5 ml par repas, 4 fois par jour, pour un bébé de 9-10 jours
      8 ml par repas, 4 fois par jour, pour un bébé de 14-15 jours
    • Vidéo « Le pigeon a-t-il assez mangé ? (jabot vide et jabot plein) :
      https://www.youtube.com/watch?v=XCBP3L2Vals&feature=youtu.be
  • Ne pas le re-nourrir aussi longtemps que le jabot (la poche ou gosier situé(e) directement sous son cou, donc en fait la partie supérieure de son ventre) n’est pas presque vide. Il peut mettre 4 à 6 heures à se vider, selon la consistance de la bouillie administrée. S’il ne se vide pas du tout, merci de nous contacter. Commencer par lui donner 2-3 gouttes de jus de pomme ou un peu de pomme râpée pour acidifier le jabot.
  • On peut aussi lui donner de la pâtée d’élevage pour canaris ou perroquets directement dans le bec, ou à la seringue, ou ramollir dans l’eau des croquettes Nutribird P15 pour canaris ou perroquets. Jusqu’à l’âge de 2 semaines, mais il faudra alterner avec des graines pour tourterelles ramollies dans l’eau ou germées et bien rincées à l’eau tiède pour éviter la fermentation.
    Pas de pâtée pour perroquets à base de cacahuètes, les pigeons ne mangeant pas de cacahuètes, trop grasses pour eux.
  • Ne jamais le laisser découvert, même s’il est vif, piaille et se déplace dans son carton, sa cage ou sa caisse de transport car il risque de mourir de froid, même dans une pièce chauffée.
    Veiller à ce qu’il ne puisse pas se découvrir la nuit (ni dans la journée).
    Si la température de son corps a chuté, le réchauffer immédiatement au sèche-cheveux
    (cf. point A.4. de cet article), puis le réalimenter.
  • Nous vous rappelons que les pigeons ne sont pas carnivores mais granivores et devraient manger au moins 30 à 40 grammes de graines par jour (environ le dixième de leur poids). Comme elles ne poussent pas sur le bitume ni sur les pavés, ils souffrent de dénutrition grave et meurent la plupart du temps de faim et de froid en hiver, et de faim et de soif en été dans les villes où les points d’eau sont devenus quasi-inexistants (fontaines par exemple dans lesquelles les oiseaux pouvaient boire en toute sécurité), lorsqu’ils ne sont pas capturés et éliminés auparavant.
  • Ne pas élever un pigeon avec de la viande ou de la pâtée pour chat ou chien. Ce n’est pas du tout adapté car il est granivore. Il risque fort de ne plus tenir sur ses pattes et d’avoir les pattes paralysées en l’espace d’une semaine. Puis d’avoir les reins abîmés et des os qui cassent vers l’âge d’1 an.
  • Un pigeon de plus de 5-6 semaines, qui sait manger tout seul mais refuse de manger, est souffrant. Il se tient en boule, hérissé et reste prostré, souvent couché sur le ventre, paralysé par la douleur. Essayer d’en déterminer la cause. Ne pas l’obliger à manger avant une période d’observation de 24 heures, s’il manque d’appétit. Ou essayer de changer son alimentation en lui proposant autre chose, mais sans l’obliger à manger.
  • Lui mettre en permanence un peu de grit avec corail (contenant du calcium) pour oiseaux exotiques (de Versele Laga, disponible en animalerie) dans les graines, dès qu’il mangera des graines.
    Nous vous rappelons que les oiseaux n’ont pas de dents et ont besoin de petits cailloux et/ou de grit pour broyer les graines à l’intérieur du gésier.

  • Ce sont des oiseaux domestiques, ni nuisibles ni sauvages, et ne transmettent pas de maladies aux humains.
    Lire notre texte pour la défense des pigeons bisets massacrés en France, contenant des arguments inédits :
    http://credopigeons.fr/2016/01/08/sos-pigeons-argumentaire-pour-defense-pigeons-bisets-massacres-france/

Retour au sommaire

IV.  COMMENT INSTALLER, RÉCHAUFFER ET NOURRIR UN BÉBÉ PIGEON

A) REMARQUES GÉNÉRALES :

1) Vidéos sur les différentes étapes de sa croissance, depuis la ponte jusqu’à l’âge d’un mois environ :

http://www.youtube.com/watch?v=uPWxhRkFB8c

https://www.youtube.com/watch?v=3p9jV-EBPmo

2) A quel âge peut-il voler ? (et possibilité d’adopter le pigeon) :
Un pigeon biset atteint l’âge adulte à environ 5 mois.
a) Un jeune pigeon biset est capable de voler vers l’âge de 4-5 semaines, mais il ne saura pas forcément remonter lorsqu’il aura atterri au sol.
Il ne sera pas non plus capable de trouver tout seul de la nourriture.
Ses yeux sont foncés et son bec plus gros et plus mou que celui des adultes (pour permettre aux parents de lui donner plus facilement la becquée).
Ne pas l’obliger à voler chez vous s’il ne se sent pas prêt et est trop jeune pour le faire, même si ses ailes sont développées. Il risque de tomber et de se blesser sérieusement.
Il apprendra tout seul et volera lorsqu’il s’en sentira capable. Au début, il saura descendre mais pas forcément remonter.
Le poser sur un lit ou un canapé pendant les soins, et ne pas le laisser sans surveillance.
Lâcher un pigeonneau à 6 semaines est suicidaire pour lui.
Il est préférable de le garder au minimum jusqu’à l’âge de deux mois et demi, jusqu’à ce qu’il ait mué et donc ne gazouille ni ne piaille plus (« piiiou-piiiou ») et que le petit cœur (morilles) « dessiné » sur l’extrémité la plus large de son bec soit passé de la couleur beige ou brun-beige à la couleur blanche.
Tester son vol à l’intérieur de votre logement et non à l’extérieur où il risque d’atterrir dans un endroit où vous ne pourrez pas le récupérer s’il n’arrive plus à s’envoler.
Pour l’attraper dans une pièce, jeter une serviette ou un drap de bain sur lui, mais éviter de l’effrayer car un pigeon paniqué et stressé, qui ouvre et ferme le bec sous l’effet de l’effort qu’il fournit pour vous échapper, risque de mourir d’une crise cardiaque. Il risque aussi de se cogner contre les meubles, les vitres et donc de se blesser.
La meilleure façon d’attraper un pigeon à l’intérieur d’une pièce est d’utiliser une épuisette-filet, comme celles des pêcheurs.
Vous en procurer une si vous adoptez un pigeon.
Les yeux des bébés et des jeunes pigeons restent foncés jusqu’à l’âge de 8 à 10 semaines.
Le pourtour de l’iris commence à passer de la couleur beige à la couleur orange vers l’âge de deux mois et demi.
Ne pas garder jusqu’à l’âge adulte (5 mois) un pigeon élevé en maison, si on n’a pas d’autre solution que de le relâcher, sinon il aura moins d’instinct pour la survie en ville.
Il faut le lâcher au milieu d’une colonie de pigeons régulièrement nourrie, en toutes saisons, avec des graines (et non du pain, peu nourrissant) par un ami des pigeons, sinon il s’égarera et aura peu de chances de survie.
Le matin, par beau temps, et surtout pas le soir ni la nuit car les pigeons ne voient pas bien dans l’obscurité, et ils ont besoin d’avoir le temps de se repérer dans la journée au milieu de la colonie.
Le sol ne doit pas être humide ni détrempé et il ne doit pas faire trop froid.
http://sos-pigeons.forumactif.org/t665-peut-on-relacher-un-pigeon-eleve-a-la-main-ou-un-pigeon-adulte-soigne-pour-blessure-ou-maladie
Les nourrisseurs s’approvisionnent chez des agriculteurs, dans des comptoirs ou coopératives agricoles, où ils achètent du blé et du maïs, dans des grandes surfaces comme Cora où ils achètent de grands sacs de graines pour volailles ou en se faisant livrer des graines commandées sur le Net chez Zooplus :
http://www.zooplus.fr/shop/offres_promotionnelles
Vous pouvez aussi essayer de le relâcher, mais pas avant l’âge de deux mois et demi, dans votre jardin ou sur votre balcon,
à condition de continuer à l’y nourrir en permanence et qu’il n’y ait pas de chasseurs dans les parages.
Il est possible de l’installer alors dans une volière bien fermée
(à l’abri des assauts des prédateurs et non durant la canicule) pendant une période transitoire, sur le balcon, la terrasse ou dans votre jardin.
Lorsque vous l’ouvrirez, il restera peut-être à proximité et reviendra se nourrir chez vous. Il est préférable qu’il y ait d’autres pigeons bisets dans les environs, au cas où il s’égarerait, pour lui permettre de rejoindre un GROUPE et de trouver un compagnon (qu’il ramènera peut-être chez vous).
De toute façon, ne jamais relâcher un pigeon individuellement s’il n’a pas la possibilité de rejoindre une colonie
(qu’il faudrait nourrir de préférence car les pigeons bisets ne savent pas se nourrir tout seuls et souffrent de dénutrition grave, raison pour laquelle ils ne vivent pas longtemps). Les sauveteurs de pigeons nourrissent généralement les colonies dans lesquelles ils relâchent des pigeons.
Site vendant et livrant à votre domicile de la nourriture et des accessoires pour les oiseaux et autres animaux : http://www.zooplus.fr/shop/offres_promotionnelles
b) Ne jamais lui mettre de bague pour vous permettre de le reconnaître. Elle peut provoquer des œdèmes, s’incruster dans sa chair et même rester accrochée quelque part.
(Lorsqu’on relâche un pigeon adulte complètement rétabli, après l’avoir soigné s’il était blessé, on peut lui appliquer éventuellement très discrètement un peu de vernis à ongles bleu, brun ou gris (ni rouge ni rose) sur l’extrémité de la queue ou sur le bas d’une aile).
c) Vous pouvez aussi adopter et garder comme animal de compagnie le jeune pigeon que vous aurez nourri à la main car les pigeons bisets sont des oiseaux domestiques très affectueux, très intelligents et très fidèles auxquels vous vous attacherez énormément.
Il faut savoir qu’un pigeon bien soigné a une espérance de vie de 15-20 ans et besoin d’un compagnon ou d’une compagne pour être heureux, donc d’une vie de couple, et qu’il faudra trouver un vétérinaire compétent pour le soigner en cas de problème, comme vous le faites déjà pour vos animaux à quatre pattes.
Vous commencerez par lui acheter une cage à lapins (les cages à hamsters sont beaucoup trop petites), puis une volière pour perroquets (par exemple sur le Bon Coin) : https://www.leboncoin.fr/
Ne pas l’obliger à se percher tout de suite s’il ne le souhaite pas car il risque de tomber et de se blesser. Il le fera de sa propre initiative.

Dimensions minimales d’une cage à lapins :
0,43 m (L)  x  0,65 m (l)  x  0,43 m (H).
http://www.zooplus.fr/shop/rongeurs/cage_rongeurs/cage_lapin_rongeurs/cage_petite_lapin/95534
http://www.zooplus.fr/shop/chiens/cage_transport_voiture_chien/cage_chien/cage_transport_chien/15600
Dimensions d’une volière pour perroquet (de préférence sur roulettes) :
1,00 m (L)  x 0,61 m (l) x 1,41 m (H).
http://www.zooplus.fr/shop/oiseaux/cage_accessoires_oiseaux/cage_perroquet_oiseaux
Fabriquer des perchoirs à l’aide d’une grosse branche ou d’un manche à balai.
Dans les cages, les oiseaux en général, et pas seulement les pigeons, devraient d’ailleurs disposer de perchoirs ou branches de différents diamètres pour éviter les arthrites (chez les oiseaux  restant constamment dans la même position et ne pouvant pas étendre complètement leurs doigts).
Remarque importante : Les cages des petits oiseaux exotiques sont généralement plus hautes que larges, ce qui est un non-sens, les oiseaux volant en largeur et non en hauteur. Pauvres petits oiseaux.
N’oublions pas non plus le calvaire des poissons rouges obligés de tourner sans cesse en rond dans des bocaux trop petits qui devraient être interdits à la vente :
http://natureiciailleurs.over-blog.com/2016/04/poisson-rouge-et-fete-foraine.html
d) Merci d’aménager en plus à votre pigeon, même si sa cage est placée en hauteur, une petite plateforme où il pourra se percher et même se coucher, par exemple à l’aide d’un vieux livre dont vous ne vous servez plus ou d’un Tupperware posé à l’envers, que vous couvrirez de plusieurs feuilles de papier Sopalin restées attachées.
Moralement un pigeon déteste rester “au sol”. Il ira immédiatement se percher sur le promontoire, même s’il n’est placé qu’à 3 cm du plancher, et il s’y sentira davantage en sécurité. Cela lui permettra également de garder les pieds au sec.
Ne mettez surtout pas de sciure au fond d’une cage. C’est très mauvais pour tous les animaux car la plupart du temps, elle n’est pas dépoussiérée et leur abîme les poumons.
Les mangeoires utilisées sont généralement des mangeoires à perroquets (pour les graines et pour l’eau), d’un diamètre d’environ 12 cm. Installer le perchoir au niveau de la mangeoire. On peut aussi placer des ramequins en terre cuite ou en porcelaine au sol, mais assez grands et avec un fond plat.
e) Couvrez le soir et la nuit, à l’aide d’un tissu noir, de préférence en coton, la cage ou la volière pour éviter de déranger l’oiseau et de l’exposer à la lumière si elle est est placée dans la même pièce que vous, mais il serait préférable que ce ne soit pas le cas. Il a besoin de calme et d’obscurité la nuit sinon il risque de muer en-dehors de la saison de mue et d’avoir des problèmes si son système se dérègle (respecter son rythme biologique).
Éviter aussi les odeurs (parfum) et de placer sa cage dans la cuisine ou à côté d’un téléviseur ou d’un PC (à cause des radiations).
f) Lorsque les pigeons grandissent et même lorsqu’ils sont adultes, certains vous donneront des coups de bec ou d’aile si vous introduisez votre main dans leur cage ou volière lorsque vous changez les graines ou l’eau, pour vous montrer qu’ils ont grandi et que vous ne devez pas les déranger. La cage des pigeons bisets est leur maison, qui est sacrée, et il ne faut pas trop envahir leur territoire. Ce n’est pas de l’agressivité, mais une réaction normale de leur part. Lorsque vous assurez l’entretien de la cage, il est préférable de les mettre provisoirement dans une cage plus petite ou dans un carton.
D’autres réclameront des câlins et se percheront parfois sur votre épaule lorsque vous ouvrirez leur volière.
Ils aiment aussi prendre un bain, par exemple dans un Tupperware contenant quelques centimètres d’eau dans lesquels il prendra certainement plaisir à s’ébrouer, mais ne pas les y laisser trop longtemps (maximum une demi-heure).
La lecture du commentaire d’Armelle, posté le 5 septembre 2016 au bas de cet article, pourra vous éclairer sur la psychologie des pigeons.
g) Évitez de placer un pigeon dans la même cage qu’un oiseau plus petit ou plus grand que lui, pas même avec une tourterelle. Ils se donneront des coups de bec et/ou d’ailes et le plus grand blessera le plus petit.
Il ne faut pas non plus mettre l’oiseau dans une cage ou volière hébergeant déjà un couple qui le chassera pour protéger son territoire, surtout si le couple couve des œufs (vrais ou factices) ou des bébés ou jeunes pigeons.
Ne laissez pas non plus de pigeon ou un autre oiseau dans la même pièce qu’un perroquet qui le blessera sérieusement avec son grand bec crochu. Il risque par exemple de lui casser le bec. Des vétérinaires savent réparer et reconstituer des becs de pigeons, notamment des vétérinaires aviaires.

Nous pourrons bien sûr vous conseiller et vous recommandons déjà dans un premier temps la lecture des Commentaires instructifs de notre amie Armelle, au bas de cet article.
Merci de nous contacter, avant de prendre une décision, à l’adresse suivante : credopigeons (_AT_) laposte.net
R
emplacer (_AT_) par @.
Vous pouvez nous envoyer sa photo par mail ou sur le numéro du mobile de notre association pour que nous puissions vous aider à évaluer son âge et éventuellement la gravité de ses blessures, s’il en a (accident, attaque de prédateur ou autre).
Nous préférons toutefois les photos envoyées par mail. Merci.

3) Comment installer et soigner le pigeon que vous venez de trouver :
a) Il faudra éviter de le poser sur une surface plane car ses pattes y déraperont et se déformeront irrémédiablement.
Poser soit quelques feuilles de Sopalin blanches, de préférence sans motifs colorés (risque d’allergie à l’encre), attachées ou non, sur du papier journal très absorbant soit une alèse ou demi-alèse jetable en coton (alèses pour humains disponibles en pharmacie ou en magasin spécialisé, ou tapis éducateurs pour chiens à acheter en animalerie, mais ces derniers coûtent relativement plus cher) soit une couche-culotte (change) pour adultes humains coupée en deux ou trois, selon sa taille (couper en outre d’une part les bandes adhésives, d’autre part les barrières de 4 cm de large destinées à arrêter les fuites  sur les deux côtés, ainsi que les ceintures élastiquées situées sur le haut, pour éviter que le pigeon n’y reste collé ou accroché), taille 2 (Moyen), de préférence le modèle pour la « Nuit » et même « Nuit plus » (deux fois plus épais que celui pour le « Jour », à peine plus épais que les alèses jetables en coton, ces changes étant très pratiques et confortables pour les bébés pigeons qui perdent parfois beaucoup d’eau. Changes disponibles également en pharmacie ou dans certaines grandes surfaces) soit une couche de foin (sans parasites, à acheter en animalerie ou au rayon animalerie d’un supermarché) soit de toutes petites branches ou des brindilles (sans piquants ni parasites) qu’on peut recouvrir de papier Sopalin blanc uni, au fond du carton ou de la caisse de transport en plastique pour chat ou chien, dans laquelle vous l’installerez confortablement.
Des nouveaux-nés se mettent parfois à replier leurs doigts au bout de quelques jours s’ils sont restés sur une surface plane et à ne plus tenir sur leurs pattes, ce qui est grave. Donc prudence.
Il faudra les changer régulièrement car les pattes et le ventre du pigeon doivent rester au sec.
Surtout pas de copeaux de bois ni de litière pour chats (qui risque de le tuer s’il en mange).
Ne pas les poser non plus sur du sable fond de cage car dans leurs nids, il n’y a pas de sable.
J’achète des slips-changes distribués par Premia et fabriqués par AMD dans un magasin spécialisé où ils coûtent moins cher (entre 10 et 15 euros les Nuit plus, sacs de 20 changes). On peut aussi en commander sur le Net, mais ce ne sont pas les mêmes :
http://www.1001pharmacies.com/amd-amd-slip-change-complet-medium-normal-20-absorption-2l-p34946

b) Si vous utilisez un carton troué, déposer un petit sac fin en plastique au fond du carton avant d’y poser le papier journal et les feuilles de Sopalin, de préférence blanches et sans motifs colorés. Si vous utilisez les petits sacs fins, réutilisables comme sacs poubelles, distribués aux caisses des magasins, couper les anses pour éviter que le pigeonneau ne s’y étrangle accidentellement.

L’idéal serait de placer un petit carton (une boite à chaussures ou un récipient en plastique, par exemple un Tupperware ou une grande barquette) à l’intérieur d’un carton percé de trous de plus grande dimension ou de la caisse ou cage de transport.
Si vous n’avez pas de caisse ou cage de transport, vous pouvez recouvrir le grand carton à l’aide d’un cageot en plastique à trous (les cageots bleus ou noirs qu’on trouve au marché ou dans les grandes surfaces aux rayons Fruits et légumes) pour que le pigeon y soit en sécurité. Les bleus sont prévus généralement pour la livraison des champignons de Paris.

c)
Puis les placer au calme et en sécurité dans une pièce, à l’abri des assauts de vos animaux, mais pas directement à côté d’un radiateur, pour éviter que le pigeon ne se déshydrate.
Merci d’éviter les courants d’air car notre bébé est très fragile. Les courants d’air sont d’ailleurs dangereux pour tous les animaux et aussi nos bébés humains
Vérifier s’il n’y aurait pas de conduite d’aération ou autre trou dans lequel le pigeon pourrait tomber accidentellement dans la cuisine ou dans la salle de bains, si vous n’avez pas d’autre pièce où le mettre.
Laisser la lumière allumée dans la journée si la pièce n’a pas de fenêtre, sinon le pigeon ne pourra ni boire ni manger dans son carton ou dans sa caisse, si vous y avez mis de la nourriture et de l’eau.
Rabattre l’abattant du WC et ne pas laisser d’eau dans l’évier, le lavabo ni dans la baignoire.

d) Pigeons dont les fientes sont très liquides, et diarrhée :
Ils ont besoin de boire beaucoup d’eau dans ce cas, sinon ils risquent de se déshydrater.
Ses fientes sont normalement vertes, et son urine est blanche et a le même aspect que la crème fraîche. S’il perd de l’eau, ce n’est pas de l’urine puisque l’urine est blanche.
Les pattes et le ventre du pigeon doivent rester au sec. S’il est perché sur un promontoire-plateforme
(un livre ou un Tupperware placé à l’envers recouverts de papier Sopalin), il se sentira mieux.
Il faudra changer peut-être plusieurs fois par jour le papier journal, les feuilles de Sopalin, les alèses ou le foin car les pigeons, adultes et bébés, perdent parfois de l’eau, en plus des fientes, très liquides au début chez les bébés.
Vous pouvez ajouter un peu de miel à son eau de boisson.
– Lorsqu’il a la diarrhée, les plumes situées en-dessous du croupion sont mouillées et couvertes de fientes vertes.
Mettre une goutte de vinaigre de cidre dans une petite tasse contenant de l’eau à température ambiante, de préférence de source ou minérale, pour rétablir la flore intestinale, puis mettre ce liquide dans le récipient contenant son eau de boisson, et la lui laisser quelques heures.
Le goûter auparavant pour vérifier si elle n’est pas trop acide car l’acide pourrait brûler son jabot. On peut même y ajouter un peu de miel pour l’apport en sels minéraux et donner des vitamines au pigeon (par exemple Floratonyl, Floramue, Océmue, Mutavit, Océvit etc.).
On peut aussi lui administrer parallèlement 0,2 ml (1/5 de ml) d’eau contenant de l’argile blanche ou verte Argiletz dans une petite seringue en plastique sans aiguille d’1 ml (voir quelques paragraphes plus bas).

Saupoudrez une cuillère à soupe d’argile dans un demi-verre à moutarde contenant de l’eau, de préférence de source ou minérale, avec une cuillère en bois ou en porcelaine et ne pas remuer pour qu’elle ne soit pas trop concentrée.
Ni
métal ni plastique en contact avec la poudre d’argile car l’argile est une matière vivante dont le métal ou le plastique neutraliserait l’action.
Lui proposer de la semoule de maïs et du riz cuit et mettre beaucoup d’eau à sa disposition pour éviter une déshydratation.
– S’il perd surtout de l’eau, et non de l’urine
(qui est blanche), ce n’est pas vraiment une diarrhée.
Un changement de régime (chez un bébé : passage aux graines pour canaris et/ou aux graines germées, dont le blé) sera peut-être bénéfique, mais si vous ne constatez pas d’amélioration immédiate, nous pouvons vous proposer un traitement naturel à base d’argile.
Verser une cuillère à soupe d’argile blanche Argiletz ou d’argile verte ultra-ventilée illite Argiletz (environ 4 euros en pharmacie) dans un demi-verre à moutarde d’eau et ne pas remuer. On peut même laisser à sa disposition le petit récipient s’il sait boire tout seul.
http://www.maboutiqueonaturel.com/produit-argile-verte-ultra-ventilee-300-gr-argiletz,2849.html
Ne pas en donner plus pour éviter de lui bloquer les reins et attendre 1-2 jours avant de renouveler l’opération si vous ne constatez aucune amélioration. Normalement on en constate une légère dès le deuxième jour.
Si c’est un bébé, réduire la dose de liquide contenant de l’argile non remuée   (par exemple 0,1 ml).
Donner quelques heures plus tard à la seringue un peu de miel mélangé à de l’eau dans un petit verre d’eau tiède.
Merci de nous contacter au sujet de ce traitement si vous avez des questions.
Vous pouvez aussi utiliser la terre médicinale suivante à base de loess, si vous en trouvez :
https://www.nu3.fr/terre-medicinale-luvos-microfine-poudre-380-g.html
Elle est très efficace et peut être diluée dans l’eau de boisson (un tiers de cuillère à café dans 50 ml d’eau) des pigeons. En donner durant 3-4 jours, une fois par jour, puis changer l’eau en fin d’après-midi et la remplacer par de l’eau fraîche non additionnée de terre de loess. Cette terre reste en suspension dans l’eau et ne se dépose pas au fond du récipient.
Un bloc de grit, contenant aussi du calcium, du phosphore, du potassium et de l’anis lui fera également du bien (le bloc « Picosel » anisé pour pigeons et volailles ou le bloc de Versele-Laga – paquet rouge et jaune-, disponibles en animalerie).

Les pigeons, jeunes et adultes, qui perdent beaucoup d’eau ont parfois des vers et ont besoin d’être vermifugés.
Ils doivent boire beaucoup d’eau, sinon ils risquent de se déshydrater.
En général, on traite un jour, puis 48 heures plus tard (pour tuer les œufs des vers), puis on recommence le même traitement 3 semaines plus tard. Ne pas forcer la dose, tenir compte du poids du pigeon en sachant que les pigeons des villes sont plus légers que les pigeons d’élevage.
Les pigeons adultes perdant beaucoup d’eau peuvent aussi souffrir de problèmes rénaux ou autres, raison pour laquelle ils boivent et doivent boire plus que les autres pigeons.

Il faut leur rajouter de l’eau lorsque leur récipient est vide et on peut difficilement les relâcher car ils ne trouveront pas forcément assez d’eau dehors.
Le Teniverm pour Pigeons
(d’élevage, souvent plus gros et plus lourds que les pigeons des villes) en capsules du laboratoire Moureau est très complet et très efficace contre les vers, même contre les ténias : donner une capsule pour 500 grammes de poids corporel.
Donc pour un pigeon des villes de 270 à 350 grammes, mettre environ la moitié d’une capsule dans une seringue contenant 1 ml d’eau
et le lui mettre dans le bec, sans l’étrangler, puis le faire boire un peu.
Vous pouvez peser le pigeon avec une balance de ménage.
Vous pouvez aussi utiliser le produit naturel ci-dessous, à base d’huiles essentielles :
http://www.boutique-oiseaux.com/oiseaux-malades/838-stop-vers-vermifuge-oiseaux.html
Certaines personnes obtiennent le même résultat en mettant 1 à 2 gouttes de Citroplus (EPP) sur les graines des pigeons ou dans une seringue 2-3 jours consécutifs, mais je n’ai jamais essayé :
http://www.alternativesante.fr/pepin-de-pamplemousse/la-verite-sur-le-pepin-de-pamplemousse/

Si on a la preuve que le pigeon a des vers (qu’on a aperçus), on peut lui administrer un traitement 4 jours consécutifs au lieu de le répartir sur 3 semaines.
Lui administrer une solution buvable à base de lévamisole (Capizol de Virbac ou Aquaverm d’Ornis pour volailles ) ou de lévamisole + niclosamide (Teniverm pour Pigeons du laboratoire Moureau).
Vous mettrez 4 à 5 gouttes de lévamisole (Capizol ou Aquaverm pour volailles) dans 50 ml d’eau pour un pigeon de 270 à 350 grammes pendant 4 jours consécutifs, ou 4 jours répartis sur 3 semaines comme indiqué plus haut.
Voir le dosage du Teniverm dans le paragraphe précédent.

Ils peuvent avoir en outre d’autres parasites, comme la coccidiose qui se traite à la sulfadiméthoxine si leurs fientes sont très liquides (aqueuses), ou alors épaisses, collantes, foncées et parfois très odorantes : dans les deux cas, on peut administrer du Corylap en gouttes du laboratoire Biove, contenant en plus un anti-infectieux (antibiotique).
Lorsqu’ils perdent de l’eau, ce n’est pas de l’urine car leur urine est blanche et a l’aspect de la crème fraîche.
Vous pouvez leur administrer alors la solution buvable (4-5 gouttes dans 50 ml d’eau) des laboratoires Biové (Corylap contre la coccidiose chez les lapins ou la volaille) ou Moureau (Coccilyse contre la coccidiose chez les pigeons) à vous faire prescrire par un vétérinaire. La première contient en outre un anti-infectieux et serait plus efficace pour cette raison. On peut suivre le traitement jusqu’à 10 jours, surtout si les fientes sont épaisses et odorantes.
Si vous leur donnez du Coccilyse du laboratoire Moureau, leur administrer en même temps un antibiotique (marbofloxacine par exemple ou équivalent, 2-4 mg une fois par jour) à demander au vétérinaire, pendant 5 jours.
Nous contacter en cas de problème ou si vous avez des questions.
Le vétérinaire peut également nous appeler.
Un traitement préventif ne leur fera pas de mal, même s’ils n’en sont pas atteints, tout comme un vermifuge chez un pigeon qui n’a finalement pas de vers. Les éleveurs utilisent régulièrement ces produits avant les concours.
La coccidiose n’est pas particulièrement contagieuse, ni pour les hommes ni pour vos  animaux à quatre pattes, mais pour les autres oiseaux s’ils ingèrent les fientes du pigeon atteint ou boivent dans le même récipient qu’eux. De toute façon, vous aurez isolé le pigeon qui ne sera donc pas en contact direct avec eux.
S’il partageait une cage avec d’autres pigeons, le mettre en quarantaine durant 4-5 semaines et traiter préventivement les autres pigeons : mettre 3 gouttes de vinaigre de cidre (ou autre) dans 1 litre d’eau ou 1 goutte dans un bot d’eau. Goûter le breuvage pour vérifier s’il n’est pas trop acide sinon il risque de leur brûler le jabot (gosier).
Après les traitements contre les vers et la coccidiose, il est conseillé de bien laver à l’eau chaude, puis de désinfecter la caisse, la cage, les mangeoires et les perchoirs pour détruire les œufs de ces parasites contenus dans les fientes (avec du Sanytol, de l’eau de javel ou un spray javel, puis rincer abondamment à l’eau. Les produits antibactériens ne sont pas forcément bactéricides et ne tuent pas toutes les bactéries).

Tout comme on le fait avec la litière du chat après l’avoir vermifugé.
Nos chats n’ont jamais contracté la moindre maladie bien qu’ils soient en contact étroit avec des pigeons convalescents fréquemment en liberté dans les mêmes pièces qu’eux.

– Les pigeons n’ont pas de puces mais parfois des poux qu’on peut éliminer facilement avec  des gouttes (une entre les omoplates et une sous chaque aile, puis masser un peu pour répartir le produit sur la peau), à savoir les pipettes utilisées pour nos amis les chats (le Stronghold pour chatons, faisant également office de vermifuge).
Merci de consulter votre vétérinaire et de lui réclamer une seule pipette. S’il refuse de vous la vendre à l’unité, allez chez un autre vétérinaire, ou demandez-lui un autre produit en gouttes (par exemple à base d’ivermectine) qu’il pourra vous verser dans un petit flacon (et non dans une seringue où vous risquez de perdre tout le liquide si vous appuyez trop fort).
Vous pourrez conserver la pipette, non renversée, au frigo en l’enveloppant dans un papier et renouveler éventuellement l’application un mois plus tard si les œufs pondus ont éclos et si vous apercevez encore des poux sur le pigeon (vérifier aussi sous les plumes des ailes lorsqu’elles sont déployées).

Ces poux ne sont dangereux ni pour les hommes ni pour les autres animaux et ne résident que chez les oiseaux (restant logés dans les plumes). Ils ne sont donc pas transmissibles à vos animaux de compagnie.
Vous pouvez aussi demander la poudre Rhodeo antiparasitaire pour oiseaux à votre vétérinaire ou en animalerie :
https://www.vetality.fr/antiparasitaires/1473-rhodeo-antiparasitaire-poudre-poules-pigeons-laboratoire-greenvet-3760151730207.html
Si vous avez du Saniterpen en poudre au pyrèthre végétal chez vous (disponible en animalerie), il pourra aussi faire l’affaire, mais il faudra en mettre très peu sur le pigeon, surtout ne pas lui saupoudrer tout le corps (en mettre un petit peu à 3-4 endroits).

On pourra renouveler le traitement ultérieurement (lire la notice des pipettes et autres), par exemple 3 semaines plus tard.
Idem pour la poudre Rhodeo.
Si c’est un bébé pigeon qui n’a pas encore de plumes, retirez les poux à la main et déposez-lui une goutte d’huile essentielle de lavande vraie bio entre les omoplates.

Vous pouvez également contacter à ce sujet  par mail ou par téléphone le Dr. Lefebvre, spécialisé dans les maladies des pigeons, à Questembert (précisions dans le présent article) :
Tél  : 02 97 26 04 12.  Fax : 02 97 26 17 19.  Courriel : infopigeon@free.fr

Lorsque le bébé sera devenu autonome, il faudra laver régulièrement à l’eau chaude ses gamelles, de préférence assez lourdes (petits ramequins en porcelaine, en terre cuite ou en verre) et changer l’eau et les graines deux fois par jour.

4) Comment le réchauffer et le réhydrater :
a) Il faut réchauffer le nouveau-né, condition indispensable à sa survie,
en utilisant des linges chauffés dont les fils ne s’effilochent pas, une couverture chauffée par exemple au micro-ondes, une bouillotte contenant de l’eau à 39° recouverte d’un tissu ou à défaut une chaussette contenant des grains de riz réchauffés au micro-ondes (le riz sans la chaussette), un tissu en laine polaire (bien sûr non réchauffé au micro-ondes) etc.
Vous pouvez aussi fabriquer une bouillotte à l’aide de deux petites bouteilles en plastique de 0,5 litre remplies d’eau, bien refermées, placées l’une à côté de l’autre et recouvertes d’un linge.
On peut également envelopper le bébé dans un linge et le réchauffer doucement à l’aide d’un sèche-cheveux à température moyenne (par exemple 1 sur 2).
Ne pas tenir le sèche-cheveux trop près de son corps pour éviter de brûler et de déshydrater le bébé.
Vérifier régulièrement s’il n’est pas découvert et si son corps n’a pas refroidi.
Lorsque sa température a chuté (hypothermie), on peut le réchauffer doucement au sèche-cheveux
avant de le reposer sur sa bouillotte, puis le faire boire et le réalimenter.
Cela arrive parfois dans la journée ou la nuit, lorsqu’il sort de dessous ses linges (dont les fils ne doivent pas s’effilocher).

Avant de le nourrir, il faut donc faire remonter impérativement la température de son corps à 39-40°, surtout s’il a moins de dix jours, et même après.
b) Puis, si vous n’avez pas de seringue, vous pouvez utiliser un compte-gouttes pour le faire boire (1 à 2 ml d’eau, selon l’âge du bébé) et par conséquent le réhydrater, en lui mettant l’eau directement dans le bec.
Il est conseillé d’ajouter dans un bol d’eau, de préférence tiède, une petite pointe de cuillère à café de miel, ou si vous n’avez pas de miel, une petite pincée de sucre et de sel,
avant de mettre cette eau dans la seringue ou dans le compte-gouttes. Ne pas redonner de sel une seconde fois.
c) Ensuite poser le bébé sur la bouillotte ou le linge chauffé et le couvrir d’un linge dont les fils ne s’effilochent pas ou d’un tissu en laine ou en laine polaire.
Les fixer de telle façon que le bébé ne puisse pas en sortir, même et surtout la nuit, mais sans l’étouffer.

En effet leurs parents ont l’habitude de les couver après leur éclosion jusqu’à ce qu’ils aient le corps complètement recouvert de plumes.

Ne pas poser le carton, la cage ou le panier-caisse de transport en plastique pour chat ou chien à côté d’un radiateur, où le pigeon risque de se déshydrater rapidement, ni dans un endroit sans surveillance.

N.B. :
Pour les personnes très motivées, il existe des éleveuses électriques 220 V à ampoule infrarouge, avec chaînette de suspension et grille de protection, à utiliser chez les nouveaux-nés et les bébés qui n’ont pas encore beaucoup de duvet ni de plumes.
On peut en commander par exemple sur Vivelelevage.com (livraison généralement très rapide) ou en acheter en animalerie. J’en ai acheté une chez Nilufar, mais il faut placer le bébé dans une caisse en bois et non en plastique pour éviter que cette dernière ne chauffe.
Ne pas utiliser d’autres lampes que des éleveuses électriques destinées à des poussins (ou  à des tortues).

Si vous avez chez vous plusieurs pigeons et/ou une mère nourricière couvant des œufs (factices ou non) ou même des petits, elle acceptera peut-être de nourrir un ou deux bébés orphelins, mais elle risque également de les chasser et de les blesser, surtout si elle vit avec un pigeon mâle qui n’acceptera probablement pas non plus les jeunes intrus.
Les couples de pigeons sont fidèles pour la vie et un veuf ou une veuve peut se laisser mourir de chagrin après la perte de sa compagne ou de son compagnon.
Donc éviter si possible de séparer des couples.
Les femelles célibataires (que vous gardez par exemple en raison d’un handicap) couvent normalement, à l’âge adulte, des œufs non fécondés qui ne donneront pas de petits.
Elles ne seront peut-être pas mécontentes de nourrir et d’élever de petits orphelins.
Il faudra bien les observer après leur avoir confié des bébés et les leur retirer immédiatement si elles les repoussent.

5) Comment le nourrir à la main avec une seringue sans aiguille, ou sans seringue :
S’il a du mal à respirer et semble très affaibli et même mourant (s’il ouvre et ferme en permanence le bec), ne pas le nourrir ni le faire boire car vous risquez de l’étrangler et de l’achever.
Rappel : Tirer doucement le cou du pigeon vers le haut, sans forcer, en donnant un aliment ou de l’eau à la seringue, pour limiter les fausses routes.

Si le cou est dans une position normale, le pigeon risque d’avaler de travers. S’il a avalé de travers, lui masser doucement la gorge, de l’extérieur, et le haut du thorax.
On peut former de petites boulettes de la taille d’un petit pois avec la bouillie, en les laissant durcir un peu, à partir de l’âge de 2 semaines, et les introduire  doucement à l’arrière du bec du pigeonneau, en lui laissant le temps d’avaler.
a) Acheter en pharmacie DES SERINGUES EN PLASTIQUE d’1 ml (pour les nouveaux-nés d’1 à 8 jours) et de 2 ou 2,5 ml SANS AIGUILLE (par exemple 0,15 € celle de 2,5 ml).
Éviter les seringues de gavage (trop grandes) et de procéder de la même manière que certains éleveurs qu’on voit, dans des vidéos en ligne, vider la seringue d’un coup dans le jabot du pigeonneau, pour gagner du temps (à la manière des gaveurs d’oies). Risque d’étouffement du pigeon.

b) Il ne sait pas manger tout seul car les parents ont l’habitude de leur déposer la nourriture (du lait de jabot) directement dans le bec.
Le pigeon n’ouvrira pas de lui-même son bec car il risque d’être affolé et ne sait pas ce qui lui arrive.
Il faut commencer par lui déposer la nourriture
(ou l’eau si on veut le faire boire) directement à l’arrière du bec, à la main ou à l’aide de l’embout d’une seringue d’1 ml ou de 2,5 ml.
c) Ouvrez-lui légèrement et doucement le bec à l’aide des ongles de votre pouce et de votre index, placés entre le bec supérieur et le bec inférieur, à droite et sur la partie la plus large du bec. Ne pas forcer ni déboiter le bec du pigeon en l’ouvrant tout grand.
Certains pigeons ouvrent le bec quand on appuie légèrement de chaque côté de ce dernier, mais ne pas insister si le bec ne s’ouvre pas.
(J’ai conseillé à une personne, qui disait ne pas avoir d’ongles, d’ouvrir doucement le bec de son pigeon mourant de faim depuis deux jours parce qu’elle n’arrivait pas à le nourrir, à l’aide du coin d’un carton très fin et non coupant, d’une carte de téléphone ou d’une carte postale non coupantes, mais c’est un cas extrême.
Vous pouvez aussi utiliser l’extrémité d’une petite allumette à cet effet, mais non celle qui flambe.
Procéder en plusieurs étapes, peu à peu et non en vidant la seringue d’un seul coup.
Ne pas l’introduire profondément dans le bec car vous risquez d’étrangler et même de blesser le bébé.
d) Si le jabot ou gosier ne s’est pas vidé entre deux repas, le bébé a peut-être des problèmes de digestion ou autre (par exemple mycose).
On peut lui mettre quelques gouttes de jus de pomme dans le bec, ou un peu de pomme râpée.
On peut aussi ajouter une petite pointe de cuillère à café de yaourt nature dans la seringue pour faciliter la digestion, mais surtout pas de lait (qu’ils ne digèrent pas).
Pas en même temps que la pomme ou le jus de pomme car il risque de cailler à l’intérieur du jabot.
Vous pouvez également lui masser le jabot,
et si vous ne constatez aucune amélioration, ajouter éventuellement une toute petite pointe de couteau de Carbolevure à l’eau contenue dans la seringue.
Ou mélanger 1 goutte
de vinaigre de cidre dans 2 ml d’eau de source ou minérale à température ambiante et lui en administrer 1 à 2 ml dans une seringue. Dans ce cas, ne pas donner de yaourt.
Ne pas le re-nourrir aussi longtemps que le jabot ne sera pas PRESQUE vide
(il peut mettre 4 à 6 heures à se vider complètement, en fonction de la consistance de la pâtée ou bouillie que vous lui avez administrée).
Il peut aussi ne pas se vider si le jabot est bloqué
soit par des vers capillaires, de la dimension d’un cheveu (jabot mou) qu’on traitera avec du lévamisole (Capizol de Virbac) ou avec du fenbendazole, soit par une mycose ou une coccidiose (jabot plus dur).
La nourriture y a déjà fermenté.
Il faudra soigner le pigeon de toute urgence
(cf. conseils plus bas) et commencer par vider le jabot bloqué, même avec l’aide d’un vétérinaire, sinon le bébé est peut-être en danger de mort. Le vétérinaire, de préférence aviaire ou NAC, pourra aussi le percer puis bien sûr le recoudre.
Dans certains cas, le pigeon peut rechuter et le jabot se re-bloquer.
Lui donner du Flagyl et du Spartrix, ou uniquement du RAA, miraculeux. Nous contacter pour le RAA. Merci.
La croissance du pigeon s’arrêtera aussi longtemps qu’il ne sera pas nourri normalement.
Idem pour les tourterelles.
Textes sur le blocage du jabot :
http://www.ocph.fr/le-blocage-du-jabot
http://poules-club.com/poule-jabot-gonfle-ou-bouche-qui-ne-se-vide-pas-temoignage/
Texte sur la capillariose chez la poule :
http://poules-club.com/la-capillariose-ou-les-vers-du-jabot-chez-la-poule
et sur le vinaigre de cidre chez les pigeons :
https://www.facebook.com/photo.php?fbid=947902191926315&set=gm.1130391880312755&type=3&hc_location=ufi

e) Le jabot peut aussi être obstrué par un aliment (par exemple gros grain de maïs si le pigeon a été nourri par quelqu’un à l’extérieur) ou autre corps étranger, ou à la suite d’un accident.
Voici le témoignage d’une amie qui a fait opérer par un vétérinaire un jeune pigeon très blessé au bec et recueilli dans un parc, mais le pigeon trop affaibli n’a pas survécu :
« Le Docteur Feix de Toulouse m’avait bien précisé qu’il avait des doutes sur sa capacité à guérir car il était déshydraté (heureusement j’avais eu l’idée de faire couler un filet d’eau sur son bec plusieurs fois par jour. Cela avait relancé le transit. Sinon, d’après le docteur, il serait mort bien plus tôt). Il m’avait mise en garde sur les frais, peut-être inutiles. Je lui ai répondu qu’on était bien obligé de tenter l’impossible. Qu’il m’était impossible de ne rien faire et de le regarder mourir.
D’après lui le transit a été arrêté par le traumatisme d’un accident. Il a certainement été accroché (intentionnellement ?) par une voiture.
D’autre part il y avait un grain de maïs coincé en bas du jabot.
Il ne  peut pas se prononcer sur la cause exacte de l’occlusion. Aurait-il été sauvé si on avait pu intervenir plus tôt ? Comme toujours c’est très douloureux de se remettre de ce genre d’expérience.
En conclusion JAMAIS de grain de maïs entier. Que du concassé ».
Fin de citation.

f) Si tout le corps du pigeon est gonflé d’air (jabot, cou etc.), il souffre sans doute d’un emphysème : un sac aérien a été endommagé (rompu) à la suite d’un accident (choc contre un véhicule ou autre).
Le pigeon est en danger de mort.
Il faut percer légèrement la peau au bas du cou, dans l’un des ballons gonflés (surtout pas dans le jabot), avec une aiguille passée à la flamme et refroidie, ou avec une petite aiguille de seringue, puis appuyer doucement pour vider l’air, désinfecter la plaie et installer le pigeon au calme et au chaud sur une bouillotte.
Ne pas le faire manger ni boire car il est en trop mauvais état.

L’air va se vider, mais des poches d’air risquent de se reformer.
Recommencer, mais percer juste la peau.
Percer 5 millimètres plus bas et/ou plus haut, mais pas dans le jabot. Cela se stabilisera, mais c’est un peu long.

Il faudra faire examiner le pigeon par un vétérinaire et lui administrer un antibiotique et peut-être du Metacam en gouttes pour chats.
Dans certains cas, l’emphysème peut avoir été causé par une fracture du cou et le pigeon doit être euthanasié alors de toute urgence.
Photo d’un nouveau-né tombé du nid, souffrant d’un emphysème, et de son frère ou de sa sœur.
Après que le ballon eut été percé, le bébé avait retrouvé la même taille que le pigeon de la même nichée que lui, mais les ballons s’étaient regonflés. Il souffrait en outre d’une fracture du cou et fut euthanasié par un vétérinaire.
Toutefois ce n’est pas toujours aussi grave que dans notre cas :

Photo d'un pigeon biset nouveau-né tombé du nid et atteint d'un emphysème. Copyright 2017 CREDO Pigeons et P.A.

Pigeon biset nouveau-né tombé du nid et atteint d’un emphysème.
© 2017 CREDO Pigeons et P.A.

g) Quantités de poudre ou de flocons, pour chaque repas, précisées ci-dessous dans les points B.2.a. et B.3.a, ainsi que tout au début de cet article, dans les Principaux points à retenir.
h) Dans l’urgence, si les pharmacies, grandes surfaces (ou épiceries, dans certains rares cas) sont fermés et que vous n’ayez ni poudre ni flocons pour le gavage, commencez par faire boire le pigeon pour le réhydrater (à l’aide d’une pipette ou d’une seringue sans aiguille), à condition qu’il soit bien réveillé, puis donnez-lui un peu de riz cuit, d’Ebly (blé) cuit ou de semoule de blé ou de maïs cuite, bien écrasé(e) et mélangé(e) avec de l’eau tiède (merci de goûter avant) ou éventuellement des flocons d’avoine cuits, de la manière suivante : soit à l’aide d’une seringue en plastique d’1 ou de 2 ml sans aiguille soit en déposant délicatement de toutes petites boulettes (de la taille d’un petit pois pour un bébé de 2 semaines) de ces céréales cuites directement à l’arrière du bec, peu à peu et sans l’étouffer. Attendre qu’il ait tout avalé avant de poursuivre.
Éviter le maïs cuit, en conserve, parce que sa peau risque d’étouffer le bébé, même si le maïs est bien mixé.
On peut également essayer les lentilles cuites, mais elles doivent être bien écrasées.
Je vous conseille l’achat de Céréales Gourmandes Tipiak (au rayon Couscous et Céréales), à faire cuire dans l’eau, mais sans y ajouter de sel : le paquet « Blé, orge, avoine et flocons de soja », ou le paquet « Blé, maïs, soja » (environ 3 euros).

i) Vous pouvez aussi lui donner soit de la pâtée d’élevage pour canaris ou perroquets, soit des croquettes d’élevage Nutribird P15 pour canaris ou perroquets (les Original, de préférence, car sans colorants, ou les Tropical, avec colorants), excellentes et très pratiques. Pour commencer, une vingtaine de croquettes par repas pour un pigeon de deux semaines.
Pour un pigeon de 3 semaines, vous pouvez donner 40 à 50 de ces croquettes par repas, en alternance avec des graines pour tourterelles.

Surtout pas de pâtée d’élevage pour perroquets à base de cacahuètes.
Les pigeons ne mangent pas de cacahuètes, trop grasses.

6) Remarque sur l’utilisation de la seringue-biberon conseillée sur plusieurs sites :
La plupart des pigeonneaux sont incapables de manger tout seuls en introduisant leur bec dans une seringue-biberon. On a souvent l’impression qu’ils mangent, mais c’est rarement le cas (seulement une fois sur dix) et il faut surveiller leur jabot ou gosier (pour voir s’il commence à se remplir).
La plupart du temps (9 fois sur 10), le bébé introduit son bec dans la seringue mais n’avale rien, se contentant de remuer, de recracher et de répandre la nourriture un peu partout
(sur lui, sur la serviette ou sur le kleenex qu’on aura posé sur son ventre pour le protéger), mais rien dans le jabot (ou gosier situé au niveau de la partie supérieure de son ventre).
Une personne m’a demandé comment laver le bébé qui était  tout collant à la fin du repas. Je lui ai conseillé de renoncer à la méthode de la seringue-biberon (ou biberon-bec), de se contenter de nettoyer le pigeonneau avec un Kleenex humide, de ne surtout pas le baigner et de le sécher éventuellement doucement au sèche-cheveux s’il est  mouillé.
Ne pas utiliser de savon car il détruit la couche protectrice de sébum :
juste un peu d’eau.
Nous avons renoncé pour l’instant à la technique de la seringue-biberon.

Retour au sommaire

Photo d'un jeun pigeon ramier

Jeune pigeon ramier tombé du nid.
© 2011. C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

B) PRÉCISIONS COMPLÉMENTAIRES SUR LE NOURRISSAGE :
Lui donner aussi des vitamines, celles utilisées durant la mue des oiseaux, pour accélérer la croissance de ses plumes (Mutavit de Versele-Laga, en vente en animalerie, poudre à mettre dans l’eau, dans la pâtée ou sur les graines humidifiées avec un peu d’eau ou d’huile de table, Océmue de Virbac, à commander en pharmacie ou chez un vétérinaire).
Sites intéressants :
http://www.boutique-oiseaux.com/oiseaux-malades/642-poly-aid-oiseaux-en-malnutrition.html
https://www.wanimo.com/veterinaire/oiseaux/
http://www.produits-veto.com/oiseaux-c102x2250787  (gamme Nouveaux animaux de compagnie de Virbac)
1) Méthode (nourriture et boisson) :
a) A la fin du repas, le gosier devrait avoir la taille d’une petite balle de ping-pong molle et aplatie, chez un pigeon de deux semaines, mais surtout pas dure. Nourrissage si possible 4 fois par jour (pas la nuit, mais dernière séance tard le soir, surtout chez les nouveaux-nés).
Ils devraient manger 4 fois par jour le 10ème de leur poids.
Vous pouvez même les peser avec une balance de ménage si vous le souhaitez.
Si vous travaillez et devez vous absenter toute la journée, nous vous conseillons de le nourrir la nuit, si c’est possible, le matin avant de partir, le soir à votre retour et encore une fois tard le soir, surtout si c’est un nouveau-né de 0 à 7 jours.
Vous assurer qu’il soit bien réveillé et n’avale pas de travers. Commencer par une goutte, puis deux etc.
Vous serez très vite récompensé(e) pour vos efforts en voyant grandir votre pigeon.
Trois repas par jour sont suffisants si le pigeon est bien nourri.

Entre les repas, il faut les laisser dormir et bien sûr les couvrir. Ils ont besoin de dormir, tout comme nos amis à quatre pattes, pour pouvoir grandir.
Donc essayer de ne pas trop les déranger et les placer de préférence dans une pièce calme et assez bien chauffée.
Il est conseillé de les faire boire un peu avant et après le repas (1-2 ml d’eau dans la seringue sans aiguille, avant et après chaque repas), notamment après l’âge d’une semaine lorsque la bouillie sera devenue un peu plus consistante.
De 0 à 7 jours, la bouillie doit être très liquide sinon on risque d’étouffer le nouveau-né.
Le jabot ou gosier est la poche que l’on aperçoit sur la photo du nouveau-né de deux jours publiée au bas de cet article : c’est en fait son ventre. Il venait d’être nourri par la personne qui l’avait recueilli.
Les aliments sont en effet reçus et séjournent dans le jabot avant de passer dans l’estomac des pigeons.
Les pigeonneaux gazouillent ou piaillent (« piiiou-piiiou ») et battent fréquemment des ailes quand ils ont faim et certains se débattent au cours du repas, ne sachant pas ce qui leur arrive, mais il faut tout de même leur donner si possible les quantités recommandées dans cet article, sans forcer le premier jour, et en tenant compte des pertes (lorsqu’ils se débattent). Ils étaient habitués à recevoir la becquée de la part de leurs parents.
Quand ils touchent vos doigts avec leur bec, ils ont faim et vous demandent de les nourrir.
Idem lorsqu’ils approchent leur bec de celui d’un autre pigeon ou pigeonneau.

b) Versez la Blédine Multicéréales en poudre ou marque équivalente (Nestlé ou Picot, cette dernière marque étant vendue en pharmacie) dans de l’eau bouillie un peu refroidie, entre chaude et tiède. A donner surtout la première semaine de la vie du pigeon.
Il faudra
lui donner parallèlement des vitamines : une goutte de Tonivit pour chat, si vous en avez chez vous, dans la nourriture, ou des vitamines Floratonyl pour pigeons ou Floramue pour pigeons, tous deux du laboratoire Moureau, à commander en pharmacie.
Après la première semaine, poursuivre avec les Céréales gourmandes  Tipiak, à faire cuire dans de l’eau non salée, l
a pâtée d’élevage pour oiseaux (par exemple pour les perroquets) et les vitamines.
Pour mesurer la température de l’eau, vous pouvez utiliser éventuellement un thermomètre d’aquarium ou un thermomètre pour le bain des bébés humains, mais ce n’est pas indispensable.
NE PAS CHAUFFER L’EAU NI LA NOURRITURE AU MICRO-ONDES.
Goûter avant de lui faire manger la nourriture et vérifier la température sur le dos de votre main.
NI LAIT
(son organisme ne le supporte pas) NI PAIN NI BISCOTTE (qui risquent  de fermenter et de l’étrangler, et aussi de lui paralyser les pattes en l’espace d’une semaine) NI VIANDE HACHÉE NI PATÉE POUR CHIENS OU CHATS (le pigeon n’est pas carnivore) NI ŒUF (son organisme le supporte mal ; surtout pas d’œuf cru) NI INSECTES (sauf éventuellement des insectes desséchés présents dans certaines pâtées d’élevage. Les larves des mouches, à savoir les asticots, leur perforent l’estomac. Éliminer de toute façon les œufs de mouches et les asticots car ils risquent de s’attaquer aux pigeons et de les dévorer en moins d’une journée).
« Nourrir à en mourir ». Illustrations montrant ce qu’il ne faut pas donner à manger aux oiseaux :
http://natureiciailleurs.over-blog.com/2017/05/nourrir-a-en-mourir.html

On peut mettre une pointe de cuillère à café de yaourt dans la seringue pour faciliter la digestion, mais surtout pas de lait, que les oiseaux ne digèrent pas.
Ne pas élever un jeune pigeon avec de la viande ou de la pâtée pour chiens ou chats, trop riche en protéines et en calcium. Il risque d’être atteint de paralysie des pattes déjà une semaine après le début de ce régime.
Ne pas lui donner non plus de mie de pain, inadaptée pour un nourrisson en période de croissance
(contient en outre beaucoup de produits chimiques) car au bout de quelques jours, il ne tiendra plus sur ses pattes (mêmes séquelles qu’avec la viande). Ne pas l’élever non plus avec une seule sorte de céréales (par exemple le blé) car son alimentation serait totalement déséquilibrée.

c) Essayez de leur apprendre à picorer assez rapidement (graines pour canaris à l’âge de 15 jours et graines pour tourterelles à déposer au fond de la cage). Il faudra continuer à les nourrir avec les céréales Gourmandes cuites et l’aliment d’élevage aussi longtemps qu’ils ne sauront pas manger les graines tout seuls et en quantité suffisante. Ne pas mélanger ces aliments au cours d’un même repas (risque d’indigestion et le jabot risque de ne pas se vider).
Donner des vitamines en complément (et même du calcium obtenu en grattant un peu de poudre sur le dessus d’un os de seiche).
Et une pincée de fond de cage mélangé aux graines pour leur permettre de broyer les graines dans le gésier car les oiseaux n’ont pas de dents. Rappelez-vous une publicité très ancienne ; « Quand les poules auront des dents ».
Si le jabot ne se vide pas, est gonflé et que le pigeon ait du mal à respirer, il peut aussi avoir une mycose
(candidose ou coccidiose) et/ou des vers capillaires (capillariose) à l’intérieur du jabot. Nous consulter SVP car la croissance du bébé sera stoppée aussi longtemps que le jabot ne se sera pas vidé normalement et il est danger de mort. Il risque aussi de souffrir ultérieurement de problèmes neurologiques s’il n’a pas été nourri 3 ou 4 fois par jour, mais ils ne sont pas irréversibles.
Le Dr. Lefebvre à Questembert prescrit et envoie dans certains cas par correspondance une poudre, le RAA, qu’il a conditionnée lui-même, extrêmement efficace et contenant quatre antibiotiques, dont un sulfamide. Nous contacter. Merci.
Elle m’a permis de sauver un pigeonneau qui avait encore le corps d’un pigeon de deux semaines à l’âge de deux mois.
Les autres traitements (dont le métronidazole) s’étaient avérés inefficaces. Il se trouvait entre la vie et la mort depuis l’âge de deux semaines jusqu’à l’âge de deux mois, aussi longtemps qu’il n’avait pas reçu ce médicament (traitement de 5 jours) et il avait des problèmes respiratoires.
L’intérieur du jabot était blanc (on le voyait par transparence, sous la lumière).
Il s’est remis à grandir à l’âge de deux mois et demi et avait le corps d’un pigeon d’un mois à l’âge de 3 mois et demi. Je lui mettais constamment des graines pour poussins sous le nez pour l’encourager et il a appris à se nourrir tout seul. Il a aussi reçu des vitamines car ses plumes ne poussaient plus.
Fin avril 2017, le pigeon est âgé de 8 mois, a grossi, a une taille normale et courtise les femelles avec lesquelles je le mets parfois (et me courtise).
Il ne peut pas être relâché car il ne vole pas très haut, souffre d’un léger handicap mental et garde donc des séquelles de cet épisode.
Merci de nous contacter si votre pigeonneau a les mêmes problèmes.

Les graines pour canaris sont plus riches que celles pour perruches, mais si vous ne trouvez pas de graines pour canaris, vous pouvez prendre celles pour perruches.
Ne pas donner de graines pour canaris aux oiseaux du dehors
car elles contiennent des graines de lin, toxiques pour eux. Vous pouvez leur donner des graines pour perruches.
(Si vous venez de trouver un pigeon âgé de 2-3 semaines, il faut commencer par lui donner des céréales cuites, à la seringue ou en boulettes,
car ses parents lui donnaient la becquée et donc un liquide ressemblant à du lait. Avec les graines, la transition risquerait d’être trop brutale).
Lorsqu’on passe aux graines, germées ou non, on peut lui introduire doucement les plus grosses de ces graines (blé par exemple) dans le bec, une à une, attendre qu’il les ait avalées, puis lui laisser les plus petites au fond du carton, de la cage ou de la caisse de transport pour qu’il les mange tout seul. Vérifier que  son jabot se vide normalement.
Vous pouvez également faire tomber les petites graines de votre pouce, de votre majeur et de votre index que vous frotterez les uns contre les autres pour attirer son attention et imiter ainsi le bec de ses parents.
Quand le pigeon sera devenu autonome, il pourra aussi manger des graines broyées pour poussins (par exemple « Gramix » de Versele-Laga), si vous en trouvez.

d) Il est possible de laisser tremper les graines (blé, maïs etc.) une nuit, et même une journée et plus dans l’eau pour les ramollir et les faire germer. Il faudra les rincer plusieurs fois avant de les lui donner parce qu’elles se mettront à fermenter. Il peut déjà en manger à l’âge de deux semaines.
Les graines germées contiennent de la vitamine B et sont excellentes pour sa santé.

e) Pour apprendre à boire à un pigeon, pas trop jeune, que vous avez  élevé à la main, on peut lui tremper doucement l’extrémité du bec dans un petit verre d’eau (entre froide et tiède), mais sans les narines, qui sont situées au milieu du bec, sinon on risque de le noyer. S’il refuse, le laisser tranquille et attendre qu’il boive tout seul.
Un pigeon adulte de 300-400 grammes boit de 50 à 60 ml d’eau par jour, mais c’est variable selon les cas.
Quand il fait chaud dans la pièce, ils peuvent boire davantage, et aussi lorsqu’ils ont des problèmes rénaux ou autres. Dans ce cas, il faut leur rajouter régulièrement de l’eau.

2) Le gavage ou repas :
Vous pouvez poser d’une part des feuilles de journaux sur vos genoux si le bébé recrache sa nourriture et poser d’autre part un Kleenex sur son jabot, en guise de bavoir.
On peut placer le bébé, pour éviter qu’il ne bouge trop, au cours du repas, dans une petite barquette en plastique dans laquelle on dépose également un Kleenex, mais on peut aussi le tenir doucement contre notre corps avec l’avant-bras gauche.
Rappel :
Assurez-vous que le pigeon soit bien réveillé lorsque vous le nourrissez et tirez-lui doucement le cou vers le haut avant de l’alimenter à la seringue, pour éviter les fausses routes.
Si son cou est dans une position normale, il risque d’avaler de travers et de s’étouffer. Dans ce cas, lui masser doucement la gorge, de l’extérieur, et le haut du thorax.
a) Lui
donner la première semaine soit de la « Blédine Multicéréales » (en poudre) ou la « Blédine Saveur briochée » (en poudre), soit l’équivalent chez Nestlé, « P’tite Céréale aux 5 céréales » (en poudre), destinée à nos enfants (surtout pas au chocolat et éviter de préférence la vanille),  soit « Picot Mes Céréales Saveur Briochée » (en poudre et plus riche que les deux suivantes de la même marque) ou « Picot Mes premières Céréales Multicéréales » (en flocons) ou « Picot Mes céréales – Nature »-mélangée avec de l’eau bouillie un peu refroidie, entre chaude et tiède,  dans une seringue  (d’1 et/ou de 2,5 ml) ou en lui mettant de très petites boulettes à l’arrière du bec.
Éviter les longues boulettes (de fabrication maison) qu’on peut voir dans certaines vidéos en ligne car elles risquent d’étouffer le pigeon. Il faut prendre son temps pendant le nourrissage.

Vous trouverez la Blédine et l’équivalent chez Nestlé dans une épicerie ou dans une grande surface au rayon Bébé.
Surtout pas de Blédilait qui est du lait en poudre.
En pharmacie, vous pouvez acheter les céréales Picot
pour bébés humains (en poudre ou en flocons, à 3 euros environ le paquet), en même temps que les seringues en plastique, d’où gain de temps.

A donner surtout la première semaine de la vie du pigeon, ou de la pâtée d’élevage pour perroquets ou même pour canaris ou oiseaux indigènes.

P.S. : La première semaine de la vie du pigeon, préparer une bouillie onctueuse en versant la poudre ou les flocons dans de l’eau, préalablement bouillie puis refroidie, entre chaude et tiède, et en déterminer la quantité en fonction de l’âge du pigeonneau.
Éviter le micro-ondes et goûter le mélange avant de le lui donner.
La première semaine, la bouillie doit être très liquide :
10 ml par repas 4 fois par jour pour un bébé   de  6-7 jours
15 ml                                                                                   de  9-10 jours
20 ml                                                                                  de 14-15 jours
Il devra manger 4 fois par jour à chaque fois le dixième de son poids.

Certains aiment manger des petits pois décongelés abondamment rincés à l’eau tiède (30 à 40 petits pois par repas, s’ils ont de l’appétit).
Voir le dosage conseillé plus bas pour le Nutribird (B.3.a), même si ce n’est pas tout à fait la même chose.
Lorsque le pigeonneau se débat et recrache une partie du contenu de la seringue, il faut tenir compte de cette perte dans le calcul de la quantité administrée au bébé.

b) Pour déterminer l’âge de votre bébé, voici les photos de deux pigeonneaux depuis la naissance jusqu’à l’âge d’un mois. Vous pouvez les agrandir en cliquant sur « Large » :
http://sos-pigeons.forumactif.org/t34-l-age-des-pigeonneaux
http://www.speedpigeon.com/baby_racing_pigeon.htm
Bien observer la longueur des plumes de la queue.
Les yeux des jeunes pigeons sont foncés, et à partir de l’âge de 8-10 semaines, l’iris qui s’est formé sur le pourtour de l’œil, à l’intérieur des yeux, passera progressivement de la couleur beige à la couleur orange chez la plupart des pigeons bisets.
La queue d’un pigeon biset pousse de 2 cm par semaine et met environ 5 semaines à pousser entièrement (ou à repousser, pour des pigeons adultes qui ont perdu leur queue. Ils peuvent cependant revoler avec une queue plus courte).
Mesurer la queue par-dessous, à partir de la naissance des plumes située au-dessus du cloaque : à 12-13 jours, elle mesure environ 4 cm, à 3 semaines, environ 6 cm, à 4 semaines, environ 8 cm, à 5 semaines, environ 10 cm et chez un pigeon biset adulte (5 mois), généralement 11-12 cm.

Les plumes poussent en dernier lieu sous les ailes (où elles commencent généralement à pousser vers l’âge de 3 semaines), sur la nuque et entre les omoplates.
Les pigeons ramiers grandissent un peu plus vite que les bisets.
Voici des photos commentées de pigeons ramiers de la naissance jusqu’à l’âge de trois semaines :
http://blogdespigeons.canalblog.com/archives/2013/06/11/27377019.html

Vous pouvez revoir d’autre part les belles vidéos conseillées au début de cet article (A.1), même si l’âge exact des pigeonneaux n’y est pas précisé.

c) Vous introduisez l’embout de la seringue à l’arrière du bec, sans forcer ni sans l’enfoncer (risque d’étrangler le bébé et de blesser sa gorge) comme on le voit parfois sur certaines vidéos.
Vous ouvrez
très doucement, de la main gauche, le bec avec les  ongles du pouce et du index. S’il le faut, caler avec l’ongle (ou avec l’extrémité d’une petite allumette dans les cas extrêmes, et même avec une carte de téléphone, en évitant de couper le bec du pigeon si elle est coupante).
On peut aussi essayer d’appuyer très délicatement de chaque côté du bec pour l’ouvrir, mais cela ne marche pas toujours.
Vous pouvez tenir le pigeonneau contre vous avec l’avant-bras gauche et le nourrir de la main droite si vous êtes droitier.
Je préfère les seringues d’1 ml parce qu’elles sont plus fines, surtout pour les nouveaux-nés.
Avec une seringue de 2,5 ml, vous pouvez lui introduire à chaque fois le sixième du contenu de la seringue dans le bec, en procédant par petites étapes, dès qu’il a fini d’avaler, sans l’étouffer. Merci.
Dans l’urgence, si vous n’avez pas de seringue, il est possible d’utiliser un compte-gouttes et même une unidose de sérum physiologique (que vous aurez vidée, rincée puis remplie en aspirant le liquide) pour nourrir un bébé (et même un adulte blessé que vous venez de recueillir, mais il sera préférable de mettre de l’eau à sa disposition et de le laisser boire tout seul). Il y a toujours le risque de fausse route lorsqu’on fait boire un oiseau à la seringue et le risque que l’eau ne pénètre dans les poumons ou dans des sacs aériens.
Essayer de lui mettre la nourriture directement dans le bec, sans le forcer.

d) Conservez le reste de la préparation au frigo, pour éviter la fermentation, mais il est préférable d’en faire une fraîche à chaque repas et de n’en préparer que de petites quantités.

Ne pas mélanger dans la seringue la Blédine, ou marque équivalente, avec des aliments que vous auriez vous-mêmes mixés car certains pigeons digèrent très mal les mixtures.

3) Autres marques d’aliments (pour l’élevage à la main d’oisillons), à mélanger à l’eau :
a) La première semaine, on peut lui donner à la seringue ou à la main, de la même manière, un aliment d’élevage à la main pour bébés perroquets ou petits oiseaux chanteurs, le Nutribird  A19 de Versele-Laga, poudre à mélanger avec de l’eau bouillie et refroidie, entre chaude et tiède, disponible (ou à commander) dans certaines animaleries et sur le Net, mais elle est peut-être moins digeste que le CéDé et le Kaytee Exact.
Le
Nutribird A21 de Versele-Laga fera également l’affaire.
Comme cette poudre est très amère, je vous conseille d’y ajouter une très petite pointe de couteau de miel. La préparation ne doit pas être sucrée, mais son goût peut être rendu moins amer
et donc plus agréable pour notre pigeon.
La goûter auparavant. Merci.
On peut effectuer des mélanges de poudre Nutribird (3/4) et de poudre ou flocons Blédine, Nestlé ou Picot (1/4).
Dosage pour le première semaine où la bouillie doit être très liquide :
Éclosion 2ème jour : 1 dose de Nutribird – 6 doses d’eau
2ème- 3ème jour :     1 dose de Nutribird – 5 doses 
d’eau
3ème-4ème jour :      1 dose de Nutribird – 4 doses  d’eau
4ème-5ème jour :      1 dose de Nutribird – 3 doses  d’eau
5ème-6ème jour :      1 dose de Nutribird – 2-2,5  doses  d’eau

b) Le Kaytee Exact
(à acheter en animalerie), aliment d’élevage pour bébés perroquets ou oisillons, est équivalent et très digeste ; à donner aux pigeonneaux de la même manière que le Nutribird.
c) La pâtée sèche d’élevage à la main CéDé pour grandes perruches, perroquets et autres oisillons,
disponible en animalerie, est également très facile à digérer.
C’est celle que j’utilise actuellement avec succès pour les nouveaux-nés.
La mélanger avec de l’eau tiède à 37°, bouillie puis refroidie.
d) Idem pour le Tropican, aliment d’élevage pour bébés perroquets ou oisillons,
à acheter en animalerie (que je n’ai jamais testé).
Éviter les pâtées pour perroquets à base de cacahuètes, inadaptées pour les pigeons car trop grasses et non équilibrées.
e) Les pâtées d’élevage pour oiseaux de la nature (indigènes) sont également un bon choix à cause de leur apport en calcium.
Vous pouvez aussi faire de ces pâtées de petites boulettes de la taille d’un petit pois à leur mettre directement dans le bec, à la main ou à la seringue.

4) Gravier fond de cage ou grit servant à broyer les graines des pigeons qui n’ont pas de dents, tout comme les autres oiseaux.
a) Lorsque le pigeon aura grandi et sera capable de s’alimenter tout seul, il faudra lui mettre un peu de gravier pour oiseaux exotiques (fond de cage, anisé la plupart du temps) disponible en animalerie ou en grande surface, dans la gamelle contenant ses graines (les mélanger), pour en faciliter le broyage (parce que les pigeons, tout comme les autres oiseaux, n’ont pas de dents) ou du grit pour canaris et perruches (mélange de très petits cailloux et de coraux broyés, ces derniers contenant du calcium), disponible surtout en animalerie.
Éventuellement du grit pour pigeons, qui est généralement du grit destiné aux poules, dont les coquillages ne sont pas toujours suffisamment broyés et risquent de blesser les pigeons. Surtout pas de grit pour perroquets car il risque de rester collé et de prendre le chemin des poumons.
Le « Grit avec corail » Prestige de Versele-Laga, légèrement anisé, est excellent et contient principalement des coraux broyés en très petits morceaux.
Les graviers fonds de cage achetés en grande surface ou en animalerie contiennent surtout du sable blanc et très peu de coquillages broyés (de 10 à 15%). Ne pas poser les pigeons sur du sable, au fond de la cage.
Vous pouvez aussi lui offrir un bloc de « Picosel » anisé, pour pigeons et volailles (disponible en animalerie), contenant du sable de rivière, des coquilles d’huîtres broyées, de la farine de coquilles d’huîtres moulues, de l’eau et un peu de sel.
On trouve aussi des blocs pour pigeons dans la marque Versele-Laga (paquet rouge et jaune, en animalerie) ou le « Picosel » d’une autre marque.
Sinon ne pas donner de sel aux pigeons car il leur abîme les reins (au maximum un grain de sel, par exemple de Guérande, par jour, mais rarement).
b) Les os de seiche, dont on peut même gratter un peu de poudre sur la partie supérieure et la mélanger aux graines ou les laisser en libre-service, contiennent également beaucoup de calcium.
Lorsque les pigeonnes pondent, elles perdent énormément de calcium et ont besoin d’un complément en calcium, tout comme les poules d’ailleurs.
Les femelles célibataires pondent des œufs non fécondés.
(Nous remplaçons les œufs des pigeons handicapés que nous recueillons par des œufs factices pour pigeons en plastique qu’ils couvent pendant 3-4 semaines avant de les abandonner. C’est le principe des pigeonniers contraceptifs. Certaines personnes qui accueillent des pigeons sur leur balcon remplacent leurs œufs par des balles de ping-pong, mais il faut le faire au plus tard 7 jours après la ponte.
c) Il est préférable de tapisser le fond de la cage de votre pigeon de grandes feuilles de papier journal absorbant (éviter les encres colorées, toxiques et dégageant une forte odeur), recouvertes de papier Sopalin blanc non décoré (sans motifs colorés et toxiques, ou alors mettez-le à l’envers sur la partie non décorée).


d) Vous pouvez également faire à votre pigeon 3 à 4 fois par an une cure de  vitamines, durant leur croissance et pendant ou après un traitement antibiotique ou autre, et pendant la mue :
vitamines pour chats (une goutte de Tonivit dans le bec pour un pigeon adulte, ou dans l’eau, s’il vous en reste chez vous parce que vous avez un chat) ou pour oiseaux, plus adaptées (vendues en animalerie ou à commander en pharmacie) :  soit par exemple du Floratonyl pour pigeons (en gouttes, concentré polyvitaminé à l’extrait de foie, aliment complémentaire pour pigeons, à commander en pharmacie) du Laboratoire Moureau, ou du Floramue du même laboratoire, soit du « Vitalornis » d’Ornis (à commander en pharmacie) soit du « Muta-vit » de Versele-Laga (suractivé, poudre hydrosoluble pour un développement optimal du plumage, à base de 14 vitamines et acides aminés, à acheter ou à commander en animalerie) soit du « Vitamue » d’Ornis (suractivé pour la mue, à commander en pharmacie) soit de l’Océmue de Virbac (riche en acides soufrés constitutifs des plumes) soit du Floramue de Moureau (mue et croissance).
A la saison de mue, au printemps et en automne, les plumes et le duvet  tombent par deux à quelques heure d’intervalle et de façon symétrique, des deux côtés du corps des oiseaux, à condition qu’ils soient âgés d’un minimum de 5-6 mois (et non chez des jeunes âgés d’1-2 mois par exemple). Il arrive toutefois aux pigeons de muer sans raison apparente lorsqu’ils sont trop exposés à la lumière la nuit ou pour d’autres raisons (stress par exemple).
La mue, qui dure quelques semaines, est très éprouvante pour eux.

La plupart sont des poudres solubles à mélanger à l’eau de boisson ou à mettre sur les graines, humidifiées avec un peu d’eau ou d’huile de table, ou dans la pâtée. Ne pas forcer la dose et bien lire la notice.
Éviter d’acheter en animalerie des poudres colorant l’eau de boisson en rouge car les pigeons risquent de la bouder. Ou alors mettez l’eau dans un récipient en terre cuite brun dans laquelle on verra moins la couleur de l’eau. Lorsque les vitamines sont jaunes, la couleur se remarque à peine dans un récipient brun.
Après un traitement antibiotique, vous pouvez aussi diluer des ferments lactiques en poudre dans l’eau de boisson (Oceproven de Virbac).
Durant un traitement à l’amoxicilline, éviter les ferments lactiques car l’amoxicilline neutralise les effets des ferments lactiques (contrairement aux autres antibiotiques).
On pourra en administrer après le traitement.
Pour protéger le foie, durant un traitement antibiotique, on peut aussi diluer dans l’eau de boisson quelques gouttes d’Océcholine (protecteur hépatique à commander en pharmacie ou en vente dans certaines animaleries ou chez certains vétérinaires), du laboratoire Virbac, de la Gamme NAC-Océ oiseaux.
En commandant des vitamines ou un médicament en pharmacie, vous les obtiendrez parfois plus rapidement que chez les vétérinaires qui ne sont pas livrés tous les jours, contrairement aux pharmacies. A vérifier.
D’autre part les prix sont parfois plus avantageux en pharmacie.

Pour oiseaux en malnutrition :
http://www.boutique-oiseaux.com/oiseaux-malades/642-poly-aid-oiseaux-en-malnutrition.html

5) Si des pigeons pondent des œufs ou couvent des petits dans une balconnière, il est préférable de la poser à l’abri sur le balcon, de façon que les bébés ne tombent pas de leur nid et aient un toit au-dessus de leur tête.
Vous pouvez aussi mettre dans un récipient plat de l’eau pour les parents et éventuellement pour les petits, et des graines pour tourterelles ou pour les oiseaux de la nature, ainsi que des graines pour perruches ou canaris (toutes étant en vente en grande surface), pour éviter que les parents ne s’absentent trop longtemps, en quête d’eau et de nourriture, et ne laissent leurs petits sans surveillance (les corneilles et autres prédateurs emportent souvent les œufs et les poussins en leur absence).
Si vous n’avez pas de graines, vous pouvez commencer par leur offrir des grains durs, donc non cuits :  du riz (de préférence rond, celui utilisé pour préparer des desserts, mais le riz nature long pourra aussi faire l’affaire), des lentilles, du maïs popcorn, du quinoa, du sarrasin, du blé, de l’épeautre etc., si vous en avez (en vente dans les rayons bio).

6) Nos conseils concernant les tourterelles :
Nourrir les tourterelles au début avec la même bouillie que les pigeons, puis leur donner de la bouillie parallèlement aux graines pour canaris (durant la période de transition, mais pas de graines pour canaris dans la seringue) avant de passer à l’âge adulte aux graines pour tourterelles (surtout pas de tournesol ni de graines pour pigeons, même lorsqu’elles sont adultes. Elles risquent de leur être fatales).
Lors du repas, ne pas leur remplir le jabot car cela risque également de les tuer.
Une correspondante a donné des graines de tournesol (broyées ?) à un bébé tourterelle après la période du gavage. La tourterelle a fini par cesser de s’alimenter et est morte de faim et de lipidose hépatique (demande d’autopsie).
On peut relâcher une tourterelle trouvée alors qu’elle était déjà adulte (collier noir sur le cou), une fois rétablie, si on n’a pas trouvé de centre de soins où la placer, uniquement au milieu d’une colonie de tourterelles, par exemple dans votre jardin, à condition de les nourrir régulièrement et avant la saison des amours.
Étant donné que c’est un oiseau sauvage, il ne faut pas trop l’imprégner ni l’apprivoiser ni le câliner.
http://tourterelles.bestgoo.com/c1-les-colombides-tourterelles-et-pigeons

7) Sites à visiter (conseils) :
–  SOS Pigeons Forum actif :
http://sos-pigeons.forumactif.org/f71-pigeon-ou-pigeonneau-premiers-gestes-de-secours-et-conseils-pratiques

– Forum actif pour l’élevage de tourterelles :
http://elevagetourterelles.actifforum.com/t2531-trouvee-bebe-tourterelle

– Autre article intéressant, de notre amie Marie : « SOS j’ai trouvé un oisillon »:
http://www.marie-kern-auteur.com/sos-jai-trouve-un-oisillon/

La mode funeste du lâcher de colombes :
http://www.amisdesbetes.info/article-reflexions-sur-la-vie-des-colombes-108170864.html
http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/deux-colombes-lachees-pour-la-paix-en-ukraine-attaquees-par-un-corbeau-et-une-mouette_514723.html

et petit poème (Le chat et l’oiseau)  :  https://www.emmel-a.net/2011/05/07/tombe-du-ciel-rebelle-aux-louanges-chasse-par-les-anges-du-paradis-originel/

Photo de tourterelle domestique blanche apprivoisée. Copyright 2014 M. Kern

Tourterelle domestique blanche apprivoisée.
© 2014 M. Kern

Retour au sommaire

V. QUI CONTACTER SI QUESTIONS OU PROBLEMES, ET APPEL DU COLLECTIF :

a) Si vous avez des questions sur le nourrissage et/ou sur les soins à prodiguer à des pigeons bébés ou adultes, blessés ou malades, merci de contacter un vétérinaire, si nécessaire,  ou de nous écrire à l’adresse suivante :
credopigeons (_AT_) laposte.net
Merci de remplacer (_AT_) par @.

Nous avons également un numéro SOS Pigeons et corvidés en détresse, à contacter éventuellement de 8h00 à 22h30 (appels, sms et mms).

numero-sos-credo-pigeonsDans l’article ci-dessous, vous trouverez aussi des conseils de soins et de nourrissage de pigeons, dont pigeons adultes :

http://credopigeons.fr/2015/03/30/sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/

b) Nous sommes des bénévoles et très occupés (militantisme dans la protection animale en général, gestion de l’association, du blog et soins à nos protégés), mais nous nous efforcerons de répondre dans les meilleurs délais aux appels SOS concernant les animaux, quels qu’ils soient, si vous tombez sur le répondeur ou nous envoyez un sms ou un courriel.
Vous serez mis en contact avec l’auteur de cet article pour des questions relatives aux pigeons.
Merci d’indiquer le nom de la région et de la ville d’où vous écrivez ou appelez, et bien sûr votre numéro de téléphone si vous nous appelez.
Nous préférons les photos envoyées par courriel à celles envoyées par mms.
Vous pouvez cependant nous prévenir par un petit sms. Merci.

c) Nous recherchons des bénévoles, des familles d’accueil pour nos protégés ailés et à quatre pattes et de nouveaux adhérents pour nous seconder dans nos diverses actions dans la protection animale.
Nous sommes très sollicités et avons donc beaucoup de travail, ainsi que de gros frais de fonctionnement, des frais pour l’organisation de nos actions, des frais vétérinaires pour les actes chirurgicaux et l’achat de médicaments (pigeons, chats, chiens et lapins), des frais pour l’hébergement de nos protégés et pour les actions juridiques en cours et à venir :
frais d’avocat pour les maltraitances signalées, frais de déplacement pour certaines négociations difficiles, frais d’huissier etc.
Merci de nous contacter si vous êtes prêt à nous aider ou à nous soutenir
dans nos actions.
Voici les statuts de notre association :
http://credopigeons.fr/presentation/statuts/

d) Le Collectif C.RÉ.DO. Pigeons et Protection Animale envisage de créer dans l’Est de la France un centre de soins pour les animaux, dont les pigeons, encore trop souvent mal-aimés, et les autres oiseaux des villes.
Si vous êtes en mesure de contribuer à l’avancement de notre projet, merci de nous en informer.

Article sur les pigeons que nous recueillons et soignons :
http://credopigeons.fr/2012/03/31/pigeons_recueillis_soignes/

Retour au sommaire

VI. Où FAIRE SOIGNER ET/Où PLACER ÉVENTUELLEMENT LE PIGEON :
Mettez de l’eau à leur disposition et ne les obligez pas à se nourrir, s’ils refusent de manger ou ne savent pas manger, avant de les faire soigner ou de les emmener dans un centre de soins ou de sauvegarde.
Pour le transport, ne placez pas les pigeons ou autres oiseaux dans une cage mais dans un carton percé de grands trous car ils risquent de se jeter contre les barreaux et de se blesser davantage.
Si une aile pend, on peut l’immobiliser le long du corps à l’aide d’une bande pas trop serrée (éviter de la scotcher).

a) S’il s’agit d’un pigeon ramier (les gros pigeons sauvages nichant dans les arbres), vous pourrez le confier éventuellement à un centre de soins et/ou de sauvegarde de la faune sauvage – rattaché à la LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) ou autre –  qui le mettra avec d’autres pigeons ramiers de son âge, de préférence si ce centre ne recueille pas de rapaces.
De préférence pas avant qu’il ne sache manger tout seul des graines car le personnel et les bénévoles de ces centres sont toujours débordés et n’ont pas forcément le temps de nourrir des bébés pigeons à la main. Ils le placeront dans des volières intermédiaires, de réhabilitation, avant de la relâcher avec d’autres ramiers.
Donc ne pas le garder trop longtemps pour éviter de trop l’imprégner.
Si c’est un ramier adulte blessé, merci de le déposer chez un vétérinaire pour qu’il lui prodigue des soins ou dans un centre de soins de la faune sauvage, en sachant que ces centres euthanasient les pigeons qui ne pourront pas revoler, sauf s’ils trouvent un refuge où le placer.
Les ramiers adultes sont fragiles et doivent être manipulés avec précaution car ils se débattent beaucoup (les envelopper dans un linge dont les fils ne s’effilochent pas).
La LPO recueille généralement des pigeons ramiers et des tourterelles, parfois des corvidés, mais rarement des pigeons bisets car ils sont domestiques.
Si c’est un bébé ramier tombé du nid et si vous n’avez pas trouvé de centre de soins où le placer, vous pourriez l’élever et le relâcher à l’âge de 2-3 mois par exemple dans votre jardin, si vous l’y avez trouvé.
Il y rejoindra les autres pigeons ramiers nichant dans un arbre
(cf. remarques plus haut dans la partie I).
Le matin, par beau temps, de préférence avant la saison des amours, et surtout pas le soir ni la nuit car les pigeons ne voient pas bien dans l’obscurité, et ils ont besoin d’avoir le temps de se repérer dans la journée.
Le sol ne doit pas être humide ni détrempé et il ne doit pas faire trop froid ni trop chaud.

– Liste de centres de sauvegarde et/ou de soins pour la faune sauvage français.
Les centres de soins ne soignent que les oiseaux pouvant être relâchés, sinon ils sont euthanasiés. Vous renseigner sur la politique des centres de sauvegarde.
Nous contacter, si possible, avant de placer un oiseau :
http://www.hegalaldia.org/liste-des-centres-de-soins-pour-animaux-sauvages-en-france/
http://uncs.chez.com/dans%20votre%20region.htm
http://blog.doctissimo.fr/protection-animale/liens-sites-divers-758851/liste-centres-sauvegarde-24851884.html
http://apsana.info/faune/centresoins.htm

Essayer de soigner ou de faire soigner les pigeons, tourterelles ou corvidés blessés avant de les déposer dans un centre.
Liste des dispensaires SPA et de la Fondation Assistance aux Animaux, et des écoles vétérinaires françaises :
http://nouveau-souffle-de-vie.e-monsite.com/pages/a-savoir/comment-faire-soigner-son-animal-gratuitement-ou-presque.html
http://www.cause-animale-nord.fr/?page_id=13899
http://www.vetdom.com/narbonne/

Conseils pour les tourterelles :
http://elevagetourterelles.actifforum.com/t2531-trouvee-bebe-tourterelle
http://www.aquafaune.com/tourterelle-6-85.html
http://tourterelles.bestgoo.com/c1-les-colombides-tourterelles-et-pigeons

b) En région parisienne, plusieurs adresses :
– La SPOV (Société Protectrice des Oiseaux des Villes) à Châtillon
(dans le 92, rue Gabriel Péri).
Téléphone : 01 42 53 27 22.

Elle donne aussi des conseils utiles au téléphone, pour les soins aux pigeons.
Vous pouvez même appeler le soir et les jours fériés.
École Vétérinaire de Maisons-Alfort et/ou Centre de sauvegarde de la faune sauvage (CEDAF) rattaché à l’École Vétérinaire.
Vous ne pouvez pas y envoyer de pigeon en taxi.
Soins en consultation (appeler avant) ou Accueil d’animaux blessés (oiseaux, sauvages ou non, et petits mammifères) 24h/24 et 7j/7 via le local de dépôt prévu à cet effet.
Pour une consultation ou pour le déposer :

7 av. du Gal de Gaulle – 94704 Cedex à Maisons-Alfort.
Métro ligne n° 8, Station École Vétérinaire de Maisons-Alfort.
Tél. : 01 43 96 70 20, mais inutile d’appeler avant pour le CEDAF.
Conseils :
Présentez-vous au gardien de l’école vétérinaire : il vous indiquera où se trouve la salle prévue pour les déposer.
Laissez l’animal au calme dans le carton (résistant, fermé et percé de nombreux trous) dans lequel vous l’avez apporté ou placez-le dans l’une des caisses de transport pour chats ou rongeurs, mises à votre disposition sur une grande table de la salle, s’il est gros ou susceptible de déchirer le carton.
Remplissez bien le dossier d’entrée. Vous ne verrez personne, c’est normal, mais la salle est visitée très régulièrement, même la nuit.
Le personnel est présent sur le site de 9h à 20h30 au maximum. Donc il est préférable de s’y rendre le matin ou l’après-midi plutôt que tard le soir, sinon garder les pigeons si possible chez vous pour la nuit, mettez de l’eau à leur disposition, les faire manger, uniquement s’ils ont de l’appétit, et les soigner (dans la mesure du possible) :
http://credopigeons.fr/2015/03/30/sos-pigeons-et-corvides-en-detresse/
Si ce sont des jeunes, il faut les faire boire et manger.

Pour des oiseaux blessés, nous vous conseillons, durant les heures de consultation, de vous rendre directement à l’accueil de la clinique. Un étudiant  les prendra peut-être immédiatement en charge.
Il y a un numéro de téléphone portable pour prévenir le CEDAF d’un dépôt urgent, mais uniquement par sms au n° 07 82 74 94 35 (après le dépôt de l’animal).
Il est affiché dans la salle de dépôt, mais le centre ne répond pas au sms.

– Le C.H.V Frégis, ouvert 24 heures sur 24 et 365 jours par an, est en mesure d’accueillir les urgences vétérinaires sur Paris et la région Ile de France.
CHV Frégis, 43 avenue Aristide Briand, 94110 Arcueil
Tél.: 00 33 (0)1 49 85 83 00
Fax: 00 33 (0)1 49 85 83 01
Email: contact@fregis.com
http://www.fregis.com/
https://www.facebook.com/pg/CHV.FREGIS/about/…
– LPO Ile-de-France :
https://ile-de-france.lpo.fr/lpo-ile-de-france/article/nous-contacter
– Refuges accueillant toutes sortes d’animaux, oiseaux et  mammifères, dans le 76
(téléphoner avant) :
http://www.avarefuge76.com/fr/nos-animaux-5/
http://www.secondechance.org/refuge/show/id/1776
– Refuge APUS-APUCE, Centre de soins et de la faune sauvage du Loiret,  près d’Orléans.
Tél. : 06 77 81 11 22.
A Paris-même,
pour les soins et le suivi du pigeon que vous avez adopté ou pour les urgences, nous vous recommandons le Dr. Carlo Paoletti (Clinique Vétérinaire de l’Horloge, spécialisée dans les N.A.C., près de Beaubourg) et le Dr Gagliardi (42 rue de la Roquette), normalement gratuit pour les soins courants.
La Clinique du Dr. Hollanders (rue des Moines) a pris récemment en charge un pigeon trouvé par un sauveteur.
Merci d’appeler les cliniques avant.
– Dans le 77 :
Dr. Jean-Luc Olivier –  685 Avenue Maurice Dauvergne – LE MEE SUR SEINE
Tél : 01 60 56 59 77
http://www.vetolem.com/
http://www.larepublique77.fr/2015/11/02/seine-et-marne-veterinaire-oiseaux-poules-domestiques-poulailler-appel-profession/

c) Autres villes françaises :
A  Nice, le Dr. Boube, à Toulon, le Dr. Poinsaillé et ses collègues (Clinique du Las), à Marseille, le Dr. Dhermain, à Toulouse, le Dr. Feix, à Nîmes, la Clinique de l’Avenir (route d’Avignon), à Perpignan, le Dr. Péricard, à Bagnols sur Cèze (dans le Gard), la Clinique de la Croix Bleue, à Rennes, le Dr. Tizon (Clinique de l’Arsenal), à Nantes, le Centre Hospitalier Universitaire d’Oniris, à Bordeaux, la Clinique de l’Alliance, à Saint Médard en Jalles, le Dr. Robert, à Questembert (dans le Finistère), le Dr. Lefebvre, spécialisé dans les pigeons, que vous pouvez aussi contacter par mail pour des conseils ( infopigeon [_AT_] free.fr ), à Vannes, la Clinique Roosevelt, à Clermont-Ferrand, le Dr. Ouziaux, à Limoges, le Dr. Pichon, à Strasbourg, la Clinique des Drs. Mourey et Barny (chirurgie des pattes, Koenigshoffen) et le Dr. Dubois (chirurgie des yeux, Montagne Verte), à Bischheim (67), le Dr. Braye (chirurgie des ailes), à Metz, le Dr. Kolmer etc.
Merci de rappeler aux autres vétérinaires, que vous contacterez, que les pigeons bisets sont des oiseaux domestiques ni sauvages ni nuisibles.
Qu’ils nous appellent s’ils n’en sont pas convaincus. Merci.

d) Vétérinaires soignant les oiseaux dans le Nord de la France (Nord-Pas-de-Calais) :
http://www.association-oiso.fr/le-centre-de-soins/contacter-un-veterinaire-benevole
Vous avez trouvé un oiseau en détresse : les bons gestes à adopter (conseils de ce centre) :
http://www.association-oiso.fr/le-centre-de-soins/un-oiseau-en-detresse

e) En Belgique, vous pouvez contacter la clinique vétérinaire du Dr. Brasseur qui recueille et soigne des pigeons souffrants et blessés :
http://www.vetebrasseur.be/les-oiseaux/
ou les déposer dans l’un de ces centres :

http://protectiondesoiseaux.be/index.php/les-centres-de-revalidation/belgique/

Ou éventuellement un centre français situé près de la frontière belge (voir la liste des centres de soins et/ou de la faune sauvage français quelques paragraphes plus haut et sur ce site) :
http://www.hegalaldia.org/liste-des-centres-de-soins-pour-animaux-sauvages-en-france/

Retour au sommaire

VII.  AUTRES REMARQUES IMPORTANTES :

a) Lorsqu’on relâche un pigeon adulte après l’avoir soigné s’il était blessé, et qu’il est à présent complètement rétabli, ne jamais lui mettre de bague dans le but de le reconnaître.
Elle peut provoquer des œdèmes, s’incruster dans sa chair et même rester accrochée à un objet.
On peut lui appliquer éventuellement très discrètement un peu de vernis à ongles bleu foncé, brun ou gris (ni rouge ni rose car un prédateur pourrait le prendre pour du sang, croire que le pigeon est blessé et l’attaquer) sur l’extrémité de la queue ou au bas d’une aile.

b) A l’attention des propriétaires de chats et de chiens, très nombreux parmi vous. Merci de lire ces textes très instructifs et étonnants, si vous aimez vos compagnons à quatre pattes :

http://initiativecitoyenne.be/2016/02/survaccination-un-scandale-sanitaire-canin.html

http://initiativecitoyenne.be/2016/05/le-cote-obscur-des-vaccinations-pour-les-animaux-de-compagnie.html

  • Par mesure de sécurité, ne mettez ni collier ni harnais à votre chat.
    Mis sur un chaton : si celui-ci se perd, il grandira avec le collier (ou le harnais) qui le serrera jusqu’à l’étrangler.
    Mis trop lâche : le chat peut y passer entièrement sa patte, être horriblement mutilé au cou, à la patte et même à la mâchoire si le collier reste accroché entre ses dents, et en mourir s’il n’est pas secouru à temps (chats perdus ou s’étant échappés une fois entravés).
    Voici des photos pour illustration :
    https://credopigeons.files.wordpress.com/2016/07/danger-collier-harnais-chat.jpg

Liens très intéressants à consulter :

Solutions, C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

Textes sur le traitement des pigeons en France, C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

Nos dernières pétitions à signer en ligne, C.RÉ.DO. Pigeons et P.A.

http://credopigeons.fr/?s=captures


Le 14 novembre 2013 :

Merci de lire également, pour information, nos derniers articles sur la place de l’animal dans la ville, l’interdiction du nourrissage de certaines espèces animales, les captures et le gazage des pigeons etc. :

http://credopigeons.fr/2013/11/11/place-animal-ville/

http://credopigeons.fr/2013/11/10/blog_bilan_promesses_maire_strasbourg/

http://credopigeons.fr/2013/11/07/a-monsieur-maire-strasbourg-parole-a-pigeon/
Etc.
Vos commentaires à ce sujet seront les bienvenus. Merci.

Retour au sommaire


ARTICLES SUR L’INTELLIGENCE DES PIGEONS :

– Peut-on apprendre l’orthographe à des pigeons ? :
http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2016/09/28/peut-on-apprendre-lorthographe-a-des-pigeons/

– Chagall, Van Gogh et les pigeons experts :
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2013/02/28/chagall-van-gogh-et-les-pigeons-experts_1840802_1650684.html

– Les pigeons, ces génies méconnus : la preuve par 5 :
http://www.sciencesetavenir.fr/animaux/oiseaux/20160713.OBS4630/video-les-pigeons-ces-genies-meconnus-la-preuve-par-5.html

– Dénigrés, les pigeons sont en réalité des oiseaux extrêmement intelligents :
http://dailygeekshow.com/pigeons-oiseaux-intelligents/


Publicités
Vidéo | Cet article, publié dans Conseils, Non classé, Vivre en Harmonie, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

30 commentaires pour Nourrir un bébé pigeon tombé du nid

  1. credopigeons dit :

    Voici un autre message que nous venons de recevoir :

    Bonjour,.

    Désolé du retard. Je n’avais pas vu votre réponse.
    Le pigeon a bien grandi depuis début juin et roucoule maintenant, mais il est devenu agressif.
    On ne comprend pas alors que nous sommes des amoureux des animaux.
    Il est mis de temps en temps à l’extérieur de la cage mais attaque maintenant les enfants sans qu’ils ne l’approchent.
    C’est pour cela qu’on s’est dit qu’il ne devait pas être heureux.
    On ne pourra pas le ou la garder. Comment peut on faire pour lui donner un lieu où il serait heureux ?
    Nous sommes de Bretagne..
    Merci d’avance de votre réponse.

    Cordialement
    Johanne

    • credopigeons dit :

      Bonjour,

      La présidente du Crédo Pigeons m’a fait suivre vos mails car je suis membre du Crédo Pigeons sur la région Ouest dans le but de trouver une solution pour votre jeune pigeon.

      Le 1er mail comportait 3 photos du petit quand vous l’avez trouvé et élevé.
      Tout d’abord je tiens à vous dire qu’il est magnifique avec tout le marron sur le devant du jabot et tout le reste du corps blanc.
      Je suppose que vous l’avez trouvé, il devait avoir une quinzaine voire 3 semaines pas plus.
      Est-ce que vous l’avez nourri ? Ou bien est-ce qu’il mangeait seul ?
      Au début quand il ne volait pas, il semblait vivre dans votre logement et ensuite en grandissant, vous lui avez fourni une cage qui lui sert de maison et où il a déterminé un espace, si j’ai bien compris d’après les photos et vous le sortez un fois par jour après le travail ?
      Maintenant, il ou elle vous paraît plus agressif.

      Tout d’abord un pigeon a 4 phases dans sa vie :
      1- c’est un bébé, il ne mange pas seul, il est très affectueux et il a besoin de vous.
      2- il commence à manger seul et apprend à voler, c’est un adolescent.
      3- Entre 3 et 5 mois, il devient adulte.
      4- Il devient vieux, il a des rhumatismes et ses ailes pendent, il ne peut
      plus voler, il est âgé.

      Votre jeune pigeon devient adulte. Il considère sa cage comme étant sa maison et il attaque toute personne qui met les mains dedans et c’est un comportement normal. Les miens, j’en ai 11 maintenant, se déterminent un territoire et je n’ai pas intérêt à mettre les mains dans la cage ni pour changer l’eau, ni pour nettoyer, ni pour mettre la nourriture qu’ils attendent avec impatience. Le pigeon n’est pas le genre d’oiseau à faire des mamours toute la journée même s’il est parfaitement apprivoisé et adapté ou imprégné par l’humain. La cage, c’est la maison et c’est sacré pour le pigeon biset. Si son comportement pour l’entretien de sa cage vous gêne, je vous conseille de l’enfermer dans une cage à chat en attendant. Je suppose qu’il attaque les enfants quand ceux-ci veulent le toucher en dehors de la cage. Quels âges ont vos enfants ?

      Lorsque mes pigeons veulent me piquer même en dehors de la cage, je n’ai pas peur de leurs réactions et je n’en ai cure. J’attrape le pigeon et je continue de le caresser, de l’embrasser et de le rassurer.
      Certains gigotent un peu mais quand ils se rendent compte que je ne leur veux pas de mal, ils finissent pas se détendre et ferment les yeux quand je les caresse et quand je les embrasse. Je leur parle doucement tout en citant leur nom.
      Cet oiseau est à réapprivoiser autrement et je pense qu’il faut passer plus de temps avec lui à raison d’une demi-heure par jour, selon les préférences de l’oiseau. Il y en a qui adorent qu’on leur gratte la tête près des yeux et des oreilles, ce que font d’ailleurs les pigeons en couple : si vous êtes assis et tenez l’oiseau dans vos bras, il devrait rapidement changer de comportement. Pour l’instant, cet oiseau fait le petit chef et tout le monde a peur de lui. Cette tendance peut être inversée, je l’ai faite pour un jeune pigeon qui était devenu très apprivoisé de nouveau par la suite.
      J’en fais de même pour les plus sauvages qui ont pourtant été trouvés adultes en extérieur. Les pigeons sont intelligents, ils comprennent comment se comporter quand on les éduque.
      Le fameux Titi qui est à l’origine de mon site en gestation  » http://www.titietpaloma.com« , le site dédié aux pigeons de compagnie (pas à jour pour le nombre de pigeons en tout cas qui a progressé depuis sa création), se laisse caresser sur le dossier d’une chaise sur le dos, mais il faut continuer à le caresser comme il le souhaite. Sinon, si je l’embrasse sur le dos et que cela dure trop longtemps, j’ai droit à un petit coup de bec pour que je recommence à caresser monsieur dans le sens des plumes comme il le souhaite. Les pigeons que j’ai sont diversement apprivoisés parce qu’ils n’ont pas eu tous la même éducation au départ, ils sont arrivés à des âges différents, ils sont de sexes différents et chacun a sa personnalité. Si on peut caresser sans problème Lulu le soir, avec Wallie, c’est le matin, mais le soir, il veut dormir et je ne peux rien en tirer.
      C’est encore différent pour les autres. Je les caresse en leur mettant carrément les plumes de la tête à rebrousse-plumes et ils sont parfaitement détendus.

      Au plaisir de vous lire.
      Si vous avez d’autres questions à me poser, n’hésitez pas, je pense qu’il y a quelque chose à faire avec votre petit pigeon avant de le faire quitter son logis : au fond, il ne comprendrait pas ce qu’il lui arrive et il serait très malheureux.
      Au fait quel nom lui avez-vous donné ?
      Cordialement.
      ARMELLE

  2. credopigeons dit :

    Voici un e-mail que nous venons de recevoir :

    Bonjour,

    la plupart des infos sur internet disent qu’il est impossible de remettre un pigeon élevé par l’homme en liberté, sa survie étant pratiquement nulle.
    Mon pigeonneau qui a maintenant un peu plus de 6 semaines s’est envolé vendredi par-dessus la haie du voisin (je vis au milieu des champs dans un petit hameau), je me suis inquiétée pendant 24 heures pour lui car je ne le voyais pas du tout, et il y a beaucoup de chats dans le hameau, qui tuent pigeons comme tourterelles…

    Il est revenu le lendemain, je l’ai trouvé sur mon tas de bois plutôt secoué par son aventure, ayant faim et soif, il a attendu que je vienne le chercher et il s’est blotti dans mes bras, il n’arrêtait pas de piailler, de secouer les ailes comme pour me raconter son aventure.
    Je doute qu’il soit capable de se débrouiller en pleine nature et je ne cache pas que son avenir m’inquiète car je m’y suis attachée.

    J’ai des perruches calopsittes apprivoisées que je ne peux pas sacrifier non plus, dont une qui a déjà 12 ans. Tous mes animaux vivent dans une même grande pièce en parfaite harmonie, chien, lapin et cochon d’inde compris.

    Mon pigeonneau, lui, est dans une cage mais dans la cuisine ; difficile de le garder dans ces conditions, il grossit vite, je le pose au sol régulièrement, il essaie de voler et se cogne au plafond, aux vitres… Je crains qu’il se se blesse sérieusement. Je n’ai pas les moyens d’investir dans une volière extérieure et de plus, dans 2/3 ans je compte vendre ma maison pour retourner en ville en appartement. Je dois trouver pour lui la meilleure des solutions.

    Je cherche en région centre (sans succès pour le moment) une personne ayant une volière et surtout aimant vraiment les pigeons. Mon vétérinaire ne connaît personne, je ne suis pas étonnée car nous sommes dans une région d’agriculteurs et de chasseurs…

    Si vous avez une liste ou une piste, je vous en remercie par avance.

    Marie D.

  3. Mélanie L. dit :

    Bonjour,
    Je me permets de vous contacter afin de savoir s’il serait préférable de relâcher le jeune pigeon que nous soignons depuis cinq semaines, de le placer dans un refuge ou de l’adopter nous-mêmes.
    Nous l’avons trouvé dans la rue, il souffrait de multiples plaies et avait une fracture ouverte à une patte.
    Le vétérinaire n’a pas eu d’autre choix que de l’amputer car la blessure paraissait ancienne et l’os saillant était devenu noir.
    Ensuite, il a souffert d’un torticolis et nous lui avons administré pendant 10 jours du Baytril.
    Maintenant, il va mieux mais il n’a plus qu’une seule patte. Nous vivons en appartement (avec une terrasse) et nous aimerions lui offrir un cadre de vie plus adapté.
    Il se poste fréquemment devant la fenêtre (cf. photo que je vous ai envoyée). Il a très envie de s’envoler ; ainsi, nous le lâchons quelques heures chaque jour dans l’appartement. Il se méfie de nos cochons d’inde et il donne de légers coups de bec lorsqu’ils s’approchent trop près et il se met aussi à roucouler depuis peu.
    Serait-il plus heureux dans une grande volière à l’extérieur, ou est-il préférable de « l’apprivoiser » chez nous et de le laisser voler dans l’appartement ?
    Lorsque nous l’avons récupéré, il avait encore des petits filaments jaunes sur sa tête ; ainsi, il doit maintenant être âgé de deux mois environ.
    Il est très attachant et nous voudrions agir pour le mieux.
    En vous remerciant par avance pour vos conseils.

    • credopigeons dit :

      Bonjour,

      Merci de vous être occupée de lui.
      Nous avons fait amputer récemment un pigeon atteint d’une très grave fracture de la patte.
      Des amis nous ont dit qu’il eût été presque préférable de le faire endormir car sa vie sera difficile, même chez nous.

      Surtout ne le relâchez pas car il est encore très jeune et unijambiste de surcroît.
      Il ne s’en sortira jamais tout seul dehors :
      il n’aura pas le temps de trouver de la nourriture en sautant sur une seule patte et il risque de se faire agresser par d’autres oiseaux.
      Son handicap physique le fera énormément souffrir. Avez-vous déjà essayé de vous déplacer en sautant sur une seule jambe ?

      Ne pourriez-vous pas le garder SVP comme animal de compagnie ?
      Sa vie serait plus agréable au sein de votre foyer.

      Merci, bien cordialement et à bientôt !

      • Armelle dit :

        Bonjour Mélanie,

        La responsable du blog de l’association Crédo Pigeons et Protection Animale (dont je fais également partie) m’a fait suivre votre mail ainsi que la photo de votre petit pigeon.

        J’ai des pigeons de compagnie (pas des pigeons de race mais uniquement des bisets comme le vôtre).
        J’ai même un site qui n’en est qu’à ses débuts et qui se trouve également en lien dans une rubrique du blog du Crédo Pigeons.
        Mon site dédié aux pigeons de compagnie s’appelle http://www.titietpaloma.com .

        La mortalité des pigeons avant l’âge adulte (soit maximum 5 mois) est très importante. Vous voulez faire au mieux pour ce petit oiseau après lui avoir donné de bons soins qui lui ont évité une septicémie puisqu’il a fallu l’amputer totalement d’une patte.
        Tout d’abord, je vous informe que les bisets s’entendent bien avec les cochons d’inde ; je connais le cas d’un pigeon handicapé de l’aile qui vit avec une poule et des cochons d’inde et cela se passe bien.
        Vous vivez en appartement mais disposez d’un balcon, je trouve que c’est parfait. Votre jeune ami ou amie commence à vouloir voler.
        S’il regarde par la fenêtre, c’est parce que les pigeons aiment le soleil.

        En tout cas, c’est un oiseau incapable de pouvoir vivre seul en extérieur et être relâché et pour plusieurs raisons :
        – il a été imprégné par l’humain et n’a pas appris à trouver sa nourriture tout seul avec ses parents : un pigeon a généralement 6 sites habituels qu’il visite pour trouver de la nourriture (nourriture d’ailleurs composée de déchets et non pas de graines car il est interdit de nourrir les pigeons d’après l’article 120).
        – s’il n’a qu’une seule patte, même s’il se retrouve dans un groupe, ce sont les plus rapides qui mangent le peu de nourriture trouvée et à toute vitesse.
        – s’il a un problème de torticolis, il pourrait recommencer en cas de stress et sa familiarité acquise avec vous en tant qu’humain le rend moins méfiant.

        Je vous conseille de lui acheter une cage (soit une seule cage à roulettes que vous rentrez dans la maison le soir et que vous sortez quand il fait beau pour qu’il prenne le soleil, soit vous en achetez 2 d’occasion, une pour l’intérieur et une autre pour l’extérieur). Il suffit d’en rechercher sur Leboncoin. La cage est une maison pour l’oiseau.
        J’ai 4 couples qui vivent en cage, ils sortent pour aller aux toilettes et se baladent un peu dans le séjour ou dans le couloir à des endroits qui leur sont dédiés ; je leur interdis le meuble au-dessus de la télévision et le dessus de la porte car ils y feraient trop de saletés. Ils savent très bien où ils peuvent aller. Je recouvre le canapé d’un tissu ; cela se fait aussi pour les chats et les chiens. Pourquoi une cage ? Parce que la cage est une maison pour l’oiseau (son refuge, l’endroit où il va dormir et manger). Les fenêtres doivent être fermées quand vous le sortez de la cage. Je laisse sortir davantage les miens le week-end et j’ai un balcon en préparation,,sinon la plupart du temps, ils sont dans le séjour et ne font pas de bruit.
        Les sorties dans la pièce ne durent pas très longtemps chez certains, pas plus de 10 mn, voire moins quand ils couvent. Quand ils sont seuls, ils aiment bien la présence de l’humain et le suivent partout où il va. Je vous conseille également de le pas le laisser dehors à partir de maintenant sur la terrasse sans une cage car il entraîne ses ailes (c’est l’âge) et il pourrait passer sans problème par-dessus le balcon et s’écraser en bas au sol ou se perdre sans possibilité de vous retrouver.
        Après tout ce que vous avez fait pour ce petit oiseau, et je pense que vous l’aimez déjà, ce serait dommage.

        La porte de la cage doit être suffisamment grande pour permettre de mettre une boite qui peut contenir de l’eau et lui servir de baignoire (un tupperware rectangulaire par exemple).
        Moi, j’utilise des boites à salade composée de chez Leclerc (qui contiennent des salades de Surimi et des pâtes); elles sont de couleur vert fluo. Mes pigeons vont se baigner dedans.
        Quand il fait beau et que la cage est à l’extérieur sur le balcon, le pigeon est content de pouvoir se laver. S’il lui manque une patte,,éventuellement le poser délicatement dans l’eau tiède. S’il aime, il restera dedans sans bouger et ensuite il se trempera en entier, tête comprise et il ou elle sera ravie.

        Pour plus d’informations, n’hésitez pas à me contacter par mail, par téléphone ou par texto. Je me ferai un plaisir de vous répondre et de vous fournir des indications plus précises.

        Cordialement.

        ARMELLE

  4. Armelle dit :

    COMMENT DIFFÉRENCIER LES ESPECES DE PIGEONS

    Il existe 3 espèces de pigeons : le pigeon biset, le pigeon ramier et le pigeon colombin. Ce dernier est plus rare, c’est un oiseau sauvage et par conséquent, il n’en sera pas question dans mon texte. Pour de plus amples informations sur les pigeons, consulter le site de Pascal COUSIN‎ ( http://cousin.pascal1.free.fr/nalo-doc-pigeon-colombin.pdf ). Par conséquent, je ne traiterai ici que de la différence entre le pigeon ramier et le pigeon biset ainsi que de la tourterelle.
    Vous avez trouvé un colombidé (pigeon ou tourterelle), soit un jeune soit un adulte blessé et vous ne savez pas ce que c’est.
    Pour soigner cet oiseau, il est cependant essentiel de connaître les différences physiques et de comportement qu’il existe entre le pigeon biset et le pigeon ramier.

    1-Le pigeon ramier

    Son physique est toujours identique. Le jeune est beige rosé, son œil gris, vers 15 jours, on le distingue par la présence d’un liseré blanc et noir caractéristique sur le bord des ailes. L’adulte est beige rosé, ventre et tête grise, un col blanc autour du cou, la gorge colorée en rose pourpre, un fond d’œil gris clair, un bec rouge et jaune, sa taille est plus importante que celle du pigeon biset. Ses pattes et ses cuisses sont jaunes. C’est un oiseau sauvage qui niche dans les arbres des villes et des campagnes. En ville, on le trouve dans les banlieues et dans les arbres des parcs des villes,

    Photos de ramiers jeunes et adultes sur le site  http://blogdespigeons.canalblog.com/archives/2013 .

    2-Le pigeon biset

    Le poussin est difficilement différenciable par rapport au poussin du ramier avant justement 15 jours et l’apparition du plumage (les 2 bandes noires apparaissent sur le dessus des ailes et non pas sur le bord).
    Son physique est très varié car cela est dû aux croisements avec les pigeons de chair. Il est généralement gris avec deux bandes noires sur les ailes mais il peut être aussi blanc, noir, beige, gris moucheté, voire avec plumage mélangé, plumes aux pattes ainsi qu’autour du cou. Son œil a un fond rouge ou orange et ses pages sont rouges foncé. Par conséquent, les pigeons bisets sont très différents les uns des autres. Il niche par contre dans des trous contrairement au pigeon ramier. On le trouve autour des monuments historiques, dans le centre ville, autour des gares où il apprécie de nicher dans les trous des ponts en fer de la SNCF, dans la banlieue, on le trouve à nicher dans les loggias des immeubles, dans les bâtiments abandonnés ou tout autre endroit où il y aura un trou en hauteur. Il faut absolument que l’oiseau trouve un endroit qu’il juge sécurisé.

    Des photos également de pigeons bisets et de leurs petits sur le blog des pigeons : http://blogdespigeons.canalblog.com/archives/2012 .

    3-La tourterelle

    Son physique est toujours identique, elle est rose pale, de petite taille et a une rainure noire autour du cou. Le jeune est rose pâle mais n’a pas de rainure autour du cou. Son cri fait penser à un éclat de rire (d’où le nom de tourterelle rieuse à collier). La tourterelle turque est sensiblement identique. Elle s’acclimate bien dans les banlieues des villes et niche dans les arbres.
    Pour de plus amples informations et des photos, consulter le forum des tourterelles sur http://elevagetourterelles.actifforum.com/t2531-trouvee-bebe-tourterelle .

  5. Carole dit :

    Bonjour,
    On a trouvé un bébé pigeon tombé du nid et il a déjà des plumes mais encore des poils de bébé sur le cou.
    Il est très faible, ne sait pas manger tout seul et on est obligé de lui ouvrir le bec.
    Parfois il n’arrive même pas à se tenir sur ses pattes et il est un peu froid. On essaie de le réchauffer dans notre main.
    S’il vous plait, c’est très urgent, que faut-il faire ?

    • Armelle dit :

      Réponse d’Armelle, membre de notre Collectif, dans un message privé du 11 septembre 2014 :

      ARTICLE PIGEONNEAU TOMBE DU NID

      1-Cas du poussin :

      1-1-Avant de le nourrir :

      Si l’oiseau a du duvet jaune, c’est encore un poussin et il a moins de 10 jours. Il est très fragile et en état de choc, il faut faire chauffer dans une casserole un peu de sucre ou de miel et une pincée de sel. Lui en faire boire 2 ml avec une seringue sans l’aiguille. Pour avoir la seringue, demander en pharmacie ou chez un véto (2,5 ml pour l’eau et 5ml ou 10 pour la nourriture) pour en avoir gratuitement. Ensuite, on peut le nourrir et pas le contraire. L’eau miellée va le réchauffer et lui apporter des sels minéraux et des vitamines. L’eau ne doit pas dépasser 39 ° pour ne pas le brûler.

      1-2- Réchauffer l’oiseau

      Il a besoin d’avoir une température de 39 ° (température du corps des parents) pour survivre de jour comme de nuit. Dès que le poussin a des plumes qui poussent (après 10 jours), il a moins besoin d’être réchauffé. C’est pendant les 10 premiers jours que c’est le plus difficile.

      Pour chauffer l’oiseau, ne surtout pas le mettre sur un radiateur, cela l’étoufferait. Une bouteille remplie d’eau chaude ou plusieurs entourées de chiffons sur lesquelles il faut le déposer (vérifier avec la main que ce ne soit pas trop chaud) peut faire l’affaire si on n’a pas de micro-ondes.
      On peut utiliser plusieurs bouillottes, les modernes et les anciennes. J’utilisais des bouillottes à clip instantanées qui chauffent en 1 mn et qu’il faut ramollir en les mettant dans l’eau bouillante (en vente sur les marchés et dans les salons et foires). Il en existe des versions à passer au micro-ondes. Mes bouillottes sont entourées de tissus pour éviter de brûler l’oiseau, je mets ensuite une couche de coton et un Sopalin par-dessus pour pouvoir nettoyer aisément les excréments de l’oisillon.
      Myriam a indiqué l’idée du riz quand dans l’urgence, on n’a pas de bouillotte sous la main mais on peut utiliser des légumes secs, des châtaignes ou marrons d’inde, etc. En tout cas, il faut que cela fasse sac en toile rempli sur lequel on pose l’oiseau. Une chaussette, un petit sac en coton peuvent aussi faire l’affaire, le but c’est que ce soit souple, chaud et que cela remplace la bouillotte quand on n’a rien sous la main mais qu’on dispose d’un micro-ondes. Elle propose le micro-ondes parce que c’est pratique et que tout le monde ou presque en a. Il existe déjà des sacs ou bouillottes tout prêts dans ces matières, un tissu et des légumes secs pour faire chauffer immédiatement.
      Vérifier la température à la main pour ne pas brûler l’oiseau.

      Pour que mon oiseau en bas âge vive, je l’ai même trimballée avec moi au bureau avec du coton dessus et un sac que je laissais ouvert pour qu’elle respire, avec sa bouillotte dans une boite de petite dimension sans couvercle et ensuite je suis restée avec elle à la maison. Pour lui garder une température constante, je l’ai même « couvée » la nuit. Je l’avais mise dans une boite destinée à contenir de la glace (vide évidemment pour servir de nid), un tupperware, une boite à chaussures, un petit carton découvert sur le dessus font l’affaire. J’ai dormi à côté d’elle avec un plaid polaire sur le haut du corps, j’ai conservé comme cela une température constante pour la nuit de 37 °, l’oiseau était recouverte du plaid sans que cela la touche en dormant sur le côté et la chaleur était proche de celle de sa mère.

      Pendant cette période, l’oiseau reste au chaud dans la maison, pas dans le sous-sol ni le garage ni dans des clapiers à l’extérieur.

      1-3 Nourriture :

      Le mieux serait de la bouillie pour perroquet (Tropican, Keetie Exact, Nutribird) en vente en animalerie [ou en ligne, ndlr].

      Pour le nourrir, en attendant la bouillie pour perroquet : soit semoule de couscous cuite et moulinée, soit maïs surgelé (ou dans de la salade mexicaine surgelée, il faut trier pour lui donner seulement le maïs) ou petits pois surgelés soit des lentilles vertes ou des pois chiches très cuits et mixés et rajouter de l’eau pour que la pâte passe dans la seringue, soit des lentilles corail vendues en magasin bio ou chez Leclerc rayon bio (se cuit en 10 mn max). On peut utiliser de la bouillie diastasée pour bébé, en vente en pharmacie ou en magasin bio, en faire des boulettes de petites tailles et lui faire avaler les boulettes mélangées avec un peu d’eau. Lui donner de l’eau à la fin et vérifier que les boulettes passent bien le gosier et ne restent pas collées. Peser les boulettes avec une tare vide pour avoir le poids souhaité. On peut même les préparer la veille et les faire sécher à l’extérieur, à température ambiante, elles collent moins. Pour nourrir l’oiseau et lui faire ouvrir le bec, appuyer doucement de chaque côté de son bec souple qui s’ouvrira automatiquement pour lui faire ingurgiter son repas. Avec la nourriture pour perroquet, pas besoin de lui donner de l’eau après le repas, la poudre est mélangée à de l’eau à 39 °, sa température corporelle. J’utilise un thermomètre pour aquarium pour évaluer la température de l’eau, un à confiture peut faire l’affaire aussi. Je mélange de l’eau chaude avec de l’eau froide et met le doigt pour vérifier si ce n’est pas brûlant avant de mélanger la poudre nourriture pour perroquet avec de l’eau pour avoir une pâtée. Cette pâtée est plus liquide pour l’oiseau de moins de 10 jours et plus épaisse pour un oiseau de plus de 10 jours.

      Pour savoir la quantité de nourriture à donner à l’oiseau, il faut le peser avec une balance de ménage. S’il n’a pas de retard de croissance, la nourriture à ingurgiter 4 fois par jour (7-8 h le matin, 11 h pour la seconde fois, 14-15h pour la 3ème fois et 18-19 h pour la dernière fois. En cas de problème de digestion, lui donner en fin de repas une pointe de yaourt (2 ml avec la seringue). Si son poids est de 30 gr, il faut lui
      donner 3 ml 4 fois par jour et augmenter d’un ml par jour, cela donne 4 ml 4 fois par jour le lendemain, le jour suivant 5 ml 4 fois par jour et ainsi de suite jusqu’à lui faire ingurgiter 20 ml 4 fois par jour. A 20 ml,
      rester à 20 ml jusqu’à ce qu’il mange seul des graines de sésame, puis des graines de canaris et ainsi de suite.

      2 Cas d’un jeune oiseau

      Le pigeonneau a des plumes avec des gaines ou des plumes. Il n’a plus besoin d’être chauffé à 39 °. Il ne vole pas et ne peut pas vivre seul. Il a besoin d’être nourri jusqu’à ce qu’il soit âgé de 3 à 5 semaines. Dès 3 semaines, lui présenter des graines (sésame, puis canaris et vérifier s’il mange seul, idem pour la boisson). Le pigeonneau devient adolescent à partir de ce moment-là. Il va chercher à 3 semaines à entraîner ses ailes, sauter puis voler. Lui mettre de l’eau à disposition pour se laver, il va en avoir besoin pour dégager les gaines de ses plumes.

      3- Pigeon devenu adulte

      Un pigeon s’apprivoise très bien et peut devenir un excellent animal de compagnie au même titre que n’importe quel oiseau de compagnie (tourterelle, perruche, canaris, perroquet, ou autre animal. Il peut vivre à l’intérieur de la maison ou dans une volière extérieure munie d’un abri pour la nuit. Le pigeon biset a des capacités d’adaptation importantes, il est intelligent, curieux et affectueux et il n’a pas forcément envie de vivre à l’extérieur (j’ai 3 couples qui vivent en cage, je les sors tous les jours de la cage et ils retournent très rapidement dans « leur maison » dès qu’elle est nettoyée et pourvue de nourriture. S’ils sont en extérieur sur une terrasse, ils veulent rentrer le soir à tout prix à l’intérieur. Je mets du sable anisé pour l’entretien de la cage. La cage est sommairement nettoyée 2 fois par jour pour enlever les excréments, changer l’eau et rajouter des graines. Adulte, le pigeon ne coûte pas cher : environ 30 gr de graines pigeons ou tourterelles par jour. Même un pigeon trouvé adulte et handicapé s’adapte et peut vivre avec les humains. J’en ai dans ce cas. Vouloir relâcher à tout prix un pigeon biset pour qu’il puisse vivre libre est un mythe [surtout s’il ne peut pas rejoindre immédiatement une colonie de pigeons nourris chaque jour de l’année et donc régulièrement suivis, ndlr].

  6. ana dit :

    Bonsoir;

    Dans le cadre d’un chantier, des ouvriers ont été dans l’obligation de détruire un nid. Dans ce nid se trouvaient deux bébés pigeons.
    Il y a trois jours l’on m’a confié le soin d’élever ces bébés pigeons. Pour l’instant ça se passe assez bien… ils mangent, ils grandissent et les plumes apparaissent à une vitesse surprenante (changements visible du matin au soir !). Je pense qu’actuellement ils ont environ 10-11 jours. Le but de mon action est de sauver ces bébés, mais si j’y arrive, je ne pourrai malheureusement pas les garder à la maison. Je souhaite leur rendre la liberté en temps voulu. Comment devrais-je procéder pour leur assurer le meilleur avenir?
    Merci de votre réponse.

    • credopigeons dit :

      Bonjour,

      Notre réponse privée du 12 juillet 2014 :

      Merci d’avoir sauvé les pigeons.
      Où habitez-vous SVP ? Que donnez-vous à manger à vos pigeonneaux ?
      Merci, bien cordialement et à bientôt !

      Réponse privée de l’auteur du message :
      Je donne de la Blédine 5 céréales sans sucre ajouté de la marque Nestlé. Je fais une pâtée assez épaisse mais tout de même suffisamment liquide pour passer dans la seringue. Malheureusement je ne vais pas avoir les moyens d’acheter du Nutribird.
      Dans 4-5 jours, je vais faire tremper un mélange spécial pigeons (déjà acheté mais il y a du maïs encore trop gros) et le mixer. J’habite dans le 04, Provence Alpes Côte d’Azur.

      Notre réponse, dans un message privé du 12 juillet :
      OK, merci.
      La Blédine convient très bien. C’est ce que je donnais avant de connaître l’existence du Nutribird. Je donnais aussi parfois de la pâtée pour canaris.

      Bises et à très bientôt !

  7. credopigeons dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre message.
    Vous pourriez aussi contacter l’École vétérinaire de Maisons-Alfort qui recueille également des pigeons.

    Pour le faire manger, essayez de lui introduire doucement de petites boulettes de pâtée d’élevage pour canaris ou pour perruches (aux œufs ou aux fruits) dans le bec, sur le côté, ou bien du Nutribird A19 (pour perroquets etc.) ou A21, si vous en avez. Apprenez-lui aussi à picorer en même temps des graines pour canaris.
    Il doit également boire beaucoup par ce temps.
    Merci de me tenir au courant.
    Bien cordialement

  8. France dit :

    Je précise que nous l’avons depuis 48 heures.
    Quelle quantité doit-il manger à chaque fois et combien de fois par jour ???

    • credopigeons dit :

      Bien que votre petit protégé soit déjà âgé de 3 semaines, il faut commencer par lui donner de la Blédine, puis des graines pour canaris et ensuite des graines pour tourterelles.

      Merci d’appeler le numéro de téléphone qu’on vous a indiqué dans un message privé et de me tenir au courant.
      Bises, bonne chance et à bientôt !

  9. France dit :

    Bonjour,
    J’ai trouvé un petit pigeon d’environ 3 semaines, tombé du nid, dans la rue.
    Je l’ai mis dans un kennel pour chat et le nourris à la seringue avec un mélange pour oiseaux que j’ai re-mixé pour avoir de la poudre (mélangé avec un peu d’eau), plus facile pour passer dans le petit conduit de la seringue, sinon les brisures obstruaient le passage ; il commence à comprendre, il est moins sauvage et ne semble plus avoir peur ; il nous fait rire.
    Mais voilà, comment après le nourrissage à la main devrai-je faire pour qu’il reprenne sa vraie vie ?
    Combien de temps lui sera-t-il nécessaire ?
    Comment savoir si c’est un garçon ou une fille ?
    J’ai lu que des bébés pigeons nourris à la main ne peuvent pas se nourrir seuls. ??
    Merci pour les réponses.

  10. Prétotto dit :

    Bonjour,
    J’ai trouvé un bébé pigeon d’environ 20 jours par terre, tout effrayé. Je n’ai pas pu le laisser seul par peur qu’un chat ou autres animaux viennent lui faire du mal. Malheureusement, je n’ai aucune seringue sur moi ni même d’ingrédients compatibles pour le nourrir. Que dois faire ?

    • credopigeons dit :

      Merci d’avoir sauvé le pigeon.
      Qu’en avez-vous fait SVP ?
      Vous avez peut-être trouvé des conseils dans les liens que j’ai mis dans mon article.
      Dans quelle région habitez-vous SVP ?
      Merci pour votre réponse.
      Bien cordialement.

  11. C dit :

    Bonjour,

    Merci pour votre réponse.

    J’ai, depuis mon dernier message, pris quelques dispositions concernant mes deux rescapés.

    Je pense qu’ils doivent avoir environ 2 mois maintenant et sont toujours aussi adorables.
    J’ignorais qu’un pigeon pouvait témoigner de l’affection et du plaisir à l’égard d’un humain et suis heureuse de cette découverte.

    Sachant très bien que mes protégés seraient voués à une mort certaine si je les relâchais sans précautions, je leur ai laissé petit à petit la possibilité de sortir de mon abri de jardin (que j’avais entièrement mis à leur disposition) sous ma surveillance.
    Chaque jour ils prenaient un peu plus d’assurance et après chaque vol revenaient se poser sur mon épaule (ou ma tête :-)) et réclamaient des graines à picorer dans ma main….

    Afin de préserver leur avenir en toute sécurité, je viens de les confier à des amis qui ont une terrasse de toit relativement élevée, avec rebord leur permettant de prendre aisément leur envol, d’avoir une vue sur la campagne environnante, de partir et revenir à leur guise et avec un petit kiosque en bois aménagé en pigeonnier pour eux afin de se nourrir et de se reposer quand bon leur semblera.

    Je suis triste d’avoir eu à faire ce choix, mais je n’ai pas voulu être égoïste et j’irai les voir régulièrement et suis sûre qu’ils me reconnaitront et surtout qu’ils ne risqueront pas de se faire dévorer par les chats, fouines et renards qui sont nombreux à passer dans mon jardin…..

    Que les détracteurs des pigeons prennent un jour le temps de les regarder vivre et évoluer et cessent de les combattre….

  12. C dit :

    Bonjour,
    J’ai recueilli 2 superbes bébés pigeons menacés d’extermination en raison de travaux de réfection dans un bâtiment. Cela fait 5 semaines que je m’en occupe ; ils sont adorables, très attachants et, malgré ce que certains peuvent penser, « intelligents ».
    Mon souci est le suivant : je sais que les pigeons nourris à la main ne peuvent être relâchés mais j’aimerais leur donner une chance de vivre une vie de « pigeon libre ».
    Existe-t-il en Meurthe-et-Moselle une structure pouvant accueillir mes adorables titis ou alors comment puis-je faire pour leur assurer un bel avenir ?
    J’avoue que je m’y suis attachée et que je ne voudrais pas qu’il leur arrive malheur.
    Merci d’avance.

  13. Nathalie dit :

    Bonsoir, j’ai découvert dans ma grange un jeune pigeon tombé du nid. Il a déjà un plumage gris, agite les ailes mais ne sait pas voler. J’ai mis à sa disposition de l’eau et des graines pour poussin, mais il est très effrayé et ne semble pas vouloir s’alimenter. Vers qui puis-je me tourner pour avoir de l’aide ?
    Merci d’avance pour vos précieux conseils !

    • credopigeons dit :

      Bonjour,

      Merci pour votre message.

      Si vous le laissez au sol, il risque de se faire attaquer par un prédateur : un chat, un chien, une corneille, un corbeau, un rat et même une fouine.
      Sans compter qu’un humain peut également lui faire du mal.
      Si vous ne trouvez personne pour le recueillir, mettez-le dans un grand carton ou dans un panier à chat, et nourrissez-le à la main. Quel âge lui donnez-vous SVP ?
      Si ses parents se trouvent dans les parages, vous pourriez éventuellement lui fabriquer un nid en hauteur et vérifier qu’ils viennent le nourrir.
      Nous sommes à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

      Merci et bonne chance !

      • damien dit :

        Merci du conseil.
        Nous venons de trouver deux frères et nous avons vu votre 2ème vidéo pour la seringue et ça nous est très utile. Il sera sous bonne garde chez nous et nous avons déjà deux frères.
        Cordialement.
        Damien S. de Dunkerque (12 ans).

        • credopigeons dit :

          Bravo et merci pour eux !
          Les deux pigeonneaux sont probablement tombés de leur nid ou alors on les a jetés du nid.
          Ils ont quel âge ? Ils ont déjà des plumes ?
          Vous en avez deux autres chez vous ?
          Merci.
          Cordialement.

  14. Dos Santos dit :

    Moi, j’aime tous les animaux….Je suis à Paris et je suis consciente que ces volatiles salissent beaucoup les immeubles… Les Parisiens ne sont pas contents et je les comprends… mais les pauvres bêtes sont laissées à leur merci… En hiver je jetais souvent de la nourriture pour eux… Aussi j’ai remarqué comment ils sont souffrants de leurs pattes… souvent très abîmées par des fils ou autres saletés de la rue… Ça me fait mal au cœur. Mme Dos Santos

    • credopigeons dit :

      Chère Madame,

      Merci pour votre témoignage et votre compassion envers ces pauvres pigeons.
      Il est vrai qu’ils meurent souvent de froid et de faim en hiver, tout comme les autres oiseaux.
      Que faites-vous SVP lorsque vous trouvez un bébé pigeon tombé du nid ou un pigeon malade ou blessé ?
      Si c’est une urgence, vous pouvez l’emmener chez un vétérinaire ou à l’École Vétérinaire de Maisons-Alfort.

      Merci, bien cordialement et à bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s