Vous avez dit « nuisible » ? Travailler pour et avec la Nature et non pas contre elle !

Vivre en Harmonie

POINT DE VUE

La Nature, cette ennemie…

par Jean-Louis Schmitt

Depuis des lustres, l’Homme se plaît à ranger soigneusement ce qui l’entoure -faune et flore notamment mais pas que…- par catégories : d’un côté, il met ce qu’il juge utile et profitable pour lui et ses activités et, de l’autre, ce qu’il considère au contraire comme nocif ou malfaisant… Cette seconde tranche étant généralement impitoyablement traquée et pourchassée et les intéressés dûment étiquetés comme « nuisibles » !

La notion de « nuisibilité » est, par essence, totalement subjective !
On y trouve des plantes, des animaux, des virus, des bactéries, des mycoplasmes et toutes sortes d’autres agents pathogènes, le tout étant communément et trivialement considéré comme de la vermine et traité comme tel !

Vous avez dit « nuisible » ?

Il est surprenant de constater qu’une telle appellation soit actuellement toujours en cours alors que l’on sait pertinemment que chaque élément à un rôle non négligeable à jouer dans l’écosystème ! Je ne parle bien évidemment pas de ces espèces introduites (volontairement ou non) et entraînant des modifications graves et durables dans notre environnement : il s’agit là de cas particuliers où il convient certes de prendre des mesures adaptées sans pour autant avoir recours à des frénésies tueuses comme c’est bien souvent le cas…

Curieusement, lorsque l’on considère la faune et la flore indigène, on s’aperçoit que ce qui est classé comme « nuisible » en un lieu (ou pays) peut très bien être protégé un peu plus loin !
La subjectivité de la classification n’est donc pas une simple vue de l’esprit mais répond souvent bel et bien à des intérêts particuliers (lobbys) et à une logique qui n’est pas toujours cohérente et c’est bien peu de le dire !

L’exemple des corvidés est, à ce titre particulièrement révélateur ! Honnis par les agriculteurs qui les accusent de ravager les récoltes, le classement des corneilles, corbeaux freux et autres pies dans la sinistre catégorie des « nuisibles » constitue une véritable aubaine pour les chasseurs qui, en cette période estivale quelque peu creuse, s’ennuieraient ferme sans ces précieuses autorisations de tirs !

Suite ici : http://natureiciailleurs.over-blog.com/2017/08/la-nature-cette-ennemie.html

Article publié dans  le « Vivre en Harmonie » de juillet-août 2017

Photo de corvidés, ces éternels mal-aimés. Copyright 2017 JLS

Les corvidés, ces éternels mal-aimés. © 2017 JLS

Fin de citation.


Nous rappelons que le pigeon biset des villes n’est pas classé dans la catégorie des oiseaux « nuisibles », contrairement à ce que se permettent de prétendre ceux qui mandatent des sociétés pour capturer et gazer des pigeons ou les diabolisent pour pouvoir les affamer ou les exterminer.

Le pigeon biset des villes est domestique et par conséquent ne peut être ni chassable ni classé « nuisible » !
Lire aussi notre page :
http://credopigeons.fr/militer/
et notre article :
http://credopigeons.fr/2017/09/11/non-au-gazage-au-co2-des-pigeons-bisets-domestiques-des-villes-a-strasbourg/

Photo des Joubarbes. Pigeon voyageur égaré et pigeon des villes. © 2013 J.L.S.

Les Joubarbes. Pigeon voyageur égaré et pigeon des villes.
© 2013 J.L.S.

Publicités
Cet article, publié dans Non classé, Politique locale, SOS Pigeons, Vivre en Harmonie, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s