Consultation publique sur la biodiversité et la détention d’animaux non domestiques, jusqu’au vendredi 30 mars 2018

Intervention de M. Nicolas Hulot :
https://www.youtube.com/watch?v=704UQ0vd20g

Dans l’urgence, pendant un jour encore, jusqu’au vendredi 30 mars, le Ministère du développement durable et de l’écologie de Monsieur Nicolas Hulot a mis en place une consultation publique sur le site Internet du Gouvernement pour les espèces protégées de la faune sauvage (non domestiques) :

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=forum&id_article=1793#mon_ancre

Merci de lui écrire aussi au sujet des pigeons bisets des villes.

LE PIGEON BISET DES VILLES EST DOMESTIQUE ET PAR CONSÉQUENT NE PEUT ETRE NI CHASSABLE NI CLASSÉ NUISIBLE !

Les pigeons sont diabolisés par les entreprises de dépigeonnage et les mairies collaborant avec elles.
Merci de lire notre article sur le supplice du gazage des pigeons au Co2 :
http://credopigeons.fr/2017/09/10/affaire-l214-et-video-de-longue-et-douloureuse-asphyxie-des-cochons-gazes-au-co2/

Les pigeons ne transmettent pas de maladies aux humains (sauf peut-être cas totalement exceptionnels qui ne concernent pas la santé publique), même s’ils peuvent être vecteurs pour d’autres pigeons.
La température corporelle du pigeon est de 41,6° alors que celle des humains est de 36 à 37°.
Par conséquent
les germes actifs chez le pigeon ne sont pas les mêmes que ceux actifs chez l’homme.

Voici le texte de l’association NALO (Nos amis les Oiseaux) de Pascal Cousin sur les maladies prétendument transmises à l’homme :
https://www.doc-developpement-durable.org/file/Elevages/Pigeons/maladies-transmises-a-hommes-par-pigeons-des-villes.pdf

Découverte inattendue : La survie des pigeons au nid est faible !
« Les jeunes prennent leur envol à l’âge de 30-35 jours environ.
Un couple peut avoir plusieurs couvées par année, mais les premiers résultats génétiques de notre étude indiquent que les femelles produisent un jeune volant par an en moyenne ».

Les autres jeunes ne survivent pas.
Auteurs, dans « Le pigeon en ville » :
Gérard Leboucher – Laboratoire d’Éthologie et cognition comparées – Université Paris Ouest Nanterre la Défense ;
Julien Gasparini – Écologie et évolution, Université Pierre & Marie Curie.

L’euthanasie est étymologiquement une mort douce et sans souffrance.
Les pigeons ne sont pas « euthanasiés » s’ils sont gazés au CO2 ou au gaz de soudure et meurent par asphyxie dans d’atroces souffrances.
Ce sont plutôt « des sévices et actes de cruauté commis envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité » (article 521-1 du Code pénal), punis « de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende ».

Textes intéressants sur les pages Solutions et Militer de notre blog :
http://credopigeons.fr/solutions/
http://credopigeons.fr/militer/

Reproduction de "L'Arbre de vie". Copyright 2013. Cécile Worringen-Erhard, artiste-peintre, Strasbourg

Arbre de vie. © 2013. Cécile Worringen-Erhard,
artiste-peintre, Strasbourg

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s