Compte rendu du Colloque « Déshumaniser, désanimaliser, de l’abattoir à la viande in vitro », Strasbourg

Nous avons eu l’honneur d’assister à ce grand Colloque organisé par l’Université de Strasbourg, l’ANR et l’INRA à la Faculté de Psychologie de Strasbourg les 5 et 6 décembre 2013.
http://ea3071.unistra.fr/activites/colloque/

Vous y trouverez un compte rendu très détaillé dans l’article de presse ci-dessous :
http://www.huffingtonpost.fr/2013/12/08/elevage-industriel-colloque-abattoir-viande-in-vitro_n_4404886.html?view=screen

Le Colloque, axé sur l’étude des points de vue éthique, psychanalytique et sociologique des problèmes liés à l’abattage industriel des animaux, a été introduit, sous la présidence de la philosophe Elisabeth de Fontenay, par les organisatrices Marie-Frédérique Bacqué, Professeure de psychopathologie clinique, EA 3071, Université de Strasbourg, auteure de « Mort et médecine », L’Esprit du temps, 2013 et Jocelyne Porcher, Chargée de recherches en Sociologie, INRA UMR Innovation 0951, Montpellier, auteure de « Vivre avec les animaux », éd. La découverte, 2011.

Les intervenants ont réfléchi « aux alternatives possibles à l’abattoir industriel et à la consommation carnée » et analysé « les questions politiques posées par les rapports qu’entretiennent aujourd’hui les hommes et les animaux« .
Voici la vidéo de l’introduction :
http://www.canalc2.tv/video.asp?idvideo=1240

Nous vous recommandons également, entre autres, les vidéos suivantes des interventions de Jean-Luc Daub, ancien contrôleur des abattoirs, auteur de « Ces bêtes qu’on abat », de Corine Pelluchon, philosophe, et d’Anne Vonesch, porte-parole d’Alsace Nature et Docteure en Médecine :

http://www.canalc2.tv/video.asp?idVideo=12360&voir=oui
(vidéo de l’intervention de Jean-Luc Daub)
http://www.canalc2.tv/video.asp?idVideo=12412&voir=oui
(vidéo de l’intervention de Corine Pelluchon).
http://www.canalc2.tv/video.asp?idVideo=12416&voir=oui
(vidéo de l’intervention d’Anne Vonesch).

Le témoignage du vétérinaire très expérimenté Alain Boutonnet
a également été très vivement applaudi.


Documentation complémentaire :

  • « Ces bêtes qu’on abat »,  Jean-Luc Daub, éd. Harmattan, version numérique en PDF à commander :

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=28633

Lire le sommaire du livre Ces bêtes qu’on abat
dans la Boutique L214, version papier à commander.

Lire le compte-rendu du livre par Hicham Stephane Afeissa :
« La mort en face » (4 pages).  Extrait :
[…] ces bêtes qu’on abat sont le plus souvent soumises à une brutalité inouïe, de leur arrivage sur les quais de l’abattoir, où elles sont déchargées sans ménagement et – au besoin – avec un treuil, au piège de contention où elles sont censées être immobilisées pour être « étourdies », puis saignées, mais où, trop souvent, rien ne se passe comme cela devrait se faire, c’est-à-dire conformément à la réglementation en matière de protection animale actuellement en vigueur ». […]

  • Témoignage bouleversant d’une étudiante en médecine vétérinaire, stagiaire dans un abattoir, publié sur le blog du Collectif limousin d’action militante pour les animaux :

http://collectiflimousinanimaux.hautetfort.com/archive/2012/02/22/temoignage-d-une-etudiante-en-medecine-veterinaire-en-stage.html

Publicités
Cet article, publié dans Courriers, Evénements, Non classé, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s